20 minutes Genève n°2021-01-27 mercredi
20 minutes Genève n°2021-01-27 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-27 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : Billie n'a aucune notion de l'argent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Deux projets sacrifiés  : un « coup dur » pour la région CHANTIERS Les CFF ont suspendu la réalisation de constructions pour raisons financières dans tout le pays, notamment à Renens. CHAN BERS La décision laisse un goût amer aux autorités. Hier, les CFF ont annoncé qu’ils bloquaient des investissements immobiliers pour un total de 700 millions de francs. La compagnie évoque une situation financière « très tendue » (perte de 479 millions rien qu’au premier semestre 2020, par exemple). Parmi les projets en suspens, deux sont à Renens  : le complexe Central Malley, à côté de la gare de Prilly-Malley, ainsi que l’un des bâtiments Quai Ouest le long des voies, à l’entrée de la gare de Renens. Ces bâtiments devaient comporter commerces, bureaux et logements, et donner aux alentours des gares des allures de quartiers modernes, verts et écolos. La décision a surpris les autorités. « Laisser des friches » à ces endroits est une « erreur » et un « coup dur », dit la municipale de l’Urbanisme de Renens, Tinetta Maystre. « Ces Gratuité des bus jugée trop chère NEUCHÂTEL Monter dans le bus sans rien devoir débourser, comme le demande l’initiative « Pour des transports publics gratuits », est trop onéreux, estime le Conseil d’État. Cela engendrerait des coûts de 43 millions de francs par an à charge des contribuables. Le gouvernement propose différentes mesures simples et rapides de réduction des prix via un contre-projet. Il ne coûterait que 2,2 millions par an. Dettes plafonnées Comme l’expliquent les CFF, le « taux de couverture de la dette » dépasse le maximum prescrit par le Conseil fédéral. En clair, il n’est plus possible de s’endetter davantage. Le seuil a été dépassé en 2020 et est désormais « nettement supérieur à la valeur exigée par la Confédération ». Du point de vue pendulaire, la décision des CFF de sacrifier l’immobilier plutôt que des investissements dans les infrastructures ferroviaires semble être la « moins mauvaise solution ». projets n’avaient pas reçu d’opposition », ajoute-t-elle pour souligner l’adhésion de la population. Leur suspension aura des conséquences  : le bâtiment à la gare de Renens devait abriter une station de vélos de 300 places et un parking P+R de 150 places. « Les projets seront repris dès que leur financement sera assuré. Il n’est pas possible actuellement de définir quand », admet Ottavia Masserini, porte-parole des CFF. De son côté, le Canton de Vaud note que la décision n’aura pas d’impact sur l’offre ferroviaire. –YANNICK WEBER L’enquête sur le drame familial qui s’est produit près d’Annecy (F) samedi dernier a montré que le meurtrier de 19 ans avait fait preuve « d’une très grande violence », selon la procureure chargée du dossier. Il avait Les quartiers autour des gares attendront des temps meilleurs. –CFF Le jeune tueur a fait preuve d’une grande violence Équipes de la PCi toujours sollicitées FRIBOURG À situation extraordinaire, engagement extraordinaire. Au gré des vagues de coronavirus, la Protection civile (PCi) fribourgeoise enchaîne les missions sans relâche. Les astreints vont désormais participer aux campagnes de vaccination, a détaillé le Conseil d’État. Avant cela, 315 d’entre eux avaient prêté main-forte dans les EMS du canton – 50 établissements sur 52 avaient été touchés par le Covid-19. Avec 31% des résidents (833 au total) et 18% des membres du personnel contaminés, les besoins ont même été plus importants que les forces disponibles. Le Canton a donc dû demander l’aide de la PCi vaudoise, dont les effectifs sont plus nombreux. L’armée a aussi dépêché 75 militaires. –XFZ Dès juillet dernier, 315 membres ont aidé dans les EMS. –PCI-FR abattu le père de sa copine par arme à feu et grièvement blessé la mère avec une hache. À l’âge de 10 ans, il avait lui-même assisté au procès de son paternel, jugé pour le meurtre de son beau-père. 20 secondes actu.20min.ch Plein temps en tête SUISSE Occuper un emploi à plein temps est le lot de 68,3% des actifs du pays âgés de 15 à 64 ans. Cette proportion varie selon les cantons, a indiqué hier l’Office fédéral de la statistique. Quant au niveau de formation, il est plus élevé dans l’arc lémanique. Médiateur à Swissport GENÈVE Une solution semble en vue pour sortir de la crise qui agite Swissport, l’entreprise d’assistance au sol de l’aéroport. Afin de régler le conflit qui oppose employés et direction sur les nouveaux contrats de travail, un médiateur a été nommé par le Conseil d’État. Chasse aux poussières ZURICH Depuis que des filtres réduisent les particules émises par les moteurs de voiture, les experts de l’Empa se penchent sur les poussières produites lors des freinages. Elles contiennent divers composés, dont de l’oxyde de fer. Pneus crevés  : vandale arrêté FRIBOURG Un jeune homme de 20 ans a été arrêté il y a une semaine pour différents actes de vandalisme dans le parking de la gare de Fribourg. Entre le 18 décembre et le 7 janvier, trois véhicules avaient été retrouvés avec les pneus crevés. L’enceinte du bâtiment avait aussi subi des dommages. Le vandale a expliqué avoir agi « sans raison », a indiqué hier la police. Elle a séquestré le couteau qu’il avait utilisé pour commettre ses forfaits.
MERCREDI 27 JANVIER 2021/20MINUTES.CH En cas de repas prolongé, les CFF sont appelés à sévir. –GETTY Évacués à cause d’un incendie MORAT (FR) Les pompiers sont intervenus lundi soir vers 21h pour un incendie qui s’était déclaré dans un appartement. Après avoir évacué les 31 locataires de l’immeuble de quatre étages, ils ont pu rapidement circonscrire le feu. Une femme et un enfant ont été légèrement blessés, a indiqué la police fribourgeoise. Les habitants ont pu regagner leurs logements, à l’exception des cinq occupants de l’appartement sinistré. Les causes de l’incendie ne sont pas encore établies. Meilleur ami perquisitionné La police n’a toujours pas résolu l’affaire du cadavre d’une Suissesse de 31 ans repêché à mi-janvier dans le lac de Thoune. Mais, selon « Blick », elle a procédé lundi à une perquisition au domicile du meilleur ami de la victime, à Münchenstein (BL). Un trou qui pourrait avoir été fait par une balle a retenu l’attention des enquêteurs. GEN2vE GENÈVE Une aînée a retourné un vélo qu’elle venait d’acheter chez Conforama, sans toutefois récupérer tout son argent. La faîtière des consommateurs y voit un problème. « Sur le moment, je n’ai pas réalisé, mais après coup, j’estime que c’est du vol. » Cette cliente de Conforama n’arrive pas à récupérer la somme investie dans un vélo électrique ne lui convenant pas. Pourtant, note-t-elle avec courroux, de grands panneaux « satisfait ou remboursé » entourent l’enseigne. Cette retraitée a acquis le cycle pour 499fr. le 15 janvier, sans avoir pu l’essayer en magasin. Lors du chargement dans sa voiture, elle prie l’employé qui l’aide d’ôter l’emballage pour gagner de la place. Mais, arrivée chez elle, en tentant de sortir l’engin du coffre, elle le trouve bien trop lourd pour elle. Elle le ramène le lendemain. Et là, stupeur  : « Ils ont refusé de le reprendre car il manquait l’emballage. » Elle insiste et Satisfait ou remboursé VOL. Our. ch.d.ner d dwif Actu 3 Malgré la pub, elle peine à être remboursée en totalité Son bateau va poutser les mers ENVIRONNEMENT Le navigateur franco-suisse Yvan Bourgnon a dévoilé hier la version définitive du catamaran qui va nettoyer les océans des déchets plastiques. Cette usine flottante sera mise à l’eau en 2024. Le projet a été rendu possible grâce aux 10 millions d’euros récoltés par l’association The SeaCleaners. Donateurs et industriels suisses ont largement soutenu le projet. Le navire est une vraie usine flottante de tri des déchets. Manger dans le train ? Oui, mais vite SUISSE Les cas de passagers qui se goinfrent ou s’adonnent à des beuveries interminables pour pouvoir voyager sans masque se sont multipliés ces derniers temps, au grand agacement des autres usagers. Interrogé par la SRF, qui a relaté une affaire de ce type, l’Office fédéral de la santé publique s’est montré très clair  : on a le droit de se sustenter et de se désaltérer dans les transports publics, à condition de le faire rapidement. « Les cas où il y a un abus manifeste de cette exception, pour des repas prolongés ou des beuveries, devraient être traités par le personnel des chemins de fer de la même manière que ceux des gens qui refusent de porter un masque. Avec rappel à l’ordre et amende si nécessaire. » –JBM La cliente pensait pouvoir se fier aveuglément aux publicités de l’enseigne. –DR Les pendulaires 80% C’est la proportion des actifs qui travaillaient en dehors de leur lieu de domicile en 2019, contre 59% en 1990, selon l’Office fédéral de la statistique. Parmi eux, 20% changeaient de canton et 52% uniquement de commune. Un travailleur sur deux utilisait la voiture comme moyen de transport. Le magasin concerné se dit prêt à faire un geste Conforama indique que l’avoir est le remboursement proposé en premier lieu. « Néanmoins, si le client le désire, un remboursement en espèces est aussi possible. » Le droit de rétractation « est valable uniquement pour les produits non déballés ». L’indemnité prélevée lors du retour du produit « peut l’être en fonction du traitement supplémentaire occasionné, ici un reconditionnement ». Mais « s’il s’avère qu’un manque d’information a eu lieu lors de l’aide au chargement, nous sommes à disposition de la cliente pour faire un geste commercial ». obtient enfin un avoir, limé de 20%, soit 399fr.20 à dépenser dans le magasin. Elle accepte de guerre lasse, mais peste  : « J’ai payé en espèces, j’aurais dû récupérer des espèces ! » Pour Jean Tschopp, juriste à la Fédération romande des consommateurs, le cas est en effet sujet à caution. D’une part, « le droit de rétractation de 8 jours donne droit au remboursement ». Et celui-ci doit être maintenu si l’exigence de non-déballage n’a pas été portée à l’attention de l’acheteuse. « Pour se couvrir, il aurait suffi que Conforama fasse état d’une case cochée par l’acheteuse certifiant avoir pris connaissance des conditions. » Par ailleurs, le juriste juge « clairement excessive » l’indemnité de 100fr. retenue pour l’emballage, car « une indemnité doit correspondre au dommage causé ». –JÉRÔME FAAS La présentation du Manta est sur l’app. –THE SEACLEANERS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :