20 minutes Genève n°2021-06-23 mercredi
20 minutes Genève n°2021-06-23 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-23 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'incendiaire n'avoue qu'un seul feu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
–SIMON GLAUSER –PHOTOPQRLE DAUPHINEMAXPPP 2 Actu, La superglue, nouvelle arme des militants d’Extinction Rebellion. Activistes collés au Palais fédéral BERNE Exigeant que le Conseil fédéral décrète l’urgence climatique, cinq activistes d’Extinction Rebellion ont choisi la superglue pour se faire entendre. En sortant de la Chancellerie fédérale où ils avaient remis une lettre, hier matin, ils se sont collé une main aux murs du Palais fédéral. Il a fallu plus de deux heures à la police pour les décoller et les évacuer. Les écolos ont promis d’autres actions spectaculaires, comme de « paralyser Zurich ». La sécurité 95% C’est la proportion d’habitants en Suisse qui disent éprouver un sentiment général de sécurité, selon l’étude « Sécurité » réalisée par l’Académie militaire (MILAK) et le Center for Security Studies (CSS), tous deux rattachés à l’EPFZ. Ils sont également 96% à demeurer fortement attachés au principe de neutralité. LAUSANNE De nouvelles mesures seront prises dès le 1er septembre pour soutenir les « accueillantes en milieu familial ». Être accueillante en milieu familial (AMF) est un métier et pas un revenu d’appoint. C’est en substance ce qu’ont défendu l’État de Vaud et la Fondation pour l’accueil de jour des enfants (FAJE) hier en conférence de presse. Face au constat du manque de valorisation de ces travailleuses (99% sont des femmes) dont l’activité se professionnalise, de nouvelles directives entreront en vigueur le 1er septembre. Parmi ces mesures, le subventionnement des réseaux régionaux par la FAJE passera de 6,5 à 9,5 millions de francs. La fondation s’occupe de distribuer l’argent aux structures qui gèrent ensuite les places d’accueil en milieu familial. De ces 3 millions supplémentaires, la moitié servira à subventionner le travail des coordinatrices et l’autre le salaire des AMF, communément appelées mamans de jour. En 2020, la contribution du Canton à la FAJE s’élevait à 58,7 millions sur un budget total de 110 millions, servant à financer toutes les formes d’accueil de jour pour les enfants. Ce subventionnement est avant tout incitatif. « Il n’est pas possible d’obliger les réseaux à prendre des mesures, souligne Gérald Cretegny, président de la FAJE. Mais, en contrepartie de ces 3 millions, nous souhaitons que les structures nous présentent des plans concrets actu.20min.ch Vaud veut revaloriser le métier de maman de jour Qui sont les mamans de jour vaudoises ? Aujourd’hui, 1330 mamans de jour exercent dans le canton. Elles sont affiliées à une structure communale et encadrées par des coordinatrices professionnelles de l’enfance. Leur salaire moyen tourne autour des 6 francs l’heure par enfant (elles peuvent en accueillir Dans le canton de Vaud, l’accueil en milieu familial représente environ 3% de l’offre globale. –GETTY jusqu’à cinq en même temps). Contrairement aux idées reçues, une étude vaudoise indique qu’elles sont majoritairement suisses (56%) et que 57% d’entre elles bénéficient au moins d’une formation de niveau secondaire. En moyenne, leur taux d’activité s’élève à 80%. HAUTE-SAVOIE (F) Un pan de terrain de quelque 300 mètres carrés s’est détaché et a glissé sur plusieurs mètres, hier matin dans le village de Bossey, à 3km de la station de départ du téléphérique menant au sommet du Salève. L’éboulement menace 52 habitations qui ont été évacuées. En revanche, bien qu’il se soit arrêté à 100 mètres seulement de l’autoroute A40, cette dernière ne semble pas menacée. Il était 11h30 lorsqu’un habitant de Bossey qui bricolait dans son pour de meilleures conditions de travail. » Pour l’instant, la formation de base des AMF n’est pas concernée. « Cela se fera dans un deuxième temps », explique Valérie Berset, cheffe de l’Office de l’accueil de jour des enfants. –CÉCILE DÉTRAZ Pour une meilleure qualité d’accueil Grosse frayeur au pied du Salève Plusieurs logements risquent de s’effondrer à Bossey. garage a entendu des craquements sinistres. Il est sorti et a vu que la route menant au quartier d’habitations s’était soulevée. Il a immédiatement prévenu les ouvriers du chantier situé en contrebas, qui creusaient des tranchées pour installer des canalisations. Les vibrations provoquées par les travaux et les pluies diluviennes qui se sont abattues depuis dimanche pourraient être à l’origine du glissement de terrain, a indiqué le sous-préfet aux médias locaux. –JFZ Ces nouvelles directives prévoient également un renforcement du cadre pédagogique à disposition des mamans de jour. Là encore, ce sont les réseaux qui devront proposer un concept dans le but de théoriser les différentes compétences nécessaires à l’exercice de ce métier. « Il suffit d’organiser un anniversaire pour se rendre compte que ce n’est pas facile de gérer un collectif d’enfants », illustre Nuria Gorrite, présidente du Gouvernement vaudois. Premier bilan pour le CHUV VAUD À la veille d’une journée de grève, le CHUV a présenté hier son bilan de la pandémie. Deux mille patients ont été soignés, dont 370 aux soins intensifs. Pour faire face à l’afflux de malades, des renforts externes, parmi lesquels 102 médecins, ont été engagés. D’autres mesures ont été prises pour faciliter l’accès au travail : 400 logements et 700 places de parc ont été mis à disposition du personnel. Deux jours de congés supplémentaires ont par ailleurs été offerts aux collaborateurs.
MERCREDI 23 JUIN 2021/20MINUTES.CH Le coronavirus a fauché beaucoup de vies en 2020. –YVAIN GENEVAY L’aide sociale Confédération, cantons et communes ont dépensé 8,6 milliards de francs pour l’aide sociale au sens large en 2019. C’était 1,9% de plus qu’en 2018. La hausse était due aux prestations complémentaires à l’AVS et à l’AI. 20 secondes Antenne incendiée KIESEN (BE) Un début de feu s’est déclaré sur un mât de téléphonie mobile, dans la nuit de lundi à mardi. Il s’agit d’un incendie intentionnel, selon la police. C’est le 4e incident du même type depuis février dans la région de Thoune. Du cannabis maison ZURICH La police cantonale a procédé lundi à une perquisition à Dübendorf, qui lui a permis de découvrir 400 plants de cannabis. Deux suspects, un Serbe de 41 ans et un Suisse de 52 ans, ont été dénoncés à la justice. Pas assez de beurre SUISSE Pour faire face à la demande, l’Office fédéral de l’agriculture a décidé pour la deuxième fois de relever de 1000 tonnes le contingent de beurre importable pour l’année 2021. La filière estime que le beurre suisse viendra à manquer d’ici à la fin de l’été. FRIBOURG/VAUD Le procès d’un homme s’est ouvert hier. Il est accusé d’être l’auteur de 12 feux ayant causé beaucoup de dégâts. Hausse record des décès l’an dernier « Étiez-vous conscient des risques que vous avez fait courir à vos voisins cette nuit du mois d’août à Dompierre ? » À cette interrogation du président de la Cour pénale de la Broye, hier après-midi à Granges-Paccot (FR), le prévenu a répondu : « Ce que j’ai fait est très grave, et s’il y avait eu des morts, ç’aurait été pire. » Il se tourne même vers les plaignants, présents dans la salle, afin de s’excuser envers les locataires de son immeuble pour le mal qu’il leur a causé. Mais le jeune homme de 25 ans n’admet être l’auteur que du sinistre du 5 août 2017, provoqué par de l’essence et un briquet, qui a ravagé son immeuble. Face aux juges et à la quinzaine de victimes présentes à l’ouverture du procès, parmi les 34 parties civiles, l’accusé met cela sur le compte de l’alcool et de la pression ressentie en raison des accusations qui le visaient même au sein de son entourage. « Je ne savais pas comment m’exprimer alors, et c’est le seul moyen que j’ai trouvé, et je le regrette », a-t-il déclaré. Comme dans son enfance (lire ci-dessous)… STATISTIQUES La Suisse a enregistré 76’200 décès en 2020, soit 12,4% de plus qu’en 2019. Le coronavirus explique en grande partie cette hausse. Les périodes correspondant aux deux vagues de la pandémie ont enregistré un net accroissement de la mortalité : près de 1700 morts supplémentaires en mars-avril par rapport à la même période de 2019 (+14%) et près de 7800 d’octobre à décembre (+45%), selon l’Office fédéral de la statistique. Ces chiffres confirment les tendances données en avril. La hausse a été plus importante chez les hommes (+13,7%) que chez les femmes (+9,3%). En outre, elle a été plus marquée chez les personnes de 80 ans et plus (+15,5%). Dans cette classe d’âge, la progression des décès n’était que de 1,5% à fin 2019. –GMA Le matin, ce sont des victimes qui ont été entendues par la Cour. La plupart ont perdu des biens matériels dans ces incendies, d’autres leurs chevaux. Toutes ont en commun des séquelles psychologiques près de quatre ans après les faits. « On n’est jamais préparé à de tels événements », décrit le directeur de l’Institut équestre national d’Avenches (VD), ravagé par les flammes. Une femme, trop émue, laisse son mari décrire leur traumatisme. L’accusé se dit triste, mais il nie être l’auteur des sinistres. Le procès se poursuit aujourd’hui. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI Actu 3 Seize ans de prison requis Le Ministère public genevois a requis 16 ans de prison contre le Roumain accusé de l’assassinat d’un sexagénaire chez lui, rue des Minoteries, lors d’un vol en 2018. La défense a admis la culpabilité de son client et s’en est remise au jugement du Tribunal, qui sera rendu vendredi. L’incendiaire s’excuse, tout en niant la plupart des faits Une pathologie depuis l’enfance Selon une expertise psychiatrique, l’accusé a des aptitudes intellectuelles limitées et une tendance pathologique à allumer des feux depuis son enfance ; des actes avérés, mais pour lesquels il avait été déclaré irresponsable pénalement. L’homme explique qu’il s’exprimait Douze sinistres à l’été 2017 avaient créé une psychose dans la Broye valdo-fribourgeoise. La chronologie et les lieux de cette vague d’incendies : voir l’infographie sur notre app. ainsi à l’époque. Le premier expert mandaté par la justice a estimé le risque de récidive modéré. Deux autres experts ont ensuite beaucoup relativisé cette pathologie. Quant à ses troubles mentaux, ils semblent renforcés par sa consommation d’alcool. Incarcéré en 2017 Le prévenu avait été arrêté le 5 août 2017 et placé en détention provisoire, à la suite de douze destructions criminelles par le feu, en juillet et août de la même année dans la Broye. Il est aussi poursuivi, outre pour les incendies intentionnels avec mise en danger de la vie d’autrui ou de l’intégrité physique, pour de mauvais traitements infligés à des animaux ayant conduit à leur mort lors des sinistres, ainsi que pour dénonciation calomnieuse et induction de la justice en erreur. –JEAN-PAUL GUINNARD



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :