20 minutes Genève n°2021-03-04 jeudi
20 minutes Genève n°2021-03-04 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-04 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : Meghan aurait rudoyé ses employés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Pincé à 174 km/h ZURICH Un automobiliste s’est fait flasher à 174 km/h sur un tronçon limité à 80km/h mardi à Fehraltorf (ZH). Il s’agissait d’un jeune conducteur âgé de 18 ans. Son permis à l’essai lui a été retiré et il a été dénoncé à la justice pour délit de chauffard. Mort d’un randonneur NIDWALD Un homme de 50 ans d’origine allemande a perdu la vie alors qu’il randonnait au Stanserhorn. Il était parti lundi en fin d’après-midi et ses proches ont lancé l’alarme le lendemain vers 13 heures. Son corps a été localisé grâce à d’importantes recherches. Une enquête a été ouverte. Une minute de silence SUISSE Le président de la Confédération, Guy Parmelin, a confirmé hier qu’une minute de silence en hommage aux 9300 victimes de la pandémie aurait lieu vendredi à 11 h 59. C’est en effet le 5 mars 2020 que le premier décès a été annoncé en Suisse. Les cloches des églises sonneront à midi. COVE) COVID Au terme d’un vote serré, le National a sommé le Conseil fédéral de tout rouvrir le 22 mars. La conseillère nationale Céline Amaudruz (UDC/GE) a eu le verbe haut, hier matin au perchoir  : « Le Conseil fédéral fonce dans le mur. » Elle a défendu une déclaration adressée aux sept Sages, leur demandant un assouplissement important le 22 mars, ainsi que des ouvertures immédiates, notamment pour les terrasses. Le texte n’est pas contraignant, mais annonce la couleur. Car aujourd’hui, c’est le Conseil des États qui pourrait même décider d’inscrire ces réouvertures dans la loi, pour les faire passer en force, quelle que soit l’évolution de la situation épidémiologique. « Nous avons assez sacrifié sur l’autel La fumée qui s’échappait de l’incendie était visible à plusieurs kilomètres à la ronde. –DR Les images impressionnantes de cet incendie sont à découvrir en vidéo sur notre app. Une fabrique de tracteurs s’embrase ZURICH Un incendie s’est déclaré hier dans une usine fabriquant des tracteurs à Hinwil. Une colonne de fumée, visible à plusieurs kilomètres, notamment depuis le centre de Zurich, s’échappait du bâtiment durant l’intervention des pompiers. Cet incident a eu un impact sur le trafic ferroviaire dans la région. Certains commerçants voisins se sont dits inquiets pour leurs affaires, notamment un garagiste qui opérait aussi dans ce bâtiment. POLITIQUE Les importateurs de vin ne seront pas obligés de commercialiser aussi des vins suisses. Le Conseil des États a rejeté hier par 25 voix contre 14 une motion de Marianne Maret (PDC/VS) visant à aider le secteur. Le texte voulait redonner aux nectars d’ici les mêmes chances sur le marché qu’aux vins étrangers, alors que les mesures de lutte contre la pandémie ont entraîné la chute des ventes. Guy Parmelin a rappelé que, depuis son entrée en vigueur, le contingent de 170 millions de litres n’a jamais été complètement utilisé. Pour lui, le problème vient plutôt du fait actu.20min.ch Le Parlement se déchire et accentue la pression Les élus veulent forcer l’ouverture des restaurants. –KARINA ROMER du virus », a dit Céline Amaudruz. Sa proposition a été acceptée par 97 voix contre 90. L’UDC, ainsi que presque tout le PLR et le PDC ont voté pour. Les Vert’libéraux ont presque tous voté contre, aux côtés de la gauche unie. Signe que l’ambiance est chaude, les Verts ont Critères à remplir Le Conseil fédéral a conditionné les prochains assouplissements à quatre critères épidémiologiques indicatifs, mais auxquels il peut décider de déroger. Il faudra que les soins intensifs soient occupés par moins de 250 patients Covid. Il y en avait hier 184. En revanche, le taux de positivité est légèrement supérieur à 5%, qui est la limite fixée. Le taux de reproduction est à 1,05 et doit passer sous 1. Enfin, l’incidence doit aussi baisser, or elle stagne depuis quelques jours. même boycotté les débats, ne revenant dans la salle qu’à l’ultime moment pour voter. « La pandémie ne peut être endiguée par des déclarations et des dates, a plaidé en vain Prisca Birrer-Heimo (PS/LU). Des assouplissements trop rapides ne tiennent pas compte de l’évolution de l’épidémie. Le Conseil fédéral assume ses tâches en prenant ses responsabilités sur la base de la Constitution. » C’est le vendredi 12 mars que le gouvernement doit mettre en consultation ses propositions pour une deuxième salve d’ouvertures. –EFY/YWE/JBM Trois blessés dans une bagarre Trois blessés, dont un grièvement atteint  : c’est le bilan d’une altercation à l’arme blanche survenue mardi peu après 15 h 30 dans un appartement de Malleray, dans la commune de Valbirse (BE). L’homme sérieusement blessé a été héliporté par la Rega tandis que les deux autres, légèrement touchés, ont été emmenés en ambulance. La police a ouvert une enquête. Boire local sans changer les règles que les Suisses ne boivent pas assez local. « Il faut convaincre les Alémaniques de boire du vin suisse », a-t-il demandé aux vignerons romands. –CHT Les vins suisses n’auront pas de traitement de faveur. –GETTY IMAGES
–SEBASTIEN ANEX JEUDI 4 MARS 2021/20MINUTES.CH Le financement 1,7 milliard C’est le montant alloué par les Chambres fédérales pour continuer à cautionner la construction de logements d’utilité publique entre 2021 et 2027. Le précédent crédit-cadre sera épuisé cette année. À la campagne, gare au parking sauvage ! GENÈVE Avec le retour d’une relative chaleur et l’allègement des mesures contre le Covid, les promeneurs se ruent dans la nature, ont tendance à se garer n’importe où et à ne pas Cacophonie des directives pour les musiciens de rue SUllESE SUISSE ROMANDE Selon les interprétations d’une ordonnance fédérale, les musiciens de rue peuvent jouer dans certaines villes mais pas dans d’autres. « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà. » Cette citation de Blaise Pascal illustre bien les interprétations auxquelles donnent lieu des ordonnances fédérales en vigueur pour endiguer le coronavirus. Auteurcompositeur et musicien de rue occasionnel, le Neuchâtelois Nicolas Dal Sasso a pu s’en rendre compte. En janvier, la police de Lausanne a écourté sa prestation en pleine rue. Pour elle, il s’agissait d’une manifestation avec du public. Donc interdite par une ordonnance fédérale. Une semaine plus tard, à sa grande surprise, le jeune de 26 ans a pu jouer au centre-ville d’Yverdon (VD). surveiller leurs chiens. Porteparole de la police genevoise, Alexandre Brahier les met en garde  : « Nous avons observé beaucoup de parkings sauvages dans les champs, aux abords des forêts, sur les chemins d’accès des paysans. Une patrouille qui passe n’hésitera pas à sanctionner, et la police a intensifié ses contrôles. Dernièrement, nous avons amendé plusieurs stationnements illicites. Cela peut vite monter à 100fr. Laisser son chien chasser, c’est 150fr., et un chien qui effraie un promeneur ou un autre animal, c’est 200fr. » –JEF Brice Claverie-Simon s’est reconverti en musicien de rue. –DR Musicien professionnel, Brice Claverie-Simon s’est quant à lui mis à jouer dans les rues depuis la crise sanitaire. Un changement de cap momentané lié à sa situation économique. « J’ai deux filles en bas âge et deux loyers à payer, car j’ai aussi un local où j’entrepose mon matériel musical », SUISSE Dans le cadre d’un sondage international, l’Université de Lausanne et Addiction Suisse recherchent des producteurs de cannabis qui accepteraient de répondre anonymement à une série de questions. Le but de cette enquête, organisée par le Global Cannabis Cultivation a-t-il avancé. Fin février, le quadragénaire a reçu un courrier des autorités yverdonnoises  : la musique de rue est interdite. Contraste saisissant  : à Vevey (VD), des musiciens de rue ont pu jouer au nez et à la barbe de la police et avec l’autorisation des autorités locales samedi passé. Dialoguer d’abord Dans les localités où les musiciens de rue ne peuvent plus déployer leur activité, la police accorde la priorité au dialogue. Les amendes ne sont données qu’en cas de refus d’obtempérer ou de récidive. Sur les réseaux sociaux, cette interdiction passe très mal. Comble de paradoxe  : un musicien empêché de gratter sa guitare dans la rue a été invité à jouer en toute légalité sur le stand de l’UDC, samedi dernier à Yverdon-les-Bains. Ce méli-mélo induit par l’interprétation d’une ordonnance fédérale dépasse les frontières vaudoises. Sur six polices cantonales contactées hier, quatre ont mentionné l’interdiction formelle tandis que deux ont affirmé que les musiciens de rue pouvaient bel et bien jouer. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE Actu 3 Les chercheurs veulent en savoir plus sur l’expérience et les motivations des cultivateurs amateurs. –REUTERS L’UNIL cherche des planteurs de chanvre Research Consortium, est de mieux comprendre les expériences des cultivateurs, comme leur motivation à cultiver. L’idée est aussi d’aboutir à « une politique plus pragmatique en matière de stupéfiants ». Le questionnaire anonyme est disponible en ligne jusqu’à la fin du mois d’avril. Un couple se tue en randonnée BERNE Mardi soir, un couple n’est pas revenu d’une randonnée hivernale. Une femme de 25 ans et un homme de 31 ans ont été retrouvés sans vie dans la région du Grätli, au-dessus d’Innereriz, vers 19 h 30. Les deux Bernois ont été dégagés par un spécialiste des secours alpins, car la zone où ils ont été retrouvés était inaccessible. Le couple était parti d’Eriz en randonnée dans la région des Sieben Hengste. L’enquête devra déterminer les circonstances de cette chute. Les malheureux marchaient dans la région des Sieben Hengste. –DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :