20 minutes Genève n°2021-03-11 jeudi
20 minutes Genève n°2021-03-11 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-11 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : Federer est de retour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
–V. DONZÉ/LM 2 Actu, 20 secondes Trois millions de doses BERNE La Confédération a signé un nouveau contrat avec Pfizer-BioN- Tech afin de s’assurer la livraison de 3 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le Covid-19. Ajouté aux autres commandes, ce stock garantit que tout le monde sera couvert, même en cas de problème de livraison. Grosse prune confirmée GENÈVE Le patron d’une régie immobilière a vu sa condamnation à une amende de 225’000 fr. confirmée par la Cour de justice. Il s’était rendu coupable de « fraude à la loi » en tentant de vendre à l’unité plus de 70 appartements dans quatre immeubles locatifs, a relaté la « Tribune de Genève ». Places vite pourvues BERNE L’attribution des places d’apprentissage progresse « à un rythme analogue à celui des années passées », s’est félicitée la task force « Perspectives apprentissage ». À fin février, 28’000 places avaient trouvé preneur, soit 35% des contrats signés en 2020. Un retard reste visible dans les secteurs touchés par la pandémie. Quarantaines  : liste actualisée La dernière mise à jour des pays au retour desquels une quarantaine est obligatoire risque de chambouler certains projets pour les vacances de Pâques. Si l’Espagne et le Portugal en sortent aujourd’hui, elle inclura dès le 22 mars, entre autres  : le Kosovo, la Macédoine du Nord, la Belgique, la Pologne, la Bulgarie, Chypre, la Roumanie et la Hongrie. FRIBOURG Avec le registre national des fraudeurs dans les transports publics, les prunes sont salées, comme l’a réalisé une maman. CD P 0 M Parce que son fils, un adolescent en formation, a voyagé en bus sans billet fin 2020, Sarah doit 531fr. aux Transports publics fribourgeois (TPF). « Je ne dis pas qu’il n’a rien fait de mal. Mais je trouve aberrant qu’on me réclame une telle somme, pour un billet à 3fr. non payé », s’insurge cette mère de famille, qui peinait déjà, sans cela, à nourrir ses enfants. Pourtant, ce n’est pas une erreur  : grâce au nouveau registre national des resquilleurs où chaque cas doit désormais être annoncé, les TPF ont appris que l’ado s’était déjà fait pincer par les CFF. « Et comme ce jeune homme avait déjà trois incidences à son actif, le montant de la surtaxe a été d’emblée majoré », explique le porte-parole des TPF. Dans le détail, les 531fr.comprennent deux amendes de 160fr., l’ado ayant déjà voyagé en bus sans titre de transport l’été dernier, des frais administratifs, forfaits et frais de recouvrement (lire ci-dessus). « Je tiens quand même à souligner que mon fils ne voyageait pas pour le plaisir, mais pour suivre sa formation. Et je n’avais pas assez d’argent pour renouveler son abonnement », justifie la maman. À plusieurs reprises, Sarah a tenté de trouver un arrangement, longtemps sans succès. Contactée, la société de recouvrement a finalement accepté de réduire de 10% le montant dû, ainsi que d’accorder un paiement échelonné, à la condition que l’ado ne voyage plus sans billet. –XAVIER FERNANDEZ actu.20min.ch Une resquille à 3 balles lui vaut 531 francs d’amende L’ado avait voyagé plusieurs fois sans billet. –TPF NEUCHÂTEL Le plongeur qui a perdu la vie vendredi dernier au large de Boudry était un instructeur expérimenté et très apprécié dans le milieu. Pascal Z. dirigeait l’école Pegasus Plongée à Cortaillod et était vice-président du festival de l’image sous-marine Festisub. Au moment de l’accident, dont les causes restent inexpliquées Système propre aux transports publics Les TPF et les Transports publics genevois (TPG) sont à l’origine de TPcollect, système de recouvrement né en 2019. En 2020, les TPF lui ont confié 2367 créances et les TPG 8000. Les Transports publics lausannois ont rejoint récemment Vaccination haute en couleur BÂLE Comme les autres animaux, ceux du Zoo de Bâle doivent être vaccinés à intervalles réguliers. Mais la manœuvre ne peut pas se faire en cajolant lions, tigres ou zèbres. Les vaccins sont donc administrés à la sarbacane. Pour distinguer, dans les troupeaux et meutes, les individus qui ont déjà reçu leur dose, les vétérinaires ont ajouté des billes colorées de paintball à leur sarbacane. Ce « certificat de vaccination » s’en va à l’eau. Les sérums sont administrés à la sarbacane avec une bille colorée. TPcollect et d’autres devraient suivre. L’adhésion comporte une charte éthique adaptée à la branche des transports publics dans le cadre des actions en recouvrement, note Clément Brosy, chef du service clients des TPF. Pas de base légale La Fédération romande des consommateurs (FRC) se bat bec et ongles contre les frais de recouvrement. « Aucune base légale ne les justifie. On pourrait admettre un intérêt moratoire de 5% par an, ainsi qu’un petit montant pour les opérations, comme l’envoi de courriers. Mais il ne devrait en aucun cas dépasser 10% de la créance », estime Jean Tschopp, juriste à la FRC, qui estime que la méthode « joue sur la peur des débiteurs, qui n’ont souvent pas les moyens de contester ces frais en justice ». Tué en testant un casque Le site de Boudry est très apprécié des plongeurs. –ZOO BÂLE puisque son ordinateur de plongée n’a toujours pas été retrouvé, il testait un casque qui permet de communiquer avec la surface sans embout dans la bouche. « Dans un casque, on peut respirer et parler », explique Mauro Zürcher, fondateur de l’école MZ Plongée. Pour lui, « c’est en théorie le système le plus sûr », puisqu’il permet de respirer même en état d’inconscience, contrairement à un détendeur. –VDÉ
JEUDI 11 MARS 2021/20MINUTES.CH Fonds pour les cas de rigueur Les Chambres fédérales ont débloqué hier 14,375 milliards de francs supplémentaires pour aider les entreprises et les chômeurs touchés par la crise du coronavirus. Ce montant sera principalement destiné à l’aide aux cas de rigueur et à l’assurance chômage. Le Conseil des États a renoncé à modifier la répartition de la couverture de ces aides entre cantons et Confédération. Remaniement postpolémique YVERDON-LES-BAINS (VD) La Municipalité a pris une série de décisions après la polémique qui a touché son Office du logement. Celui-ci ne sera plus géré par une seule personne, mais par deux. L’attribution des logements sera faite par une commission. Les familiarités de l’ancien préposé l’avaient rendu suspect de « comportement inadéquat » envers des citoyennes. Il a été blanchi par la justice, mais l’affaire a révélé des lacunes, notamment en matière de signalement des problèmes. La Ville a aussi pris des mesure pour y remédier. GEAVE GENÈVE Le second rapport concernant la conduite du département de l’élu déchu maintient les reproches quant à sa gestion. « Une crise extraordinairement grave. » Ce sont les mots du rapport de l’ancien juge fédéral Fonjallaz au sujet de l’ex-département de Pierre Maudet, a souligné hier Anne Emery-Torracinta, présidente du Conseil d’État. Sur cette base, suivant les recommandations de l’expert qui conseille de renoncer à remettre le personnel du Département du développement économique (DDE) sous les ordres de l’élu, le Conseil d’État a décidé de ne pas lui attribuer de dicastère. Une réorganisation aura lieu le 30 avril, après l’intronisation d’un (ou d’une) futur conseiller d’État. Le rapport, commandé par l’Exécutif afin d’approfondir une situation de crise mise au jour en octobre, n’est pas tendre. Jean Fonjallaz y décrit la gestion de Pierre Maudet comme particulièrement autoritaire et dépourvue du souci d’expliquer. Le magistrat envoyait notamment des e-mails Actu 3 Le trop autoritaire Maudet restera privé de dicastère GENÈVE Les mensonges de Pierre Maudet et sa condamnation (il a fait appel) pèseront lourd si le conseiller d’État démissionnaire est réélu, selon les députés. « La confiance est brisée, il a notamment menti à la Commission de gestion », rappelle Yvan Zweifel, chef du groupe PLR. Son homologue socialiste, Caroline Marti, juge que si le magistrat revient aux affaires, « la crise institutionnelle perdurera ». Les partis relèvent Le chauffard 209 km/h C’est la vitesse à laquelle a été flashé un conducteur portugais mardi à 11 h30 sur l’autoroute A5, à la hauteur de Grandson (VD). Il a été arrêté peu après dans le canton de Neuchâtel et son permis lui a été retiré. Son dépassement le rend aussi coupable d’un délit de chauffard. Appels à l’aide en hausse Le rapport concernant la gestion de l’élu n’est pas tendre. –S. ANEX Et s’il arrive à être réélu ? VAUD Les effets négatifs de la pandémie de coronavirus se sont fait sentir à La Main Tendue. Le numéro 143 a reçu 32’000 appels l’an dernier et a pu mener plus de 21’500 entretiens – une hausse de 9,8% – grâce à la création de nouvelles lignes téléphoniques. Les deux thèmes le plus souvent évoqués  : les soucis du quotidien et la souffrance psychique. aussi la mésentente entre le magistrat et l’Exécutif. « C’est là qu’il y aura le plus de problèmes », parie l’UDC Christo Ivanov. Directeur général de la Fédération des entreprises romandes, Blaise Matthey note, lui, qu’il n’y a « pas d’hostilité de notre part contre Pierre Maudet. Mais ses relations avec le Conseil d’État et le Parlement sont difficiles. Il est essentiel pour nous que les institutions fonctionnent. » –DRA VALAIS Des explosions maîtrisées ont fait s’ébouler une partie de la falaise qui surplombe Rarogne, hier. Ce dynamitage de la montagne a été réalisé pour éviter un nouveau glissement de terrain comme celui qui s’était produit en janvier L’élu minimise Sur Facebook, Pierre Maudet a estimé que l’expertise « remet les pendules à l’heure ». Ne mentionnant pas les reproches appuyés de l’ex-juge Fonjallaz, il a insisté sur les griefs écartés. Si l’élu « reconnaît et déplore » des « cas de souffrance », il a jugé qu’ils étaient « notamment dus à l’exigence forte » qu’il a exercée en situation de crise. Il considère donc que ce rapport « disqualifie » le premier audit et que son écartement est « injustifié ». les week-ends et la nuit, engageait des cadres avant de les écarter peu après, imposait des délais courts, voire impossibles à tenir, réorganisait sans explications, humiliait des supérieurs devant leurs subalternes. Une conduite qui a causé « stress, souffrance, angoisse ou peur ». Le rapport confirme les observations des précédents audits, a constaté Anne Emery-Torracinta. Sa collègue Nathalie Fontanet, qui gère provisoirement le DDE, « ne laissera pas remettre en question la qualité des collaborateurs du DDE », très investis. –MARIA PINEIRO Falaise dynamitée pour protéger les habitants après de fortes précipitations. Quelque 80 habitations abritant 500 personnes ont été évacuées avant les déflagrations et aucune n’a été touchée. En revanche, par sécurité, 45 habitants ne peuvent toujours pas regagner leur logement. Le film du dynamitage est sur notre app. Seule la moitié de la masse prévue a été arrachée à la montagne. Les experts continuent d’analyser le site. –20 MINUTEN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :