20 minutes Genève n°2021-09-07 mardi
20 minutes Genève n°2021-09-07 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-09-07 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : Belinda jouera les quarts à New York.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu MARDI 7 SEPTEMBRE 2021/20MINUTES.CH Le chauffard 165 km/h C’est la vitesse à laquelle roulait dimanche vers 15 h30 un motard portugais de 41 ans sur la route entre Sempach et Rain (LU), un tronçon limité à 80km/h. Il a été arrêté peu après, chez lui. Sa moto a été confisquée et son permis retiré. 20 secondes Chantiers nocturnes VAUD L’autoroute A1 sera fermée dans les deux sens cette nuit, de 22 h à 5h, entre Yverdon-Sud et Estavayer-le-Lac (FR). Sur l’A9, c’est le tronçon Saint-Triphon-Bex qui sera fermé aux mêmes heures, tandis que des travaux se dérouleront la nuit suivante dans le sens inverse, entre Bex et Saint-Triphon. Ils tombent la cravate LAUSANNE Le très strict code vestimentaire de la très sélecte École hôtelière de Lausanne s’assouplit avec notamment la fin de la cravate obligatoire. Des signes religieux comme la kippa, le hijab ou encore le turban sont désormais autorisés, a indiqué l’école hier. À nouveau à l’arrêt GENÈVE Le projet immobilier de la Chevillarde, dans un parc où trône une maison de maître, a vécu un nouvel épisode hier. Le chantier a repris le matin mais a été stoppé peu après, les recourants ayant obtenu un nouveau sursis. Accusée d’avoir empoisonné la mamie sur qui elle veillait BÂLE L’employée d’un EMS aurait tenté de tuer une résidente en lui faisant ingurgiter du poison. L’accusée en voulait à ses sous. « Lorsque j’ai commencé à manger la tartelette aux fraises, j’ai remarqué qu’il y avait quelque chose de brun, comme du poivre. J’ai demandé à la soignante si elle voulait m’empoisonner. Elle m’a répondu que la Migros avait une nouvelle recette. » L’octogénaire qui a témoigné hier au tribunal a frôlé la mort. Et les recettes du géant orange n’ont rien à voir là-dedans. Entre septembre et décembre 2018, une employée d’un EMS de Laufon (BL) aurait La retraitée faisait confiance à sa soignante. –O. MEYLAN/24H tenté à trois reprises d’empoisonner la vieille dame. Les quelques bouchées qu’elle a avalées cette fois-là lui ont valu diarrhées et vomissements. Simplifier l’accès des vélos dans les trains MOBILITÉ Une pétition forte de plus de 54’000 signatures a été déposée hier par plus d’une dizaine d’organisations. Le texte remis à la Chancellerie fédérale se focalise sur deux revendications : simplifier la procédure d’embarquement du vélo dans le train et mettre un terme aux réservations obligatoires. Les pétitionnaires craignent que ces deux problématiques dissuadent certaines personnes de prendre le train et que ces voyages se fassent finalement en voiture. Ils veulent également augmenter les possibilités d’embarquement des cycles durant la saison estivale, une manière, selon eux, de conserver le trafic ferroviaire en tant que solution alternative valable à l’automobile. –LTI Ça ne devait pas finir comme ça ARGOVIE Une virée en avion s’est mal terminée dimanche soir à Schinznach-Dorf (AG). Le pilote du biplan, parti de l’aérodrome de Beromünster (LU), a soudain remarqué que le moteur de sa machine perdait de la puissance. L’homme a alors tenté un atterrissage d’urgence. Lors de la manœuvre, l’avion s’est retourné sur le dos. Le pilote, âgé de 51 ans, n’a pas été blessé, a précisé la police. Une enquête a été ouverte. L’appareil s’est retrouvé sur le dos après l’atterrissage. –POL. AG Dans une mauvaise passe financière L’accusée nie tout : « Je suis une bonne personne. » Lorsque la retraitée lui avait donné une procuration, l’aide-soignante avait des problèmes d’argent. Elle a admis devant la Cour avoir fait des recherches sur internet pour savoir Lors de la dernière tentative, le 1er décembre, elle a dû être transférée à l’hôpital avec des symptômes sévères d’empoisonnement après avoir bu un thé froid. Elle a passé six jours aux soins intensifs. « L’aide soignante est venue me voir et m’a apporté des fleurs, qu’elle a achetées avec mes sous ! » s’est exclamée la frêle octogénaire. Selon l’acte d’accusation, tout a commencé le 8 août Balade fatale en pédalo Un homme de 23 ans s’est noyé dimanche lors d’une sortie en pédalo avec deux amis au large d’Ouchy, à Lausanne. « Il n’est pas remonté à la surface », a indiqué hier la police. Les plongeurs de la gendarmerie ont retrouvé le corps du jeune habitant la région, mais ni eux ni les sauveteurs de la SISL n’ont réussi à le réanimer.comment empoisonner quelqu’un. Mais c’est parce qu’elle voulait mettre fin à ses jours, assure-t-elle. La trentenaire s’est engagée à rembourser les 20’000fr. qu’elle a subtilisés à la vielle dame. Le procès se poursuit aujourd’hui. 2018. Ce jour-là, la résidente avait accordé à la soignante de 32 ans une procuration sur son compte bancaire, qui contenait alors 80’000 francs. La retraitée avait demandé à sa « personne de confiance » de lui retirer de l’argent de poche en cas de besoin. Selon l’accusation, la trentenaire n’avait pas tardé à élaborer un plan démoniaque afin de tuer la retraitée et toucher le pactole. –LHA/JBM/OFU Pour embarquer son cycle sur certaines lignes, il faut réserver. –TAMEDIA
MARDI 7 SEPTEMBRE 2021/20MINUTES.CH Raccourcir la validité du pass Covid pour mieux se protéger SANTÉ Le délai pour vacciner les patients guéris a été abaissé. La durée de leur pass devrait être rabotée, suggère un politicien. Les choses changent vite avec ce fichu virus. L’OFSP vient ainsi d’adapter sa recommandation de vaccination. Les personnes remises du Covid devraient maintenant pouvoir être vaccinées au plus tôt quatre semaines et au plus tard trois mois après l’infection, contre six mois auparavant. Si la durée entre la guérison et la vaccination a été raccourcie, la validité du certificat Covid, lui, reste de six mois. Une période qui peut toutefois être ajustée « sur la base de nouvelles découvertes scientifiques ». C’est exactement ce que des politiciens réclament. « En raison de la diminution, peut-être plus rapide, de la protection Centre de vaccination réservé aux étudiants Collision avec des policiers Un cycliste en e-bike a perdu la vie dimanche à Tegerfelden (AG). La victime a traversé la route principale alors qu’une voiture banalisée de la police cantonale arrivait. L’agent au volant n’a pas réussi à éviter le choc. Malgré l’intervention d’un hélicoptère, le malheureux est mort sur les lieux de l’accident. Les deux policiers ont été conduits à l’hôpital. La durée entre guérison et vaccination a été réduite. Les étudiants vaccinés s’expliquent sur notre app. LAUSANNE « On essaie de faire tomber toutes les barrières pour les jeunes qui souhaitent se faire vacciner », déclare Julien Schekter, porte-parole du Département vaudois de la formation. Hier, le centre de vaccination de Beaulieu a accueilli spécialement les gymnasiens et les élèves des écoles professionnelles de Lausanne. « Comme les tests antigéniques vont devenir payants à partir d’octobre, j’ai opté pour la piqûre », explique Bryan. « L’école nous payait le transport, donc j’ai profité de faire ça aujourd’hui », dit Esmeralda. L’opération concerne 8300 jeunes de 15 à 25 ans. Vers midi, 40 avaient reçu leur première dose. Une autre journée de vaccination sans rendez-vous est prévue lundi prochain. –LVB Parc condamné par le bostryche JURA La saison de l’Aventure Jura Parc de Rebeuvelier est déjà terminée. Sur les sept parcours d’accrobranche que comptait l’animation, il n’en reste aujourd’hui plus que trois. Pas assez pour être rentable, explique « Le Quotidien Jurassien ». Après le Covid-19 et la météo pour le moins défavorable de cet été, deux foyers de bostryches ont été découverts. Fragilisés, quelque 150 arbres ont dû être abattus pour raisons de sécurité. Le parasite a fragilisé des arbres servant à l’accrobranche. vaccinale avec le variant Delta, les pass Covid des vaccinés devraient être valables pendant huit mois et celui des guéris ramené à quatre mois », propose le conseiller national Martin Bäumle (Vert’libéral/ZH). Ce scientifique de formation va encore plus loin : il demande qu’un test antigénique rapide ne soit valable que huit heures. Même topo pour les tests PCR, qui devraient n’être reconnus que 36 heures au maximum, afin de pousser les personnes à se faire vacciner. Le médecin cantonal bâlois ne voit pas de nécessité d’agir. Thomas Steffen souligne que les nouvelles infections sont rares parmi les convalescents dans les six premiers mois suivant la maladie. Or, ce délai est exactement celui de la validité du certificat pour ce type de personne. –DGR/PAM/JBM Contre une « obligation » liberticide L’initiative populaire « Pour la liberté et l’intégrité physique (Stop à la vaccination obligatoire) » a abouti. Le cap des 100’000 signatures a été franchi hier, a indiqué « Blick ». Le texte peut paraître contradictoire, –M. ANCIAN Lots à gagner Convaincre certains jeunes de se faire vacciner n’est pas toujours facile. Pour les y inciter, une école de commerce zurichoise ne fait pas dans le détail : elle met carrément en jeu un iPhone 12 ou encore des bons d’achat d’une valeur allant jusqu’à 1600 francs auprès de ses étudiants qui acceptent de se faire piquer. L’établissement explique vouloir contrer le sentiment de lassitude qui semble se répandre parmi les élèves, ainsi que maintenir le niveau de fréquentation de ses cours. puisque la vaccination obligatoire n’existe pas en Suisse. Il ajoute que nul ne doit être discriminé en cas de refus de vaccin : un point sensible, puisque l’extension du pass Covid sera discutée demain par le Conseil fédéral. Actu 3 Le feu vert Le canton des Grisons vient de recevoir une autorisation de tir pour réguler une meute de loups qui s’est établie dans la région de Beverin. Trois jeunes pourront être abattus. L’entreprise a demandé de retourner le paquet. –CREDIT PHOTO Chips au goût de plastique BERNE Il se réjouissait de déguster ses chips aux herbes de Provence, mais il s’est retrouvé avec tout autre chose dans la bouche. « J’ai failli manger des bouts de plastique », raconte un trentenaire de Wiedlisbach. En recrachant, l’homme a trouvé « plein de petits grains de plastique noirs ». L’entreprise Zweifel se dit désolée de cet incident et assure qu’elle le prend très au sérieux. Elle invite le Bernois à renvoyer son paquet afin qu’elle puisse l’analyser. –GETTY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :