20 minutes Genève n°2021-08-03 mardi
20 minutes Genève n°2021-08-03 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-08-03 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : quartier bancaire agité par une manif.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Sport, Foot en bref Un sacre à la maison GOLD CUP Tard dimanche à Las Vegas, un but de Miles Robinson inscrit à la 118e minute face au Mexique a offert à la sélection des États-Unis son 7e titre en onze finales dans la compétition reine de la Confédération d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf). YB sait à quoi s’en tenir CHAMPIONS LEAGUE Le tirage au sort a été plutôt clément pour les Bernois hier. Si Young Boys, quadruple champion de Suisse sortant, passe l’obstacle Cluj(match aller ce soir à 20 h en Roumanie), il sera opposé au Hongrois du Ferencvaros ou aux Tchèques du Slavia Prague en barrage d’accession à la phase de poules de la C1. En mode bras de fer PREMIER LEAGUE L’attaquant international anglais Harry Kane, âgé de 28 ans, ne s’est pas présenté hier aux tests médicaux d’avantsaison de Tottenham, selon les informations de divers médias, sur fond de rumeurs quant à un éventuel transfert à Manchester City. FOOTBALL La sélection à la feuille d’érable a créé la sensation en éliminant les États-Unis, doubles tenants du titre olympique, hier en demi-finales à Kashima (1-0). Quasiment inoffensives et par moments dans les cordes, les Canadiennes ont pourtant fait dégringoler leurs voisines de l’Olympe où elles étaient confortablement installées grâce à un penalty signalé par l’arbitre vidéo et transformé par Jessie Fleming (74e), TOKYO 2020 Pas moins de sept médailles helvétiques sont arrivées au pays hier, au son des cloches et à la vue d’un peuple rêveur. sports.20min.ch Accueil local et triomphal pour ces héros de Tokyo Hold-up à la canadienne Jolie brochette de breloques : Ducarroz, Christen, Golubic, Bencic, Desplanches et Ponti (de g. à dr.). quelques minutes seulement après le premier tir cadré adverse. Malgré l’entrée en jeu des stars offensives américaines Megan Rapinoe et Carli Lloyd et grâce à la prestation impeccable de sa gardienne, Stephanie Labbé, le Canada a résisté jusqu’au bout. Vendredi en finale, il défiera la Suède, qui a battu l’Australie 1-0. Les Scandinaves ont fait la différence sur un but de Fridolina Rolfö dès le retour des vestiaires (46e). –YMU Jessie Fleming (à g.) et ses coéquipières ont souffert mais ont éliminé l’ogre américain ! –AFP Retrouvez sur notre apptoute l’actualité du mercato estival et les résultats du football. Il s’invite dans un club de prestige LUTTE Mijain Lopez, 38 ans, est entré hier dans un cercle très « sélect », en s’offrant pour la 4e fois de suite l’or olympique en lutte gréco-romaine, dans la catégorie des 130 kg. Le Cubain de 38 ans rejoint CarlLewis (saut en longueur), Michael Phelps (200m 4 nages), Al Oerter (disque) et Paul Elvstrom (voile), les seuls dans l’histoire des JO à avoir remporté quatre fois d’affilée la même épreuve. Le risque 5 fois Selon une étude de l’Université de Glasgow (GB), les joueurs de football évoluant en défense, qui effectuent le plus souvent des coups de tête, ont cinq fois plus de risques que la population « normale » de développer une maladie neurodégénérative. C’est quatre fois plus pour l’ensemble des joueurs de champ. Les bouquets de fleurs se mélangent, les cloches s’activent, les têtes se tournent de concert : fausse joie. Les athlètes suisses se font désirer, leurs médailles aussi. Il est 15 h 30 quand la porte de l’Arrivée 2 de l’aéroport de Zurich s’ouvre sur eux. Les drapeaux venus du fond de nos contrées peuvent flotter. Les Genevois Nikita Ducarroz et Jérémy Desplanches, attendus plus tard par les autorités de leur canton, sont là. Les héroïnes du tennis, Belinda Bencic et Viktorija Golubic, aussi. Et Nina Christen. Et Noè Ponti. Face à eux, des curieux, une légion de photographes, des fan-clubs venus de partout. On parle suisse-allemand, français, anglais, mais l’étincelle dans les yeux de chacun est unique. Un peu comme le bonheur immaculé d’une Belinda Bencic pourtant habituée aux foules. Un mot courtois, un sourire communicatif à chaque autographe, à chaque selfie. Plus loin, Nikita Ducarroz découvre sa surprise. Sa famille et ses amis sont là, réunis sous un très réussi maillot « Team Ducarroz »  : ils ne l’attendent pas à Genève comme prévu. Jérémy Desplanches résume la situation avec les bons mots : « Il est temps de partager ces médailles ! » L’entourage des athlètes ayant été réduit au minimum, les émotions de ces retrouvailles sont décuplées. Les douze heures de vol depuis le Japon avaient démarré dans l’excitation, avant que la fatigue ne s’installe. L’accueil très local hier aura sonné comme le plus doux des réveils. Même si tous n’ont pas fini de rêver. –FLORIAN VANEY, KLOTEN (ZH) Le colosse cubain Mijain Lopez en a porté son staff de joie. –GETTY Un titre aux JO et des sanglots BADMINTON C’est l’une des images fortes de ce 2e lundi olympique. Sitôt la finale du simple messieurs remportée avec brio, deux sets à zéro, face au Chinois Chen Long, Viktor Axelsen a été pris de sanglots interminables. Le visage déformé entre hilarité et épuisement, le Danois de 27 ans, en pleurs, a vécu dans sa chair l’émotion de sa consécration, après ses titres aux Mondiaux et aux Européens. –FRESHFOCUS
MARDI 3 AOÛT 2021/20MINUTES.CH Athlétisme 19 Tokyo en bref Son lancer valait l’or DISQUE Fait rare, la 1re médaille d’or des États-Unis en athlétisme n’est tombée qu’au 4e jour. La lanceuse Valarie Allman, 26 ans, a fait résonner son hymne dans le stade olympique de Tokyo hier grâce à un jet mesuré à 68 m 98. Kristin Pudenz (All) a pris l’argent et Yaime Pérez (Cuba) le bronze. Un Grec bondissant LONGUEUR À 23 ans, Miltiadis Tentoglou a torpillé les espoirs de médaille des Cubains à son dernier saut. Son bond à 8 m 41, la même distance que celui de Juan Miguel Echevarria (2e) et 20 cm de plus que celui de Maykel Masso (3e), lui a valu le titre in extremis. Portoricaine au top 110M HAIES Jasmine Camacho- Quinn, 24 ans, a dominé la finale en 12»37 hier, avec 15 centièmes de marge sur Kendra Harrison (USA) et 18 sur la Jamaïcaine Megan Tapper. Il s’agit de la deuxième médaille d’or de l’histoire des Jeux olympiques pour Porto Rico. La reine du sprint suisse s’invite encore en finale ! JO 2020 Deux jours après une première finale sur la ligne droite, Mujinga Kambundji s’est qualifiée sur 200 m hier à Tokyo. Elle disputera bien aujourd’hui (14h50, heure suisse) sa 2e finale olympique en trois jours aux Jeux de Tokyo ! Après une première (double) participation suisse en finale olympique sur 100m, où elle avait terminé 6e juste derrière Ajla Del Ponte, Mujinga Kambundji a remis ça sur 200m hier. Jamais une athlète suisse n’avait réussi cet exploit auparavant. « C’est extraordinaire, d’autant que le niveau du 200m est beaucoup plus élevé qu’aux Mondiaux de Doha », a lâché la Suissesse, qui avait terminé 3e au Qatar en 2019. L’objectif est atteint, j’espère juste désormais faire une bonne course en finale. » La reine du sprint suisse a égalé deux fois son record national (22»26) dans le stade olympique, juste avant que la pluie ne s’invite à la fête. « J’ai ce record national dans les jambes, a souligné la Bernoise. Mais en finale, c’est surtout la place qui compte. » « Je tiens la forme de ma vie », a déclaré hier la Bernoise de 29 ans. De quoi rêver d’une médaille ? –AFP Sprunger frustrée pour sa dernière La joie de Kambundji a contrasté avec la déception de Lea Sprunger (31 ans). La Vaudoise a raté la qualification pour la finale du 400m haies, sous un déluge. « C’est beaucoup de déception, de frustration, a-t-elle expliqué en pleurs.J’aurais Sifan Hassan, 1er acte La Néerlandaise vise un incroyable triplé doré. –GETTY Sur notre app : tous les potins des Jeux de Tokyo. FOND Lancée dans la quête d’un insensé triplé (1500m, 5000m et 10’000m), la Néerlandaise, 28 ans, a réussi la première étape de son pari en raflant l’or du 5000m, hier à Tokyo. Ce premier titre en appellera-t-il d’autres ? Le feuilleton n’a pas fini d’animer ces JO, tant l’entreprise paraît folle. Mais rien ne semble pouvoir arrêter Sifan Hassan. Ni la cohorte kényane emmenée par Hellen Obiri (2e), ni les Éthiopiennes et Gudaf Tsegay (3e), ni même la piste détrempée n’ont eu raison de la supériorité insolente de Hassan, qui a écœuré ses rivales d’un finish dévastateur. L’ex-protégée du coach suspendu Alberto Salazar n’en était pourtant pas à son premier fait d’armes du jour. Un peu plus tôt, elle avait réussi le tour de force de remporter sa série du 1500m malgré une chute dans le dernier tour. –AFP/YMU voulu que la fin de ma carrière individuelle se passe autrement.Je n’ai pas pu jouer avec les éléments car je glissais. » Perturbée par un tendon d’Achille blessé, la championne d’Europe 2018 disputera encore le relais du 4x400m jeudi. Septième temps des huit qualifiées, assez loin de la Jamaïcaine Elaine Thompson- Herah (21»66), Mujinga Kambundji devra réaliser un immense exploit si elle entend se mêler à la course aux médailles. « Ce sera compliqué, a concédé la porte-drapeau helvétique. La finale va probablement se jouer en 21»60. » La Bernoise prendra encore part au relais 4x100m jeudi, lors duquel les Suissesses peuvent rêver d’une breloque grâce notamment à leur duo de feu Kambundji-Del Ponte. « On aura une belle carte à jouer ! » a souri la finaliste du demi-tour de piste. –SYLVAIN BOLT, TOKYO Ricky Petrucciani s’arrête en demies Le Tessinois de 21 ans (14e) n’a pas pu se hisser en finale du 400m hier. Perchistes helvétiques en échec FOND Le titre du 3000m steeple était la chasse gardée des coureurs venus du Kenya depuis 1984. Mais hier, la médaille d’or a pris la direction du Maroc grâce à Soufiane El Bakkali (photo, 25 ans). L’homme fort des dernières saisons sur la distance a oublié l’amertume de Rio, où il avait terminé 4e, en devançant en 8’08»90 l’Éthiopien Lamecha Girma et le Kényan Benjamin Kigen. Les Suissesses engagées hier n’ont pas franchi le cap des qualifications d’un concours perturbé par la pluie. Angelica Moser a calé à 4m55, soit 20cm sous sa meilleure performance de l’année. La Zurichoise de 23 ans a fini à la 20e place. Quant à Andrina Hodel, elle a abandonné très tôt ses illusions. La Thurgovienne, 21 ans, n’a pas passé la perche à 4 m40. Elle a été classée au 24e rang. Fin de l’hégémonie kényane



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :