20 minutes Genève n°2021-01-20 mercredi
20 minutes Genève n°2021-01-20 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-20 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Amel, la nouvelle start du petit écran.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Où est Sara ? Participez dès maintenant et gagnez. SBB CFF FFS Accompagnez Sara, qui se rend cette fois-ci dans la « plus petite métropole du monde ». Depuis l’imposant hall des guichets, une porte àdouble battant, véritable œuvre d’art, la mène au centre-ville. La découverte peut commencer. Unregard enarrière sur l’horloge historique permet àSara desavoir qu’elle peut prendre tout son temps. Modernité. La nouvelle gare ultramoderne, inaugurée en 2014 après d’importants travaux de transformation et d’extension, impressionne par saluminosité, ses façades de verre etson granit brillant, ocre jaune/doré. Les jalons sont posés pour l’avenir également. En effet, larégion est dynamique et de nouvelles relations ferroviaires s’ajoutent aufildutemps. D’ici 2030, on attend près de 100000 voyageurs par jour dans cette gare. Curiosités. Depuis la gare, Sara sedirige vers la vieille ville, la plus grande de Suisse. Passage devant lamaison d’un philosophe célèbre etmontée de 157 marches pour atteindre leclocher du temple avec vue panoramique sur la ville etlelac. Prochaine destination : un quartier dont lecharme bohème est une invitation à flâner. Sur le chemin du retour, Sara veut encore voir un monument très spécial : un symbole de paix de 12 mètres de haut sur trois pieds et demi. Shopping. De retour àlagare, Sara dispose d’assez detemps avant de repartir pour quelques emplettes dans la soixantaine deboutiques de la gare. Ici, ilest possible defaire ses achats confortablement, debénéficier de services etdeprofiter deplats à l’emporter au quotidien, du matin au soir et par tous les temps. Sara trouve rapidement lesouvenir parfait dans cette offre variée. Puis c’est l’heure demonter àbord. Le train part. Savez-vous dans quelle gare se trouve Sara ? Participez auconcours sur cff.ch/sara ettentez degagner un bon d’achat d’une valeur de 200 francs. La participation est gratuite et n’est liée àaucune obligation d’achat.
MERCREDI 20 JANVIER 2021/20MINUTES.CH Écrans 15 20 secondes Fin de « Peaky Blinders » ROYAUME-UNI La série de la BBC ne connaîtra pas de saison 7, contrairement à ce qu’avait annoncé son créateur, Steven Knight. Ce dernier vient d’indiquer à « Variety » que la 6e saison, actuellement en tournage, serait la dernière, mais que l’histoire continuerait « sous une autre forme ». Sacré casse de « Lupin » FRANCE Selon Netflix, la série avec Omar Sy aura été regardée par 70 millions de comptes après 28 jours. Si les chiffres se vérifient, « Lupin » aura eu plus de succès que « Le jeu de la dame » ou « La Chronique des Bridgerton ». Des films de chez nous SUISSE Les 56es Journées de Soleure démarrent aujourd’hui pour une édition « à domicile ». « Atlas » (drame dans lequel une grimpeuse est victime d’un attentat terroriste), du Tessinois Niccolo Castelli, ouvre les festivités ce soir sur le site du Festival et sur RTS 2. I, Les bandes-annonces sont sur notre app. Des films-ovnis dégotés pour vos soirées canapé FESTHVAL FESTIVAL Le Black Movie se tiendra uniquement en ligne, du 22 au 31 janvier. La programmation n’en est pas moins alléchante. Les grandes affiches en dégradé ornent les quais de Genève sans davantage de précisions que les dates. C’est que le festival de films indépendants Black Movie espérait pouvoir proposer quelques événements en présentiel... Il n’en sera rien. Cette 22e édition sera uniquement virtuelle. Mais la sélection est riche. On y a pioché quatre longs métrages. « Lucky Strike » Un sac rempli de fric sème la pagaille dans les vies d’une galerie de personnages, parmi lesquels un employé de sauna, une hôtesse de bar, un douanier corrompu et un prêteur sur gages. Entre arnaques, manipulations et meurtres, tous les coups sont permis dans ce polar ludique au puzzle scénaristique cocasse, signé par le Sud-Coréen Kim Yong-hoon HHHHI « 50 o dos ballenas se encuentran en la playa » Titre à rallonge pour cette romance 2.0 entre deux adolescents mexicains, mise en scène par Jorge Cuchi. Félix et Elisa jouent à un jeu sur leur téléphone qui lance des défis de plus en plus fous. Jusqu’au défi ultime : se donner la mort... 0 « Lucky Strike » (en haut), « La Veronica » (à g.) et « Fried Barry »  : trois productions à ne pas manquer. –DR « La Veronica » Elle se prend pour la Victoria Beckham chilienne, Veronica ! Influenceuse, mannequin et épouse d’un célèbre footballeur, la starlette tombe de haut lorsqu’elle devient suspecte dans l’enquête sur la mort de sa fille. Une satire Paradis truffé de dangers Sur l’île, Uma (Emma Roberts, à g.) rencontre Amarna (Eiza Gonzalez). –DR SCIENCE-FICTION Dans un futur vraisemblablement proche, la société est divisée en deux : l’élite et la classe inférieure. Uma fait partie des privilégiés, mais tombe amoureuse d’un « inférieur ». Sa mère l’envoie alors sur une île où l’on apprend les bonnes manières aux jeunes femmes rebelles. C’est le pitch de « Paradise Hills », qui sort aujourd’hui sur Prime Video. Ce long métrage à la distribution intéressante (Emma Roberts, Awkwafina, Milla Jovovich, Arnaud Valois) semble visuellement prometteur, avec ses héroïnes évoluant telles des vierges dans un décor faussement paradisiaque. Le film se révèle pourtant décevant. Certaines scènes donnent au spectateur l’impression de se trouver devant une mauvaise série B, combinant scénario au rabais et actrices au jeu peu crédible. Vite oubliable. –MAG « Paradise Hills » D’Alice Waddington.Avec Emma Roberts,Awkwafina. HHIII sociale dénonçant la mise en scène sur les réseaux sociaux qu’on se réjouit de découvrir. 0 « Fried Barry » Un toxico est kidnappé par des extraterrestres. À son retour sur Terre, un alien s’est emparé de Changement d’ambiance pour Wanda et Vision : le couple a emménagé dans une banlieue digne de « Desperate Housewives ». Mais les apparences sont trompeuses. Dispo sur Disney+, les deux premiers épisodes son corps. Voilà un trip bien halluciné dans les rues du Cap que propose Ryan Kruger. Du gros délire, à voir sur un grand écran dans le noir. Déconseillé aux âmes sensibles ! HHHII –MARINE GUILLAIN, blackmovie.ch À mille lieues de l’univers Marvel de cette nouvelle série semblent tirés d’une sitcom fifties, à mille lieues de l’action des derniers films Marvel. On en redemande ! « WandaVision » De Matt Shakman.Avec Elizabeth Olsen et Paul Bettany. HHHII



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :