20 minutes Genève n°2021-10-05 mardi
20 minutes Genève n°2021-10-05 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-10-05 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : le cosplay a supplanté le masque.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse MARDI 5 OCTOBRE 2021/20MINUTES.CH Payer plus, seule clé pour une mobilité qui coûtera moins TRANSPORTS Une expérience montre qu’informer ne suffit pas pour faire changer les habitudes. Première mondiale : une étude a été menée dans toute la Suisse pour identifier les effets de la tarification des transports, privés ou publics, basée sur les coûts externes (lire ci-dessous) qu’ils engendrent pour la société, estimés à 13,7 milliards par an dans notre pays. Et s’ils étaient payés par ceux qui les provoquent plutôt que par la collectivité ? Ils changeraient leurs habitudes pour éviter de payer, ont répondu hier l’Uni de Bâle et l’EPFZ. À long terme, faire payer plus cher sera bénéfique à tous. Les « coûts externes », c’est quoi ? Les usagers paient billets de train, essence ou billets d’avion, mais pas les effets de la pollution, des dégâts à l’environnement ou des accidents : ce sont les coûts externes. Ils sont payés par la collectivité ou relégués aux générations futures (ravages climatiques, par exemple). D’un point de vue de la théorie économique, il serait optimal que ces coûts soient internalisés selon le principe du pollueur payeur. Certains paieraient plus, d’autres seraient récompensés pour leurs choix économes (par exemple déplacements à pied ou à vélo). Fin 2019, plus de 3500 habitants des grandes agglomérations suisses ont participé à l’expérience. Tous leurs trajets et modes de déplacement ont été analysés pendant quatre semaines. Pour les quatre semaines suivantes, ils ont été séparés en trois groupes. Ceux du premier ont été informés des coûts externes de leurs trajets et ont été incités financièrement à les faire baisser ultérieurement. Ceux du deuxième ont simplement été informés des coûts externes, et c’est tout. Ceux du troisième n’ont reçu aucune info et ont continué sans autres avec leur routine. Résultat : dès qu’on touche au porte-monnaie, les coûts externes diminuent « significativement ». « Les participants ont modifié leur comportement dans le choix de l’itinéraire, de l’horaire de départ et du mode de transport utilisé », concluent les auteurs. En revanche prendre conscience de ce que les déplacements coûtent n’a que peu d’impact. « Les coûts ont aussi diminué pour le deuxième groupe par rapport à ceux du troisième, mais pas à un niveau significatif », ajoutent-ils. –YANNICK WEBER « Mobility pricing »  : le lointain futur L’étude a sondé ses participants sur les différents types de tarification. Faire payer les coûts sociaux des transports : l’idée est acceptée pour autant que les recettes soient affectées à des investissements dans les infrastructures. Idéal pour apprendre à gérer son stress VAUD Marre de la pandémie ? Envie de revoir ses collègues ? Le lancer de hache est fait pour vous. Plusieurs structures existent en Suisse romande, dont une toute nouvelle à Crissier. Son fondateur s’est inspiré d’une pratique qu’il a découverte au Canada. Selon une psychologue du travail, cette activité assez « primale » peut aider à gérer son stress. –PHOTOS LAURA JULIANO Une demi-douzaine de box grillagés permettent de se défouler en toute sécurité. –L. JULIANO Les explications du fondateur et d’une psy du travail sont à voir en vidéo sur notre app. –Y. GENEVAY/LE MATIN DIMANCHE La Confédération planche sur le « mobility pricing » (péages aux entrées des villes ou tarifs plus élevés aux heures de pointe, etc). Une loi, actuellement au stade de la consultation, doit uniquement permettre des projets pilotes. Des données clients piratées 20 secondes Chaleur d’octobre MÉTÉO La nuit de samedi à dimanche a été particulièrement chaude dans la région saint-galloise de la vallée du Rhin. Le thermomètre n’est ainsi pas descendu au-dessous de 21,8 degrés du côté d’Altenrhein. Imprudence fatale ITALIE Un Suisse âgé de 65 ans est décédé hier sur une plage de Sardaigne. Selon plusieurs médias, dont « La Nuova Sardegna », les eaux étaient très agitées et le drapeau rouge interdisant la baignade était même hissé. Une pilule contre le Covid-19 SANTÉ Produit par la société Merck et Biotherapeutics, le Molnupiravir est un médicament prometteur qui pourrait bientôt soulager les unités de soins intensifs. Toutefois, aucune demande d’autorisation n’a encore été faite en Suisse, relève la « SonntagsZeitung ». Mais des élus pressent Berne d’en réserver. « Ce serait une piste de plus pour pouvoir lever les mesures sanitaires », estime la conseillère nationale Katharina Prelicz-Huber (Les Verts/ZH). Professeur en immunologie à l’Université de Lausanne, Daniel Speiser se montre, lui, sceptique : « Il faudra des mois avant que ce médicament soit approuvé et livré. » La vaccination reste, selon lui, la meilleure stratégie. –JBM CYBERATTAQUE Zurich Insurance a annoncé hier avoir été victime d’un piratage informatique à la mi-août. Après avoir réparé la brèche, la compagnie n’en a informé ni sa clientèle, ni les médias. L’assureur a affirmé qu’aucun mot de passe ni donnée bancaire n’avaient été volés. Déçu par le manque de transparence de la compagnie, le hacker a décidé de publier sur le darknet les données volées. Berne veut convaincre COVID La Confédération a lancé hier la campagne « Mieux vaut se faire vacciner ». Elle vise les ados et les jeunes adultes en leur rappelant que beaucoup d’activités sont plus facilement accessibles s’ils sont vaccinés. L’apéro finit sur le toit ARGOVIE Une conductrice de 38 ans qui circulait dimanche vers 11 h30 avec 1,2‰ d’alcool dans le sang a perdu le contrôle de sa voiture, non loin de Glashütten. Elle s’en est sortie avec quelques blessures, mais n’a plus de permis. –REUTERS
KW40/21 NATF HIT DE LA SEMAINE 40% 2.60 au lieu de 4.40 1+1 2.20 au lieu de 4.40 Raisin blanc sans pépins (sauf bio), Italie, 2barquettes de 500 g 2+1 11.10 au lieu de 16.65 Chicken nuggets Coop BettyBossi, panés, Suisse, en libre-service, 3×240 g, trio (100 g=1.54) 2+1 11.65 au lieu de 17.40 1 Tortellonisaux épinards et àlaricotta Coop Betty Bossi, 3×500 g, trio (100 g=–.78) 1 En vente dans certainssupermarchés Coop Sous réservedechangement de millésime. Coop ne vend pasd’alcool auxjeunesdemoins de 18 ans. Tomates cerises en grappes (sauf bio), Suisse/Italie/Pays-Bas/Maroc, la barquette de 500 g(100 g=–.52) HIT DE LA SEMAINE Blanc de poulet Coop, Suisse, en libre-service,env.680 g 50% les 100 g 1.65 au lieu de 3.35 50% 16.95 au lieu de 33.90 Cœur de filet de saumon fumé Labeyrie, poisson d’élevage, Norvège, en libre-service, 300 g(100 g=5.65) 1+1 7.95 au lieu de 15.90 1 Glace double-crème Vanille Bourbon Coop, Fairtrade Max Havelaar, 2×900 ml, duo (100 ml =–.44) 5.10-9.10.2021 dans la limite desstocksdisponibles HIT DE LA SEMAINE 1+1 10.50 au lieu de 21.– Viande de bœuf hachée Coop, Autriche, en libre-service,2×500 g, duo 2+1 5.30 au lieu de 7.95 Fromage râpé Coop Emmentaler et Le Gruyère, AOP, 3×130 g, trio (100 g=1.36) 40% 39.40 au lieu de 65.70 Valais AOCPinot Noir Fleur du Rhône 2019, 6×75cl(10 cl =–.88) www.coop.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :