20 minutes Genève n°2021-03-08 lundi
20 minutes Genève n°2021-03-08 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-08 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : Odermatt, de l'humour et du talent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, L’accord vise à faciliter le commerce avec l’Indonésie. –REUTERS Röstigraben sur le libre-échange ÉCONOMIE L’accord entre la Suisse et l’Indonésie conclu dans le cadre de l’Association européenne de libre-échange, accepté par 51,7% des Suisses, a divisé la population. La majorité des cantons alémaniques a approuvé le texte, alors que plusieurs romands ont très nettement rejeté l’accord. Le « non » a également été majoritaire à Bâle-Ville. Serré, ce résultat aura tout de même permis d’ouvrir le débat sur le libre-échange, ont expliqué les opposants à cet accord. VOTATIONS L’initiative « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » a été acceptée hier à 51,2%. Les cantons romands ont tous dit oui, excepté Genève. Le voile intégral n’a plus droit de cité en Suisse. Suivant l’exemple de la France ou de la Belgique, les citoyens helvétiques ont accepté de justesse le texte proposé par la droite dure du comité d’Egerkingen, un groupe très proche de l’UDC. Les opposants, qui dénonçaient une manipulation de la part de personnes peu sujettes à mettre le statut des femmes en avant, n’ont donc pas réussi à se faire entendre. La défaite est sans doute aussi due au fait que les initiants ont su convaincre plus loin que leurs partisans habituels  : « L’UDC n’a pas réussi à obtenir des majorités aussi facilement, mais cette fois-ci, il est probable qu’elle a obtenu actu.20min.ch Coup de pouce romand à l’initiative « anti-burqa » KKS désavouée La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a goûté hier pour la première fois à la défaite en votation populaire, et à double exemplaire avec le « non » à la loi fédérale sur l’e-ID (lire ci-dessous). La ministre PLR a souligné que seules quelques dizaines de femmes portaient le voile intégral, soit une infime minorité des 400’000 musulmans vivant en Suisse. L’interdiction est déjà appliquée au Tessin et dans le canton de Saint-Gall. un soutien au-delà des partis, analyse Martina Mousson pour le compte de l’institut gfs.bern. Le « oui » clair de la Suisse romande s’inscrit également dans cette logique. » La politologue n’exclut pas non plus que la France, où une interdiction générale du voile est déjà en vigueur depuis 2011, ait pu influencer la partie francophone de la Suisse. Les nouvelles pistes de VTT attendront OBWALD/NIDWALD Il n’y aura pas de nouveaux itinéraires pour VTT dans la vallée de l’Engelberg. Les habitants de la commune d’Engelberg (OW) ont accepté à 65,3% un crédit de 740’000fr. pour améliorer les infrastructures cyclistes dans la région. Mais leurs voisins de Wolfenschiessen (NW) ont dit non à 54,7% à un crédit similaire de 890’000 francs, suspendant ainsi le projet entier, qui prévoyait une douzaine de pistes et un parcours d’entraînement à Bänklialp (OW). Les sentiers auraient dû être aménagés durant les deux à trois prochaines années. –BIKE_BOM En Suisse, quelques rares femmes sortent entièrement voilées. –IMAGO Les premiers sondages sur le sujet donnaient une écrasante majorité au « oui ». Les Suisses ont une nouvelle fois montré leur méfiance à l’égard de l’islam, mais dans une moindre mesure qu’en novembre 2009, lorsqu’ils avaient approuvé l’initiative populaire du comité d’Egerkingen « contre la construction de minarets » à 57,5%. –CHT/SMK/FRS TECHNOLOGIE La loi fédérale sur les services d’identification électronique a subi un revers d’envergure dans les urnes lors de la journée de votations hier. La crainte de voir des entreprises privées, au lieu des communes et cantons, autorisées à délivrer des pièces d’identité officielles a visiblement marqué les esprits. « Ce refus préserve la Suisse d’une nouvelle privatisation malvenue. Ce résultat donne un signal clair  : le démantèlement des services publics ne trouvera pas de majorité en votation populaire », VALAIS Aucun candidat n’a été élu hier au premier tour de l’élection du Conseil d’État. Les deux démocrates-chrétiens sortants Roberto Schmidt et Christophe Darbellay arrivent en tête. Ils sont suivis par le socia- « Le résultat de la votation étend encore le principe de l’inégalité juridique et envoie un signal clair d’exclusion à la minorité musulmane » Le Conseil central islamique suisse a fait part de sa déception hier. L’e-ID balayée par tous les cantons s’est réjouie l’Union syndicale suisse. L’Union suisse des arts et métiers a en revanche évoqué un « retour en arrière pour le développement de la cyberadministration ». –CHT/SMK Mathias Reynard bien placé liste Mathias Reynard (nouveau), le PLR sortant Frédéric Favre et le PDC Serge Gaudin (nouveau). Le Haut-Valaisan Franz Ruppen (UDC) est 6e. Les Vertes Brigitte Wolf et Magali Di Marco sont distancées. "Ir –GETTYIMAGES
LUNDI 8 MARS 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Fonds Covid accepté GENÈVE L’aide cantonale pour les oubliés du coronavirus a été acceptée par les Genevois. Le « oui » l’a emporté à 68,44%. Le fonds prévoit de débloquer 15 millions de francs pour indemniser ceux qui n’ont reçu aucune aide l’an passé. Fermés le dimanche BERNE Les citoyens ont décidé d’enterrer l’idée de permettre aux magasins du canton d’ouvrir quatre dimanches par année au lieu de deux. Appelés aux urnes, ils n’ont été que 46,1% à accepter la modification du texte de loi. Baisse d’impôts à venir ZOUG Les votants ont été 66,43% à accepter la proposition du canton qui visait à réduire le taux d’imposition de 82 à 80 points pendant trois ans. Cette initiative voudrait soulager les citoyens des conséquences de la crise économique engendrée par le coronavirus. Pas autorisés à voter GRISONS les électeurs de Saint- Moritz se sont prononcés contre le droit de vote des étrangers. Le projet de loi a été clairement rejeté par 925 voix contre 471 en sa faveur. Dans de nombreuses communes, les étrangers peuvent déjà voter au niveau communal. GENÈVE Malgré sa récente condamnation, le conseiller d’État démissionnaire a fait un score canon au 1er tour de l’élection partielle. Il termine deuxième. « Je suis sidéré », avoue le président du PLR, Bertrand Reich. Le candidat UDC Yves Nidegger est « estomaqué par la résurrection » de Pierre Maudet. Malgré l’affaire du voyage à Abu Dhabi et la condamnation pénale qu’elle lui a value, le conseiller d’État démissionnaire et candidat à sa propre succession a réalisé un score assourdissant, hier au 1er tour de l’élection partielle au Conseil d’État. Donné mort politiquement, Pierre Maudet a pourtant terminé deuxième (23% des voix), derrière la Verte Fabienne Fischer (30%), et loin devant le PLR Cyril Aellen (16%). S’il admet avoir encore du travail « pour regagner la confiance d’une part de l’électorat », Pierre Maudet sait visiblement encore convaincre et ratisser large. Ses soutiens y Leur origine sera dévoilée ZURICH Une initiative réclamait que la police indique la nationalité des personnes concernées par ses communiqués ou ses conférences de presse. Un contre-projet reprenait ce point mais écartait la seconde demande des initiants, soit que Actu 5 Ressuscité, Maudet laisse ses adversaires perplexes l’éventuel historique migratoire des individus interpellés soit lui aussimentionné.Cecontre-projet a été accepté par 55,4% des Zurichois. À noter que les citoyens de la ville de Zurich, contrairement au reste du canton, ont rejeté les deux textes. La piétonnisation de Rive n’a pas suffi à sauver le parking. –DR Retrouvez les résultats des scrutins sur l’app. Le duo en tête du scrutin, après le 1er tour  : Fabienne Fischer (Les Verts) et Pierre Maudet (indépendant). voient la preuve que, pour les Genevois, les reproches faits à leur favori étaient « injustes ». « Sa posture de victime a payé », juge Bertrand Reich. Positionné en marge d’un Conseil d’État pris dans la tempête Covid, « il a aussi engrangé des GENÈVE Le refus est cinglant  : les habitants de la Ville ne veulent pas d’un nouveau parking souterrain. Avec 63,61% de non, le projet Clé-de-Rive a été balayé. Il était pourtant couplé à une large piétonnisation de la zone, qui passe à la trappe. La gauche jubile. « La population veut un new deal de la mobilité, juge l’élu municipal PS Olivier Gurtner. La liberté absolue du mode de transport, c’est fini ! » votes protestataires ». Droite et gauche notent cependant que l’homme a perdu la moitié des voix qui l’ont fait triompher à l’élection de 2018. L’UDC et les Vert’libéraux doivent décider du maintien de leur champion au second tour, le 28 mars. Une Les votants 51,25% C’est le taux de participation enregistré en Suisse, hier, lors des votations. Pour ces trois objets fédéraux, un peu plus de la moitié des citoyens se sont rendus aux urnes, un peu mieux que la moyenne des dernières années. C’est 5% de plus que lors du scrutin de novembre 2020. Le parking de Rive sèchement refusé Le maire PS Sami Kanaan abonde  : « Le message au Canton est clair  : l’époque où l’on concilie tous les besoins, c’est terminé. » Il appelle l’État à assouplir la compensation des places ôtées en surface. La conseillère administrative Verte Frédérique Perler veut maintenant vite relancer la piétonnisation, « sans faire, d’abord, un projet pico bello. Il faut aller au plus simple. » –JEF candidature unique à droite fera gagner Pierre Maudet, parie l’UDC. Mais l’électorat bourgeois s’unira-t-il pour celui qui a divisé ses rangs ? Selon la gauche, si son camp se mobilise, la victoire de Fabienne Fischer sera jouée. –DAVID RAMSEYER À Lausanne, même le syndic Grégoire Junod n’a pas été élu. Bon dimanche des Verts vaudois VAUD Nyon, Morges, Prilly, Pully, Renens. La liste n’est pas exhaustive mais montre la tendance  : les Verts ont imposé leurs candidats dans plusieurs communes du canton. À Lausanne, rien n’est encore joué avec un ballottage général qui fait la part belle aux élus sortants. Sur la Riviera, les remous des dernières années ont laissé des traces  : deux des élus veveysans de 2016 ont terminé très loin des premières places. –MARVIN ANCIAN –YVAIN GENEVAY LE MATIN DIMANCHE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :