20 minutes Genève n°2020-12-30 mercredi
20 minutes Genève n°2020-12-30 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-12-30 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 26,0 Mo

  • Dans ce numéro : la Suisse attendait la victoire au slalom de Coupe du monde de ski depuis 2002.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Des skieurs irrités par la disparition de leur forfait MARKETING Des stations ont adapté leur offre pour réguler les flux, parfois au désavantage des clients. MARKET11NG « La pandémie n’est pas une raison pour se permettre de faire n’importe quoi. » Tel est l’avis qu’un Valaisan a publié sur Facebook après son passage aux caisses de la station de Thyon (VS), samedi. Le tarif « super-indigène » (rabais de 20%, sur présentation d’une attestation de domicile) auquel il est habitué est indisponible « à cause du Covid » jusqu’au 11 janvier, fin des vacances. Seule consolation  : il peut obtenir un pass à moins 10% s’il l’achète en ligne et à l’avance. Toujours aux 4 Vallées, autre restriction  : la suspension de la vente de billets « matinée ». Un Vaudois, de bon matin à Nendaz, n’a eu d’autre option que de payer pour toute la journée. « L’idée est d’éviter que tout le monde afflue aux caisses en même temps », explique François Fournier, directeur des remontées mécaniques, qui précise que les demi-journées dès 11h30 et dès 13h sont toujours en vente. L’argument de la pandémie avancé par les stations n’a pas convaincu certains Romands. –KEYSTONE De cette manière, les flux sont répartis aux caisses sur trois départs. Les Portes-du-Soleil avaient fait le même choix. Mais mardi, le domaine a annoncé que l’ouverture de toutes ses pistes permettait de faire sauter la limitation de skieurs et donc le retour de la billetterie « normale ». –YANNICK WEBER Moins longtemps sur le Moléson La petite station du Moléson (Fribourg) a pris une décision exactement opposée. Les restaurants sur les pistes étant fermés, contrairement à ceux sur les pistes vaudoises, les responsables ont choisi de proposer un nouveau ticket valable seulement deux heures.Ainsi, Recours contre l’homologation du vaccin de Pfizer Une association nommée DU-die Unabhängigen (Toi-Les Indépendants) a déposé un recours au Tribunal fédéral administratif contre l’homologation du vaccin de Pfizer-BioNTech par Swissmedic. Selon un La rédaction vous souhaite le meilleur pour 2021. –GETTY Retrouvez toute l’actualité en continu sur notre app.communiqué, cette association fondée en 2019 s’inquiète notamment des éventuelles nanoparticules qui pourraient modifier l’ADN des personnes vaccinées. Elle dénonce aussi la gestion de la crise par l’OFSP. Rendez-vous l’an prochain ! LAUSANNE/GENÈVE Le numéro de « 20 minutes » que vous tenez entre les mains est le dernier de cette année 2020 si particulière. Après une courte pause, vous nous retrouverez dans les caissettes dès le 4 janvier 2021. Cette année-là, « 20 minutes » fêtera ses 15 ans en Suisse romande. Nous espérons qu’elle sera meilleure que celle qui s’achève, mais nous savons déjà qu’elle sera riche en surprises et nous nous réjouissons de la passer en votre compagnie. ceux qui voudraient faire quelques pistes et repartir sans devoir avaler à la hâte un sandwich au salami et un thermos de thé chaud les fesses sur la neige ont la possibilité de débourser bien moins cher pour ce ticket que pour un des tarifs normaux pratiqués par la station. VALAIS Ils s’imaginaient passer les Fêtes dans des chalets de luxe de Verbier et de Zermatt. Des Zougois se sont fait berner 20 secondes actu.20min.ch Deux enfants blessés MALVILLIERS (NE) Alors qu’elle circulait lundi sur l’autoroute N20 en direction de Neuchâtel, une automobiliste a heurté à deux reprises la berme centrale et traversé les voies, à la hauteur de Malvilliers. Blessés, ses passagers de 5 et 15 ans ont été emmenés à l’hôpital. Appartement en feu LOCARNO (TI) Une Suissesse de 51 ans a été grièvement brûlée dans l’incendie d’un appartement, lundi soir. D’après les médecins, ses jours pourraient être en danger. Les autres habitants de l’immeuble ont été évacués. Les enquêteurs ignorent pour l’heure la cause de l’incendie. Opérationnels 24h/24 DÉFENSE Fini la sécurité limitée aux heures de bureau. Deux avions de chasse F/A-18 seront opérationnels jour et nuit toute l’année dès le 31 décembre, pour intervenir rapidement en cas de besoin et « garantir la souveraineté au-dessus de l’espace aérien suisse », a indiqué le Groupement de la défense. Arnaques en série à la location bidon Les vacanciers n’ont jamais pu profiter des chalets. –DR par des escrocs, qui leur ont soutiré des sommes entre 5000 et 75’000 euros. Ces logements – bien réels – ont été loués via le site hundredchalets.com, mais les contrats étaient fictifs, et les liens et les annonces sur les réseaux sociaux falsifiés. L’argent a été versé en avance sur des comptes aux Pays-Bas. « Nous avons des cas similaires annoncés d’arnaque aux « fausses locations », mais pas encore d’annonce sur Vaud en lien avec ledit site internet (ndlr  : désormais inactif). Les arnaqueurs se servent souvent d’Anibis pour commettre leurs méfaits, allant jusqu’à créer de faux sites », déclare la police cantonale vaudoise, qui en appelle à la vigilance. –ATS/LVB
MERCREDI 30 DÉCEMBRE 2020/20MINUTES.CH Office religieux  : du slam pour maintenir la flamme SOME SUISSE ROMANDE Un peu partout, les célébrations s’adaptent aux mesures sanitaires. Un office surprenant a eu lieu récemment à Lausanne. « En temps normal, tout le monde chante durant le culte. Mais depuis quelques jours, c’est interdit. L’officiante m’a demandé si je pouvais lire les cantiques sous forme de slam accompagnée de l’organiste. » C’est une expérience à la fois inédite et surprenante mais loin d’être déroutante que Muriel a vécue dimanche dernier dans une église lausannoise. « Elle a insufflé un rythme et des vibrations joyeuses qui ont porté les fidèles. C’était un moment très beau à vivre », raconte une sexagénaire ayant assisté au culte. « Je voulais que la célébration soit jalonnée de paroles et de musique afin que rayonne en chacun la dimension communautaire », salue Françoise, qui a dirigé l’office religieux. Un peu partout en Suisse romande, Les célébrations religieuses ne peuvent plus dépasser 50 personnes. les Églises se réinventent pour réussir un double pari  : respecter les mesures sanitaires et éviter que les offices religieux ne deviennent soporifiques. Dernièrement, une Église a même fait appel à un élève du conservatoire de Lausanne pour chanter depuis une pièce. « On l’entendait, on savait qu’il Cantons de Vaud et de Genève en solistes Pour limiter les risques de propagation du virus lors des manifestations religieuses, l’assemblée ne peut plus chanter. Exit également les chorales ainsi que les ensembles de chanteurs. Mais la majorité des cantons romands acceptent La contribution 3,45 millions C’est, à terme, le budget que la Confédération octroiera à la fondation Antidoping Suisse. Après des années de tractations, un nouvel accordcadre pour les années 2021-2024 a été signé. Les futurs champs d’action se situent dans la formation et la collaboration internationale. Peinture au sable contre les castors THURGOVIE Ces infatigables constructeurs de barrages que sont les castors ne prennent pas de vacances, même en hiver. Le long de la rivière Thur, ils se sont attaqués à de gros arbres situés non loin de sentiers pédestres. Pour tenter de calmer leurs appétits et de sécuriser ces chemins, des employés communaux ont trouvé la parade  : peindre les troncs avec du sable de quartz. Des grillages ont aussi été installés au pied des feuillus. En Suisse, le castor est une espèce protégée. Sa population ne peut être limitée par les chasseurs, sauf dérogation. « Une certaine régulation est nécessaire », plaide Didi Feuerle, vice-président d’Arbon, l’une des communes touchées par le problème. Par ailleurs, le nombre de castors reste indéterminé. Un comptage devait être effectué cette année, mais il a été reporté en raison de la pandémie. –JBM la prestation d’un soliste. Pour la messe de Noël, Fribourg a même accordé une dérogation spéciale en autorisant un quatuor. En revanche, dans les cantons de Vaud et de Genève, le chant demeure interdit  : y compris pour un seul soliste. –KEYSTONE Velléité étouffée Le curé de Viège (VS) avait pris la décision de faire fi de l’interdiction des chants lors des cérémonies religieuses. Il a même invité les fidèles à la résistance lors de la messe de Noël. Mais après un rappel à l’ordre de la police, la messe était dite  : Pascal Venetz a mis de l’eau dans son vin. « Il n’y a plus de polémique, car tout s’est déroulé normalement », a- t-il réagi mardi au téléphone. Avant de raccrocher sèchement. était là mais on ne le voyait pas », se rappelle James. « À Vallorbe (VD), le culte est devenu plus méditatif et le rôle de l’organiste dans la célébration est devenu plus important », soutient la pasteure Ariane Baehni. Abbé à Saint- Blaise (NE), Leonardo Kamalebo souligne que la durée des messes a été raccourcie et leur fréquence augmentée. Car, pour lui, « le Covid ne doit surtout pas signifier le temps du vide ». –ABDOULAYE PENDA NDIAYE Actu 3 Davantage de coups de main ont été donnés cette année. –GETTY Suisses un peu plus altruistes SONDAGE Le baromètre de l’espoir 2021 de l’Université de Saint-Gall montre qu’environ 54% des Suisses sont aujourd’hui davantage disposés que par le passé à aider les autres. Et la tendance pour l’an prochain est également soutenue  : 44% des 7000 personnes qui ont répondu à un questionnaire en novembre estiment vouloir être davantage bienveillantes avec autrui. « En cas de crise, les gens retrouvent ce qui est essentiel pour eux », commente Andreas Krafft, président de Swissfuture, à l’origine de cette enquête. Année record pour le sauvetage d’oiseaux SEMPACH (LU) La Station ornithologique a soigné cette année environ 1700 oiseaux, en majorité de jeunes individus. C’est 200 de plus qu’en 2019. Dans son bilan annuel publié mardi, elle indique qu’un nombre exceptionnellement élevé de personnes l’ont contactée pour poser des questions. Elle l’explique par une sensibilité accrue du public en cette période particulière. Les blessés sont confiés à la Station ornithologique, puis relâchés une fois tirés d’affaire. –VOGELWARTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :