20 minutes Genève n°2021-02-08 lundi
20 minutes Genève n°2021-02-08 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-08 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Lana Condor ne se prend pas la tête.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Infographie  : Stéphanie Wauters/Sources  : Charrière, Frese, Herren  : L’apicultureenSuisse.Agroscope Transfer,250, 2018 COMBIEN DE MIEL PAR COLONIE ? Rendements nets annuels par colonie en Suisse (en kg) et courbe de tendance. Moyenne  : 22 kg (2015-2020) 30 25 20 15 10 1900 1920 1940 1960 1980 2000 2020 Paid Post Entre paysans et abeilles, une vieille(et belle) histoire La cohabitationentre agricultureetapiculture estbientropsouvent résuméeàdes nuées d’abeillesvictimes des pesticides.Enréalité, insectes et paysans viventune formede symbiose quiremonte àtrèsloin… On vous explique. L’apiculture fait partie de l’agriculture L’abeille productrice de miel est domestiquée depuis… 4000 ans. Le miel est la réserve denourriture de la colonie pourl’hiver dont l’homme peut prendre une partie sans la priver. EnSuisse, près de 75% dumiel consommé est importé. Aujourd’hui, la population d’abeillesconnaît un déclin.Dans le même temps, la productionde miel par ruche enSuisse n’a jamais été aussi bonne que ces dernières décennies. 2020 a même étéune annéerecordavec 30 kilosenmoyenne parcolonie ! Le rapport 2018 d’Agroscope indique le développement du colza ou l’aménagement de bandes en­ Depuis plusieursannées, les familles paysannes ont agi pour la sauvegarde des abeilles, parfois même en collaboration étroiteavecles apiculteurs. -istock herbées comme explication de ces bonnes récoltes. Lamétéo peutaussi jouer un rôle,àl’image du printemps 2020 particulièrement précoce qui apus’avérer positif. Les progrès dans l’élevage desabeillespar desprofes­ sionnels ainsi que l’amélioration de la formation donnée aux apiculteurs sont aussi des facteurs de succès. De nombreuses causes au déclindes abeilles La « mortdes abeilles » estdevenue unsujet émotionnel car exploité par certains pour faire de l’agriculture le bouc émissaire de tous les problèmes que rencontre la biodiversité. C’est oublierunpeu viteque lespaysans travaillent avec la nature et non pas contre elle. Qui voudrait détruire sonoutil de travail ? Chez les abeilles mellifères, le varroa est unacarien qui cause d’importants dégâts dans les colonies etconstitue enEurope la première menaceenverselles. Parallèlement, onrecense d’autres causes qui ont un impact non seulement sur l’abeille mellifère, mais sur tous les pollinisateurs qui assurent également une grande partie de la pollinisation  : par exemple le manque denourriture et les effets duchangement climatique ou de la pollution lumineuse. En outre, le traitement des plantes enagriculture, lorsqu’il n’est pas bien coordonné avec l’apiculture,peut être un facteur générant des effets secondaires affaiblissant les pollinisateurs. L’agricultureagit, depuisdes années Depuis plusieurs années, les familles paysannes ont agi pour la sauvegarde des abeilles, parfois même en collaboration étroite avec lesapiculteurs. L’accent est mis sur l’élimination progressive des produits de protection des plantes les plus néfastes (cadre légal strict, initiatives des agriculteurs qui évitent par exemple la pulvérisation sur les fleurs, formation continue). L’enjeu est aussi d’accroître les ressources en nourriture via notamment le développement de surfaces de promotion de la biodiversité (prairies, jachères florales). Elles ne reçoiventaucun traitement et sont fauchées plus tardivement, voire pas dutout, ce qui permet aux plantes de fleurir et de demeurer disponibles pour les abeilles. Enfin, une attentionparticulière est également portée à la diminution delamortalité des insectes lors delafauche des prairies. Pour unesymbiosedurable au sein de l’agriculturesuisse Les agriculteurs, les apiculteurs et les abeilles vivent une symbiose étonnante  : chacun amène auxautres ce dont il abesoin. Les abeilles butinent et assurent la pollinisation des plantes cultivées,produisent du miel quipermet derégaler le public tout en valorisant la passion des apiculteurs etles produits du terroir ; l’apiculture, l’agriculture et les abeilles ont tout pour continuer à vivre ensemble et à travailler main dans la main,pourune agriculturesuisse durable. Paid Post Agriculture-Durable.ch Ce contenu aété produit par le Commercial Publishing, en collaboration avec AgricultureDurable, uneinitiatived’Agora,Prométerre et des autres chambres d’agricultureromandes. Le Commercial Publishing est le départementdeContent Marketing qui travaille sur mandat de 20 minutes et de Tamedia.
LUNDI 8 FÉVRIER 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Moulins sous la neige PAYS-BAS Le pays a été frappé hier par une forte tempête de neige, la première en dix ans. La plupart des régions étaient recouvertes de 5 à 10 cm d’or blanc, mais le manteau neigeux atteignait 30 cm d’épaisseur par endroits. Putsch déjoué en Haïti PORT-AU-PRINCE Le président haïtien Jovenel Moïse, très contesté dans le pays en crise, a annoncé hier qu’il avait échappé à une tentative d’assassinat. Évoquant un coup d’État avorté, les autorités ont procédé à une vingtaine d’arrestations, dont un juge de la Cour de cassation. Nouvelle alerte à Ebola RD CONGO Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé hier la « résurgence » de la maladie dans le Nord-Kivu (est). Ebola y est responsable de la mort d’une cultivatrice, trois mois après la déclaration de la fin d’une épidémie précédente. m n z Ils rejettent la dictature Une jeunesse assoiffée de démocratie a dénoncé le putsch à Rangoun. BIRMANIE « Respectez notre vote ! À bas la dictature ! » C’est à ces cris que des dizaines de milliers de manifestants sont descendus hier dans la rue pour crier leur colère et dénoncer le coup d’État qui a renversé Aung San Suu Kyi. Ce sont les rassemblements les plus importants depuis la « révolution de safran », le soulèvement populaire de 2007. Cette année-là, des dizaines de personnes avaient été tuées par les militaires. « Nous n’avons pas peur de la répression. Nous nous battrons jusqu’au bout », ont clamé des étudiants à Rangoun. Aucun affrontement avec les forces de l’ordre n’a été reporté. La veille, des milliers de personnes avaient déjà manifesté pour condamner le putsch qui a mis un terme à une fragile transition démocratique de dix ans. –AFP/PGA Les Chinois ne l’ont pas oublié PÉKIN Des milliers de Chinois ont rendu hommage samedi sur les réseaux sociaux au médecin Li Wenliang. Décédé du Covid-19 le 6 février 2020 après avoir été contaminé par un patient, cet ophtalmologue avait été l’un des premiers à alerter sur la dangerosité du nouveau coronavirus apparu à Wuhan (centre). Résultat  : il avait été convoqué par la police, qui l’avait accusé de répandre « des rumeurs »... Monde 9 Un glacier se rompt  : l’eau ravage une vallée entière INDE Survenue hier dans le massif de l’Himalaya, la catastrophe pourrait avoir coûté la vie à des dizaines de personnes. –GETTY Les secouristes tentent de localiser des rescapés sous les amas de boue et de roches. –AFP « Il y avait un nuage de poussière quand l’eau est passée. La terre tremblait comme lors d’un séisme », a déclaré un témoin à la télévision indienne. La rupture d’un glacier de l’Himalaya dans le nord de l’Inde a provoqué hier une crue éclair en tombant dans la rivière Dhauliganga, affluent du Gange. L’énorme masse d’eau a tout détruit sur son passage, submergeant deux centrales électriques et emportant un barrage, des routes et des ponts, selon les images prises par des habitants terrifiés. Hier soir, un bilan provisoire faisait état d’au moins sept morts et d’une centaine de disparus. La plupart des victimes sont des employés des deux centrales électriques ravagées par les flots en furie. Une vingtaine d’entre eux étaient coincés dans un tunnel rempli de boue et de roches. Les secouristes ont dû utiliser des cordes pour réussir à atteindre l’entrée. Des centaines de soldats et de paramilitaires, ainsi que des hélicoptères et des avions militaires, ont été mobilisés dans la région. Les villages dans les montagnes surplombant la rivière ont été évacués, mais le plus gros du danger est passé, ont indiqué les autorités alors que la nuit tombait. Quatorze glaciers surplombent la Dhauliganga, dans le parc national de Nanda Devi. Ils font l’objet d’études Voir la crue dévastatrice sur notre app. scientifiques, à cause d’inquiétudes grandissantes concernant le changement climatique et la déforestation. « De gros glissements de terrain s’y produisent couramment », a expliqué un connaisseur de la région. –AFP/PGA L’avertissement « S’ils veulent que l’Iran retourne à ses engagements, les États-Unis doivent entièrement lever les sanctions, dans la pratique et non sur le papier » Ali Khamenei Le guide suprême iranien réagissait à la volonté du président américain Joe Biden de revenir dans l’accord de Vienne sur le nucléaire. Li Wenliang exerçait à l’hôpital central de Wuhan. –REUTERS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :