20 minutes Genève n°2021-05-11 mardi
20 minutes Genève n°2021-05-11 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-11 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jérusalem replonge dans la violence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, PRÊTS COVID-19 La justice vaudoise vient d’infliger une peine sévère pour escroquerie à un homme qui avait abusé d’une aide de la Confédération. Il s’agissait de la première affaire d’escroquerie aux prêts Covid-19 jugée par un tribunal vaudois, fin avril. Le Ministère public poursuivait le prévenu pour escroquerie, faux dans les titres et blanchiment d’argent. Il était reproché à ce Turco- Suisse d’avoir menti en remplissant, en avril 2020, le formulaire de la Confédération afin d’obtenir de l’argent public destiné à aider les indépendants et les PME empêtrés dans PUB la crise sanitaire et économique. Il a reconnu l’inexactitude des informations fournies à sa banque mais « par erreur, L (COVID19.44r ! grignai sans intention de vouloir tromper ». Pour le procureur, l’accusé savait que la banque ne vérifierait pas les données indiquées pour ce prêt en raison de l’urgence. Le trentenaire a ainsi obtenu 10% d’un chiffre d’affaires inventé de sa jeune société individuelle, soit 95’000fr. virés sur un compte de la BCV. Il y a alors puisé pour payer ses dettes privées et verser de l’argent à son frère. La défense s’était dite stupéfaite de la sévérité réclamée dans le suisse.20min.ch Prison ferme pour le fraudeur Plus d’images de cette escapade sur l’app. Clémence à Fribourg Dans sa plaidoirie à Lausanne, Me Rachel Rytz soulignait la responsabilité de la BCV, qui n’avait pas effectué la moindre vérification des formulaires de demande de prêts Covid-19 remplis par son client. Ni le procureur ni le président du Tribunal n’ont retenu cet argument. Il l’a pourtant été dans une affaire similaire à Fribourg, le 31 mars. Si le Ministère public a condamné un accusé à une lourde amende, il n’a retenu ni l’escroquerie ni les faux dans les titres en raison de l’absence de contrôle d’UBS. Les auteurs de fraudes aux prêts Covid-19 sont sanctionnés. –GETTY Bébés cygnes en balade SCHAFFHOUSE Sortis de leur coquille vendredi, sept bébés cygnes ont effectué une première virée dans l’eau du Rhin avec leur mère samedi. Des passants se sont arrêtés pour admirer la scène. La route a été bloquée durant un quart d’heure. Le père, lui, serait resté au nid avec un œuf pas encore éclos, selon un expert. Cette première escapade était attendue, explique la branche locale de l’organisation Animal Rescue. –PHOTO NEW SCOUT Des prêts en fonction du chiffre d’affaires Fin mars 2020, le Conseil fédéral avait adopté des mesures pour atténuer les conséquences économiques de la pandémie, notamment pour éviter des faillites et des licenciements. Une ordonnance permettait ainsi l’octroi de BERNE Elle a d’abord cru à un malentendu. Mais une Bernoise a déchanté en découvrant que la somme de 12’000 francs réclamée par le fisc était correcte. Le problème ? Elle a mis en location une place de parc pendant deux ans. Selon « Blick », la mésentente remonte à 2017, lorsqu’elle avait acheté un appartement et 2 places de parc. Lors de l’acquisition d’un prêts d’argent pour apporter un « soutien ciblé, rapide et sans formalités excessives » aux indépendants et aux PME. Le montant du crédit, garanti par la Confédération, était calculé selon le chiffre d’affaires annuel déclaré. réquisitoire, soit 12 mois de prison ferme, vu les montants obtenus sans but d’enrichissement personnel de son client. Dans son récent verdict, le juge unique du Tribunal de police a admis tous les chefs d’accusation et l’a condamné à 12 mois de prison, dont 6 ferme. Les parties peuvent faire appel de ce jugement. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI Facture salée pour une place de parc Agissons ensemble, maintenant. Adèle Thorens Goumaz Conseillère aux États Vertes, VD Jacqueline de Quattro Conseillère nationale PLR, VD Valérie Piller Carrard Conseillère nationale PS, FR Isabelle Chevalley Conseillère nationale PVL, VD Pour le climat 13 Isabelle Moret Conseillère nationale PLR, VD Lisa Mazzone Conseillère aux États Vertes, GE Loi CO 2 juin 2021 pourleclimat.ch bien à Berne, il faut s’acquitter d’un impôt sur les mutations. Si le bien est utilisé comme résidence principale durant deux ans, il est possible d’en être exonéré. Des critères que cette dame remplissait, sauf pour la place de parc. Son notaire n’a pas réussi à trouver un arrangement, c’est pourquoi elle a tenu à en parler publiquement, dénonçant une injustice. –OFU Avec la loi sur le CO 2, nous voulons assurer aux générations futures une aussi bonne qualité de vie que la nôtre. Oui Comité OUI àlaloi CO2, Kornplatz 2, 7000 Coire
Nouau tiexrS Gour SPINS At L fELDSCHLÔSSCHEN rinbe5.HAUTE TENEUR EN FRUITS Rafraîchissanteetfruitée avec 0.0% d’alcool Brassé en Suisse depuis 1876 HAUTE TENEUR EN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :