20 minutes Genève n°2021-05-07 vendredi
20 minutes Genève n°2021-05-07 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-07 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : Swiss va tailler dans ses effectifs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Les jeunes succombent aux tatouages « maison » SUISSE Depuis un an, les « autotattoos » et les dessins artisanaux réalisés à domicile sans surveillance explosent. Une pratique qui inquiète la profession. « On trouvait marrant de se tatouer un point, puis on a fait une ligne. Finalement ça a donné le symbole « divisé » en math », raconte Aless, qui s’est essayé au tatouage sur la cheville de deux amis et la sienne, un soir de janvier après un apéro bien arrosé. Depuis le début de la pandémie, ces séances de tatouage improvisées entre jeunes se multiplient en Suisse. « Ils achètent une machine pas chère sur le Net et organisent des soirées chez eux, où tout le monde passe sous l’aiguille après quelques verres », explique Phil Mülhauser, responsable Suisse romande de l’Association suisse des tatoueurs professionnels (ASTP). Pris de regrets, ils sont aussi nombreux à vouloir effacer le résultat, constate ce spécialiste, qui pratique le détatouage à Morges (VD). « Ce n’est plus l’ex-taulard qui veut enlever un mauvais souvenir, c’est la mère et la fille qui viennent Les séances de tatouage sont souvent improvisées entre amis après une soirée bien arrosée. – ISTOCK Le coronavirus a fait couler de l’encre Depuis la fin du confinement au printemps dernier, les Suisses se sont rués dans les studios pour marquer leur peau. « Ce n’est pas une augmentation, c’est une explosion, s’exclame Phil Mülhauser. C’est un bon 20%, voire 30% de pour un motif loupé. En trente ans, c’est du jamais-vu. » Phil Mülhauser se souvient de sa dernière cliente  : une jeune de La rallonge 7 millions C’est le nombre de doses du vaccin Moderna qui ont été commandées par la Suisse pour 2022, selon l’OFSP. Berne a décidé de jouer la carte de la prudence, dans l’optique d’une éventuelle troisième injection. Les activités agritouristiques seront mieux soutenues. –ISTOCK Coup de boost sur l’agriculture VAUD Le Conseil d’État veut soutenir l’agriculture dans l’ouest du canton en valorisant les produits alimentaires, mais aussi les activités agritouristiques, dans les districts de Morges et de Nyon et une partie du Jura- Nord vaudois. Pas moins de 280 exploitations agricoles et viticoles seraient directement concernées par ce projet, devisé à 4,2 millions de francs. plus. » Le professionnel attribue ce phénomène à deux facteurs liés au virus. « Avec la limitation des activités de loisir, les gens disposent de plus d’argent et grâce au télétravail, ils se libèrent plus facilement en semaine pour aller à un rendez-vous. » 19 ans qui « s’est réveillée avec un mot écrit sur le dessus de la main. Ça n’a pas du tout plu à son employeur. » la Ces tatouages « maison » inquiètent les pros. Matériel stérile, changement d’aiguille, contrôle des pigments  : les conditions d’hygiène sont-elles respectées ? Difficile à croire, selon le responsable romand de l’ASTP. « Pourtant, il y a un risque de transmission de virus tels que l’hépatite. » Si Aless assure avoir pris des précautions, le Genevois préfère ne pas retenter l’expérience, car « la possibilité de dérapage est trop grande ». –LEÏLA HUSSEIN 20 secondes actu.20min.ch Formulaire lacunaire FRIBOURG Quelque 30’000 personnes en attente de vaccination ont reçu un SMS leur demandant de compléter leur formulaire d’inscription, rapporte laliberte.ch. Le Canton avait oublié de demander si les candidats avaient déjà eu le Covid. Auquel cas ils devront passer leur tour pour l’instant. Amende jugée illégale ZURICH Un tribunal a annulé la bûche de 250fr. qu’un trentenaire avait reçue pour ne pas avoir porté de masque dans un train en novembre. Or, à l’époque, aucune disposition pénale ne concernait le non-port du masque, lacune comblée en février. Aide aux futurs profs GENÈVE Le Grand Conseil va étudier deux textes visant à améliorer le sort des enseignants en formation, selon « Le Temps ». Ces derniers se sont vu retirer l’assurance d’un stage rémunéré en première année. Le PS veut la rétablir, alors que le PDC suggère des bourses. Marcassin sauvé, puis tué ARGOVIE Un post Facebook d’un sanctuaire pour animaux de Kaisten a suscité une vague d’indignation. En cause  : l’abattage d’un bébé sanglier. L’animal, baptisé Josie, avait été secouru par des gardesfrontière alors qu’il était perdu sur une route, et confié au refuge. Mais selon la loi fédérale, il est interdit de détenir des bêtes pouvant être chassées. C’est ainsi que, quelques jours plus tard, les autorités se sont présentées au refuge pour euthanasier l’animal. Mais pourquoi ne l’a-t-on pas plutôt relâché ? Erwin Osterwalder, du Service de la chasse et de la pêche du canton, explique que Des images de Josie à voir sur notre app. l’animal n’aurait probablement pas pu survivre. Une « solution de facilité », selon Samuel Furrer, expert en animaux sauvages auprès de la Protection suisse des animaux. Le refuge de Kaisten a parmi ses résidents un sanglier de 13 ans. –SEB/OFU Nommée Josie, la femelle a été abattue mardi. –TIERLIGNADENHOF KAISTEN
VENDREDI 7 MAI 2021/20MINUTES.CH Entretien avec le pape François CITÉ DU VATICAN Guy Parmelin a pu s’entretenir jeudi avec le pape François et le cardinal Pietro Parolin. En compagnie des présidents des Chambres fédérales, le président de la Confédération était en visite au Vatican pour la prestation de serment des nouvelles recrues de la garde pontificale. Pour des raisons sanitaires, la cérémonie, qui a toujours lieu le 6 mai, s’est tenue en petit comité. Seules les familles des gardes suisses ont pu y assister. Swiss laisse sur le tarmac près de 800 employés ZURICH Tablant sur une réduction durable des voyages d’affaires, la compagnie a décidé de réduire la voilure. « Nous n’avions pas d’autre choix », a lâché Dieter Vranckx, patron de Swiss. Les mines étaient sombres, jeudi, pour la présentation du plan de restructuration de la compagnie à croix blanche. Il prévoit un paquet d’économies de 500 millions de francs, indispensables « pour assurer son avenir ». La filiale de Lufthansa table sur un affaiblissement de la demande de 20%, surtout du fait de l’effondrement des voyages d’affaires, dont Swiss est très dépendante. Une situation qui pourrait durer. « Malheureusement, ces mesures auront un impact sur le personnel », a poursuivi le dirigeant. En clair, 1700 équivalents plein temps devraient passer à la trappe. Compte tenu des départs naturels, cela devrait se traduire par quelque 780 licenciements parmi le personnel volant et au sol. Aucun détail sur la répartition des coupes entre les hubs de Kloten et de Cointrin n’a été donné dans l’immédiat. « La compagnie aérienne préservera ses sites de Zurich et de Genève et veillera à ce que la Suisse reste reliée au monde par des vols intercontinentaux directs », a toutefois précisé la société. Guy Parmelin a passé la journée de jeudi au Vatican. –AFP La flotte subira également une cure d’amaigrissement drastique  : dans les moyencourriers, dix appareils sur 69 seront vendus. Et pour les long-courriers, Swiss se séparera de cinq avions sur les 31 dont elle dispose à présent, ce qui devrait entraîner une réduction du réseau. Sur le premier trimestre 2021, Swiss a vu son trafic passagers stagner à un niveau inférieur de 90% à celui de la période pré-Covid. La société a affiché une perte de 201 millions de francs. –MEM/ARG Des aides restées en travers de la gorge Alors que le président de la Confédération, Guy Parmelin, réagissait, disant regretter « profondément » l’annonce de Swiss, le plan de restructuration suscitait la colère à gauche. On y rappelait que l’entreprise avait reçu en 2020 des aides d’État sous la forme d’un crédit de 1,5 milliard de francs. « D’abord des milliards d’aides financières, puis des primes à ses cadres, avant de licencier massivement. C’est le comble du cynisme », a tweeté le Parti socialiste. Quinze Airbus, soit 15% de la flotte actuelle, seront mis en vente par la filiale de Lufthansa. –REUTERS Actu 3 Dix ans de prison pour l’ex-escort-girl « Mauvais timing » La nouvelle a été accueillie comme un coup de massue du côté des syndicats. Pour celui du personnel au sol SEV-GATA, cette réduction de la voilure est aberrante d’un point de vue stratégique, alors que les campagnes de vaccination battent leur plein et qu’un certain effet de rattrapage dans le secteur des voyages est à prévoir dans les mois à venir. « Swiss doit garder sa ligne actuelle et maintenir autant que possible ses structures afin d’être prête lorsque le trafic aérien se normalisera », a déclaré son président, PhilippHadorn, dans un communiqué. AIN (F) La Cour d’assises n’a pas pris en considération la légitime défense invoquée par Anaëlle P., mais a considéré comme circonstances atténuantes ses conditions de prostitution. Elle a rendu son verdict dans la nuit de mercredi à jeudi au terme du procès de cette ancienne escort-girl de 26 ans. Celle-ci avait tué un client de quatre coups de couteau, en 2017, à son domicile de Saint-Genis–Pouilly. Pour expliquer son geste, elle a détaillé les assauts qu’elle avait subis avec un sextoy pendant un jeu sadomasochiste. « J’ai senti que j’allais mourir », a-t-elle expliqué à la sœur de sa victime, un ingénieur lyonnais. L’accusation, qui a vu dans le geste de la jeune femme une pulsion meurtrière, avait requis 17 ans de prison. La défense, elle, a soutenu la thèse du viol et dénoncé « la marchandisation des rapports humains ». –RSY Devant les HUG, le personnel a exigé de meilleurs salaires. –DRA L’État sifflé par les soignants GENÈVE Pénibilité, complexité et rythme de travail en hausse méritent davantage de considération, ont clamé jeudi des employés des institutions étatiques de soins. Réunis devant l’Hôpital cantonal, ils ont fait entendre leurs revendications pour une revalorisation de deux classes salariales. « Nous sommes touchés dans notre santé, physique et mentale, faute d’effectifs suffisants », a dénoncé un infirmier. L’automne dernier, une pétition munie de plus de 4500 signatures avait fait chou blanc auprès du Conseil d’État. L’escroquerie Une pharmacienne genevoise et trois de ses clients sont prévenus d’escroquerie, a révélé « La Tribune de Genève ». Le système permettait aux clients de partir avec des cosmétiques payés par les assurances.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :