20 minutes Genève n°2021-02-04 jeudi
20 minutes Genève n°2021-02-04 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-04 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'incendie s'ajoute à la pandémie en Australie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Collision meurtrière AIN (F) Une quinquagénaire est décédée après un accident de la circulation survenu mardi soir à Saint-Genis-Pouilly, aux portes de Genève. Trois voitures ont été impliquées dans cette collision en chaîne sur une route départementale, rapporte « Le Progrès ». Certificat aux oubliettes FRIBOURG Le Canton a décidé de retirer le concept de « certificat de bonnes mœurs » de sa loi sur les communes. Ce concept désuet était entre autres exigé pour se lancer dans une carrière de notaire. Il sera remplacé notamment par un extrait du casier judiciaire. Simplon praticable VALAIS Fermé depuis dimanche soir, l’axe du Simplon devrait rouvrir ce matin, a indiqué hier l’Office fédéral des routes. Le pont du Rufigraben, touché deux fois par des coulées, n’a subi que des dégâts sur les glissières de sécurité. Délai expiré pour l’extradition JUSTICE Le Tribunal fédéral (TF) a admis le recours d’un Roumain contre une extradition vers son pays, où il devait purger 3 ans de prison pour conduite en état d’ivresse et pornographie. La mesure avait été acceptée par Berne, mais l’homme avait fait recours au Tribunal pénal fédéral, lequel a statué deux jours après le délai de prescription. Le TF a donc annulé l’extradition et demandé la libération de l’individu. Frontière française sous surveillance LAUSANNE Condamnée en 2020, une femme qui avait inondé d’appels l’hôpital, mais aussi la police, tente d’obtenir son placement. Ses centaines d’appels par jour au standard téléphonique du CHUV avaient entravé l’activité des Urgences psychiatriques vaudoises. Une quadragénaire avec des problèmes mentaux a de nouveau fait recours contre sa condamnation à une peine de prison (« 20 minutes » du 26 juin 2020). Arrivée hier matin au Tribunal cantonal avec des menottes aux poignets et aux chevilles, cette Vaudoise, détenue à La Tuilière, a d’entrée de jeu demandé à bénéficier d’un autre défenseur, spécialisé en droit GENÈVE Hier matin à la douane de Bardonnex, nombre de véhicules immatriculés en Suisse ou en Europe ont été contrôlés à la frontière française. Des contrôles d’autant plus zélés que les agents hexagonaux présentaient aux médias leur stratégie en la matière. Depuis dimanche, en effet, il faut montrer patte blanche, ou plutôt test PCR négatif, pour pouvoir entrer en France. Exceptions  : routiers, frontaliers et résidents des bassins transfrontaliers qui peuvent circuler dans un rayon de 30km autour de leur domicile. Une simple facture suffit à le prouver. Gare aux autres ! En quelques jours, les douanes régionales ont refoulé une centaine de personnes avec, pour billet de retour, 135 euros d’amende. –MPO médical. Les juges ont refusé, puis ont rappelé les faits, qui se sont déroulés de 2018 à 2019, ainsi que leurs conséquences. Présents dans la salle, des représentants des corps de police de Lausanne et de sa région, également victimes, et le procureur, ainsi qu’un responsable de la sécurité du CHUV avec une avocate. Le président de la Cour a demandé  : « Si vous sortez de prison, recommencerez-vous à harceler les standards téléphoniques d’urgence ? » Elle a répondu qu’a priori non, mais sa conseillère a reconnu le risque actu.20min.ch La harceleuse du CHUV veut échapper à la prison La quadragénaire avait récidivé malgré des plaintes pénales. –GETTY Les douaniers français refoulent tout contrevenant. –MPO Vidéo  : les explication du sous-préfet sont sur notre app. Une vie jalonnée par la maladie mentale Au bénéfice d’une rente de l’assurance invalidité, la quadragénaire a connu des problèmes mentaux qui ont nécessité une prise en charge psychiatrique dès l’âge de 16 ans. Elle a été internée à l’hôpital de Cery en 2003, puis elle a bénéficié Manifestation au siège du CIO LAUSANNE Plus de 180 associations de défense des droits de l’homme ont diffusé hier un appel au boycott des Jeux olympiques 2022 à Pékin. En parallèle, des manifestants se sont mis en scène avec des masques du président chinois Xi Jinping et de celui du CIO Thomas Bach devant le siège du comité. Les traitements par Pékin des questions ouïghoure, tibétaine et hongkongaise ont motivé cette action. L’action visait à lancer un boycott des JO de Pékin 2022. –AFP d’un suivi ambulatoire jusqu’en 2005. Selon une expertise médicale de 2019, cette Vaudoise présente de « graves troubles mixtes de la personnalité à traits passifs-agressifs, des habitudes, des impulsions et une dépendance aux sédatifs ». de récidive. Dans sa plaidoirie, cette dernière a demandé de ne pas juger sa cliente comme si elle avait la capacité de comprendre et d’agir rationnellement. Elle a proposé un placement à des fins d’assistance, afin de protéger cette femme malade, ainsi que les autres, par une voie civile plutôt qu’une procédure et une condamnation pénales. Le verdict sera rendu dans une semaine. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI Un mort après une bagarre Une rixe survenue le 7 décembre à Genève s’est tardivement conclue par un décès. Deux hommes s’étaient battus rue de Carouge. L’un d’eux s’était violemment cogné la tête. Il est décédé le 13 janvier à l’hôpital. L’autre avait été interpellé. Il est maintenant prévenu de meurtre et d’infraction à la loi sur les étrangers. Un appel a témoins a été lancé.
–GETTY IMAGES JEUDI 4 FÉVRIER 2021/20MINUTES.CH COVID-19 Face aux virus mutants, l’épidémiologiste Antoine Flahault prône un confinement bref, puis l’isolement du continent. Le variant anglais continue de muter (lire l’encadré). Face à cette adaptation rapide, est-il possible de remporter la course contre la montre vaccinale ? Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de l’UNIGE, juge que cela ne suffira pas. Selon lui, l’Europe doit adapter sa stratégie pour « vivre sans le virus plutôt qu’avec ». Pour y parvenir, il invite à s’inspirer des « champions » asiatiques et du Pacifique, « qui ont su maîtriser le problème ». « Il existe des motifs d’optimisme. En Asie, la vie a repris son cours. » Ce serait aussi possible en Europe, si elle se cadenassait. « Il s’agit d’ajouter à la vaccination une politique zéro Covid. Cela suppose une très grande sécurisation des frontières, un traçage plus efficace et un isolement plus strict des personnes infectées. » Mais il y a un préalable à cette mise en œuvre  : « Revenir au niveau zéro de circulation du virus. Il y a un coup de collier initial à donner, mais le bénéfice serait assez rapide. C’est cela l’enjeu, et il doit être européen. » De fait, la plupart des champions sont des îles. La Suisse ne peut donc gagner seule, « mais l’Europe de Schengen peut se transformer en grande île ». Cela passerait d’abord par un confinement strict mais bref, « moins d’un mois », incluant la clôture des écoles (lire ci-contre). La solution est selon lui préférable à la construction d’hôpitaux visant à soigner plutôt qu’à confiner. « L’option fait froid dans le dos  : c’est accepter de perdre la guerre. Ce serait beaucoup de morts, de souffrance. Je préfère rêver à la solution de Taïwan. » –JÉRÔME FAAS Actu 3 Imiter la stratégie de l’Asie Le peuple devra se prononcer entre autres sur l’alimentation. Swissmedic, chargé des autorisations de mise sur le marché des médicaments, estimait hier que des études supplémentaires étaient nécessaires avant de valider éventuellement le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca. Pour l’agence suisse du médicament, Un virus peut-être plus résistant « Le Monde » a relayé mardi une note de l’agence de santé anglaise  : le variant britannique continue à muter. Sa dernière évolution risquerait de le rendre plus résistant aux vaccins. Antoine Flahault juge que ces mutations peuvent devenir un souci. Là, le principal variant semble moins contagieux qu’annoncé (35% de plus que la souche initiale, dit-il), mais peut-être plus létal. « Certains papiers parlent de 30%, d’autres de 60%. » Cinq objets au menu le 13 juin VOTATIONS Le Conseil fédéral a publié la liste des objets qui devraient être soumis au vote le 13 juin. Trois référendums (loi Covid-19, loi sur le CO2 et loi contre le terrorisme) doivent être validés, ayant récolté plus que les 50’000 signatures nécessaires. Deux initiatives sont au programme  : une visant « une eau potable propre et une alimentation saine » ; l’autre voulant interdire les pesticides de synthèse. Antoine Flahault (méd.) préconise de suivre la méthode asiatique pour venir à bout du coronavirus. –AFP Vacances d’été rabotées GENÈVE La politique « zéro Covid » implique, pour Antoine Flahault, une fermeture des écoles. « C’est malheureusement indispensable pour reprendre la main. » Mais, au contraire des pertes de gains, les pertes éducatives ne sont pas compensables. L’épidémiologiste prône donc un réaménagement du calendrier scolaire. « Fermer deux mois est inutile. Aujourd’hui à Genève, en moins d’un mois, on devrait pouvoir retrouver La razzia 26 C’est le nombre de chèvres qui ont été volées dans une étable de Ranflüh, dans la commune de Rüderswil (BE), entre lundi et mardi. Une enquête a été ouverte pour déterminer ce qui est arrivé à ces jeunes biques brunes âgées de 4 à 7 semaines, de race Oberhasli-Brienz. Un appel à témoins a été lancé. Berne veut en savoir plus sur le vaccin d’AstraZeneca « les données qui ont été soumises et étudiées à ce jour sont encore insuffisantes pour permettre l’octroi d’une autorisation ». Une autre demande est actuellement examinée. Elle concerne le vaccin du fabricant américain Johnson & Johnson. FRIBOURG Mardi, des étudiantes du Collège de Gambach ont accroché leurs soutiens-gorges aux grilles de l’école. L’initiative fait suite au témoignage d’une jeune fille dans « La Liberté », décriée pour sa tenue une marée basse. » Il imagine donc d’étendre les vacances durant trois semaines, puis de récupérer ce manque en dégageant une ou deux semaines de plus par la suite  : « Il faut être inventif. » Évidemment, vu le volume de mouvements transfrontaliers, un tel confinement n’aurait de sens que s’il est suivi par nos voisins  : « Une action coordonnée et un objectif partagé avec les pays limitrophes sont indispensables. » –JEF Soutifs de soutien sur la grille considérée comme inappropriée, car elle ne portait pas de soutien-gorge. Les bustiers n’ont pas été retirés car « ils font partie de la liberté d’expression et incitent les gens à réfléchir », selon le recteur, Pierre Marti. Le groupe féministe veut plus d’égalité au sein de l’école. –LA LIBERTÉ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :