20 minutes Genève n°2021-06-23 mercredi
20 minutes Genève n°2021-06-23 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-23 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'incendiaire n'avoue qu'un seul feu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Monde, 20 secondes Moscou transpire RUSSIE Une vague de chaleur s’est abattue cette semaine sur la capitale. On y a enregistré 34,7 degrés, battant un record vieux de 120 ans pour un mois de juin. Selon de nombreux scientifiques, la Russie figure parmi les pays les plus exposés au changement climatique. Cadeaux très douteux KINSHASA Une ONG menace de saisir la justice après que le président congolais Félix Tshisekedi a offert une Jeep à chacun des 500 députés du Parlement national. L’origine des 27 millions de dollars, coût estimé de ces cadeaux, n’est pas claire. Menace d’une quatrième vague LISBONNE Après le Royaume- Uni, le Portugal ralentit à son tour l’allègement de ses mesures sanitaires. Des restrictions de circulation ont été imposées le week-end passé dans plusieurs régions, dont la capitale, face à une montée des infections à la souche Delta du coronavirus. Les contagions quotidiennes ont dépassé les 1100 cas, alors qu’elles s’élevaient à 300 il y a six semaines. Coraux : l’Australie n’en fait pas assez NANTES (F) Le procès de l’homme qui avait tué quatre membres de sa belle-famille, les Troadec, en 2017 s’est ouvert hier. Comme durant l’enquête, HubertC. a contesté hier avoir donné « volontairement » la mort à ses victimes. Le procès de ce chaudronnier de 50 ans s’est ouvert devant une Cour d’assises pour le quadruple meurtre de la famille Troadec. Ce couple de 49 ans et ses enfants de 18 et 20 ans avaient été massacrés à coups de pied de biche, une nuit de février 2017. Le père de famille n’était autre que le frère de la compagne deC. Ce dernier était obsédé par son beau-frère, qu’il accusait PACIFIQUE L’Unesco a publié lundi un rapport proposant de rétrograder le statut de la Grande Barrière de corail, au Patrimoine mondial depuis 1981, pour en faire un site « en danger ». En cause : sa détérioration à la suite d’épisodes de blanchissement des coraux, conséquence du changement climatique. Pour les organisations écologistes, cette recommandation souligne le manque de volonté du Gouvernement conservateur australien en matière de réduction des émissions de carbone. Le pays reste un gros importateur de charbon et de gaz. Canberra a protesté contre les conclusions de l’Unesco. « C’est le récif le mieux géré du monde », a martelé la ministre de l’Environnement, Susan Ley. –AFP/ARG d’avoir volé un trésor familial de lingots d’or. La personnalité de l’accusé est qualifiée de « mystérieuse » par Cécile de Oliveira, avocate des parties civiles. Un « Monsieur Tout-le-monde qui n’avait pas vocation à devenir un meurtrier », rectifie Me Thierry Fillion, pour la défense.C. ne sera entendu sur les faits qu’au début de la deuxième des trois semaines d’audience. Aux policiers, il avait raconté s’être rendu chez les Troadec pour chercher « des informations » sur leur différend financier. Il monde.20min.ch Des lingots d’or imaginaires à l’origine d’un massacre L’accusé, 50 ans, soutient qu’il n’a fait que se défendre. –AFP L’Unesco s’inquiète de la santé, « médiocre », de la Grande Barrière. –REU Acharnement à faire disparaître les corps Effraction pas vraiment discrète THAÏLANDE Vivant près d’une réserve naturelle, les Boodchan sont habitués à voir des éléphants. Mais pas forcément en train de chaparder dans leur cuisine. Dimanche, cette famille a fait un tabac sur Facebook en postant la vidéo d’un pachyderme se servant sans gêne dans le buffet après avoir démoli un mur quelques semaines plus tôt. –PHOTO AFP La vidéo de l’intrus est sur notre app. La gendarmerie avait été alertée de la disparition de la famille Troadec six jours après le drame. Entre-temps,C. s’était employé à faire disparaître les cadavres de ses victimes – travaillant « comme un forcené », avait-il dit aux enquêteurs – en dépeçant les corps. Des restes avaient été retrouvés brûlés, enterrés ou jetés dans la nature. Comparaissant en tant que coaccusée, la compagne deC. est soupçonnée d’avoir couvert ces agissements. se serait défendu après avoir été assailli par la famille. La défense espère trouver quelque secours dans le témoignage des experts psychiatres, qui ont décrit le « délire chronique de type paranoïaque » dont aurait souffertC. au moment des faits. Les lingots d’or censés être le mobile du crime n’ont ainsi sans doute jamais existé, selon les juges d’instruction. –AFP/ARG Prison rongée par les souris Le centre correctionnel de Wellington (est de l’Australie) a commencé à être évacué hier à cause d’une invasion de souris voraces. Elles s’attaquent surtout aux câbles et aux plafonds. Plus de 400 détenus seront transférés le temps d’assainir et de réparer la prison, située en zone rurale. Les souris sont devenues un fléau pour les habitations et les récoltes de la région.
MERCREDI 23 JUIN 2021/20MINUTES.CH Villes chères : gros coup de sac CLASSEMENT La faiblesse du dollar a modifié le classement des villes les plus chères du monde pour les expatriés. Si trois villes suisses restent dans le top ten – Zurich (5e), Genève (8e) et Berne (10e) –, c’est Achkhabad (photo), capitale du Turkménistan, qui remporte la palme en raison de l’inflation locale. La même raison a propulsé Beyrouth de la 45e place l’an dernier à la troisième. Le plongeon -9,25% C’est la perte enregistrée hier par le bitcoin. À la mi-journée, il s’échangeait 29’590 dollars, 54% de moins que son plus haut historique de 64’870 dollars, en avril. Ce plongeon s’explique par les inquiétudes liées au serrage de vis du Gouvernement chinois et au retard que pourrait prendre l’acceptation des cryptomonnaies en raison de leur impact environnemental. FRANCE Des cadres de deux sociétés actives dans la cybersurveillance ont été inculpés après avoir vendu du matériel aux régimes libyen et égyptien. Quatre dirigeants des entreprises françaises Amesys et Nexa Technologies ont été mis en examen, a annoncé hier la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Ils sont accusés de « complicité d’actes de torture » et de « disparitions forcées » pour avoir fourni à des régimes autoritaires du matériel de cybersurveillance ayant servi à traquer des opposants. Ces mises en examen ont lieu dans deux informations judiciaires distinctes ouvertes à la suite de plaintes déposées par la FIDH et la Ligue des droits de l’homme (LDH). Amesys est soupçonnée d’avoir fourni en toute connaissance PUB Économie 9 Firmes mises en cause pour « complicité de torture » Salariés mis en vacances ÉTATS-UNIS Bumble, l’application de rencontres où les femmes doivent faire le premier pas, a fermé tous ses bureaux et envoyé ses 700 salariés en vacances payées pendant une semaine. Également propriétaire de Badoo, la firme a connu une année chargée en raison d’une forte croissance des utilisateurs et de son entrée en Bourse. Sa fondatrice Whitney Wolfe Herd a décidé de lutter contre « l’épuisement collectif ». La société de Spielberg ne boude plus Netflix STREAMING Signe d’une normalisation des relations entre Hollywood et Netflix, Steven Spielberg a passé, via sa société Amblin Partners, un accord pour produire plusieurs films par an pour la plateforme. Annoncé lundi, ce partenariat ne signifie pas nécessairement que « le roi du divertissement » va réaliser lui-même des longs métrages pour Netflix. Mais il marque un tournant pour le septuagénaire, qui avait été assez critique du streaming avant de concocter des épisodes de la série « Amazing Stories » pour Apple TV+. Il voit d’ailleurs dans ce partenariat inédit « une opportunité fantastique de raconter de nouvelles histoires ensemble et de s’adresser aux spectateurs par de nouvelles voies ». –AFP Les systèmes vendus auraient servi à traquer des opposants. –GETTY Spielberg se réjouit de changer de format. –AFP JEUDI 26AOÛT 2021 PARTENARIAT de cause au régime de Mouammar Kadhafi, de 2007 à 2011, un programme utilisé pour repérer des opposants, ensuite emprisonnés et torturés. Nexa Technologies, elle, aurait vendu le logiciel d’Amesys au régime égyptien d’Abdel Fatah al-Sissi, qui l’a utilisé dans le même but. Au moins six victimes ont été entendues entre 2013 et 2015 par les juges français. Aux yeux de la FIDH et de la LDH, ces inculpations sont une « formidable avancée » pour empêcher l’exportation de technologies de surveillance « à double usage » vers des pays qui « violent gravement les droits humains ». Toutefois, fin décembre, une autre société française accusée de « complicité de crimes contre l’humanité et d’actes de torture » pour des ventes de matériel à la Syrie de Bachar al-Assad a bénéficié d’un nonlieu, au terme de plus de huit ans d’enquête. –AFP/AIA PROFITEZ DE NOTRE OFFRE FAMILLE « UBS ATHLETICS FAMILY PACKAGE » VOS BILLETS SUR WWW.ATHLETISSIMA.CH/BILLETTERIE EN CAS D’ANNULATION, LE MONTANT DE VOTRE/VOS BILLET(S) SERA REMBOURSÉ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :