20 minutes Genève n°2021-04-26 lundi
20 minutes Genève n°2021-04-26 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-26 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Maya et Todd se sont dit oui à Versoix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Motard tué à Épesses VAUD Un jeune homme de 23 ans a été victime d’une chute mortelle samedi à la sortie d’Épesses. Malgré l’intervention rapide des secours, il est décédé sur place. La route a été fermée jusqu’à minuit pour les besoins de l’enquête. Rixe sanglante à Villars VAUD Deux ouvriers se sont battus « à coups de couteau et de pied de biche » mercredi sur un chantier à Villars-sur-Ollon. Grièvement blessé, l’un des protagonistes a été héliporté au CHUV. L’autre a été interpellé et incarcéré après avoir tenté de fuir. Variant indien décelé SUISSE L’OFSP a annoncé samedi avoir détecté le premier cas de variant indien du Covid-19 en Suisse. Il a été introduit par un passager à travers un aéroport de transit. Il n’a pas été précisé dans quel canton cette infection avait été décelée. Ivre, elle part en paddle et tombe VAUD Frayeur vendredi à Lutry. Une femme dans la quarantaine, visiblement alcoolisée, s’est engagée sur le Léman en standup paddle. Elle ne portait pas sa sangle de sécurité, a chuté et a été poussée au large par le vent. Des témoins ont appelé les secours. Un hélicoptère, une ambulance et une patrouille ont été mobilisés. Mais l’imprudente a réussi à regagner le rivage à Bellerive, à 2km de son point de départ. FRANCE VOISINE Au pied du Salève, plusieurs arbres sont équipés de QR codes. Une expérience de science participative qui pourrait intéresser le Valais. Sur le chemin de randonnée qui longe le Salève, non loin de Genève, le promeneur est soudain tiré de sa rêverie par un panneau triangulaire jaune pétant, planté au pied d’un hêtre. Il est invité à scanner un QR code, puis à répondre à quelques questions simples sur l’état de floraison de l’arbre via une app. Une fois ces observations transmises, ce qui prend une à deux minutes, la randonnée peut se poursuivre. Au pied de la montagne, trois de ces panneaux ont été installés dans le cadre du programme « Aux arbres citoyens » inauguré par le Centre de recherches sur les écosystèmes d’altitude de Chamonix (CREA). « C’est un projet de science participative qui vise à étudier le rythme saisonnier des plantes », explique Colin Van Reeth, écologue au CREA. Le principe est simple  : demander à la population d’observer la végétation et de transmettre ses constats. « Nous posons etetheeet CHUTE DE FEUILLES de...1x Yinrlior. eclontlEpi.-rni ee Ou gg. des questions très ciblées, puis analysons les réponses. » La méthode permet de multiplier les observations et d’aboutir à des constats « moins dépendants de la subjectivité d’un seul individu », souligne Colin Van Reeth. Le dispositif est déployé depuis 2019 sur cinq zones tests, dont actu.20min.ch Les promeneurs invités à se muer en observateurs ARGOVIE Grâce à l’application Parkingpay, une enseignante argovienne pensait avoir trouvé la parade pour contourner la loi sur le stationnement, selon la « Schweiz am Wochenende ». Un jour, elle a laissé son véhicule toute la journée sur la même place, profitant de la possibilité de le réenregistrer chaque heure à distance. Mais un policier particulièrement attentif lui a envoyé le lendemain 6 amendes de 40 francs chacune. Les panneaux humoristiques interpellent les passants. –MPO La démonstration de l’expérience est à voir sur notre app. Sa combine lui coûte cher Sans nier les infractions, l’enseignante a saisi le Tribunal de Rheinfelden pour contester le nombre d’amendes, d’autres collègues parqués toute la journée n’en ayant reçu qu’une. La Cour lui a donné raison et elle n’a dû payer qu’une seule prune. Mais la moitié des frais de procédure lui ont été facturés, soit un montant d’environ 1500fr. La manière de faire des forces de l’ordre ne serait pas exempte de tout reproche. –JBM Autorités défiées à Rapperswil SAINT-GALL Environ 4000 personnes ont bravé une interdiction de rassemblement pour manifester samedi contre les mesures sanitaires à Rapperswil-Jona. Répondant à l’appel du groupe Stiller Protest, la plupart des participants ne portaient pas de masque. Les autorités ont indiqué qu’elles avaient fait le choix de ne pas disperser la foule, par crainte de débordements. Deux personnes ont été interpellées par la police. La majorité des manifestants ne portaient pas de masque. –T. CERLETTI Chez des privés Lausanne, Les Paccots (FR) ou encore Leysin (VD). Ces trois sites ont en commun d’abriter des observateurs participant à Phénoclim. Ce programme de science participative concerne de nombreux massifs montagneux. Il intègre aussi les observations de profanes, mais sur des terrains privés. Chaque participant observe un certain nombre de végétaux proches de lui. Les constats sont donc, dans ce cas, établis par une seule personne ou un petit groupe. le pied du Salève et le Vuache. Et ça marche ! En 2019, il y a eu 325 observations. Depuis le début de cette année, ce ne sont pas moins de 616 réponses qui sont parvenues au CREA. Le programme pourrait en outre s’étendre hors de la Haute-Savoie  : des discussions sont en cours avec le Valais. –MARIA PINEIRO En quad, il heurte un radar Un adepte de quad a été impliqué dans un accident samedi après-midi à Glaris. L’automobiliste qui le précédait a brusquement freiné en apercevant un radar stationnaire. Le pilote du quad s’est déporté pour l’éviter, mais il a heurté de plein fouet le détecteur et a été blessé. Les dégâts s’élèvent à plusieurs milliers de francs.
LUNDI 26 AVRIL 2021/20MINUTES.CH L’incendie a pu être maîtrisé par un important dispositif de pompiers. Personne n’a été blessé. –POL. AG Une menuiserie part en fumée à Fislisbach ARGOVIE Un incendie s’est déclaré dans une menuiserie de Fislisbach samedi vers 20 heures. Personne n’était sur place lors du départ du feu. Les pompiers ont été appelés pour une colonne de fumée et ont rapidement pu intervenir. La Bar des étudiants de l’Uni, Zelig se déclare en faillite VAUD L’association de bénévoles qui gère ce lieu prisé ne parvenait pas à payer ses arriérés d’impôts. Explications. Les déconvenues se succèdent pour l’association de bénévoles qui gère l’espace Zelig – soit la salle et le bar des étudiants –, dans le bâtiment universitaire lausannois de Géopolis. Après une fermeture, début 2020, due à des problèmes administratifs (lire ci-contre), puis celle causée par la pandémie, une autre tuile est tombée sur le comité de Zelig, qui s’employait à régulariser la situation. L’obligation de payer des impôts cantonaux et communaux, malgré un but non lucratif, et ce depuis des années. Le critère pour y être assujetti ? Le chiffre d’affaires annuel, s’il dépasse 150’000 francs. Créée il y a plus de 30 ans comme Créé en 1989 L’Association espace de rencontre Zelig (AERZ) anime le campus de l’Uni de Lausanne depuis 1989. D’abord au bâtiment Anthropole (le B2 pour les plus vieux), puis à Géopolis dès 2012. C’est en voulant augmenter sa capacité d’accueil et d’événements que Zelig a attiré l’attention de la police du commerce en 2019. En cause, l’absence d’un membre titulaire d’une patente et la non-inscription au Registre du commerce. simple buvette et espace de détente à l’UNIL, l’enseigne au logo de caméléon a grandi tout en restant gérée par des bénévoles de diverses facultés. Le 30 mars, ils ont communiqué leur décision. Après épluchage de la comptabilité et mûre réflexion, ils se sont officiellement déclarés en faillite, halle de production du bâtiment était en feu. Ils ont alors tout fait pour sauvegarder les bâtiments adjacents et la forêt toute proche. Selon les forces de l’ordre, les dégâts sont considérables et des témoins sont encore recherchés. L’espace de rencontre des étudiants ne payait pas ses impôts. –DR dans le but de ne pas avoir à payer leurs arriérés d’impôts. Mais « pas d’autosabordage, nous sommes prêts à relever le défi », déclarent-ils sur leur site. Une nouvelle association nommée Zelig sera créée. À combien d’années d’arriérés et pour quel montant total le comité associatif était-il confronté ? Il n’a BERNE Le diplomate en chef de la Confédération risque de payer cher le surplace de l’accord-cadre. Ignazio Cassis serait la cible de critiques après la rencontre infructueuse de vendredi entre le président de la Confédération, Guy Parmelin, et Ursula von der Leyen, son homologue de la Commission européenne. Selon la « SonntagsZeitung », les partenaires sociaux se plaignent d’avoir été peu écoutés et le chef des Affaires étrangères se retrouverait isolé au sein du gouvernement. Le dominical assure que plusieurs membres de l’économie pas répondu à nos questions. À Chavannes-près-Renens, où se situe l’espace de rencontre, la Municipalité découvre cela. « On est un peu désabusés face à ce fait accompli, où ils préfèrent une faillite plutôt que d’assumer leurs arriérés », déclare la municipale Isabelle Steiner. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI Actu 3 Accord-cadre  : faire sans Ignazio Cassis et de l’administration chercheraient à écarter le PLR tessinois du dossier. C’est sa collègue Karin Keller-Sutter qui pourrait endosser le leadership à sa place. –JBM Pris au piège, un enfant décède Un garçon de 3 ans a perdu la vie vendredi soir à Oberneunforn (TG). Le centre des urgences local a reçu un appel vers 16h30, indiquant qu’un enfant était coincé dans un portail coulissant devant une propriété. Premiers intervenants, la police, l’ambulance et la Rega n’ont pas pu empêcher la mort de l’enfant sur les lieux de l’accident. Une enquête a été ouverte. L’ex-président de Bagnes coupable VALAIS L’ancien président de Bagnes et son secrétaire communal ont été reconnus coupables de faux dans les titres et faux dans l’exercice de la fonction publique par la justice. Ils ont usé d’un motif de licenciement ne correspondant pas à la vérité pour résilier le rapport de travail liant la commune à un collaborateur. Il s’agit d’ailleurs de la personne qui avait lancé l’alerte sur des constructions illégales à Verbier. La chauffarde 261 km/h C’est la vitesse à laquelle s’est fait contrôler une motarde mardi sur l’A1 entre Genève et Lausanne. Âgée de 25 ans, la conductrice était sous le coup d’un retrait de permis de deux ans. Elle a été placée en détention et sa moto a été séquestrée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :