20 minutes Genève n°2021-02-19 vendredi
20 minutes Genève n°2021-02-19 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-19 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 16,5 Mo

  • Dans ce numéro : rester confiné chez soi favorise la myopie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Visites suspendues NEUCHÂTEL Le Réseau hospitalier du canton (RHNe) fait face à plusieurs foyers de contamination au Covid-19. Une vingtaine de cas positifs ont été détectés. Pour réduire les risques de propagation du virus, les visites aux patients sont suspendues sur les cinq sites de l’institution jusqu’au 8 mars. Feu dans le garage LAUSANNE Un court-circuit serait à l’origine d’un incendie qui a éclaté jeudi après-midi dans un garage de la rue de la Borde. Le feu a été rapidement maîtrisé. Trois employés ont été incommodés par la fumée, mais leur état n’a pas nécessité d’hospitalisation. Léger coup de blues ÉTUDE La proportion de la population suisse qui évalue sa qualité de vie comme « bonne » ou « très bonne » a diminué de 10% en trois mois. Elle reste toujours haute, à 80%. C’est parmi les 18-29 ans que la chute est le plus marquée, relève le baromètre Covid-19 du ZHAW et de l’Université de Zurich. Le confinement pourrait faire exploser la myopie SANTg SANTÉ La crise liée au Covid pourrait accélérer la hausse des problèmes de vue constatée chez les enfants depuis dix ans. Après la déprime liée au semiconfinement prolongé, l’explosion des troubles de la vue chez les enfants ? C’est ce que semble indiquer une étude chinoise menée auprès de quelque 120’000 bambins de 6 ans courant 2020. « Selon ces données, la myopie a quadruplé à cause du confinement, passant de 5,7% à 21,5% », relève la Pr Gabriele Thumann, cheffe du Service d’ophtalmologie aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Des conclusions qui, selon elle, pourraient être partiellement valables dans notre pays. « Une augmentation est probable, mais pas dans les mêmes pro- De plus en plus d’élèves découvrent leurs problèmes à l’école. –GETTY portions, car le confinement en Suisse a été moins strict. » Au-delà de la crise sanitaire, l’inquiétude est bien réelle concernant la vue des petits. Entre les années scolaires 2010- 2011 et 2018-2019, le pourcentage d’élèves genevois chez qui on a découvert des problèmes Hommage spatial avec la Jungfrau pour écran GRINDELWALD (BE) Magicien de la lumière, Gerry Hofstetter avait illuminé le Cervin d’un message de courage et d’unité au printemps dernier, lors du premier confinement. Cette semaine, à l’aide d’hélicoptères, il a braqué ses projecteurs sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Les trois sommets emblématiques de l’Oberland bernois se sont animés d’un spectacle inspiré de l’épopée du robot de la NASA Perseverance, qui a atterri sur Mars jeudi soir. –PHOTO MIKE KESSLER/FRANK SCHWARZBACH/ROLF MÜLLESTEIN GENÈVE Une « mise à mort », une « curée »  : c’est ainsi que Me Yaël Hayat a décrit, lors des plaidoiries de la défense, les conséquences du mensonge de Pierre Maudet sur la nature de son voyage à Abu Dhabi en 2015. Un « péché originel » sans lequel il n’y aurait pas eu d’affaire, selon l’avocate. Mais il faut distinguer le mensonge fautif du mensonge coupable, a-t-elle plaidé. Un de ses deux collègues, Me Grégoire Mangeat, a balayé la thèse de l’accusation  : ce séjour était une invitation officielle en raison de son statut de conseiller d’État, il n’était pas question de l’influencer. Quant actu.20min.ch Ouïe préservée En dix ans, les problèmes auditifs détectés à l’école sont passés de 11 à 9%. Pour l’Office de l’enfance et de la jeunesse, cette évolution « peut éventuellement être mise en relation avec le fait que les hivers sont moins froids, ce qui entraînerait moins d’otites séreuses ». La Dre Hélène Cao Van, responsable de l’unité d’ORL pédiatrique aux HUG, confirme, mais indique que, plus tard dans la scolarité, ces troubles sont en hausse à cause des nouvelles technologies. de vue au primaire est passé de 12 à 16%, d’après les chiffres du Département de l’instruction publique. Selon le Service de la recherche en éducation, la hausse des cas de myopie est internationale. « L’OMS souligne ainsi le rôle de la réduction du temps passé à l’extérieur et de l’intensification des activités en vision de près. » Le manque d’entraînement à l’accommodation entre champ proche et éloigné et le recours aux écrans sont pointés du doigt. « Les yeux ont besoin de la lumière naturelle », insiste Gabriele Thumann. –MARIA PINEIRO Pour la défense, c’est une « mise à mort » Les avocats de Pierre Maudet ont demandé son acquittement. au financement d’un sondage électoral en 2017 par des privés, rien dans la loi ne l’interdit, a rappelé Me Fanny Margairaz. Verdict lundi. –LEO Les pauvres 735’000 C’est le nombre de personnes qui vivaient dans la pauvreté en 2019 en Suisse, soit 8,7% de la population, selon l’Office fédéral de la statistique. C’est le taux le plus élevé depuis 2014. Plus de 12% des habitants avaient de la peine à joindre les deux bouts avant la crise. –MARVIN ANCIAN
VENDREDI 19 FÉVRIER 2021/20MINUTES.CH –GETTY IMAGES Des nems dans la roue de secours GENÈVE Les douaniers ont eu le nez fin. Mardi, ils ont arrêté un véhicule immatriculé dans le canton de Vaud. Le conducteur et sa passagère, qui tiennent un restaurant, affirmaient n’avoir rien acheté à l’étranger. Mais 60kg de nems à la volaille étaient dissimulés dans le compartiment de la roue de secours. Ils devront s’acquitter de plusieurs milliers de francs pour infraction à la TVA et à la loi sur les douanes. Agressée par son ex-petit ami Le suspect arrêté après l’attaque à l’acide qui s’est déroulée jeudi dernier dans un parking souterrain à Neuchâtel (« 20 minutes de lundi) est l’expetit ami de la victime, avec qui elle était restée quelques mois. La police précise donc qu’il ne s’agit pas d’une attaque terroriste. La jeune femme a pu quitter le CHUV. NYON (VD) Le festival, renommé 45e Parallèle, se jouera sur un mois et sa capacité sera moindre. Les fans ne reconnaîtront pas leur open air de la plaine de l’Asse. Vu la crise sanitaire, le Paléo va proposer cet été une édition inédite, le 45e Parallèle, clin d’œil à sa 45e édition qui aurait dû se tenir en 2020, cela pour autant que les conditions le permettent, naturellement. « Dès septembre, on a senti que le festival pourrait ne pas exister sous sa forme normale. Il fallait anticiper. On ne peut pas juste être spectateurs d’un désastre probable », souffle Daniel Rossellat, patron et cofondateur du Paléo. Son équipe a travaillé sur divers plans, dont celui d’un « village », qui a été retenu  : « On passera d’une capacité journalière de 50’000 personnes à 5000. Pour fixer la jauge, on s’est basés sur les règles qui existaient en septembre. » Deux scènes seront montées et les places seront assises et numérotées. Côté finances, le budget sera compris entre 7 et 10 millions de francs, contre 27 millions normalement. « L’argent est un souci. On doit tout construire. On n’a pas besoin de subventions dans notre forme habituelle parce qu’en accueillant beaucoup de monde on amortit l’infrastructure. Là, ce sera délicat. On ne pourra pas se lancer sans le soutien des autorités », avance Rossellat, qui précise que cela aurait coûté moins cher de « tout arrêter » il y a de cela plusieurs semaines. Actu 3 Allégé et prolongé, Paléo revient bel et bien cet été Des stratégies diverses et variées L’un des trois pilotes de Swiss avait été testé positif. –URS HUBACHER Pour les bains de foule devant la Grande Scène (ici en 2019), il faudra attendre l’an prochain... À ce jour, seul Festi’neuch a décidé de faire l’impasse en 2021. Le Montreux Jazz Festival communiquera courant mars. Du côté du Caprices (9-11 et 16-18.04), du Caribana (16- 20.06), de Sion sous les étoiles (14- 17.07), de l’Estivale (28-31.07), du Rock Oz’(11-14.08), du Venoge Festival (18-22.08) ou encore du Chant du Gros (9-11.09), on maintient, pour le moment, les dates. Certains programmes sont connus, d’autres pas. À ce jour, seuls le Cully Jazz et le Zermatt Unplugged ont opté pour un report d’avril à l’été avec des capacités réduites. « Contact tracing » pas très réactif SUISSE Début février, un vol de Swiss arrivant du Brésil a atterri à Kloten (ZH). Trois pilotes, dont un Allemand, étaient à bord. Pour rentrer en Allemagne, celui-ci a dû effectuer un test de dépistage qui s’est révélé positif au variant brésilien. Il a averti Swiss, puis ses deux collègues, qui ont attendu les consignes du service de traçage des contacts, selon CH Media. Mais à la suite de soucis de transmission, l’un d’eux n’a reçu un appel que deux jours plus tard, l’autre jamais. En outre, le festival n’a encore engagé aucun artiste  : « Ce sera une programmation suisse et francophone d’Europe. Le but, à ce stade  : ne pas engager de frais. » Le Paléo se donne jusqu’à fin mars pour finaliser tous les aspects. –FABIEN ECKERT Céline Dion encore absente cet été Avec ce nouveau plan, la venue de la star n’est plus possible. Les programmateurs sont actuellement « en discussions régulières » avec l’artiste pour un report de son spectacle. « On espère trouver une solution prochainement. Céline SUISSE Le défi de passer le mois de janvier sans alcool a été relevé par environ 15% des Suisses, selon un sondage. C’est un succès aux yeux des organisateurs du « Dry January », qui redoutaient l’impact de la pandémie sur cette action. D’autant plus qu’il s’agissait de la première édition organisée en Suisse. Environ 3800 personnes, dont un tiers de Romands, se sont inscrites à la newsletter de l’événement Dion a en tout cas à cœur d’honorer son engagement », complète Daniel Rossellat. Les billets pour ce concert seront valables pour la nouvelle date et les abos déjà achetés le seront également pour une édition normale en 2022. Janvier sans alcool  : opération réussie et l’application « Try Dry » a été téléchargée 4000 fois, selon le comité. Ces résultats dépassent les espérances. Le sondage révèle qu’en Suisse romande, une personne sur deux (52%) dit boire moins d’alcool que d’habitude durant la pandémie tandis que cette proportion baisse à un tiers en Suisse alémanique. Des deux côtés de la Sarine, environ 13% des sondés ont malgré tout augmenté leur consommation. –HKR –LAURENT REICHENBACH



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :