20 minutes Genève n°2020-12-03 jeudi
20 minutes Genève n°2020-12-03 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-12-03 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 17,5 Mo

  • Dans ce numéro : Nekfeu revient en toute discrétion.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Harcèlement  : l’EPFL touchée Une vague #MeToo commence à déferler sur l’EPFL. Des étudiantes et étudiants dénoncent dans une vidéo des cas de harcèlement sexuel, de sexisme et d’homophobie. De nombreux autres témoignages ont été récoltés et sont diffusés sur les réseaux sociaux, ont révélé mardi le quotidien « Le Temps » et la RTS. GEAVE GENÈVE Selon une étude des HUG, la population est pour la mise sur pied d’un dossier individuel lié au Covid. Mais elle craint des discriminations. ZURICH Une femme de 56 ans a vécu un calvaire ces derniers jours. Ses déboires sont dus à la morsure d’une petite araignée, la tégénaire domestique. Après quelques heures, la Zurichoise a ressenti de fortes démangeaisons et une sensation de brûlure à la main. Elle a désinfecté la plaie, mais la situation s’est dégradée. « Après trois jours, sa main avait doublé de taille, ci D’autres images sont Alors que l’arrivée d’un vaccin anti-Covid se précise, la création d’un certificat d’immunité et de vaccination divise. Pour l’heure, les pouvoirs publics ne semblent pas y être favorables. Mais les Genevois oui, révèle une récente étude des HUG. Réalisée lors du premier confinement auprès de 1425 personnes, l’enquête montre que 60% d’entre elles souhaitent la création d’un dossier indiquant si son détenteur a été positif, s’il est immunisé ou s’il a été vacciné. Il serait notamment utile pour voyager ou participer à des rassemblements, selon les sondés. Cependant, 68% d’entre eux craignent que ces informations ne servent de base à des discriminations. « C’est un enjeu majeur, confirme le Pr Idris Guessous, coauteur de l’étude. Ce serait stigmatisant si les droits différaient en fonction du statut médical. » Un rapport de Comparis dévoilé mardi montre aussi un intérêt des Suisses pour le certificat, mais il relève une vive inquiétude en matière d’éthique. Pour l’heure, l’étude genevoise est prospective. « À terme, nous pourrions avoir besoin d’une certification sérieuse, actu.20min.ch « Oui, mais » des Genevois au certificat d’immunité Quelle forme ? Le modèle du vieux carnet de vaccination serait jeté aux oubliettes si un certificat Covid devait être créé. « Il serait en tous cas numérique, imagine le Pr Idris Guessous. Protégé par un QR code et difficilement falsifiable, garantissant ainsi davantage la sécurité des données. La numérisation permettrait aussi d’être dynamique ; c’est essentiel, car l’immunité au virus, par exemple, évolue au fil du temps. » Enfin, il pourrait être traduit. Petite morsure, gros effet était rouge et il y avait du pus qui sortait de la plaie », explique sa belle-fille. Le médecin de famille a diagnostiqué une septicémie et lui a prescrit des antibiotiques, en vain. La quinquagénaire a finalement dû être opérée. Selon un expert, l’araignée qui l’a mordue est en principe à voir sur notre app. inoffensive. Selon lui, la septicémie est due au fait que la plaie s’est infectée. –LYS/OFU La quinquagénaire est toujours sous traitement, mais son état s’est amélioré. –DR Pour l’heure, le certificat n’est qu’une hypothèse. –ISTOCK BERNE Les commerçants ne bénéficieront pas d’une réduction de loyer liée au Covid-19. Le Conseil des États a refusé hier d’en débattre, par 30 voix contre 14. Le texte prévoyait que les locataires commerciaux Hésitations Les autorités ne semblent guère emballées par le certificat. Le Canton de Genève indique ainsi « ne pas y porter d’intérêt pour l’instant. Le recul sur le virus manque pour établir un document pertinent. » De son côté, le Département fédéral de l’intérieur, chargé notamment de la santé, estime que le sujet pose des « questions essentielles » en termes de sécurité et de discrimination. « Nous n’avons pas de position arrêtée. Pour l’heure, nous nous concentrons plutôt sur la question de la distribution d’un vaccin. » non falsifiable, plutôt que des simples documents exigés à bord des avions, par exemple », note le médecin. Le secteur aérien est d’ailleurs demandeur. Pour le Pr Guessous, « en cas de concrétisation, l’étude permet simplement, de ne pas partir de zéro ». –DAVID RAMSEYER Les élus estiment que c’est aux locataires et proprios de s’entendre. Pas de réductions de loyers ne paient que 40% de leur dû durant la période de fermeture de leur établissement à cause des mesures sanitaires. Le reste aurait été à la charge des bailleurs. Le National avait aussi rejeté le texte lundi. Le coup de pouce 16,9 milliards C’est la somme que les banques ont versée en matière de crédits Covid-19 garantis par la Confédération pour venir en aide aux firmes sérieusement touchées. Sur ce montant, 40% ont été mis à disposition par des grandes banques et 31% par les établissements cantonaux. –KEYSTONE
JEUDI 3 DÉCEMBRE 2020/20MINUTES.CH 20 secondes Carbone aux oubliettes GENÈVE Le plan directeur de l’énergie 2020-2030 a été adopté hier par le Conseil d’État. Ce plan « fixe le cap » pour atteindre la neutralité carbone en 2050. But No1  : bannir le chauffage fossile d’ici à 2030. Défenseur des stations BERNE Plusieurs parlementaires de droite ont exigé hier que les capacités des stations de sports d’hiver ne soient pas limitées. « On ne voit pas quelle différence il y aurait entre un bus plein et une télécabine pleine », ont-ils argumenté. Lire aussi en page 8 Testés sur le campus LAUSANNE Vaud a ouvert un centre de dépistage du Covid-19 sur le campus de l’EPFL. Ouvert en semaine et sur rendez-vous, il s’adresse tant aux étudiants qu’à la population avoisinante. ROLLE QVD1 (VD) La police a surpris samedi 35 jeunes s’amusant dans un manège installé pour une fête à l’école Le Rosey, au mépris des règles sanitaires. « J’étais chez moi, samedi soir, quand j’ai vu par ma fenêtre une grande structure lumineuse au loin qui bougeait, et on entendait des gens crier », raconte un témoin. Ce lecteur habite en face de l’Institut Le Rosey, à Rolle, établissement considéré comme l’école privée internationale la plus chère du monde. Sur les images qu’il a prises depuis son domicile, on distingue une attraction typique des fêtes foraines  : un pendule géant basé sur un système de Aquaparc ouvre... sur « Minecraft » VALAIS Fermé depuis le 21 octobre en raison de la pandémie, le parc aquatique du Bouveret rouvre... virtuellement. Du moins pour ceux qui jouent à « Minecraft ». Après neuf mois et plus de 3000heures d’un travail minutieux de modélisation 3D, le serveur dédié est fonctionnel. Comme dans le « vrai » Aquaparc, on peut barboter, se lancer dans un des toboggans ou se relaxer au bord des bassins. Début novembre, plus d’une centaine de « baigneurs » ont assisté au spectacle d’ouverture du serveur., aquaparc-minecraft.ch Les habitués du jeu en 3D peuvent profiter de toutes les attractions du parc. –DR EMS entièrement infecté NEUCHÂTEL La deuxième vague de la pandémie frappe fortement quatre EMS du canton. Dans un home des Montagnes neuchâteloises, où tous les résidents sont touchés, la Protection civile a été appelée à la rescousse. Quinze établissements neuchâtelois, sur les 54 que compte le canton, dénombraient mardi des cas de Covid-19, ont indiqué hier la Chancellerie d’État et la cellule de crise Orccan. Au total, 137 résidents Des élèves d’un prestigieux institut ont fait tout faux balancier. Des cris de panique joyeuse retentissent quand la balançoire redescend vers la terre. Haute et illuminée, la structure était visible loin à la ronde dans la nuit. « Rappelons qu’on est en pleine pandémie et que nous, L’attraction avait été installée sur le campus. –ROSEY.CH Vidéo  : la fête foraine filmée par un témoin sur notre app. sont infectés par le virus, dont les 80% sont comptabilisés dans quatre homes. « Dans ces derniers, de nombreux collaborateurs sont également touchés, ce qui impacte fortement les forces de travail. La situation est notamment très tendue dans un home du haut du canton, où tous les résidents sont contaminés. Une quinzaine de membres du personnel est également infectée », ont indiqué les autorités. –ATS le petit peuple, ne pouvons pas nous adonner à ces loisirs avec nos enfants... Est-ce normal ? », s’offusque ce riverain. « Des gendarmes étaient en train de patrouiller quand ils ont été intrigués par des lumières », confirme la police cantonale. Rejoignant le site du Rosey, ils ont vu environ 35 ados profitant de l’attraction mise en place dans la cour de l’école. « Comme ils étaient plus de cinq et ne respectaient pas les distances, c’est une infraction à la loi cantonale », précise la police. Un rapport a été déposé à la préfecture. Contacté, le directeur de l’école n’avait pas donné suite à nos appels hier soir. Quant aux autorités rolloises, elles n’ont pas souhaité s’exprimer. –NATHALIE HUG Actu 3 Faux policiers, vrais voleurs Une retraitée zurichoise a été délestée au total de 100’000 fr. par de faux policiers. Le principal escroc avait prétendu que les bijoux et l’argent de la victime, une femme âgée de 69 ans, risquaient d’être dérobés. Le gang, qui avait agi en plusieurs phases, est recherché. Facture record pour la santé BERNE Près de 11,9% du produit intérieur brut (PIB) suisse passe dans les dépenses de santé. C’est plus que dans n’importe quel autre pays européen, constate l’office statistique européen Eurostat. En comparaison, l’Allemagne y consacre 11,5%, la France 11,3% et l’Italie 8%. La Suisse dépense ainsi 9030fr. par habitant chaque année pour la santé. La Norvège est la moins dépensière, avec 3250francs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :