20 minutes Genève n°2021-05-03 lundi
20 minutes Genève n°2021-05-03 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-03 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : Geraint Thomas a pris sa revanche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Servette FC remplacé GENÈVE La construction du Cycle d’orientation du Renard a obtenu l’aval du Grand Conseil jeudi soir, a rapporté la « Tribune de Genève ». L’établissement sera construit là où s’entraînent les jeunes du Servette FC. La majorité des parlementaires ont accepté à cet effet un crédit de 95 millions de francs. Menace d’explosion ZURICH Une ferme abritant des engrais potentiellement explosifs a pris feu à Dällikon vendredi aprèsmidi. Les pompiers n’ont pu intervenir qu’avec une grande distance de sécurité. La population a été invitée à fermer fenêtres et stores. Finalement, rien n’a explosé et le feu a été maîtrisé dans la soirée. FRIBOURG « Durant le trajet de Lausanne à Attalens, le chauffeur Uber a caressé le visage de sa cliente, lui a appliqué son pouce sur la bouche et lorsqu’elle a tenté de le repousser, il lui a pris la main et l’a plaquée sur son sexe en érection. » La justice a estimé vendredi que l’accusé (« 20 minutes » du 22 avril) était coupable sur toute la ligne. Cet Érythréen actu.20min.ch Grosse galère pour un test de sortie de quarantaine LA CÔTE (VD) Cas-contact, une femme a eu de la peine à accéder à un dépistage pour elle et son fils. Elle a eu raison d’insister. S’orienter dans la jungle des directives Covid-19 n’est pas toujours aisé. Il y a quinze jours, Cléa* et son fils de 8 ans, cas-contacts, sont mis en quarantaine. Au septième jour, comme la Confédération le recommande, ils prennent rendez-vous à l’Hôpital de Nyon pour un test afin de pouvoir, si le résultat est négatif, ressortir de chez eux. Sur place, c’est la douche froide. « On nous a dit que, sans symptômes, on ne nous ferait pas de test PCR ou qu’il fallait payer. » Dépitée, Cléa tente un dépistage antigénique dans une pharmacie, mais elle doit lourdement insister pour son enfant. « On m’a Jeunes enfants En pharmacie, seuls les tests antigéniques sont pris en charge dans le cas de sorties de quarantaine, explique Christophe Berger, président de la Société vaudoise de pharmacie. « Ce sont les directives du Service du pharmacien cantonal. Sauf exception, on ne teste pas les enfants de moins de 12 ans en pharmacie. Dans le cas présent, il y a eu discussion, puis, vu le contexte, l’enfant a été dépisté. Il n’y a donc pas eu de problème. » expliqué qu’on ne testait pas les enfants de moins de 12 ans, sauf exception. » Finalement, les deux y passent. Test négatif pour la mère… positif pour l’enfant. « Si je n’avais pas insisté, le lendemain, mon fils reprenait l’école, tonne Cléa. Le discours, Le froid s’invite sur les sommets helvétiques ALPES Une couche de neige a recouvert les monts suisses hier matin. Cette vague hivernale est due à une perturbation sur le pays, qui a fait baisser la limite des chutes de neige vers 1000m d’altitude. « Rien d’inhabituel pour un début de mois de mai », précise Roger Perret, de l’agence météorologique Meteonews. Ces nouvelles températures ne vont cependant pas durer. Un courant d’ouest venteux devrait se mettre en place pour le milieu de cette semaine, avec des risques d’orages. Les météorologues prévoient aussi un temps plus doux pour le week-end prochain. Jusqu’à 20cm d’or blanc ont été mesurés dans les Alpes, comme ici aux Diablerets (VD). –DR Vidéo  : une averse de grêle s’est abattue sur Maracon (VD). À visionner sur notre app. Le test du fils de Cléa s’est révélé positif au coronavirus. –AFP c’est qu’il faut tester un maximum. En tant que cas-contact, je ne m’attendais pas à ces difficultés. » L’hôpital assure qu’il respecte les règles fédérales, comme l’indique son site internet. On peut y lire que les « tests PCR sont notamment gratuits pour les personnes Une fête sauvage interminable FRIBOURG Une fiesta a réuni une centaine de jeunes à Villarssur-Glâne, vendredi soir. La police est intervenue, à la suite de quoi l’organisateur a été amené au poste, où il s’est montré « oppositionnel ». Il a été dénoncé à l’autorité compétente. Malgré cela, les réjouissances dans la villa se seraient poursuivies jusqu’au matin selon les voisins, qui auraient retrouvé des fêtards, bière à la main, dans leur propre jardin. Infos périmées Pas de tests sans symptômes ou des tests payants pour sortir de quarantaine. La semaine dernière, une page consacrée au Covid-19 sur le site du Canton de Vaud affichait ces informations erronées. Depuis lors, elle a été mise à jour. Interpellé à ce sujet, le Département de la santé a expliqué que la plateforme était « actualisée continuellement, parfois plusieurs fois par jour. Les informations concernant le Covid évoluent très vite et souvent, il peut arriver qu’il y ait des délais. » cas-contacts ». Cléa et son fils auraient donc dû être pris en charge. Cependant, secret médical oblige, l’Hôpital de Nyon ne pouvait pas commenter ce cas, mais se tient à disposition de Cléa pour toute question. –MARIA PINEIRO *Prénom d’emprunt La villa où la soirée a été organisée serait à louer sur Airbnb. –DR Cliente agressée, taximan expulsé avait encore tenté d’écraser sa cliente et son ami une fois arrivé à destination. Le prévenu a écopé de 20 mois de prison avec sursis et de 5 ans d’expulsion. « Son attitude durant l’enquête, l’absence de tout regret et le fait de nier certaines évidences ne permettent pas de retenir des circonstances atténuantes », a souligné le Tribunal de la Veveyse. –XFZ
LUNDI 3 MAI 2021/20MINUTES.CH Il laisse l’auto sur les rails Le train Genève-Lyon a percuté une voiture abandonnée en travers des voies à Pougny (F), non loin de la frontière genevoise samedi. Le conducteur fuyait des douaniers. Dans l’auto se trouvaient 80g d’héroïne et 5 g de coke. L’incident n’a pas fait de blessés. Électrocutée par un natel dans son bain SAINT-GALL Une jeune femme de 22 ans est décédée jeudi à Gossau, électrocutée dans son bain. Son téléphone portable, branché sur le chargeur, est tombé dans l’eau et a déclenché le drame. Ses proches se sont réunis samedi chez ses parents. « C’est une tragédie », a glissé le père, qui a retrouvé sa fille inerte dans la salle de bains. Les secours n’ont rien pu Difficile de se loger à Genève SOCIÉTÉ À fin 2019, la Suisse comptait au total quelque 4,6 millions de logements, leur nombre ayant progressé de 12% par rapport à 2010, selon l’Office fédéral de la statistique. Au jour de référence, 78’832 logements vacants étaient proposés sur le marché, soit 1,72%. Avec 3,22%, Soleure est le canton qui dispose du plus grand nombre de possibilités de se loger, alors que Genève ferme la marche avec seulement 0,49%. faire. Des experts de l’Inspection fédérale des installations à courant fort sont appelés à analyser les circonstances dans lesquelles l’accident s’est produit. Selon le Bureau de prévention des accidents, le nombre d’accidents mortels par électrocution en Suisse est très bas. « Il y a en moyenne trois décès par année », indique son porte-parole. –MON/YWE « Mes enfants pleurent, je ne sais plus quoi leur dire » VAUD Un husky ramené de vacances va être euthanasié à cause du risque de rage. Son propriétaire était sûr d’avoir tous les bons documents. La bouille de Jack, un husky né en janvier, avait séduit une famille de Montreusiens récemment partis en vacances en Tunisie. L’éleveur leur avait fourni un certificat sanitaire international attestant que le chiot était « indemne de tout signe clinique de maladie contagieuse, en particulier de la rage ». Tout ce petit monde était rentré en bateau via Gênes (It), puis en voiture par le Grand-Saint-Bernard (VS). « J’ai été contrôlé par des douaniers en Tunisie, en Italie et en Suisse. Tous l’ont laissé passer », raconte R., propriétaire de Jack, comme preuve de sa bonne foi. Mais, peu après leur arrivée, le 16 avril, le chiot a eu la diarrhée. R. l’a alors amené chez un vétérinaire de Vevey. Lequel a constaté que Jack n’avait pas de puce et a alerté les autorités. L’absence du dispositif électronique rend illusoire la traçabilité des vaccins. L’animal a alors été isolé en Jack n’a pas la puce prouvant qu’il est vacciné. fourrière, en observation pour deux semaines afin de repérer d’éventuels symptômes de rage, maladie qui n’est pas éradiquée en Tunisie. Après quoi, la famille Importations illégales Une importation légale implique l’identification par une puce, la vaccination antirabique du chien au plus tôt à l’âge de 3 mois et un délai d’attente de quatre mois dès la vaccination... « Pour être importé de Tunisie, un chien doit donc avoir au moins 7 mois, car le temps d’incubation de la rage peut être long », a réagi le vétérinaire cantonal, Giovanni Peduto. Neuf cas d’importations illégales d’animaux de compagnie avaient été enregistrés sur sol vaudois en 2010. En 2020, il y en a eu 191. a reçu une nouvelle brutale  : Jack sera euthanasié. R. est abasourdi  : « Mes enfants pleurent tous les jours. Je ne sais pas quoi leur dire. Mais au lieu de le piquer, qu’on le garde le temps qu’il faut pour prouver qu’il n’a aucun symptôme ! » Le père de famille a aussi été dénoncé pour importation illégale d’animaux et devra payer divers frais. Le sort de Jack et de sa famille a ému les internautes. Une pétition en ligne intitulée « Sauver Jack » a été lancée. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE/ARG Actu 3 « Bref alignement ». Le projet visait à matérialiser la délimitation entre Suisse et France. –REUTERS Une flottille pour marquer la frontière lacustre LÉMAN Quelque 240 embarcations ont répondu hier aprèsmidi à l’appel de Bastian Marzoli, étudiant en architecture à l’EPFL, dans le cadre de son projet « Bref alignement ». –DR Durant quelques instants, les bateaux se sont placés sur la ligne de la frontière francosuisse. Espacés de 200m chacun, ils ont ainsi furtivement matérialisé la délimitation existant entre les deux pays. Le projet s’inscrit dans le cycle « Frontières », mené par la Maison de l’architecture de Genève. Il se poursuivra au pavillon Sicli. Les hôteliers font pression COVID HotellerieSuisse, l’association faîtière des hôteliers, va rencontrer le Conseil fédéral mercredi pour réclamer une ouverture de tous les restaurants et les espaces intérieurs dès le 26 mai. « À cette date, les groupes à risque devraient avoir été vaccinés. » C’est ce que rapporte la « NZZ am Sonntag ». La situation reste tendue  : les hôtels d’altitude n’ont pas encore de réservations pour l’été. En ville, les établissements n’affichent qu’un faible taux d’occupation de 5% à 10%. Les réservations de chambres pour l’été stagnent. –GETTY IMAGES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :