20 minutes Genève n°2021-05-25 mardi
20 minutes Genève n°2021-05-25 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-25 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : un drame coûte la vie à 14 touristes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Cours canin obligatoire FRIBOURG Les élus au Grand Conseil fribourgeois ont voté jeudi une motion prévoyant l’obligation de suivre des cours pour les nouveaux acquéreurs de chiens. Les maîtres n’en ayant plus détenu depuis 10 ans y sont aussi soumis. Décès dans un incendie SAINT-GALL Le feu s’est déclaré sous le toit d’un immeuble dans la nuit de vendredi à Rorschach. Quatorze personnes ont pu être évacuées. Un corps a été retrouvé dans un appartement et son identification est en cours. L’immeuble n’est plus habitable. L’intervention a nécessité environ 60 pompiers. L’anglais ne passe pas GENÈVE Les panneaux autoroutiers touristiques bruns demeureront rédigés en français aux abords de la ville, a décidé le Conseil d’État, a rapporté hier la RTS. Trois des quatre nouveaux panneaux signalétiques étaient prévus en anglais. Demande de libération rejetée GENÈVE Incarcéré en début d’année pour de multiples délits, un Kosovar s’est vu refuser une demande de libération provisoire assortie d’une caution de 7000francs. Selon tdg. ch, il était irrégulier en Suisse depuis 2016. Il s’est rendu coupable de fraude à l’opération Papyrus de régulation des clandestins. En 2020, il s’est filmé trois fois en voiture à plus de 200km/h et était en possession de pédopornographie. La menace que la Suisse essaie de ne pas oublier VOTATIONS Le peuple doit se prononcer sur une loi qui étendra les pouvoirs de la police pour agir en amont contre des individus suspectés de terrorisme. Dans toute loi, chaque mot a son importance. La votation du 13 juin sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme repose presque entièrement sur la définition d’un terroriste. Pour les opposants à la loi, elle est trop vague  : « Certains élus pourraient être déclarés dangereux parce qu’ils ont qualifié certains conseillers fédéraux de dictateurs. » Risquent-ils des détentions ou des assignations à résidence ? C’est ce que permettra cette loi si des indices concrets laissent penser qu’une personne suspectée d’activités terroristes pourrait passer à l’acte. Mais, selon le Conseil fédéral, ces craintes sont infondées. Ni La police pourrait intervenir sur des soupçons de terrorisme. FRIBOURG Ils espéraient s’en tirer avec un sursis. Mais celui-ci ne sera que partiel pour cette mère qui s’était filmée pendant qu’elle abusait de sa fille de 4 ans, et pour son amant qui en avait fait la demande. Elle a été condamnée à 30 mois de prison, dont 6 ferme. Lui a écopé de 36 mois dont 12 ferme, notamment parce qu’il avait téléchargé des films pédopornographiques sur le darknet. L’homme étant un ressortissant français, sa Craintes d’obtenir l’effet inverse les élus, ni même les extrémistes de droite ou de gauche ne seront concernés. Ce que veut le gouvernement, c’est permettre à la police de mettre en place des mesures préventives avant qu’une personne agisse. Pour les opposants, c’est là aussi un point problématique  : ce ne serait pas un tribunal qui prendrait une décision basée sur des faits, mais la police s’appuyant sur des soupçons. Si certaines des mesures sont peu spectaculaires, la loi permettra aussi les détentions préventives. Elles, en revanche, devront être validées par un tribunal. « Les mesures légères restent privilégiées. Des mesures plus strictes ne sont prises que si les premières ne fonctionnent pas ou ne sont pas respectées », affirme le gouvernement. I, –YANNICK WEBER Les enjeux du scrutin en vidéo sur notre app. Couple pervers condamné –MATTHIAS SPICHE peine a été assortie d’une expulsion du territoire de cinq ans. Marié et élevant deux enfants, il n’a pas réussi à faire valoir qu’une expulsion serait traumatisante pour eux. Vu les actes reprochés, l’argument a été balayé par la Cour. L’amant était aussi accusé de contrainte par sa maîtresse, mais aucune preuve n’a pu être apportée. Il a annoncé sa volonté de faire recours de son expulsion, mais pas de sa condamnation. –XFZ Autant de neige qu’en plein hiver SUISSE L’été météorologique approche, mais la couche d’or blanc reste significative dans les Alpes. Les récentes conditions météorologiques ont eu comme effet une accumulation de la neige au lieu de sa fonte. Au Säntis (AI/AR/SG), 4,85m de neige ont été mesurés, soit presque la hauteur maximale de cet hiver. Au Weissfluhjoch (GR), elle s’entasse à 2,56m et se rapproche d’un record absolu pour la saison. À plus de 2500m, les mesures tutoient les records. –DR actu.20min.ch Le Conseil fédéral admet que la Suisse a déjà durci ses lois après les attentats de Paris. Inutile d’aller plus loin, selon les opposants. « La France dispose depuis 2017 de toutes les mesures de police préventives que la Suisse entend reprendre. Malgré cela, les attentats de Nice et de Paris n’ont pu être évités. Ce renforcement n’aboutit à rien, car la radicalisation ne peut être empêchée par ces mesures, elle s’en retrouve au contraire augmentée », estiment-ils. Une coalition jeune Le référendum a notamment été porté par les sections Jeunes de plusieurs partis, qui ont récolté un grand nombre de signatures malgré la pandémie. Jeunes Vert’libéraux, socialistes,Verts, PLR et Parti pirate se sont mis ensemble pour y parvenir. Ils ont déposé 142’800 paraphes en janvier. À noter que, du côté du PLR, la section Jeunes se différencie du parti mère, qui, lui, soutient la loi. L’UDC se prononce aussi en faveur, tout comme Le Centre/PDC. En revanche, les sections suisses des partis de gauche ainsi que des Vert’libéraux la refusent. Déchets à la pelle à l’EPFL Un apéro géant a eu lieu jeudi soir sur le campus de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Les fêtards ont ainsi laissé une énorme quantité de déchets, notamment des bouteilles vides, sur l’esplanade du SwissTech Convention Center. Le dispositif visant à prévenir ce genre de comportements et d’abus sera renforcé.
MARDI 25 MAI 2021/20MINUTES.CH Le corps de Sarah retrouvé VALAIS Un cadavre a été découvert samedi au-dessus de Zermatt. Il s’agit du corps de la jeune touriste de 21 ans Sarah H., qui avait disparu depuis mercredi. La Belge avait quitté son appartement précipitamment ce jour-là vers 4h30, y laissant toutes ses affaires. Selon la presse belge, c’est une dispute qui l’aurait poussée à quitter les lieux. Une enquête est en cours, en collaboration avec le Parquet de Sion. VALAIS Une ado de 17 ans a subi les avances de son patron lors de son dernier jour de stage. L’homme a été condamné. Les consommateurs 10,5% C’est la proportion des adultes en Suisse qui ont reçu au moins une prescription pour des benzodiazépines ou un somnifère de type Z en 2018. Ce résultat est issu d’une étude de l’Université de Zurich relayée par « Le Matin Dimanche ». Un chiffre élevé, selon les experts. Coups de feu dans un resto THURGOVIE Une violente altercation a eu lieu dimanche dans un restaurant de la commune de Rickenbach, près de Wil. Deux hommes âgés de 29 et 33 ans ont été blessés par balle. Ils ont été conduits à l’hôpital Le stage d’une adolescente s’est mal terminé en décembre dernier. Le gérant d’un magasin du Chablais valaisan a essayé d’obtenir des faveurs sexuelles de sa part lors de son dernier jour d’emploi. À l’occasion de son entretien de fin d’activité, le patron a d’abord félicité la stagiaire pour la qualité de son travail. Il est ensuite revenu sur le sujet de la prostitution, qu’il avait abordé avec elle quelques jours plus tôt. Dans son bureau, porte fermée, l’homme a demandé à la jeune femme  : « Tu es prête à me faire quoi contre 100 francs ? » Le patron a précisé qu’il n’attendait pas forcément une réponse verbale, elle pouvait simplement le « plaquer au mur ». « Vous pouvez venir me voir quand vous voulez », a-t-il ajouté, devant son absence de réponse. Choquée, l’employée, âgée alors de 17 ans, a refusé tout de go et a quitté les lieux précipitamment. L’adolescente n’y a jamais remis les pieds. Actu 3 « Tu es prête à me faire quoi contre 100 francs ? » et l’un d’eux est dans un état grave. Pas identifiés, les auteurs de l’attaque étaient toujours en fuite hier. La zone a été bouclée plusieurs heures et la police est à la recherche d’informations. Le directeur a eu des propos déplacés envers sa stagiaire. –GETTY Une grange calcinée à Cheiry FRIBOURG L’alerte a retenti peu après 2 heures ce dimanche. Une grange a été complètement détruite par les flammes à Cheiry. Personne n’a été blessé et tout le bétail a pu être évacué par le propriétaire. Les pompiers ont quant à eux réussi à contenir le sinistre. Deux autres bâtiments ont tout de même été endommagés. Pour l’heure, ni les causes et les circonstances du sinistre, ni le montant des dégâts n’ont encore été établis. La grange a été complètement réduite en cendres. –POL. FR Il rate son virage et finit à l’hôpital VAUD Un grave accident de la circulation s’est produit dimanche vers 22h40 à Peney-le- Jorat. Selon les premiers éléments, le conducteur est un Suisse de 33 ans habitant la région. Il arrivait depuis le Chalet-à-Gobet et s’est déporté sur la gauche dans un virage à droite jusqu’à sortir de la route. Découvert par des voisins, qui ont aussitôt avisé les secours, l’automobiliste, gravement blessé à la tête, a été héliporté au CHUV. Sa vie est en danger. La voiture a percuté une remorque agricole. –POL. VD Berset s’engage derrière l’OMS GENÈVE « Le multilatéralisme, la solidarité et la coopération internationale sont déterminants pour lutter efficacement contre la pandémie de Covid-19. » C’est par ces mots qu’Alain Berset a ouvert hier la 74e Assemblée mondiale de la santé. Le conseiller fédéral a remercié l’agence de l’ONU pour son engagement et appelé à renforcer son rôle à l’avenir. En marge, il a signé un accord avec le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de l’initiative BioHub. La Suisse s’y est engagée à mettre le laboratoire de sécurité biologique de Spiez à disposition de l’agence pour y conserver des souches de coronavirus et d’autres organismes pathogènes susceptibles de provoquer des épidémies ou des pandémies. –COMM/AFP Quelques jours plus tard, le directeur, désireux de recevoir des photos de son ex-collaboratrice, s’est à nouveau montré insistant, via WhatsApp. Vu le comportement de son ancien patron, la jeune femme a déposé plainte. Le 23 février dernier, le Ministère public du Bas-Valais a reconnu le gérant coupable de tentative d’acte d’ordre sexuel avec des mineurs contre rémunération et de tentative d’abus de détresse. Le prévenu a écopé de 30 jours-amende à 130 francs avec sursis durant deux ans, ainsi que d’une amende de 700 francs. –FABRICE ZWAHLEN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :