20 minutes Genève n°2021-09-22 mercredi
20 minutes Genève n°2021-09-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-09-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : scènes dignes du Far West à la frontière US.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021/20MINUTES.CH La frayeur Un fort dégagement de fumée sur le toit du casino de Montreux a incité les pompiers à déployer un important dispositif, lundi soir. Il ne s’agissait que d’un problème technique sur une chaudière. Achats à taxer plus largement BERNE Afin de lutter contre le tourisme d’achat, le Conseil des États a accepté trois textes visant à abaisser la limite des achats pouvant être rapportés de l’étranger sans payer de TVA. La Chambre haute a pris cette décision contre l’avis de sa commission et celui du ministre des Finances, Ueli Maurer, qui doutent de l’efficacité d’une telle mesure. Le vote a aussi coïncidé avec le dépôt d’une motion de Ruedi Noser (PLR/ZH), qui veut abaisser de 300 à 50 francs la limite des achats autorisés sans taxe. Hacking : « Le problème, en Suisse, c’est notre laxisme » GENÈVE Un expert juge dramatique la mise en ligne de données personnelles. Il plaide pour une assurance obligatoire. Rolle, EMS des Châtaigniers (voir encadré) : à chaque fois, faute de rançon payée, les pirates ont mis sur le darkweb des données personnelles de citoyens. « C’est dramatique », juge Stéphane Koch, spécialiste en cybersécurité. Il conteste les discours rassurants des entités hackées. « Ces données sont impossibles à effacer et très sensibles, car elles contiennent toutes les informations voulues pour mener des tentatives de phishing » (escroquer en usurpant une identité). L’expert estime que le seul moyen de limiter les dégâts consiste à recenser toutes les données volées puis à informer Des données très sensibles se retrouvent sur le darknet. –GETTY les personnes concernées pour les avertir du risque. Une tâche titanesque pour une PME. « C’est égal ! C’est la responsabilité de l’entité hackée, l’usager n’a pas commis d’erreur. » Dubitatif quant aux appels des autorités à ne pas payer les rançons – « quand il s’agit de données de citoyens, je trouve que le choix ne concerne pas que les Pass dans le Glacier Express TRAIN Le certificat Covid n’est pas obligatoire dans les trains suisses... sauf dans le Glacier Express entre Saint-Moritz (GR) et Zermatt (VS), note l’« Aargauer Zeitung ». Cette particularité est due au fait que cette ligne obéit aux mêmes règles que celles imposées aux restaurateurs, puisqu’un repas est servi aux passagers à leur siège. Les voyageurs dès 16 ans doivent donc être vaccinés, testés ou guéris. Les certificats Covid suisse et européens sont acceptés. Ceux de pays tiers doivent être convertis, une possibilité qui sera offerte en ligne dès le 10 octobre. Sur les grandes lignes CFF, le pass sanitaire est également requis pour s’attabler au wagonrestaurant. Pour les mêmes raisons, les TPF exigeront le pass Covid dans leur « train fondue » au départ de Bulle (FR) dès le 6 novembre. –JBM Seconde maison de retraite piratée institutions attaquées » –, il prône une assurance obligatoire contre le cybercrime. « L’assurance maladie l’est bien. Il faut faire correspondre le monde numérique au monde physique. Le problème, en Suisse, c’est notre laxisme. On devrait aussi imposer des audits de sécurité. Les PME sont démunies, car on ne les oblige pas à se munir. On essaie de les contraindre le moins possible, jugeant que cela bride l’économie. Mais les piratages ont un coût. La contrainte serait profitable à long terme. » –JÉRÔME FAAS Les maisons de retraite attirent les pirates. Lundi, l’EMS de Vessy annonçait avoir été hacké. Puis « 20minutes » découvrait qu’un autre EMS genevois, Les Châtaigniers, avait été attaqué en juillet. Une foule de documents se trouvaient sur le darkweb : contrats, courriers notariaux, procurations, numéros de compte de résidents. L’EMS a rassuré. Il a restauré les données cryptées. Hier, il a averti les familles. Et il juge les données mises en ligne « pas exploitables ». Méfaits en série Depuis l’été 2020, plusieurs cyberattaques visant des entités suisses ont été rendues publiques. En juillet 2020, le groupe médical Hirslanden a été hacké. En novembre, il a indiqué qu’aucune donnée n’avait été volée ou rendue publique. Début mai, le Hockey Club de Bienne a été piraté. Fin mai, c’était la Commune de Rolle. Plusieurs données sensibles ont fini sur le darknet. Dernière victime en date, après les EMS genevois de Vessy et des Châtaigniers, la Cinémathèque suisse a subi une attaque le 17 septembre. Le train panoramique sert le repas de midi à ses voyageurs. La Mecque de l’art de retour BÂLE Considérée comme une des plus importantes foires internationales d’art contemporain, Art Basel a ouvert ses portes lundi aux professionnels. Annulée en 2020, l’édition 2021 rassemble 252 galeries. Le public devra attendre vendredi pour visiter la manifestation, qui se poursuit jusqu’au 26 septembre. Malgré les restrictions liées à la pandémie, de nombreux collectionneurs devraient faire le déplacement dans la cité rhénane. Une œuvre du plasticien américain John Chamberlain. –REUTERS Lama tué par un chasseur Un lama protégeant des moutons contre les loups a été victime d’un chasseur, il y a deux semaines dans le Muotathal (SZ), a relaté le « Bote der Urschweiz ». L’affaire en serait restée là si l’homme n’avait pas omis d’en informer le Service de la chasse. Il risque donc des suites judiciaires, bien que l’éleveur n’ait pas porté plainte contre lui, un accord ayant été trouvé entre les deux hommes. –GLACIER EXPRESS
MERCREDI 22 SEPTEMBRE 2021/20MINUTES.CH Les scènes de cruauté envers des humains sont dans le viseur des détracteurs de ces jeux. –ROCKSTAR 20 secondes 2500 francs pour tous BERNE Le revenu de base inconditionnel refait surface. Après le net rejet par le peuple d’un premier texte en juin 2016, un comité apolitique a relancé une nouvelle initiative. Comme lors de la première mouture il y a cinq ans, le montant est fixé à 2500fr. par mois. Cadavres dans le Rhin THURGOVIE Les corps d’un homme de 28 ans et d’une femme de 23 ans ont été retrouvés lundi dans le Rhin, près de Schaffhouse. Les malheureux avaient disparu dans l’eau samedi à Paradies (TG) en fin de journée, alors qu’ils naviguaient dans une barque avec deux autres personnes. Pas top sur la route MOBILITÉ Deux marques de pneus chinois bon marché ont été jugées « non recommandées » par le TCS. Le club déconseille de les acheter, vu leurs graves faiblesses et leurs déficiences. Il estime qu’ils peuvent même représenter un danger pour le conducteur. COVID Obtenir un rendez-vous pour se faire tester demande désormais une bonne dose de patience. « Bon, ben… on se voit sur la terrasse alors. » Voilà ce qui attend de nombreux groupes d’amis ces prochaines semaines. En effet, l’élargissement de l’obligation du pass Covid s’accompagne logiquement d’une forte hausse de la demande de rendez-vous de dépistage. Or, les capacités des centres peinent à suivre. Une simple visite sur le site OneDoc, qui regroupe les rendez-vous disponibles dans différentes régions, montre bien qu’à Lausanne, par exemple, il est presque impossible de se faire tester sur rendez-vous avant la semaine prochaine, et difficile également la semaine d’après. Même combat à Fribourg, où seul le centre cantonal dispose encore de places certains jours, et en Valais ainsi qu’à Neuchâtel, où même le Actu 3 Centres de test bondés après l’élargissement du pass Covid FINANCEMENT Le Conseil fédéral a essuyé un feu nourri de questions lundi autour du Covid et du pass sanitaire. Plusieurs parlementaires l’ont notamment interpellé sur la question du certificat obligatoire annoncé par la plupart des hautes écoles pour accéder aux salles de cours. À ceux qui parlent de vaccination obligatoire qui ne dit pas son nom, Berne a rappelé que les dispositions ont été prises par les cantons et les Certains fraudent « Je vais maximum deux fois par mois faire un test PCR salivaire à 150fr. pièce, pour ma pomme », s’énerve J. D’autres ont des astuces, quitte à verser dans l’illégalité. « On est plein à se filer des certificats, assureL. Personne n’a le temps de contrôler, tant qu’on a une pièce d’identité qui correspond au nom inscrit sur le pass… Ou alors, on entre, on prend le tampon de la boîte, et on ressort le donner à quelqu’un d’autre. C’est très facile. » Leurs initiatives ne passent pas BERNE Le Conseil des États a tacitement rejeté hier cinq initiatives cantonales (FR, TI, SG, BE, ZG) visant à interdire les jeux vidéo violents et à mieux protéger les enfants. Elles demandaient que le Conseil fédéral mette en place les bases légales propres à permettre « d’interdire de fabriquer, de promouvoir, d’importer, de vendre ou de remettre des jeux vidéo consistant à exercer virtuellement des actes de cruauté envers des êtres humains ou des personnages à l’apparence humaine ». Le Conseil fédéral a présenté un projet de loi en ce sens en septembre 2020, le Parlement pourra faire valoir ses préoccupations lors de l’examen de cette loi. Berne renvoie aux cantons La forte demande met les centres sous pression. –R. MOSER établissements. Le Covid-19 a également occupé le Conseil des États, hier. Les sénateurs ont refusé tacitement d’entrer en matière sur une initiative du Canton de Genève. Le Grand Conseil avait demandé au Conseil fédéral d’édicter une loi urgente « afin de mettre intégralement à la charge de la LAMal les coûts liés aux tests de dépistage, sans franchise ni participation de l’assuré ». –CHT Genève compte 730 sans-abri Selon une étude de l’Université de Genève commandée par la Ville, il y avait environ 730 personnes sans domicile fixe dans le canton en mars dernier, dont 30% de femmes. S’ils sont 545 à fréquenter les hébergements d’urgence, les autres passent la nuit dehors. Par ailleurs, 35% de ces sans-abri sont des personnes de passage et restent moins de six mois dans le canton, a rapporté la « Tribune de Genève ». début du mois d’octobre est déjà complet. « Le Quotidien Jurassien » évoquait un embouteillage complet dans le canton, mettant même en difficulté une personne éprouvant des symptômes, dans l’impossibilité de se faire tester. À Genève, il y a encore de la marge, même si beaucoup de centres sont fermés le samedi, et presque tous le dimanche. « L’introduction du pass Covid obligatoire a mis tout le système sous pression, confirme le Canton du Valais. Chaque prestataire fait le maximum pour adapter ses capacités à la forte croissance de la demande. » L’Hôpital du Valais, notamment, a déjà augmenté son débit. « Il est toutefois regrettable qu’il n’y ait pas eu davantage de vaccinations durant l’été alors que les capacités n’étaient de loin pas pleinement utilisées. » –PAULINE RUMPF



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :