20 minutes Genève n°2020-12-08 mardi
20 minutes Genève n°2020-12-08 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-12-08 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 14,2 Mo

  • Dans ce numéro : ce petit jeune a déjà tout d'un grand.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
012 BRANDREPORT ÉCOLE HÔTELIÈRE DE LAUSANNE Ikerne Azpilicueta Directrice des admissions de l’EHL BRANDREPORT UBS UN SUPPLÉMENT THÉMATIQUE DE SMART MEDIA Situation sanitaire et système de santé Certaines familles seront rassurées de rester en Suisse,pays qui peut se vanter d’un système de santé de premier ordre. « Pour sélectionner une destinationàl’international, il convient d’analyser la gestion locale de la pandémie » selon Ikerne Azpilicueta. « Notre campus de Singapour jouit par exemple d’une forte attractivité actuellement, offrant une expérience fondamentale sur le marché asiatique, couplée avec une gestion delapandémie jugée exemplaire sur un plan international ». Offre digitale d’études Suivre ses cours 100% enligne n’est clairement pas idéal, mais les solutions digitales proposées peuvent varier énormément d’une école àl’autre. « Ces derniers mois, à l’EHL, nous avons investi beaucoup pour accélérer notre transformation digitale par des nouvelles installations, formations, revue des cours, etc. Notreobjectif estd’offrir une nouvelle approche,plus moderne et qui permet aux étudiants de bénéficier du meilleur en présentiel et digital. Les premiers retours des étudiants sont déjàtrèspositifs. » Mesures sanitaires et sécurité La sécurité et les mesures mises enplace pour protégerlacommunauté sur le campus ou dans les résidences est un facteur essentiel. « Assurez-vous d’une transparence claire sur les mesures et le soutien proposés ». Options decarrière Multiplier les compétences transférables et élargir au maximum les opportunités de carrière permet d’assurer une flexibilité précieuse pour parer aux incertitudes de toute industrie. « Le secteur touristique et du voyage projetaient une très forte croissance. Cette tendance devrait revenir sur le moyen terme. Enattendant, nos étudiants apprécient le nombre important de secteurs qui recrutent àl’EHL,comme le luxe, les banques,lemédical ou le consulting », explique Ikerne Azpilicueta. L'apprentissage bancaireadel'avenir Formation continue tout au long de la vie, digitalisation ou enseignement virtuel sont des sujets qui nous concernent tous. Eliska Vogt, Responsable Junior Talent chez UBS Suisse,nous explique les liens entre ces mots-clés et un apprentissage chez UBS, ainsi que l’importance d'investir dans sonpropreavenir. EliskaVogt, pourquoi faire son apprentissage chez UBS ? Un apprentissage représente une base solide pour réaliser une future carrière bancaire ou dans l’informatique.Enplus de la formation « métier », nous attachons une grande importanceàlacommunication, au travail d'équipe et àl’organisation. La formation chez UBS est variée et offre ànos apprenants la possibilité d'évoluer dans une organisation multiculturelle et de collaborer avec des personnes de tous horizons. Comment choisir ses études en pleine pandémie ? Tour d’horizon des cinq meilleurs conseils pour choisir sa filièredans le contexte mondial actuel avec la Directrice des admissions de l’EHL, Ikerne Azpilicueta. Comment c'était avant et comment cela se passe aujourd'hui ? Au fil dutemps, le secteur bancaire aévolué. Le travail routinier aété remplacé par des activités interconnectées et interactives. La relationavecnos clients reste cependant centrale. L'apprentissage a-t-il un avenir ? Oui, clairement ! Àpartir de 2022, l'apprentissaged'employé(e) de commerce seraadapté auxexigences futures. Dans le domaine de l’informatique, lenouveau profil professionnel « Exploitation etinfrastructure » sera introduitdès l'annéeprochaine. En quoi l'apprentissage d'employé(e) de commerce va-t-il alors changer ? Avec la digitalisation, l'environnement de travail évolue constamment et il est important que laformation suive le même rythme en s'adaptant continuellement. Pour ce faire, les écoles professionnelles et les associations professionnelles, ainsi que les entreprises collaborent étroitement. Les « compétences futures » comprennent,par exemple,lacompréhension des technologies, l'analyse de données, l’auto-organisation etl'adaptation au changement.Nous travaillons et nous apprenons tout aussi bien ànotre place de travail EliskaVogt Responsable Junior Talent chez UBS Suisse quedemanièrevirtuelle.Ceci afindepouvoir conseiller nos clients etnos partenaires de manièrecompétentepar le biais de différents canaux de communication. Qu'est-ce que cela signifie pour l’avenir des apprentis ? Quel que soit le domaine, nous fournissons ànos apprentis-es les outils nécessaires afin de leur permettre des'adapter aux nouvelles exigences tout au long de leur formation.Un accent particulier est mis sur laresponsabilité individuelle,les compétences sociales et la méthodologie de travail. smart dia La passion Les critères habituels de qualité et accréditation internationale, l’ampleur du réseau des anciens oulavie estudiantine restent des facteurs essentiels dans l’évaluation des universités –mais la passion doit rester au centre  : « en complément de tous ces critères purement objectifs, je vous conseille de toujours choisir une filière qui vous passionne. » Pour des questions sur les Admissions de l’EHL, rendez-vous sur ehl.edu Prochaine rentrée  : février2021 UBS veut s’adresser aux talents en leur offrant une formation de premièrequalité et des possibilités de carrièreattrayantes par le biais de trois apprentissages:.,1 Employé(e) de commerce dans le domaine bancaire Informaticien(ne) (développement d’application/Ingénierie de systèmes) Médiamaticien(ne) UBS offreégalementdes places de stage pour les porteursdematurité (BEM). Alors intéressé(e) ? Tu trouveras de plus amples informations sur nos programmes de formation sous ubs.com/startnow *UBS Et après l'apprentissage ? Il existe de nombreuses pistes:par exemple, le programme de perfectionnement « JUNA » ou le passagedel’apprentissagedecommerce au domaine informatique avec notre formation « IT Way Up », et naturellement l’entrée directe danslavie professionnelle.Notre « UBS University » offre, enoutre, unlarge éventail de formations continues.
smart a UN SUPPLÉMENT THÉMATIQUEDESMARTMEDIA "13. —quer SKYGUIDE BRANDREPORT 013 « Payerne est l'avenir des Forces aériennes suisses » APayerne se trouve le plus important aérodrome militairedeSuisse. Labase aérienne est utilisée pourtoute une série de missions et d'activités aériennes ainsi quepourlesecteur del'aviation civile. Cette activité va augmenter, car plusieurs entreprises liées àl'aviation prévoient de s'y installer àl'avenir. L’aérodrome dePayerne est un environnement detravail fascinant pour celles et ceux qui s'y intéressent. Dans l’interview qui suit, Boris Cuanoud, chef du contrôle aérien de Payerne chez skyguide,livre un témoignagepassionnant sur cet aérodrome etletravail des contrôleurs aériens. Boris Cuanoud, vous avez une tour de contrôle flambant neuveàPayerne.Quels sontses avantages ? Nous avons fait un grand pas en avant avec de nouveaux équipements techniques, ce qui modernise la manière detravailler. En outre, nous sommes maintenant beaucoup plus proches de nos collègues des Forces aériennes puisque nous nous sommes regroupés dans un seul et même bâtiment, le « Complexedes Opérations » au sommetduquel setrouve lanouvelle tour de contrôle. Les canaux de communication sont devenus plus directs et la coopération plus efficace. Visuellement, c'est aussi une tour moderne. Les jeunes qui viennent nous rendre visite en tant que candidats enont les yeux qui pétillent. L'infrastructure etlavue depuis cette nouvelle tour sont fantastiques. Qu'est-ce qui rend le site dePayerne si attrayant ? Je dirais que c'est la diversité du trafic aérien àPayerne,qu'il soit militaire oucivil. Toutes sortes d'avions ou hélicoptères opèrent ici. Mais c'est certainement aussi le contact entre les contrôleurs aériens et les pilotes militaires. C'est précisément cette proximité avec les pilotes –ils se reconnaissent souvent par la voix –que nous n'avons pas dans les grands aéroports, par exemple. L'aérodromedePayerne estassez grand pour avoircette diversité,mais assez petit pour connaître personnellement les personnes avec lesquelles nous travaillons. Que pouvez-vous diresur le développementdePayerne ? Nous sommes dans une phase passionnante de transformation d’infrastructure avec notamment la nouvelle tour de contrôle, mais Payerne est aussi laseule base aérienne responsable du service de police aérienne 24 heures sur 24 ! C'est là que sont stationnés les avions militaires F/A-18, qui doivent être prêts àintervenir dans les plus brefs délais pour remplir ce type de missions. Cela rend également le travail des contrôleurs aériens exigeant. Du côté civil,nous avonsledéveloppement de Swiss Aeropole, qui dispose également d'une infrastructure entièrement nouvelle qui est prête àaccueillir davantage detrafic civil, comme les avions d'affaires. Cela est très bénéfique pour l'économie de la région. L'avenir de l’aviation àPayerne se façonne en ce moment même. Quels sont les défis qui vous captivent àPayerne ? Il yatrois éléments  : lepremier défi aété le déménagement et la mise en service de la nouvelle tour de contrôle.Ledeuxième élément est la création d'un service de police aérienne opérationnel 24 heuressur 24 dès 2021, qui nécessite encore des effectifs supplémentaires. Et le troisième défi est la poursuite du développement de l'aérodrome civil. Lepotentiel et les opportunités futures pour le trafic civil àPayerne sont grands. Quelles sont les missions de skyguide àPayerne ? Nous guidons par exemple les jets de Payerne vers les zones d'entraînement ou nous accompagnons les pilotes dans leurs missions etles ramenons entoute sécurité sur l'aérodrome. Dans la zone de contrôle de Payerne, nous assurons aussi la séparation entre les avions afin degarantir une gestion sûre dutrafic aérien. Mais ce ne sont là que des exemples. La vie professionnelle dans le milieu de l’aviationàPayerne est très variéeetvraiment intéressante. Combien de contrôleurs aériens travaillent àPayerne ? Actuellement une vingtaine de contrôleurs aériens y travaillent. Mais nous sommes toujours àlarecherche de nouveaux talents et sommes heureux de recevoir des candidatures. Qui travaille àPayerne et qu'est-ce qui fait de skyguide un bon employeur ? D'unepart, skyguideoffre beaucoupd'opportunitésprofessionnelles dans divers domaines de responsabilités.Iln'y apas seulement des ber contrôleurs aériens qui travaillent pour nous. Pour moi, skyguideest un très bonemployeur qui offre des conditions progressistes, socialement et financièrementintéressantes.Chez skyguide, les responsabilités qui nous sont confiées sont reconnues àleurjuste valeur.De plus, skyguide est un employeur sûr etstable. Cela ne va pas desoi en cestemps difficiles. Notre environnement de travail est aussi trèsintéressant pour la nouvelle génération ! Celles et ceux qui souhaitent plus d'informations peuvent s’inscrire à nos séances d’informations en ligne  : www.skyguide.ch/job-info-events et consulter notre site  : www.skyguide.ch/futur. Payerne en chiffres Mouvements (décollages, atterrissages, transit) : 11 000jets militaires 2500 avions àhélices 5000 hélicoptères Potentiellement jusqu’à 8400 mouvements civils



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :