20 minutes Genève n°2021-08-17 mardi
20 minutes Genève n°2021-08-17 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-08-17 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : scène de chaos sur le tarmac de Kaboul.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Deux Porsche volées ARGOVIE Deux voitures de luxe d’occasion ont été dérobées devant un garage automobile à Oftringen dimanche matin. Les deux voitures, des Porsche 911 Turbo, une noire et une grise, valent plus de 300’000fr., selon la police. Une enquête a été ouverte. Baignade mortelle LUGANO Un homme de 27 ans est décédé dimanche au Tessin après avoir coulé durant une baignade, rapporte « 20 minuti ». Cet Indien, qui résidait en Allemagne, a été remonté par les secours et réanimé sur place, mais il a succombé quelques heures plus tard à l’hôpital. Attaque à main armée VAUD Un braquage a eu lieu dans une station-service de Noville samedi soir. Un homme a menacé la caissière à l’aide d’un pistolet. Il a volé l’argent de la caisse avant de s’enfuir à pied. La police a lancé un appel à témoins. Des migrants partent à vélo à la découverte de la Suisse GENÈVE De jeunes réfugiés vont visiter leur pays d’accueil au gré d’un périple de huit jours à bicyclette. Ils vont avaler les kilomètres et se faire des souvenirs pour la vie. Hier, une dizaine de migrants d’origine érythréenne, âgés d’une vingtaine d’années, ont quitté le centre d’hébergement du Petit-Lancy (GE) avec leurs accompagnateurs pour un tour à vélo, avec Lausanne comme première étape. Ils rallieront Neuchâtel, Berne et encore Lucerne, avant de revenir à Genève lundi prochain. Hacène Ouahmane, assistant social, explique que l’idée est née l’an passé, « en pleine période Covid »  : « Ce sont tous d’anciens mineurs non accompagnés, ils se sont constitué une sorte de famille et je voulais les extirper de leur bulle, expose-t-il. Ça leur a permis d’avoir des perspectives et un projet sur le long terme. » Porté notamment par l’Hospice général, le périple est le Agressé lors de sa première journée de gymnase Rentrée tragique, hier matin au gymnase de Münchenstein (BL). Un élève a reçu des coups de couteau dans le ventre, a indiqué un porte-parole de la police. L’adolescent de 16 ans a été hospitalisé, mais on ne connaissait pas la gravité de ses blessures ni les Le système distingue les appareils interdits. –GETTY IMAGES résultat de plusieurs mois de préparation. Les participants ont tout organisé eux-mêmes et suivi des ateliers de réparation de vélos, des stages de sécurité routière ainsi que des entraînements avec le coureur Tadesse Abraham. « On s’entraîne depuis un an, on a couru avec lui tous les vendredis, relate Awet, venu d’Érythrée en 2015 à 17 ans. C’est la première fois qu’on fait ça tous ensemble. Je actu.20min.ch Les jeunes Érythréens ont quitté le Petit-Lancy hier matin pour se lancer sur les routes de Suisse. –LEO causes de l’agression. Selon un témoin, la victime serait un élève de première année qui entamait donc son cursus. Durant la journée, les enquêteurs ont ratissé les lieux à la recherche d’indices, fouillant notamment les poubelles des environs. Poison pour les natels en prison BERNE En Suisse, si les téléphones portables sont interdits en prison, certains appareils y entrent malgré tout clandestinement. Des solutions existent pour les détecter, mais ont l’inconvénient de tous les repérer, donc également ceux des gardiens. Un ingénieur bernois de 24 ans s’est penché sur le problème lors de son travail de bachelor à la Haute École bernoise, écrit la « Berner Zeitung ». Il a réussi à mettre au point un système permettant de distinguer les natels autorisés de ceux qui sont illicites par une détection extrêmement précise du lieu d’où sont émises les ondes mobiles. Diplômé l’été passé, l’inventeur a reçu plusieurs prix pour le développement de cet outil. Pressé, le jeune homme a fondé sa propre boîte le mois dernier. –AMI Leur passage à Nyon (VD) à voir sur l’app. GENÈVE La toiture du Collège et École de culture générale Madame de Staël à Carouge produit désormais de l’énergie solaire. Les Services industriels de Genève (SIG) ont inauguré en juillet une centrale photovoltaïque de 1650m2 capable suis très content de partir. » Corinne Gachet, maire de Lancy, salue une initiative « emblématique de l’intégration »  : « Ces jeunes se sont approprié le projet, ils l’ont monté. En termes de message, c’est important. » –LÉONARD BOISSONNAS L’établissement carougeois produit de l’énergie solaire. –SUNWATT De l’électricité sur les toits de produire l’équivalent de la consommation électrique d’une centaine de ménages. Les SIG et l’Office cantonal des bâtiments ont déjà collaboré à la réalisation de centrales solaires semblables dans d’autres cycles et collèges genevois.
–DR MARDI 17 AOÛT 2021/20MINUTES.CH Présidence PLR : un seul candidat SUCCESSION Thierry Burkart (photo) est le seul à s’être lancé dans la course à la présidence du PLR pour reprendre la place de Petra Gössi. Conseiller aux États depuis 2019, il a siégé au Conseil national et au Grand Conseil argovien par le passé. Cet avocat de profession a également été président du PLR de son canton. Selon ses souhaits, les vice-présidents devraient être au nombre de quatre, contre deux actuellement. Le drame Un homme de 68 ans est décédé après être tombé d’un Segway, samedi à Obfelden (ZH). Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la chute. Travailler à la maison pourrait payer moins HOME OFFICE Alors que la pandémie a développé le télétravail, continuer à bosser depuis la maison risque d’avoir un effet négatif sur la progression de carrière et le revenu, a relevé le journal économique « Handelszeitung ». Contrairement aux États-unis, où des entreprises comme Google pourraient diminuer les salaires, établis en fonction de la localisation et de l’éloignement du bureau, les salaires suisses existants ne pourront pas être réduits. En revanche, les patrons pourraient faire de l’incitation positive. « Les employés qui travaillent en présentiel seront plus susceptibles d’espérer une prime ou une augmentation de salaire », estime Marco Salvi, expert du marché du travail chez Avenir Suisse. –GMO Les vols 2500 vélos C’est le nombre d’e-bikes dérobés chaque année à Bâle, selon le podcast « Basilea Copast ». Des bandes venant d’Alsace (F) ont mis en place un trafic transfrontalier. Les voleurs convoitent aussi d’autres moyens de locomotion high-tech, comme les e-trottinettes. SAINT-GALL Une vague de boue et de roches a enseveli huit véhicules garés sur un parking près du village de Sankt Martin hier après-midi. La coulée a entraîné avec elle de grosses quantités d’eau dans la vallée de Calfeisen. En raison de la Actu 3 « Je ne savais pas que je les avais tués. Aujourd’hui je sais » RENENS (VD) L’auteur du double meurtre de Payerne comparaît depuis hier. Il nie la violence des faits. Avril 2018. Après une séparation qu’il n’acceptait pas et un long historique de menaces, d’insultes et de coups qu’il a niés, Tiago* s’est rendu au nouveau domicile de son épouse et a tiré trente balles, soit deux chargeurs entiers, sur sa femme et l’un de ses fils. Hier, le président de la Cour a tenté d’éclaircir les faits. Renfermé et marmonnant, Tiago a dit n’avoir jamais menacé ni levé la main sur sa femme, malgré des déclarations faites durant l’enquête. L’instruction mentionne toutefois des SMS insultants, ainsi que le dernier message envoyé à son fils défunt : « Rentre ou je te frappe Famille ébranlée mais solide Stoïque mais ému, le deuxième fils de Tiago était absent ce jour-là. Malgré les dires de son père, il a confirmé l’avoir vu frapper sa mère avec les pieds, les poings ou des objets.Après la séparation, il refusait d’avoir des contacts avec lui « parce qu’il battait ma mère ». Le C’est ici que les deux victimes ont perdu la vie. –MURIEL ANTILLE Retrouvez le déroulement des faits en vidéo sur l’app.frère de la défunte a également dit sa peine : « Je ne veux pas qu’on lui trouve un prétexte dans son enfance pour une chose qu’il a commise alors qu’il avait 50 ans. » Il a évoqué sa peur vis-à-vis de Tiago, notamment pour son neveu, sa propre femme et ses enfants. jusqu’à te faire noir »... Une expression utilisée dans le nord du Portugal, se défend-il. Du jour du drame, il garde peu de souvenirs. « Je me fais violence pour ne pas m’en rappeler. » De quoi compliquer la tâche du tribunal pour clarifier une éventuelle préméditation. Tiago a admis avoir emporté un Glock et deux chargeurs en haut des escaliers, « parce que les armes me donnent un sentiment de sécurité et de force », mais a assuré n’avoir eu aucune intention de faire du mal. Son récit décrit une dispute avec son fils, qui aurait tenté de lui arracher l’arme, et un premier coup parti par accident. Les suivants ? « Il n’y a pas d’explication. Je ne savais pas que je les avais tués. Aujourd’hui je le sais. Si j’avais voulu tuer, une balle aurait suffi », a précisé cet habitué du tir. –PAULINE RUMPF *Prénom d’emprunt Une enfance d’une violence terrible Le témoignage des deux sœurs de Tiago contribue à l’humaniser. Elles décrivent un enfant harcelé, insulté et tabassé quotidiennement par ses frères et son père alcoolique. Elles racontent un cadre familial malsain, « une famille où on ne parle pas, on tape », et des scènes ultraviolentes dans un cabanon de jardin, ou attaché par des chaînes. « On ne juge pas un homme sans son histoire », a insisté l’une des sœurs.Tiago a d’ailleurs rappelé son analphabétisme. Une coulée de boue emporte huit voitures mauvaise météo, la région s’attend à une nouvelle coulée. Aucun blessé n’est à déplorer pour l’instant, mais les dégâts matériels sont importants. Il a fallu plusieurs heures aux équipes déployées sur place pour dégager la route. La boue est arrivée subitement et la coulée a entraîné les véhicules qui étaient garés sur un parking. –DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :