20 minutes Genève n°2021-06-28 lundi
20 minutes Genève n°2021-06-28 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-28 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : seuls les certifiés sont allés danser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Régions 20 secondes Gros excès de vitesse FRIBOURG Samedi à 1 h30, un automobiliste de 20 ans a été flashé à 206 km/h au lieu de 120 sur l’autoroute A12, vers Semsales. Son permis de conduire et sa voiture lui ont été confisqués. Il est arrivé la même chose quelques heures auparavant à un conducteur de 31 ans, flashé pour sa part à 145 km/h au lieu de 80 à Lussy. Serpents dans la rivière DOUBS (F) Trouver un boa constrictor, même mort, dans un cours d’eau peut être effrayant. Or, dans la région de Montbéliard, ce sont trois cadavres de boas qui ont été repêchés dans l’eau en à peine une semaine, raconte « Le Matin Dimanche ». Une enquête devra établir d’où venaient ces serpents. Profs harceleurs virés FRIBOURG Les deux enseignants de l’École professionnelle en arts appliqués (Eikon) sous enquête pour actes d’ordre sexuel et harcèlement à l’égard d’élèves font l’objet d’une procédure de résiliation des rapports de service, a révélé « La Liberté ». De son côté, « lessivé » par cette affaire où il n’est pas impliqué, le directeur a démissionné. GENÈVE C’est un hasard, mais surtout un symbole. La Geneva Pride, dont les premières festivités ont eu lieu ce week-end, est tombée le jour où les masques disparaissaient à l’extérieur, où les visages, les sourires et les identités pouvaient de nouveau s’afficher fièrement. « Nous allons laisser jaillir notre lumière, que nous avons toutes et tous en nous : l’amour ! » a ainsi harangué Greta GENÈVE Cancéreuse, une femme avait ignoré une rubalise pour raccourcir son trajet. Son amende de 400 fr. la scandalise. « C’est du racket. » Irène, enseignante sexagénaire, peine à avaler une bûche de 400fr. infligée par la police au printemps 2020, en plein confinement. Le 18 avril, cette femme atteinte d’un cancer du poumon a pris le sentier des Falaises, à Saint-Jean, pour marcher un peu. Elle jure n’avoir rien vu l’en empêchant. Au retour, une rubalise barre le passage pour cause de Covid. Elle la franchit mais tombe sur des agents qui la verbalisent. « Rebrousser chemin m’aurait forcée à un trajet bien plus long pour rentrer. Vu ma maladie, ç’aurait été un très gros effort. J’ai tenté de l’expliquer, on m’a envoyée sur les roses. » Elle a pu passer, mais l’amende l’a choquée. « 400 francs ! Et autant pour mon fils qui m’accompagnait ! C’est plus que pour un feu rouge, alors que nous ne mettions personne en danger, portions le masque et respections les distances. » Le 16 juin 2021, le Service des contraventions a rejeté, geneve.20min.ch Bûchée malgré sa maladie, elle dénonce « un racket » Au retour de la balade, le chemin était barré par une rubalise. –GETTY Smood se dit prêt à réembaucher AlloService, société soustraitante de Smood, avait licencié 240 coursiers fin avril, entre Genève et Lausanne. Bonne nouvelle : l’entreprise vient d’accepter d’étudier les candidatures de 120 livreurs de repas qui avaient perdu leur emploi. Elle a donné suite à cette requête formulée de longue date par les syndicats. Une Pride sans masques Gratos, figure des nuits genevoises et du mouvement LGBT, à la place des Nations. C’est qu’il s’agit d’affirmer, haut et fort, que si cette communauté se montre, c’est aussi pour revendiquer, car « malgré de maigres avancées, la violence envers elle n’a jamais cessé », ont rappelé à l’assemblée les coprésidents de l’événement, Daphné Villet et Xavier Lavatelli. –JEF Reportage vidéo à découvrir sur notre app. La manif était un prélude à la « vraie » Marche des fiertés, prévue à Genève le 11 septembre. –LAURENT GUIRAUD l’opposition d’Irène, malgré ses certificats médicaux, arguant que l’accès au chemin était déjà barré à l’aller – c’est parole contre parole. La police affirme que la fermeture répondait à un impératif sécuritaire, vu le Covid. Quant au montant de l’amende pour refus d’obtempérer, il est forfaitaire. « Le Tribunal de police aurait pu le revoir, mais la recourante a retiré son opposition. » Irène, heurtée par ce « manque d’humanité », a en effet abdiqué, « la mort dans l’âme. Payer les frais de justice ne valait pas le coup. C’est David contre Goliath. » –JÉRÔME FAAS Les inondations ont causé d’énormes dégâts à Cressier. –SIMON GLAUSER Des militaires à la rescousse NEUCHÂTEL À la suite des graves inondations survenues mardi dernier à Cressier, le Conseil d’État a sollicité l’appui de l’armée afin de procéder à des travaux urgents de sécurisation du cours d’eau situé en dessous Pas de fête non plus cette année LUTRY (VD) Annulée en 2020 pour cause de pandémie, la Fête des vendanges aurait dû se tenir en septembre prochain. Mais la Municipalité n’a pas donné son autorisation aux organisateurs, a révélé Blick.ch samedi. Une fiduciaire avait été mandatée pour mener un audit. D’après nos confrères, les comptes 2019 de l’association révélaient des irrégularités, notamment des dépenses comptabilisées qui n’avaient pas de pièces justificatives. du village. Samedi, environ 200 soldats qui étaient en cours de répétition près d’Aarau sont intervenus pour s’occuper du périmètre. Cet engagement militaire devrait durer jusqu’à mercredi. Le bourg ne célébrera pas les vendanges en septembre. –VQH
LUNDI 28 JUIN 2021/20MINUTES.CH L’accident Un homme de 50 ans a perdu la vie samedi après-midi à Winkel (ZH) pour avoir joué avec les gaz de sa moto. L’engin est parti à vive allure sur 15m, s’est écrasé contre une rambarde et a fini sa course dans une serre. Des autotests très rentables COVID La vente d’autotests permet de se faire une belle marge de bénéfice, avance « Le Matin Dimanche ». L’entreprise pharmaceutique bâloise Roche se procure ainsi les tests auprès d’une firme sud-coréenne pour un peu moins de 2fr. l’unité. Ils sont ensuite revendus 5fr.50 pièce en Suisse. Roche n’a pas souhaité « commenter les prix de ses produits ». Cinq autotests par mois et par personne sont à disposition de la population. La facture se monte à 11fr.50 l’unité pour la Confédération. ARMÉE Alors que quatre jets sont en lice, le F-35 américain semble favori. Mais l’européen Airbus n’a pas dit son dernier mot. Rafale, Eurofighter, Super Hornet, F-35 : les constructeurs d’avions de combat jouent des coudes pour convaincre la Suisse d’acquérir leur appareil. Alors que Viola Amherd s’apprêterait, selon divers médias, à proposer au Conseil fédéral d’opter pour le F-35, une offre de 700 pages pour l’Eurofighter serait arrivée cette semaine sur le bureau de la cheffe du Département de la défense, selon le « SonntagsBlick », qui cite des sources anonymes « les mieux informées ». La proposition du consortium européen aurait été appuyée par une lettre des ministres de la Défense allemand, britannique, espagnol et italien proposant un partenariat transfrontalier allant bien au-delà de l’achat d’un jet ou même d’une coopération militaire. Énergie, environnement, transports, numérique ou encore cybersécurité feraient partie des points évoqués, de quoi « amortir la rupture des négociations avec l’Europe », commentent encore ces mêmes sources. « Le Conseil fédéral doit évaluer le paquet global » et la sélection du nouvel avion de combat suisse ne doit pas reposer que sur des critères militaires, estime le responsable des ventes chez Airbus, le fabricant de l’Eurofighter, dans la « SonntagsZeitung ». Par ailleurs, le gouvernement sait déjà que, s’il se décide pour un jet américain, le Groupe pour une Suisse sans Suisse 5 Bataille autour du futur avion de combat suisse Airbus propose d’assembler l’Eurofighter en Suisse si Berne choisit son appareil. –REUTERS Europa-Park : les tests inutiles Les visiteurs suisses du célèbre parc d’attractions de Rust (All) pourront y retourner en nombre et sans présenter de test négatif ni de preuve de vaccination. Le porte-parole Dieter Borer a annoncé que le parc renonçait à ces mesures en raison de la faible incidence de cas de Covid-19 dans la région. Le port du masque s’applique toujours à l’intérieur et dans les files d’attente où la distance de 1 m 50 entre les visiteurs ne peut pas être respectée. Une Ferrari au prix d’une Fiat ? À l’issue d’évaluations complexes, le F-35 aurait les faveurs de l’armée suisse. Mais des experts, cités par la « NZZ am Sonntag », pensent que l’américain Lockheed Martin a remplacé de coûteuses heures de vol par une formation en simulateur. armée, le PS et les Verts combattront ce choix par voie d’initiative, note la « NZZ am Sonntag ». Par crainte des coûts (lire ci-dessous) et pour la neutralité de la Suisse. –EWE Les autres candidats auraient du reste remis en cause les calculs des coûts d’exploitation du F-35. Quant à la conseillère nationale Franziska Roth (PS/SO), elle peine à croire que le F-35 puisse être une « Ferrari vendue au prix d’une Fiat ». Opposés à l’abandontotal du masque Le port du masque n’est plus obligatoire à l’extérieur. COVID-19 Si l’on peut, depuis samedi, se passer du masque à l’extérieur dans de nombreux endroits, un sondage réalisé par Marketagent.com montre que seuls un quart des Suisses aimeraient que l’obligation de le porter disparaisse totalement, même après la pandémie. Et si près de 50% de la population sondée souhaite qu’elle soit assouplie le plus rapidement possible, elle ne « devrait pas l’être dans tous les domaines », notamment dans les transports publics. Le dernier quart est d’avis qu’il est trop tôt pour songer à se passer de protection. Les jeunes seraient les plus hostiles au port du masque. Marketagent.com a sondé 1026 personnes âgées de 14 à 74 ans, habitant dans toute la Suisse. –SZU/DGR –ODILE MEYLAN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :