20 minutes Genève n°2021-11-03 mercredi
20 minutes Genève n°2021-11-03 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-11-03 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : formé pour débusquer les clés USB.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu MERCREDI 3 NOVEMBRE 2021/20MINUTES.CH 20 secondes - Surprise : de la neige ! GRISONS De nombreux automobilistes ont été pris de court par les flocons tombés lundi dans le canton. Plus de vingt collisions ont été recensées par la police. L’autoroute N13 a même dû être fermée dans la région de Schams et dans le Rheinwald. Verrouillez votre porte PRÉVENTION Hier a eu lieu la 7e Journée nationale contre les cambriolages. En automne, quand il fait plus sombre, les malfaiteurs distinguent mieux les logements vides. Entre septembre et mars, on remarque une accumulation de vols dits « du crépuscule ». En route vers le solaire VALAIS Le Conseil d’État a décidé d’équiper les nouveaux bâtiments de l’administration cantonale avec des panneaux solaires. Une enveloppe de 10 millions de francs a aussi été débloquée sur cinq ans pour les bâtiments existants. Ce chien flaire les téléphones portables et les clés USB ZURICH Le limier de la police municipale Dex est passé maître dans la recherche de supports de données. Noms de rues aux enchères GENÈVE La Ville de Genève mettra aux enchères dès le 8 novembre 300 anciens modèles de plaques de rues, remplacés au début des années 1990, sur le site ricardo.ch. Près de 200 noms seront ainsi proposés, sur les 800 que compte la Municipalité. Des raretés, comme la rue Évêque, qui n’existe plus, seront cédées. La mise de départ est fixée à 50 francs et l’opération durera jusqu’au 27 novembre. L’argent récolté servira à financer de nouveaux écriteaux féminisés. Pour cette vente, 300 plaques sont proposées. –VILLE DE GENÈVE Il fait partie des 30 toutous de la police municipale de Zurich. Mais Dex a une spécialité : il est le premier chien de détection de supports de données en Suisse. Alors que ses congénères reniflent drogues, explosifs et billets de banque, ou recherchent des personnes disparues, ce labrador excelle à retrouver téléphones portables, cartes SIM, disques durs, clés USB, ordinateurs, tablettes et autres cartes mémoires. Caméras, dispositifs d’écoute ou GPS ne lui échappent pas non plus. « Les preuves électroniques prennent de plus en plus d’importance dans les enquêtes policières », a expliqué Adrian Hedinger, maître-chien, au « Tages-Anzeiger ». Très souvent, des suspects de pédopornographie, fraude sur internet, extrémisme, jeux d’argent illégaux ou autres infractions camouflent des supports de données dans des appartements, des voitures ou à l’extérieur. Les chiens renifleurs de supports de données sont conditionnés à sentir certaines substances chimiques présentes dans les appareils électriques et les cartes mémoire. Les premiers ont été utilisés aux États- Unis en 2013. Dex, lui, a commencé sa formation en 2019. Passé « commissaire » en juin 2020, il peut se targuer de résultats impressionnants. « Dans une mission sur deux, il a trouvé quelque chose », note Adrian Hedinger. Comme les humains, Dex « est une créature vivante qui a de bons et de mauvais jours », indique son maître-chien. Avec une particularité : « À plusieurs reprises, le mardi, il n’a pas voulu chercher. C’est comme si c’était son jour de repos. » Et quand il a une petite faim, le labrador trouve toujours la poche dans laquelle Adrien Hedinger glisse son smartphone. Et là, il compte sur une bonne récompense. –JEAN-BERNARD MANI Tué par un coup de sabot Un Suisse âgé de 73 ans est mort dimanche après-midi à Monsmier (BE), dans le Seeland. Selon la police cantonale, l’homme « s’est rendu dans un pâturage à chevaux clôturé où, pour des raisons encore à déterminer, il a été atteint par un coup de sabot ». Les premiers soins administrés et la mobilisation de la Rega n’ont pas suffi à sauver le septuagénaire. Tortionnaire violent, il reste en préventive VAUD La sordide affaire qui a mené un homme de 28 ans en prison ne serait qu’un épisode parmi d’autres. En 2018, avec trois comparses, il avait torturé un jeune homme dans une forêt près d’Oron, puis l’avait séquestré. Or, l’accusé est aussi soupçonné d’avoir usé de violence « parfois extrême, tant psychologique que physique », envers ses compagnes, amis, connaissances et son chien, Le commissaire Dex, 4 ans, et le maître-chien Adrian Hedinger. –E. ÇELIK écrit le Tribunal fédéral (TF), saisi d’un recours. Le prévenu contestait son maintien en détention préventive, où il est depuis 38 mois. Ce délai n’a pas fait tiquer les juges de Montbenon, vu le nombre et la gravité des faits reprochés et la peine encourue. Surtout, le TF a estimé que les expertises psychiatriques ne laissaient aucun doute sur le risque de récidive. Il a donc rejeté le recours. –JFZ Platini et Blatter : procès en vue JUSTICE L’ancien dirigeant de l’UEFA Michel Platini et l’ex-président de la FIFA SeppBlatter ont été mis en accusation en Suisse pour plusieurs délits, dont l’« escroquerie », dans l’affaire de paiement suspect qui les a placés depuis 2015 au ban du football mondial, a annoncé hier le Ministère public de la Confédération. Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone devra encore valider l’acte d’accusation. Le duo est accusé d’escroquerie et d’abus de confiance. –IMAGO
–C.DERVEY/24H MERCREDI 3 NOVEMBRE 2021/20MINUTES.CH L’appCFF a donné des sueurs froides aux usagers du Chablais. Un bug fait exploser le prix VAUD/VALAIS Un billet de bus Aigle-Monthey à… 75 francs ! C’est ce qu’a découvert, le week-end passé, un usager des Transports publics du Chablais (TPC) sur l’application des CFF. « J’ai préféré attendre le train qui partait une demi-heure plus tard », dont le billet coûtait 6fr. 80, raconte-t-il. « Effectivement, le prix indiqué est faux, constate le porte-parole des CFF Frédéric Revaz. Cependant, si vous cliquez pour acheter ce billet, le système indique le prix correct. » Dans certains cas, toutefois, le titre de transport ne peut tout simplement pas être acheté. « Nous travaillons actuellement à la résolution du problème. Les prix corrects sur cette relation TPC seront indiqués dès janvier », promet Frédéric Revaz. –RMF VAUD Une « rumeur » sur des filles droguées lors d’une soirée s’est répandue sur le Net. La police a lancé un appel au calme. « Adressez-vous à nous en cas d’inquiétude ou de problème. » Tel est le message que la police a posté hier sur les réseaux. Les forces de l’ordre ont pris cette décision en réaction au buzz qu’a provoqué une « rumeur » – comme elles la définissent – publiée sur le web. Ce post, dont on ignorait encore la source hier, prétend qu’une cinquantaine d’étudiantes de l’École hôtelière de Lausanne (EHL) auraient été droguées à leur insu par injection lors d’une soirée, jeudi dernier, au MAD. Or, hier, aucun signalement n’avait été enregistré. Cette réaction de la part de la police n’est pas courante. « Il n’y a pas de mode d’emploi, explique Florence Maillard, porte-parole de la police cantonale vaudoise. On réagit à partir du moment où l’ampleur est telle que l’on ne peut plus répondre au cas par cas. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, tels que le nombre de demandes de médias, de 0 Actu 3 « On réagit dès qu’on ne peut plus répondre au cas par cas » Plainte déposée Le MAD a aussi réagi en partageant les propos de la police. Le club invite « les personnes qui auraient rencontré un problème durant cette soirée à le dénoncer ». La boîte de nuit lausannoise a indiqué avoir porté plainte pour diffamation et calomnie. De son côté, l’EHL explique avoir envoyé un e-mail aux étudiants pour leur rappeler les différents canaux – de psys notamment – vers lesquels ils peuvent signaler tout problème. La loi Covid serait confortablement acceptée Un des deux kayakistes repérés dans les chutes du Rhin a écopé d’une amende de 100 francs. –DR La rumeur est partie après une soirée d’étudiants. –PIXABAY Les résultats de la 2e vague du sondage « 20 minutes »/Tamedia sont arrivés. Les partisans de la loi Covid semblent se renforcer. Par rapport à il y a deux semaines, les soutiens sont passés de 63% à 69%. Les avis semblent assez tranchés : 66% désormais voteront « oui » et 3% « plutôt oui ». Pareil chez les opposants, avec 2% de « plutôt non » et 28% de « non ». La progression est particulièrement sensible dans le camp écologiste : le « oui » passe de 72% à 80% chez les Verts et de 79% à 86% chez les Vert’libéraux. Shot d’adrénaline répréhensible SCHAFFHOUSE Deux adeptes de sensations fortes ont descendu les spectaculaires chutes du Rhin, dimanche, sous les yeux de promeneurs stupéfaits. Cette pratique est pourtant strictement interdite dans ce site dangereux. Alertée, la police s’est lancée à la recherche des kayakistes. Un des deux a été retrouvé peu après et a reçu une amende de 100 francs. L’ancienne championne de canoé Kathrin Fischbach sait que des têtes brûlées s’aventurent régulièrement sur les rapides schaffhousois. Mais même les professionnels y risquent leur vie, prévient-elle. Voir sur notre apples images des kayakistes. réactions de citoyens ou collègues qui nous le signalent. » À en croire les réactions d’internautes, l’appel n’a pas eu l’effet escompté. Certains d’entre eux estiment que de parler ainsi de rumeur n’incite pas à porter plainte. Pourtant, au-delà de « renseigner rapidement la population et de manière transparente », l’intention de la police était bien d’encourager les lésés potentiels à parler. « Le texte a peut-être été mal interprété, mais l’idée était de dire : « Si vous êtes victimes, appelez-nous. Faites-le savoir pour que des démarches soient entreprises », précise Florence Maillard. –LAUREN VON BEUST Un vermifuge contre le Covid PANDÉMIE L’Administration fédérale des douanes a intercepté plusieurs envois illégaux de médicaments vers la Suisse contenant un prétendu remède miracle contre le Covid-19, selon Swissmedic. Il s’agit « d’importations illégales de médicaments contre les vers et autres parasites avec le principe actif ivermectine », rapportent les journaux de CH Media. Ce genre d’importations serait en hausse. Le verdict 48’000 francs C’est la somme que devra payer la Suisse à un sexagénaire interné de façon irrégulière en prison, d’après une décision de la Cour européenne des droits de l’homme datant d’hier. L’individu avait déjà purgé une peine de 20 ans pour deux homicides.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :