20 minutes Genève n°2021-01-06 mercredi
20 minutes Genève n°2021-01-06 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-06 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : Drake règne sans partage sur Spotify.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Test falsifié pour rentrer à la maison « M’accuser de deal, c’est du grand n’importe quoi ! » VAUD Deux filles de 16 et 17 ans sont accusées de trafic de drogue avec leur mère, dont l’ami est en prison. La famille nie. De la cellule où il est en détention préventive depuis trois mois et demi, Juan* admet sa toxicomanie mais nie tout rôle actif dans le trafic de drogue. Sa compagne et les deux filles de celle-ci, Maria* et Fanta*, âgées de 16 et 17 ans, sont aussi dans le collimateur de la justice. Toutes trois soupçonnées d’être impliquées dans le deal, elles évoquent « une énorme erreur judiciaire ». « La coke était à l’origine de mes disputes avec Juan à la maison  : je ne voulais pas de ça chez moi. Sans la drogue, il serait le compagnon idéal. Pour mes filles, c’est comme un père », explique Sandra*. Lors Piéton tué par un train à Thonon Une collision entre un train et un piéton a été fatale à ce dernier, lundi vers 16h30 à Thonon-les-Bains, en France voisine. D’après « Le Dauphiné libéré », l’accident mortel s’est produit près d’un passage à niveau interdit aux véhicules motorisés. Le parquet de la ville a ouvert une enquête pour en déterminer la cause. KLOTEN (ZH) Une touriste néerlandaise de 17 ans positive au coronavirus a été stoppée devant la porte d’embarquement, hier matin à l’aéroport de Kloten. Testée pendant son séjour en Valais, elle avait reçu l’ordre des autorités sanitaires de se mettre à l’isolement. Au lieu de cela, elle avait décidé de rentrer au pays coûte que coûte. L’ado avait réussi à s’enregistrer sur un vol à destination d’Amsterdam en falsifiant son test de dépistage du coronavirus afin de faire croire qu’il était négatif. Elle a reconnu les faits après avoir été interceptée, sur signalement de la police valaisanne. La justice des mineurs a ouvert une procédure pénale pour violation de la loi sur les épidémies et falsification de documents. À l’issue de l’interrogatoire, la jeune Néerlandaise a été reconduite en Valais en ambulance. –TAM/JBM L’adolescente a été interceptée juste avant d’embarquer. Le prévenu dit être un consommateur et non un dealer. –GETTY d’une perquisition effectuée au domicile familial, la police a trouvé 13g de coke coupée avec du Dafalgan, une balance et un montant de 15’000 francs. « Un supposé gros trafiquant qui mélange sa drogue avec du paracétamol, où a-t-on vu ça ? L’argent saisi est à moi. C’était pour aller faire de la chirurgie esthétique à l’étranger, avance Maman licenciée, fille hospitalisée Sandra. Pour prouver que nous ne touchons pas à la drogue, j’ai demandé des tests capillaires pour moi et mes filles. Mais la procureure s’y oppose », se plaint-elle. « Une seule fois, j’ai touché de la beuh. La drogue, ce n’est pas mon truc. M’accuser de deal, c’est du grand n’importe quoi ! » s’insurge pour sa part une des mineures. Les avocats ainsi que la procureure n’ont pas souhaité s’exprimer. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE *Prénoms d’emprunt Nuées de pinsons au-dessus du Seeland BERNE La présence de milliers d’oiseaux qui se déplacent en bande dans le Seeland agite les réseaux sociaux. « Ce sont des pinsons de montagne de Scandinavie et de Russie qui passent l’hiver dans nos contrées », explique Livio Rey, de la Station ornithologique de Sempach (LU). Leur nombre est particulièrement marqué cette année car il y a peu de neige dans la région des Trois-Lacs, et donc suffisamment de nourriture. –AFP Sandra et ses filles collectionnent les revers depuis que l’affaire a éclaté. « J’ai perdu mon travail. Ma fille aînée est venue nous aider à remonter la pente. Mais, à force de nous voir pleurer, elle a sombré dans la dépression. Elle est hospitalisée en psychiatrie. Fanta aussi est suivie par une psy. Quand l’affaire sera terminée et que la justice aura constaté que mes filles et moi ne sommes pas des trafiquantes, ce sera trop tard  : ma famille aura déjà été détruite. » Réseau balkanique Une enquête finement menée a permis à la police vaudoise de démanteler un réseau serbe de trafic de cocaïne actif dans le canton de Vaud ainsi que deux cantons alémaniques. Un des maillons présumés de la chaîne est Juan. Le quadragénaire espagnol domicilié dans le Nord vaudois fait partie des prévenus actuellement en détention avant jugement. L’ouvrier nie toute implication dans le trafic. Il se dit consommateur et revendeur occasionnel de drogue. Le ciel de la plaine bernoise est envahi d’oiseaux. 20 secondes actu.20min.ch Prangins perd ses Vélib’VAUD Depuis le 1er janvier, la quatrième commune du district de Nyon n’est plus dans le Conseil régional. Un premier effet est le démontage de sa station PubliBike. « Nous avons essayé de trouver une solution pour la maintenir, mais aucun accord n’a été trouvé », a expliqué le municipal Denys Chevalier. Porcs partis en fumée LUCERNE Une grange-écurie et une maison attenante ont brûlé hier à Mauensee. Les dégâts sont importants. La majorité du bétail a pu être sauvée, mais quatre cochons sont morts dans l’incendie ou ont dû être euthanasiés. Étudiants dédommagés VAUD Contraints de se rendre à Renens à cause de la saturation de l’établissement nyonnais, plusieurs gymnasiens de Gland pourront bénéficier d’une subvention de la part du gymnase de Renens. Elle se monte à 981fr., presque le prix de l’abo de parcours annuel. La vaccination 6 centres Le canton de Vaud ouvrira quatre centres de vaccination lundi prochain au CHUV, aux hôpitaux de Morges et d’Yverdonles-Bains et à la clinique La Lignière à Gland. Ceux de Payerne et de Riviera-Chablais seront opérationnels dès le 25 janvier. –AÉROPORT DE ZHURICH
MERCREDI 6 JANVIER 2021/20MINUTES.CH Morts d’autre chose mais comptés « décès Covid » STMHST11QUE STATISTIQUE Porteurs du virus au moment de leur décès, certains morts figurent dans le bilan de la pandémie. Explications. –ISTOCK-MONTAGE L’OFSP ne prévoit pas de changer sa méthode de calcul. –AFP Un petit Saint-Gallois de 9 ans, un Vaudois et un Zurichois entre 20 et 29 ans  : tous trois, morts alors qu’ils étaient positifs au coronavirus, figurent depuis la semaine dernière dans les chiffres des morts Covid tenus par l’OFSP. Or, pour deux des cas, le lien avec le virus n’est pas établi, et pour le dernier il est même exclu. Pourtant, ils continueront de garnir le sombre bilan du virus. L’OFSP s’en est expliqué hier lors de sa conférence de presse. Virginie Masserey, infectiologue à l’OFSP, a rappelé que ce décompte totalise les personnes qui sont mortes et qui venaient d’être testées positives au coronavirus, « indépendamment de la cause du décès ». Rien de nouveau, « ça a été comme ça depuis le début de la pandémie », dit-elle. Certains ne manqueront pas de suspecter que le nombre de morts du Covid est gonflé bien au-delà de la réalité. Or, celuici pourrait même au contraire être sous-estimé, selon un membre de la Task Force Covid. « 20minutes » crée 20 postes CORONAVIRUS Le variant britannique du virus a été découvert dans 28 échantillons prélevés dans 7 cantons, dont Vaud, Genève, Valais et Berne, a annoncé hier l’Office fédéral de la santé publique. Et la présence de cette souche particulièrement contagieuse inquiète les experts. « Ce nouveau variant pourrait se propager comme une deuxième pandémie dans LAUSANNE Alors qu’il fête cette année son 15e anniversaire en Suisse romande, « 20minutes » innove et embauche. L’entreprise va lancer le format d’information mobile 20minutes NOW ! Pour ce faire, elle va recruter une vingtaine de personnes, principalement dans le journalisme vidéo, mais aussi dans les médias sociaux et le service commercial consacré à « 20minutes » et au matin.ch. Nouvelle souche, nouvelle vague ? la pandémie », a déclaré Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination. Il pourrait provoquer une nouvelle vague sur celle existante. La plupart des porteurs ont séjourné en Grande-Bretagne. La spécialiste invite donc toutes les personnes ayant voyagé de l’autre côté de la Manche à se faire dépister. –CHT Interrogé par le « Tages-Anzeiger », il note que ces cas de personnes dont la cause du décès est incertaine sont probablement plus que compensés par les personnes mortes du virus mais qui n’avaient pas été testées et qui donc ne figureront jamais dans les chiffres de l’OFSP. Comme l’a rappelé Virginie Masserey, le travail pour établir les données précises de la mortalité tenant compte des causes du décès revient à l’Office fédéral de la statistique (OFS), qui mène des recherches de fourmi. Ces données, en revanche, ne sont publiées, pour chaque année civile, que deux ans plus tard. –YANNICK WEBER Actu 3 À quatre, ils donnent vie à un géant de 5 mètres DEGERSHEIM (SG) En mal d’activité, quatre jeunes se sont lancés dans la confection d’un bonhomme de neige. Au fil du temps et de l’amusement, la créature a pris de la hauteur  : 5 mètres après trois jours Il y a des indices Le décompte de l’OFSP donne tout de même des indications pertinentes. L’OFS, lui, fait le décompte du nombre total de morts en Suisse, toutes causes confondues, et en dégage la surmortalité, soit l’excès de décès par rapport à une moyenne attendue. « Si l’on compare ces chiffres, ils sont très analogues », note Virginie Masserey. Par exemple, le 20 décembre, la surmortalité était de 6180 décès depuis le début de l’année, alors que le nombre de morts Covid était de 6000 depuis le début de la pandémie. Enfant frappé par un SDF Un bambin de 4 ans a été agressé par un sans-abri souffrant de troubles psychiatriques, samedi dans le centre-ville d’Annecy (Haute-Savoie). L’homme de 35 ans, qui avait déjà molesté une jeune Allemande à l’été 2020, l’a frappé sans raison au visage. L’enfant a été légèrement blessé et traumatisé. Juge sans merci avec les activistes BÂLE Malgré le retrait de la plainte d’UBS pour violation de domicile, cinq militants du mouvement Collective Climate Justice ont été jugés hier pour avoir amoncelé des branches devant l’établissement financier et en avoir maculé les murs l’été dernier. La juge unique Susanne Nese a refusé d’abandonner les charges contre eux, car ils n’ont pas accepté de quitter les lieux lorsque la police leur en a intimé l’ordre. de travail. « Nous n’avions aucun plan et avons été au petit bonheur la chance », raconte Laurids, qui a réalisé la sculpture de neige avec l’aide de ses amis Sara, Adrian et Fin. –PHOTO LAURIDS HÄLG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :