20 minutes Genève n°2021-09-30 jeudi
20 minutes Genève n°2021-09-30 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-09-30 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : Atalanta a fait plier les Bernois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
–G. NISTA 2 Actu JEUDI 30 SEPTEMBRE 2021/20MINUTES.CH Géothermie : boîtiers volés ou vandalisés GENÈVE Menée par les SIG, une campagne de prospection est la cible de vandales. Une équipe a même été prise à partie. Brisés, jetés au Rhône ou volés… Depuis deux semaines, 20’000 boîtiers posés un peu partout dans le cadre d’une campagne de prospection géothermique des Services industriels de Genève (SIG) sont la cible de multiples déprédations. « Trois cents géophones ont été vandalisés », révèle Isabelle Dupont, porte-parole. Ces appareils récoltent les données de camions-vibreurs qui sondent le sous-sol pour détecter de l’eau chaude. Une ressource écologique que Genève entend exploiter pour diminuer son bilan carbone. En 2035, la Coût des dégâts sur les collecteurs de données : 90’000 fr. –DRA Les routes 84’000 km Ou plus précisément 84’114 km. C’est l’étendue du réseau routier suisse en 2021 (avec 12’326 km, Berne est le canton qui possède le plus long). Ce chiffre prend en compte toutes les routes ouvertes aux véhicules à moteur dont la chaussée mesure au moins 2,8m. Le réseau autoroutier s’élève, lui, à 1544 km. géothermie pourrait couvrir 20% des besoins en chauffage. Lancée le 13 septembre pour six semaines, la campagne « a mal débuté », admet la régie. Outre les dommages aux boîtiers, les véhicules chargés de cartographier les entrailles du territoire cantonal ont parfois causé des nuisances sonores « considérables ». Plus importantes qu’annoncées, elles ont aussi duré plus longtemps que prévu. « Nous avons pris des mesures correctives. Les camions les plus bruyants ont été retirés des opérations. Nous évitons aussi de concentrer trop de personnel et de matériel sur les sites de prospection, afin de limiter les nuisances. » Des mesures visiblement insuffisantes pour certains irascibles. Mardi soir, des inconnus ont lancé une bouteille depuis un immeuble sur une équipe des SIG, sans faire de blessés. Mais une plainte sera déposée. « Nous travaillons pour le bien de la population, plaide Isabelle Dupont. Ces boîtiers vandalisés aident à collecter des données qui nous permettront de fournir une source d’énergie propre, durable et locale à toute la région. » –DAVID RAMSEYER L’escroquerie Un inconnu a soutiré 12’000 francs à une Saint-Galloise de 95 ans. L’homme s’est fait passer pour un policier afin de lui dérober ses économies. Piscines à remplir autrement ENVIRONNEMENT L’été est fini, mais les piscines font encore cogiter le conseiller national François Pointet (Vert’libéral/VD). Il note que leur eau provient du réseau d’eau potable, alimenté par de l’eau de source. L’eau de source pourrait être remplacée par l’eau des lacs. Fan des loups en grève de la faim VAUD Cet été, une autorisation inhabituelle de tirer deux loups sur le territoire cantonal a été délivrée par la Confédération. Une décision qui n’a pas plu à un habitant de Bofflens, qui refuse qu’on abatte des grands prédateurs. Selon « 24 heures », Fabrice Monnet a entamé une grève de la faim et s’est installé avec un panneau dans la montée du col du Marchairuz. Il appelle à une meilleure cohabitation entre homme et nature. Ce bûcheron et éleveur de moutons plaide pour une protection ciblée et non une action pour éliminer des bêtes. Fabrice Monnet veut mobiliser contre le tir des prédateurs. Pour le politicien, il s’agit de gaspillage. Il a interpellé le Conseil fédéral pour savoir quelles pistes de solutions étaient possibles. L’élu vaudois préconise notamment d’utiliser l’eau des lacs. Deux doses ou une, mais pas de 3e en vue COVID-19 Avec des indicateurs à la baisse, tant dans le nombre des nouvelles contaminations que dans celui des hospitalisations ou des décès, l’OFSP s’est montré serein mais prudent, hier, sur le front du coronavirus. Si la question d’une troisième injection pour les plus vulnérables est toujours à l’étude, « il est plus important de donner une dose aux personnes non vaccinées que de proposer un rappel », a expliqué Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection. Le Conseil fédéral a d’ailleurs confirmé l’arrivée, la semaine prochaine, de 150’000 doses du vaccin à vecteur viral de Johnson &Johnson pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas recevoir de vaccin à ARN messager. –JBA Statu quo pour les locataires Les locataires ne seront pas mieux protégés en cas d’assainissements énergétiques d’immeubles locatifs. Le Conseil des États a enterré par 26 voix contre 12 une motion de Carlo Sommaruga (PS/GE), qui aurait voulu intégrer des mesures en ce sens dans la future loi sur le CO2. Lier trop étroitement la protection des locataires aux assainissements serait contre-productif, selon Brigitte Häberli-Koller (Le Centre/TG). –VANESSA CARDOSO/24HEURES
JEUDI 30 SEPTEMBRE 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Pervers interpellé ZOUG Dimanche, la police a arrêté un homme de 60 ans qui avait suivi deux adolescentes, avant de se dévêtir et de se masturber devant elles. Les jeunes filles ont alerté la police, qui a retrouvé le suspect. Binationalité publique BERNE La double nationalité des parlementaires et des conseillers fédéraux sera rendue publique pour plus de transparence. Après le National, le Conseil des États a accepté ce projet hier, porté par Marco Chiesa (UDC/TI). Nouveau procureur SUISSE Les Chambres fédérales ont élu hier l’ancien commandant de la police bernoise Stefan Blättler au poste de procureur général de la Confédération. Il succède à Michel Lauber, parti fin août 2020. Huit ans de chantier URI/TESSIN Les premiers coups de pioche pour le percement du 2e tube du tunnel routier du Gothard ont eu lieu hier à Göschenen et Airolo, en présence de 150 invités. Entrée en service fin 2029. PUB GENÈVE La hausse de la rémunération des aides coûte cher aux communes. Et elle pourrait perturber la formation. Vivra-t-on d’ici quelques années une pénurie d’éducateurs de la petite enfance ? C’est la crainte de l’Association des communes genevoises (ACG). En cause : l’entrée en vigueur du salaire minimum début 2021. La rémunération des aides en crèche a ainsi augmenté de manière importante, ce qui pèse sur les employeurs, principalement les collectivités. Président de l’ACG, Xavier Magnin parle d’une « explosion des coûts ». Dès lors, le peu de différence de salaire entre des aides inexpérimentés et des auxiliaires a poussé certaines communes à renoncer aux premiers. Le hic, c’est que ces aides sont souvent des jeunes effectuant les 800 heures de pratique obligatoires pour s’inscrire à l’École supérieure d’éducateurs de l’enfance (lire ci-dessous). « Cette année, nous en avons engagé moitié moins, afin de ne pas former au-delà de nos besoins », confirme Martin Staub. L’élu de Vernier relève que « les aides sont au salaire minimum puis, une fois en formation, plus expérimentés, ils ne sont plus qu’à 6 fr. l’heure ». L’ACG Actu 3 Bataille en vue sur le salaire minimum dans les crèches Privilégier les stagiaires aux aides Sortir les aides du salaire minimum ? Pour Carole-Anne Kast, magistrate d’Onex, il est nécessaire d’aller plus loin. Elle estime qu’il faut se passer d’emplois « précaires et non pérennes » pour privilégier des stagiaires « qui seront formés, puis employés à long terme ». Le La différence de salaire peut se compter en centaines de francs, selon l’employeur. –GETTY problème, c’est que ces derniers ne comptent pas dans le taux d’encadrement. Ils se surajoutent aux postes requis, coûtant a priori plus cher. L’élue indique qu’il faudrait que les 800 heures de pratique préliminaires s’effectuent une fois la candidature acceptée, la validant. SEUL. AUJOURD'HUI : JEUDI, 30.9.2021 souhaite donc les considérer comme des personnes en formation. « Mais cela nous a été refusé », se désole Xavier Magnin. Le Département de l’instruction publique confirme que les aides sont des employés soumis à la loi et non des stagiaires, car ils ne sont pas encore en formation. Le ton pourrait se durcir dès l’an prochain, car les fronts sont mouvants. La Ville emploie encore des aides et compte continuer. « Nous regrettons la position de l’ACG », déclare la conseillère administrative Christina Kitsos. –MARIA PINEIRO Conditions d’entrée spécifiques L’École supérieure d’éducatrices et éducateurs de l’enfance pose plusieurs conditions à l’admission. Parmi elles, plusieurs expériences professionnelles, dont 800 heures dans une institution de la petite enfance à un poste d’aide, d’auxiliaire ou de stagiaire. Une pratique similaire à celle de la Haute école de travail social, qui stipule que les candidats peuvent effectuer leur pratique comme bénévoles, employés, civilistes ou encore stagiaires. de rabais sur iPhone et iPad ** Valable sur iPhone et iPad dans votre succursale Interdiscount etsur les articles signalés dans le shop en ligne. 1pièce du même article par client. Rabais non cumulable avec d'autres bons/activités rabais. Les iPhone reconditionnés sont exclus decette promotion. Dans la limite des stocks. Plus d'informations dans votre succursale Interdiscount etsur interdiscount.ch.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :