20 minutes Genève n°2021-03-05 vendredi
20 minutes Genève n°2021-03-05 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-05 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : un duo qui brise la glace et les clichés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ak e THE BODY SHOP 20% SURTOUT% DURE I UV I JOURNÉE INTERNATIONALE DELAFEMME Valable jusqu’au 08.03.2021 dans toutes les boutiques The Body Shop Suisse etenligne. Non cumulable.
TEXTE CLAUDIA HOTTIGER PHOTO ALAMY #GESTEVERT Fibreécolo Un premier geste pour contrer lafast fashion est d’acheter moins. Mais quels matériaux préférer lorsqu’onabesoinde nouveaux vêtements ? Fibres synthétiques  : environ 60% des vêtements produits dans le monde sonten polyester. Cettefibre, ainsi que d’autres matériaux synthétiques, sont fabriqués àpartir de pétrole,nocif pour l’environnement, et nécessitent une énorme quantité d’énergie. Une alternative plus durable est le polyester recyclé (rPET), fabriqué à base de « vieux » plastique. Cela réduit les déchets, mais comme pour les autres polyesters, des microplastiques sont libérés lors du lavage et finissent dans l’eau. Fibres de cellulose  : les fibres comme la viscose ou le modal sont produites par un processus chimique, toutcomme les fibres synthétiques. Cependant, le produit de départest la cellulose…c’est-à-diredubois ! Les fibres de cellulose les plus écologiques sont le Lyocell ou le Tencel. Aucune substance toxique n’est utilisée dans leur production et ils sont biodégradables. Fibres naturelles  : les matériaux naturels comme le cotonoulalaine ne sontpas plus durables en soi. Le cotonest d’ailleurs très utilisé dans la fast fashion. Mieux vaut opter pour ducoton biologique, produit sans pesticides et où les conditions de travail doivent répondre àdes normes. Pour la laine, pour mieux consommer, on peut rechercher le label kbT,garantissant qu’elle provient d’un élevage bio contrôlé. Favori de la semaine EN COTON BIO T-shirt oversize deNaturaline, 39 fr. 95, Coop City CoopérationWeekend Au moment d’acheterdes vêtements, il yades matériaux plus durables que d’autres àprivilégier. IDÉE REÇUE « Il n’yapas de saumon en Suisse » Le retour dusaumon en Suisse est possible. En 2020, quatre deces poissons sont arrivés jusqu’à Bâle. Un record ! Ilyacent ans, des milliers de saumons retournaient chaque année dans le Rhin pour frayer. Ils ont disparu àcause de la surpêche, de la mauvaise qualité del’eau etdela construction de centrales hydrauliques. Depuis une dizaine d’années, le WWF s’efforce de faciliter leretour de ce poisson. Or, trois centrales hydrauliques françaises bloquent encore lechemin du saumon vers Bâle. La France acependant promis de permettre un passage aux poissons d’ici à 2027. ENGAGÉE Vivienne Westwood Depuis des années, la desi- pagne pour une consom- mation durable et la gner etmilitante fait cam- protection de l’environnement, notamment sur son blog Climate Revolution. Vivienne Westwood, 79 ans, soutient par exemple le mouvement Cool Earth, quiaideles peuplesindigènes à préserver les forêts tropicales. Dans ses collections de mode, elle a banni les fourrures et mise surdes ma- tériaux recyclés ou bio. Plus d’infos sur les initiatives durables  : www.des-paroles-aux-actes.ch 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :