20 minutes Genève n°2021-01-13 mercredi
20 minutes Genève n°2021-01-13 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-13 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'hosto des animaux veut s'agrandir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Chargement insolite BÂLE-CAMPAGNE Une lectrice s’est étonnée de croiser un pick-up aux plaques françaises transportant plusieurs cadavres de sangliers sur l’A3. La situation n’a pourtant rien d’illégal, tant que le chasseur dispose d’un permis suisse et que le gibier est dédouané. Écrasée par son mari GRISONS Une femme de 76 ans a perdu la vie lundi à Poschiavo après avoir glissé sous la voiture que son mari, âgé de 80 ans, était en train de sortir du garage. Une enquête a été ouverte. Feu vert pour Moderna BERNE Le vaccin contre le Covid-19 développé par Moderna a été officiellement approuvé par Swissmedic hier. La Confédération a commandé quelque 7,5 millions de doses. Elles seront livrées à l’armée, puis redistribuées aux cantons dans les prochains jours. SUHSSE SUISSE Le Conseil fédéral annoncera aujourd’hui de nouvelles mesures de lutte. En Valais, on s’oppose à la fermeture des commerces. De nouvelles mesures seront annoncées cet après-midi par le Conseil fédéral. Elles devraient durer jusqu’au 28 février. Parmi elles, la fermeture des magasins ne vendant pas de biens de consommation courante, la limitation des rassemblements à dix personnes et le télétravail qui deviendrait obligatoire autant que possible, a rappelé hier le « Tages-Anzeiger ». Le Canton du Valais nous a transmis sa réponse à la consultation de la Confédération. Il ne partage pas l’avis du Conseil fédéral à propos des magasins, souhaitant plutôt « limiter les capacités de fréquentation des surfaces commerciales en augmentant le nombre de m2 par personne ». Mais, en cas de fermeture, le Valais réclame des explications claires pour les grandes surfaces « afin d’écarter tout risque de distorsion de la concurrence », en bâchant certains rayons par exemple. Et le « click and collect » ferait son retour. Le régime d’exceptions devrait aussi prendre fin dans les cantons concernés. Selon le actu.20min.ch Vers le semi-confinement  : qu’en disent les cantons ? Des compensations en contrepartie Fermer les écoles ? Les cantons de Vaud et de Neuchâtel n’excluent pas une fermeture des écoles mais ne l’envisagent pas pour l’instant. « Nous avons pris l’engagement d’une année aussi normale que possible », déclare la conseillère d’État vaudoise Cesla Amarelle, qui dirige le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC). Cette dernière craint que la fermeture ne creuse davantage les inégalités entre les élèves et qu’elle n’engendre un décrochage scolaire. Les cantons de Neuchâtel et de Genève n’ont pas souhaité communiquer sur leur prise de position respective. Ce dernier a simplement ajouté que « si des mesures étaient maintenues ou renforcées, la Confédération devrait prévoir des compensations importantes pour les secteurs concernés ». C’est aussi l’avis du Canton de Vaud. Le Valais demande, entre autres, l’octroi des RHT pour une durée de six mois au lieu de trois mois actuellement. Glissades à gogo sur les routes La circulation sur les chaussées enneigées a causé bien des ennuis aux automobilistes. –M. ANCIAN Le conseiller fédéral Alain Berset doit s’exprimer aujourd’hui. –L. HUNZIKER SUISSE ROMANDE La région était prévenue, mais les chutes de neige ont tout de même semé la pagaille sur les routes hier. En tout, une quinzaine d’accidents avaient été recensés en début de soirée, alors que plusieurs axes étaient coupés. Dans le Jura bernois, un tram et un bus se sont heurtés à Tramelan. À Genève, les pompiers ont mis en place tout un dispositif afin d’être prêts à répondre rapidement à tout type de situation d’urgence, allant du bus en perdition à la catastrophe nécessitant de reloger et de nourrir des dizaines de personnes. À plusieurs reprises durant la journée, des points de situation étaient effectués avec les partenaires, tels que l’aéroport de Cointrin, des météorologues, la police ou encore la PC. Notre reportage en immersion est à regarder en vidéo sur notre app. –XFZ/JFZ quotidien alémanique, 12 des 26 cantons s’étaient prononcés en décembre pour que le Conseil fédéral décrète de nouveau la situation extraordinaire, ce qui lui permet de prendre des décisions plus rapidement. Aujourd’hui, le Canton de Neuchâtel est contre, tandis que Vaud est pour, à certaines conditions. Le Valais, lui, se dit favorable aux exceptions cantonales et à leur retour en fonction de l’évolution de la situation. –LAUREN VON BEUST Les signatures Porté par l’UDC et divers secteurs économiques, le référendum contre la Loi sur le CO2 a récolté plus de 110’000 signatures sur 50’000 nécessaires. Le comité juge que la loi ferait grimper le coût de la vie. Le peuple tranchera. « Mégachantier » sur les voies LAUSANNE Des quais élargis et allongés pour accueillir des trains de 400m, des passages inférieurs reconstruits et plus nombreux  : c’est ce que réserve le projet de nouvelle gare CFF à Lausanne. Le permis de construire vient d’entrer en force, ont indiqué hier l’État de Vaud et la compagnie ferroviaire. Le chantier pourra démarrer cet été. Le coût est estimé à 1,3 milliard de francs.
MERCREDI 13 JANVIER 2021/20MINUTES.CH Excès pour une bonne cause L’interception d’un chauffard, dimanche sur l’autoroute Chamonix-Genève, s’est transformée en adorable mission d’urgence pour un Peloton motorisé de Haute-Savoie (F). Sur le point de devenir père, le pilote était stressé par la perte des eaux de son épouse enceinte, a relaté « Le Dauphiné libéré ». Les gendarmes ont donc prévenu la maternité et y ont escorté les futurs parents. Taxe militaire discriminatoire STRASBOURG La Cour européenne des droits de l’homme a donné raison à un Suisse jugé inapte au service qui s’opposait à la taxe militaire. Il avait été débouté par le Tribunal fédéral fin 2012. Mais pour les juges de la CEDH, la Suisse fait preuve de discrimination  : dans un arrêt rendu hier, ils condamnent la distinction « artificielle » entre diverses catégories de handicap, dont dépend l’astreinte à la taxe militaire. La Cour estime que les inaptes sont ainsi lésés par rapport aux objecteurs de conscience, qui peuvent échapper à la dîme en effectuant le service civil. CAMÉRAS Policiers et citoyens sont unanimes  : la présence de « bodycams » sur les agents lors d’une intervention policière est GENÈVE En quête d’un job, un presque trentenaire, licencié au début de la crise du Covid, s’est offert une affiche sur les TPG durant deux semaines. GENÈVE « Mon visage fait plus de deux mètres de haut. » Pas de doute, l’objectif de Patrick Schneuwly, Genevois au chômage, était bien d’attirer l’attention des recruteurs. Et pour cela, il a sorti les grands moyens. Depuis mercredi dernier et jusqu’au 19 janvier, une publicité géante sillonne la ville sur un trolleybus des transports publics genevois. « Je voulais être créatif. Je me suis inspiré de ce qui se fait aux États-Unis, où le marketing de soi est une pratique courante », confie le jeune homme de 29 ans. Congédié en mars dernier en raison du coronavirus, il a perdu sa motivation au fil du temps et des postulations. « En quatre mois, j’ai eu deux entretiens et un taux de réponse très bpeuanste en marketing et coordination événementielle sillonne déjà la vill Vous cherchez un manager trilingue polyvalent pour érer vos événements et os campagnes digitales ? N'attendez plus et contactez-moi.i. — Patrick Schneuvvly faible. Alors, quand on nous prévient que la crise du Covid va durer et que nos jours au chômage sont comptés, on se dit qu’il faut se bouger. » À la recherche d’une idée pour se faire remarquer, le jeune homme, actif dans l’événementiel et le marketing, a profité d’une remise de 50% chez TP Publicité, l’entreprise chargée de l’affichage publicitaire sur les TPG, pour se lancer. « J’avais économisé un peu, je me suis dit que c’était de I Actu 3 Un chômeur inspiré fait sa publicité sur un trolleybus Une action choc qui porte ses fruits Une démarche semblable à celle de Patrick Schneuwly a déjà démontré son efficacité ailleurs en Suisse. En 2019, après plus de quatre ans de chômage, un Alémanique avait retrouvé du travail grâce à une campagne de pub personnelle dans la gare de Lucerne. Pour TP Publicité, « Bodycams » plébiscitées une source de protection supplémentaire. C’est en tout cas la conclusion d’un projet pilote mené par la Police cantonale otpg transp or Le visuel de 6m2 a été placardé sur un trolleybus qui circule dans toute la ville sur six lignes différentes. à Genève, « ce type de publicité reste exceptionnel ». L’entreprise ne se souvient d’ailleurs pas d’avoir vu « une campagne similaire par le passé ». En revanche, en décembre 2018, elle a diffusé « un visuel sur les écrans de ses véhicules pour fêter l’anniversaire d’un particulier ». vaudoise et la police municipale lausannoise depuis juillet 2019. Le test visait à évaluer l’impact de tels équipements sur les rapports entre les forces de l’ordre et la population. Les autorités souhaitent pérenniser la pratique, dont le coût est estimé à 200’000 francs par an. Mais cela nécessitera une modification des bases légales, raison pour laquelle le Grand Conseil vaudois sera prochainement saisi du dossier. À Zurich, une étude similaire lancée en 2017 avait conclu que le dispositif permettait d’éviter environ 50 agressions de policiers par année. –FRANCESCO BRIENZA Les caméras désamorcent les tensions, selon la police. –POL. VD l’argent bien investi », raconte celui qui a déboursé 800 francs au total. Les retombées ne se sont pas fait attendre. Deux entreprises, une start-up vaudoise et une boîte zurichoise, l’ont déjà contacté « pour discuter boulot ». L’action a aussi suscité un grand intérêt sur les réseaux sociaux. Sa démarche laisse malgré tout un goût amer à Patrick Schneuwly, qui juge « aberrant qu’il faille en arriver là » pour trouver du travail. –LEÏLA HUSSEIN La disparition 70 armes C’est le nombre de fusils d’assaut (57) et de pistolets (13) déclarés disparus par l’armée suisse l’an passé. La plupart ont été volés, mais 22 ont déjà été récupérés. Sur les 938 armes portées manquantes depuis 2009, 158 ont été retrouvées, selon « Blick ». Il vole 300’000fr. en trois ans ZURICH En falsifiant des factures et des quittances, un Alémanique a volé près de 300’000 francs en trois ans au senior dont il était le curateur. Selon le « Tages-Anzeiger », il avait en outre caché le décès de cet homme aux autorités et empoché ses rentes durant six mois. Convoqué au tribunal lundi, le prévenu, âgé de 66 ans, a invoqué les frais médicaux de son frère, qu’il n’arrivait plus à couvrir depuis sa retraite à cause de « soucis d’argent ». Il risque la prison ferme. –PATRICK SCHNEUWLY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :