20 minutes Genève n°2021-03-29 lundi
20 minutes Genève n°2021-03-29 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-29 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : Moutier a choisi un destin jurassien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Pumptrack permanent NEUCHÂTEL Samedi, une piste de pumptrack a été ouverte au Puits- Godet, sur les hauteurs de la ville. Composée d’une boucle fermée et d’une ligne droite, l’installation devrait faire le bonheur des amateurs de vélo, de rollers et de trottinette. Il heurte une piétonne GENÈVE Une femme de 54 ans qui marchait sur la route de Compois a perdu la vie, hier à Meinier. La malheureuse a été heurtée par un motocycliste qui arrivait derrière elle, a indiqué la police. La femme est décédée sur les lieux de l’accident. Le motard a été blessé. Routier sans permis FRIBOURG Sous le coup d’un retrait de permis, un chauffeur de poids lourd a été pincé par la police mercredi à Bulle. De plus, il transportait des matières dangereuses, qui n’étaient pas arrimées correctement. Son véhicule n’était pas non plus adapté pour un tel transport. FRIBOURG Samedi, deux motards circulaient de Montbovon en direction d’Albeuve. Le premier, âgé de 20 ans, a heurté frontalement une voiture en effectuant un dépassement. Il a été projeté « Je mettrai la solidarité au cœur de mon action » GENÈVE L’écologiste Fabienne Fischer a été élue au Conseil d’État genevois avec 41,8% des voix. Elle succède à Pierre Maudet. « Je suis très heureuse de ce résultat au terme d’une campagne très particulière. » Tels ont été les premiers mots de Fabienne Fischer, élue hier au Conseil d’État avec 41,8% des voix. Assaillie par les journalistes, l’élue écologiste qui remplacera le démissionnaire Pierre Maudet a affirmé qu’elle voulait « mettre la solidarité au cœur de son action politique » afin de sortir de la crise. La future magistrate s’est réjouie de « la victoire de ceux qui pensent qu’il est possible de changer de cap ». Fabienne Fischer, avocate de 59 ans, prêtera serment le 29 avril. –DR Quant à Pierre Maudet, arrivé seul à l’Hôtel de Ville, il a d’abord félicité sa rivale, avant de se déclarer déçu  : « C’était une campagne haletante pour laquelle j’ai tout donné. » Deuxième avec 33,6% des suffrages, il a indiqué qu’il resterait « à la disposition Elle se tue en fuyant la police BERNE Dans la nuit de vendredi, la police a été appelée pour des personnes réalisant des graffitis sur un train près de la gare de Bümpliz Nord. À la vue des forces de l’ordre, les graffeurs ont pris la fuite à pied. Une femme a chuté, en passant par-dessus une balustrade pour descendre d’un haut mur. La police s’est occupée de la blessée avant l’arrivée d’une ambulance. Elle a succombé à ses blessures le samedi matin. Un choc frontal le projette sur un autre motard sur le motocycliste qui le suivait. Grièvement blessé, il a été héliporté vers un hôpital. La conductrice de la voiture a aussi été hospitalisée. L’autre motard a pu être soigné sur place. La circulation a été perturbée durant deux heures et demie à la suite de cet accident. –POL. FR du Canton ». « Je continuerai mon activité politique, sans doute sous une autre forme », a-t-il conclu avant de tourner les talons et de repartir aussi vite qu’il était arrivé. Si l’écart entre Fabienne Fischer et Pierre Maudet est déjà important (9000 voix de actu.20min.ch Tourner la page Seul membre du gouvernement à s’être déplacé hier, Antonio Hodgers a insisté sur le besoin d’un « retour à la normalité ». Depuis la divulgation en 2018 du voyage de Pierre Maudet à Abu Dhabi, le Canton vit au rythme des révélations concernant l’élu, condamné en février. Cette non-réélection prouve « l’attachement des Genevois à des valeurs comme l’honnêteté et la probité », a estimé l’élu Vert. différence), l’avance est encore plus conséquente sur les deux autres concurrents. La PDC Delphine Bachmannarrive troisième avec 13,6% des votes. L’UDC Yves Nidegger ferme la marche (11% des suffrages). Ces derniers se sont néanmoins dits satisfaits. –MPO/LHU Exécutifs vaudois toujours plus Verts Verts et PS ont su convaincre les électeurs. –V. LAM La police a arrêté quatre suspects pour de fausses alertes à la bombe au Gymnase de Renens et à l’EPCL. Ces deux femmes et deux hommes majeurs ont été placés en détention. Ils VAUD Nouvelle journée d’élections, même constat. Hier, à l’occasion du second tour des communales vaudoises, les Verts ont confirmé avoir le vent en poupe. Le parti écologiste a plus que doublé sa représentation au sein des Exécutifs, en passant de 13 sièges à 28. Ils entrent ainsi pour la première fois dans les municipalités à Avenches, Bourg-en-Lavaux, Bussigny, Chavannes-près-Renens, Chavornay, Grandson, La Tour-de-Peilz et Villeneuve. Également à la fête, le PS se targue d’avoir placé 63 de ses membres dans 37 municipalités. En particulier dans les grandes villes. « Lausanne, Yverdon-les-Bains, Montreux, Nyon, Renens et Vevey basculent ou confirment leur place à gauche », se réjouit le PS. –XFZ Quatre arrestations et une alerte risquent une condamnation pénale et le paiement des frais d’intervention, jusqu’à 15’000 fr. par cas. Vendredi, peu avant l’annonce des arrestations, une nouvelle alerte avait eu lieu à l’EPCL.
LUNDI 29 MARS 2021/20MINUTES.CH La vidéo du chauffard est sur notre app. Fou du guidon enfin démasqué GENÈVE La police semble avoir enfin pincé le motard qui s’était filmé en mars 2020 sur l’autoroute entre Coppet et Genève, d’après la « Tribune de Genève ». Sur la vidéo qui avait fait le tour des réseaux sociaux, le chauffard atteignait des pics à 245km/h et dépassait sur la bande d’arrêt d’urgence, notamment. Le prévenu nie et assure que sa présence sur l’A1 ce jour-là n’était pas possible. La police aurait plusieurs indices qui le désignent comme l’auteur des infractions. Le congé parental 18 semaines C’est la durée du congé garanti pour chaque parent qu’ont proposé les Verts après leur assemblée des délégués. Selon eux, le projet permettrait de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale, et de mieux répartir les tâches. Le PDC perd sa majorité en Valais ÉLECTIONS Le PDC valaisan n’a pas pu sauver son troisième siège au Conseil d’État. Lors du second tour des élections au gouvernement, l’électorat du canton a fait deux choix clairs. D’une part, soutenir les deux sièges du Haut-Valais en votant pour les conseillers nationaux Roberto Schmidt (PDC) et Franz Ruppen (UDC), qui prennent les deux premières VOTATIONS La petite ville a fermement décidé d’unir sa destinée avec le Jura. Après l’annulation de 2017, le scrutin avait été placé sous haute surveillance. L’ambiance était digne d’une fanzone un soir de Coupe du monde hier à Moutier. « Plus jamais Moutier bernois ! »  : la clameur s’est fait entendre dès les résultats du scrutin. Par 2114 « oui » contre 1740 « non », la ville de Moutier a choisi hier de devenir jurassienne. « C’est une émotion formidable. Ça fait tellement d’années qu’on attendait ça. Avec les recours et tout ce qui s’est passé... Enfin Moutier est jurassien, on est ultrafier de les accueillir », a témoigné un participant. « Moutier rejoint enfin sa vraie maison », a renchéri un autre. Le résultat, net, confirme la volonté populaire exprimée lors du vote de 2017, annulé par la préfecture à cause d’irrégularités. À moins d’un nouveau recours du camp probernois, cette (huitième !) fois aura été la bonne. L’issue de ce nouveau scrutin très émotionnel était incertaine, tant les habitants avaient été partagés lors du premier vote. Hier, le « oui » au rattachement au Canton du Jura offre une large majorité aux projurassiens. Mais le résultat pourrait encore être discuté  : le Gouvernement bernois a déjà adressé un courrier à la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter places. D’autre part, accorder sa confiance au nouveau venu, Mathias Reynard (PS), suivi par le sortant Frédéric Favre (PLR). En fin de marche, on retrouve les deux représentants du PDC du Valais romand  : Christophe Darbellay (cinquième) et Serge Gaudin (sixième), qui n’est pas élu. Malgré sa déception, il « ne regrette pas une seconde cette expérience ». – EFY pour contester l’intégrité du registre électoral, en lien avec des « arrivées croissantes » de personnes sans emploi ou à l’aide sociale. Du côté des autorités bernoises, le scrutin d’hier clôt la question jurassienne. Le conseiller d’État Pierre-Alain Schnegg a sobrement assuré regretter le choix de la majorité des habitants, tout en le respectant. –VDE/FRS/AFP gi Niijr 1111W Actu 3 Moutier dit définitivement adieu au canton de Berne Des scènes de liesse ont éclaté sur la place de la Gare à l’annonce des résultats. –VANESSA LAM Des mesures exceptionnelles Pour éviter tout affrontement, les manifestations avaient été interdites et la ville divisée en deux zones, afin que chaque camp attende les résultats dans des lieux distincts. Ce vote a été présenté comme le plus surveillé de l’histoire suisse, la Confédération ayant envoyé des observateurs pour veiller à sa régularité. D’autres mesures avaient été prises  : contrôle du registre électoral, envoi du matériel de vote par l’Office fédéral de la justice et distribution du matériel par des observateurs fédéraux dans les hôpitaux et les EMS. Serge Gaudin (PDC) perd son pari et finit sixième. –FRANÇOIS MELILLO Maire aux anges « Vous ne le voyez pas, mais sous nos masques, on rigole ! » Marcel Winistoerfer, maire projurassien de Moutier, était heureux, hier à l’issue du scrutin. Interrogé par la RTS, l’élu a fait part de sa joie « immense ». Il a relevé l’attachement des Jurassiens à sa ville. Il a aussi souligné que les éventuels recours allaient être compliqués pour les opposants. Le maire a encore rappelé que les autorités allaient aussi prendre en compte les perdants du jour. Dilemme à l’UDC sur la loi Covid POLITIQUE Lors de son assemblée des délégués, l’UDC a défini ses recommandations de vote pour les prochaines votations du 13 juin. Concernant la loi Covid, l’accepter reviendrait à avaliser la gestion actuelle de la pandémie par le Conseil fédéral, qu’ils critiquent. Mais voter contre signifierait empêcher les aides aux entreprises affectées. La liberté de vote a donc été décidée, par 80 voix contre 64 et 19 abstentions.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :