20 minutes Genève n°2021-03-08 lundi
20 minutes Genève n°2021-03-08 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-08 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : Odermatt, de l'humour et du talent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 15 ans TÉMOIGNAGES TgMOIGNAGES Impossible de marquer le coup sans nos lecteurs. Pour l’occasion, ils nous livrent leurs souvenirs des débuts du journal, tel un écho à leurs vies d’ados., Spécials Merci de votre fidélité et... Lorsque « 20 minutes » fait son entrée sur la scène médiatique suisse romande, il cherche à convaincre, à séduire un public jeune, dynamique, en transit. Alors, il va chercher les millénials là où ils sont  : en ligne et « J’avais été interviewée dans l’un des premiers numéros sur le droit de vote au niveau communal pour détenteurs de permisC. Je me souviens, j’avais juste 18 ans ! » Sofia, 33 ans Jongny (VD) dans les gares. À l’époque, il partage ses quartiers avec un faux-frère et c’est une véritable course à la vidange de caissettes qui se joue tous les jours face au « Matin bleu ». Avant que ce dernier n’abdique. « On n’avait pas tous un smartphone pour nous informer gratuitement à l’époque. À la place, on lisait les journaux. « 20 minutes » nous a apporté de nouveaux sujets de discussions » Daniel, 33 ans Cugy (VD) Ces ados d’hier qui ont grandi en même temps que notre titre affichent aujourd’hui une trentaine d’années au compteur. Si certains d’entre eux sont restés attachés au papier, une grande majorité lui préfère désormais l’application. Normal peut-être pour ces « digital natives » ultraconnectés, mais on mettra un point d’honneur à retenir leur fidélité. –DRI « En allant à l’école, on prenait toujours les journaux gratuits dans les caissettes pour pouvoir faire des batailles de sudoku pendant le trajet en tram » Bénédicte, 34 ans Grand-Lancy (GE) « J’étais étudiant à l’EPFL et je prenais le journal chaque matin pour le lire dans le métro. C’était un moyen simple et rapide de s’informer » Gilles, 35 ans Sion (VS) « Avec mon groupe de copines, nous nous amusions à prédire nos journées grâce à l’horoscope. Une photo de nous avait même été publiée dans la rubrique des lecteurs » Eileen, 31 ans Vevey (VD) « Je lisais les pages sport, les BD et je survolais le reste des infos qui m’intéressaient. Aujourd’hui, ce journal représente surtout mes trajets en bus pour aller au travail » Jérémie, 32 ans Lausanne (VD) « Je venais d’arriver à Genève, à 20 ans. Pour apprendre le français, une professeure m’avait conseillé de lire « 20 minutes ». Merci d’avoir contribué à mon apprentissage et bonne continuation » Valentina, 35 ans Carouge (GE)
LUNDI 8 MARS 2021/20MINUTES.CH 15 ans 17 continuez ! « J’aimais bien prendre le « 20 minutes » et le « Matin bleu » pour les comparer et lire les blagues à la fin. Avec mon sac d’école, un café et un croissant, j’avais jamais une main de libre à la gare » Mathias, 30 ans Savièse (VS) « Je me rappelle avoir lu le numéro de lancement dans le M2. J’avais 20 ans. Je continue de le faire tous les jours. Happy Birthday « 20 minutes » ! » Berisha, 35 ans Écublens (VD) « 20 minutes », c’était une lecture facile, qui passait de mains en mains, pleines de bactéries, avec des pages arrachées ou trempées les jours de pluie, mais dont on se saisissait tout de même dans le bus ou le train » Isabel, 30 ans, Chavannes-près-Renens (VD) « Après avoir lu le journal dans le train, je le posais sur le siège en face pour y mettre mes pieds sans risquer de me faire gronder par le contrôleur » Gaëlle, 31 ans, Blonay (VD) 1043 53 Médias 1V yin 24 Heur, 20rra. [iii ASC.-dem'des applieàtbn « Ce journal me rappelle l’époque où j’étudiais au Gymnase de Burier. Les journaux gratuits alimentaient de petits débats sur des sujets politiques alors que nous n’étions pas encore majeurs » Roberto, 30 ans Aigle (VD) « Sa lecture papier me ramène au temps de mon apprentissage, quand je devais occuper mes trajets. Désormais, c’est l’application que je consulte dès que j’ai un moment » Floriane, 30 ans Tolochenaz (VD) « Tous les matins en me rendant au collège, je prenais un journal dans une caissette pour pouvoir lire l’horoscope pendant les cours » Pauline, 28 ans Sion (VS) « La naissance de « 20 minutes » c’était un peu comme quand Grand Passage est devenu Globus ou que la Placette s’est transformée en Manor. Un choc ! » Kelly, 32 ans Genève (GE)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :