20 minutes Genève n°2020-12-10 jeudi
20 minutes Genève n°2020-12-10 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-12-10 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 16,2 Mo

  • Dans ce numéro : Demi Rose se fiche bien des critiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, 20 secondes Le passeport en jeu BERNE Les voyageurs du jihad ayant la double nationalité ne devraient pas systématiquement se voir retirer la nationalité suisse. Le Conseil national a rejeté hier par 95 voix contre 90 une motion de Jean-Luc Addor (UDC/VS). Voter en télétravail BERNE Le Covid ne doit pas empêcher les conseillers nationaux malades ou en quarantaine de voter lors de la session. Suivant le National, les États ont accepté hier une initiative parlementaire en faveur du vote à distance qui sera mise en œuvre la semaine prochaine. Coup de chaud à l’école BÂLE-CAMPAGNE Une éducatrice a été blessée, hier lors d’un incendie dans une école enfantine à Aesch. Un récipient surchauffé contenant de la cire de bougies est à l’origine des flammes. Les enfants ont pu être rapidement évacués. SUISSE Les associations estudiantines dénoncent le recours à des logiciels « trop intrusifs » lors des examens. L’alma mater garantit des gardes-fous. cea w,r,8à cea Une « intrusion dans la vie privée ». C’est ce qu’ont dénoncé hier les associations d’étudiants des Universités de Genève (UNIGE) et de Neuchâtel (UNINE). Les deux institutions auront recours à la surveillance numérique lors des prochains examens à distance via des systèmes de visioconférence. « Ce qui nous dérange, c’est d’être filmés en continu avec le son, explique Hugo, représentant des associations d’étudiants de l’UNIGE. Dans la sphère privée, C’est la première fois que le Vaudois de 61 ans occupera ce siège. –KEY Guy Parmelin accède à la présidence BERNE C’est avec 188 voix, soit deux de mieux que Simonetta Sommaruga à qui il succède, que Guy Parmelin a été élu hier, pour la première fois, président de la Confédération. À 61 ans, le Vaudois s’offre ainsi une visibilité accrue. Mais le on a le choix d’allumer sa caméra ou de mettre le son. Là, ce n’est pas le cas », déplore-t-il. « Beaucoup se disent angoissés à l’idée d’avoir des yeux braqués sur eux dans leur propre chambre », relate Hugo, membre de la Fédération des étudiants neuchâtelois. « Ce système vise à prévenir la actu.20min.ch Surveillance numérique  : étudiants des unis inquiets ministre de l’Économie devra aussi incarner les décisions du gouvernement en cette situation de crise sanitaire, ce à quoi l’élu UDC dit s’être préparé. L’Assemblée fédérale a aussi élu le PLR tessinois Ignazio Cassis à la vice-présidence. « Être filmé en continu » angoisse de nombreux étudiants. –ISTOCK Grave incendie à Winterthour Une maison a été ravagée par les flammes, hier vers 2h à Winterthour (ZH). Un homme de 61 ans, retrouvé dehors par les secours, a été grièvement brûlé et hospitalisé dans un état critique. Les pompiers n’ont en revanche pas pu secourir une femme de 84 ans qui se trouvait au 1er étage. Elle a péri, de même qu’un chien. « Trop excessif » Dans le canton de Vaud, la Haute école pédagogique a décidé qu’« aucun étudiant n’aurait à se filmer, rapporte son directeur Cyril Petitpierre, jugeant le procédé « trop excessif ». Comme à l’EPFL, où il n’y a pas d’examen filmé, « le temps sera l’arbitre », avec une limite imposée. À l’Université de Lausanne, les modalités des examens doivent être encore annoncées. À Fribourg, des facultés « réfléchissent » à la mise en place d’une surveillance.fraude mais aussi à permettre aux étudiants d’être en contact avec leurs enseignants, déclare Fabien Greub, secrétaire général de l’UNINE. La webcam devra être enclenchée, mais il n’y aura pas d’enregistrement. » De son côté, UNIGE, qui dit garantir que les dispositions prises sont « conformes aux recommandations du préposé cantonal à la protection des données », annonce que le stockage se fera sur ses serveurs. Quant à renoncer à cette surveillance, comme le réclament les associations, « il est indispensable d’effectuer ce contrôle, quel que soit le mode utilisé, indique UNIGE. À notre connaissance, aucune université ne délivre de diplôme sans vérification. » –LVB/LEO Amants assassins lourdement punis JURA Une femme et son amant ont été condamnés hier pour l’assassinat de l’époux de la prévenue, en février 2018 à Delémont. Ces deux Afghans ont écopé chacun de 18 ans de réclusion. Après avoir frappé le mari à la tête avec une massette, l’amant avait mis le feu à l’appartement pour dissimuler le crime. Cet incendie intentionnel a alourdi le fardeau des deux accusés, contre qui le délit manqué de meurtre a aussi été retenu  : un mois avant, ils avaient déjà tenté d’éliminer leur victime en l’empoisonnant. Le mari, Afghan lui aussi, possessif, buvant et se droguant, « faisait obstacle à leur bonheur », selon la présidente du Tribunal. Car pour des questions de tradition, la femme ne voulait pas divorcer. Les peines ont été assorties d’une expulsion de Suisse de 15 ans. –ATS Avalanche fatale à un skieur à Crans-Montana VALAIS Un Valaisan de 73 ans a perdu la vie dans une coulée de neige mardi, alors qu’il pratiquait le ski de randonnée dans le secteur de la Plaine-Morte, à Crans-Montana. Il a quitté le domaine skiable pour rejoindre le col des Outannes par la piste de Kandahar, qui était fermée, celle où une avalanche avait coûté la vie à un employé du domaine en février 2019. Alertés par sa famille restée sans nouvelles, les secours ont pu géolocaliser le téléphone portable du disparu. Ils ont retrouvé le skieur sous 1m50 de neige mais n’ont pas pu le réanimer. Les secours étaient partis en nombre à la recherche du disparu. –POLICE CANTONALE VALAISANNE
JEUDI 10 DÉCEMBRE 2020/20MINUTES.CH Ses dents acérées ont emballé un collectionneur L’aide financière 21 C’est le nombre de chercheurs actifs suisses qui bénéficieront de « Consolidator Grants », a indiqué hier le Conseil européen de la recherche. Ces personnes, qui sont au début de leur carrière, toucheront chacune 2 millions d’euros. Ces bourses doivent leur permettre de travailler de manière indépendante. Bon écobilan du masque lavable COVID-19 Gaz à effet de serre, consommation d’eau, besoins en énergie et impact environnemental global lié à leur production, leur utilisation et leur élimination  : les masques lavables et jetables ont été comparés par le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa). Celui en coton lavable 5 fois et celui en polypropylène remportent chacun deux critères. C’est le masque en tissu qu’on peut laver 20 fois ou plus qui s’impose dans tous les domaines. VAUD Un imposteur a reçu huit rouleaux de sacs taxés destinés à d’autres. Un cas unique, dit la Ville, qui mise sur la confiance.n.4 › « Tout le monde peut s’inscrire au nom de quelqu’un d’autre et venir chercher les sacs offerts sans être identifié ? Voilà qui est bizarre et décevant. » Une Lausannoise a été doublée par une inconnue qui s’est fait passer pour elle au moment de recevoir les 80 sacs-poubelle taxés offerts par la commune à tous les jeunes parents (valeur  : 160fr.). Les faits se sont déroulés ce mardi et selon la Ville, le cas de figure est « exceptionnel ». Les nouveaux parents reçoivent un courrier de la Ville, qui les informe de la possibilité de se faire offrir huit rouleaux de sacs 35l. Covid oblige, la remise se fait désormais sur rendez-vous et sur présentation de la missive ou de la confirmation écrite de la date fixée. GENÈVE Le squelette fossilisé d’un tigre à dents de sabre, vieux de 37 millions d’années, a trouvé preneur mardi lors d’enchères organisées par la maison Piguet. Un collectionneur privé suisse a déboursé 74’862 francs, commission comprise, pour cette rareté. Le squelette quasi complet de cette sorte de très gros lynx avait été découvert dans un ranch du Dakota (USA) en 2019. –PHOTO KEYSTONE Dans le cas qui nous occupe, les nouveaux parents n’ont jamais reçu le premier courrier, qui a mystérieusement fini dans les mains de l’imposteur, mais seulement la confirmation d’un rendez-vous qu’ils n’ont jamais MILAN Les pendulaires entre l’Italie et la Suisse craignent les conséquences d’une interruption du trafic ferroviaire transfrontalier. Le syndicat italien Cgil, qui représente les frontaliers, a évoqué hier une « nouvelle absurdité » dans la gestion de la crise de la pandémie par la Suisse. Il montre du doigt « un pays qui a l’un des taux d’infection les plus élevés du monde, mais qui refuse de garantir des précautions minimales comme garder ses distances ou prendre la température des passagers fixé. « Je me suis dit que c’était dû à la situation sanitaire », raconte la maman. Le jour J, l’imposteur est passé au guichet cinq minutes avant elle. Résultat, elle est rentrée bredouille. « Compte tenu de la nature de Actu 5 Elle vole les sacs-poubelle offerts aux jeunes parents Le budget poubelles prend l’ascenseur à l’arrivée d’un bébé. –ISTOCK Syndicat italien fâché par la Suisse dans les trains ». Les travailleurs frontaliers apportent une contribution décisive à l’économie des régions limitrophes, a rappelé le syndicat. –ATS Un peu trop proche des enfants Engagé en août, un médiateur scolaire de Sion a démissionné le mois suivant, après l’ouverture d’une instruction pénale pour actes d’ordre sexuel avec des enfants, a révélé hier lenouvelliste.ch. Les faits reprochés à cet éducateur, qui a dirigé une institution sociale du Valais central, ont eu lieu il y a douze ans. Un cas parlant Les modalités de retrait des sacs taxés sont souples, de façon à permettre à une personne de l’entourage de venir chercher les rouleaux à la place des nouveaux parents. Oscar Tosato, conseiller municipal, directeur du Sport et de la Cohésion sociale à Lausanne, souligne  : « Ce cas met en lumière la situation de précarité économique que vivent beaucoup de personnes dans cette période de pandémie, obligées de soutirer un courrier dans une boîte aux lettres pour aller retirer 80 sacs-poubelle gratuits ! » notre prestation et du rapport de confiance souhaité avec nos administrés, nous ne procédons pas à des vérifications d’identité formelles, justifie le chef du Service des assurances sociales. Les abus ou tentatives d’abus sont insignifiants. » À noter que les parents lésés se verront offrir les 80 sacs-poubelle auxquels ils ont droit, promet la Ville. –FRANCESCO BRIENZA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :