20 minutes Genève n°2020-11-25 mercredi
20 minutes Genève n°2020-11-25 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-11-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,0 Mo

  • Dans ce numéro : sans pitié, Paris expulse ses migrants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Le spectacle démarre chaque soir à 18h30 en divers lieux de la ville, comme ici à la Riponne. –KEYSTONE Investisseur délesté en ligne SOLEURE Des cyberescrocs ont réussi à soutirer un demi-million de francs à un homme qui croyait placer son argent dans des monnaies numériques, a indiqué hier la police cantonale. Ils ont fait miroiter à leur victime des opportunités d’investissement offrant un bon rendement. Alléché par de juteux profits, le Soleurois a transféré 500’000fr. sur des comptes de divers établissements bancaires à l’étranger. 20 secondes Détenus en quarantaine GENÈVE La prison de la Favra a été placée en quarantaine, rapporte la « Tribune de Genève ». Un homme incarcéré le 13 novembre a été testé positif trois jours plus tard. Les détenus sont cantonnés dans leur étage. Repas et promenades se font par petits groupes. Religieux pas muselés LAUSANNE Les Églises peuvent poursuivre leur engagement en faveur de l’initiative « Entreprises responsables », qui sera soumise au peuple dimanche. Le Tribunal fédéral a rejeté les demandes de membres des Jeunes PLR. Pesticides dans le bio BERNE Globus a retiré de ses rayons des paquets de biscuits le « Pain croustillant bio Cracker Sesame Vilmas » et le « Pain croustillant bio Black & White Vilmas ». Leurs graines bio contiennent trop d’oxyde d’éthylène. Les clients sont appelés à ne pas les consommer. FRIBOURG Hier, un malfrat multirécidiviste a été jugé pour le brigandage de deux bijouteries et d’une banque, commis en 2016. « La France ne lui suffisait plus. Alors, il a élargi son terrain de jeu à la Suisse », accuse la procureure Catherine Christinaz. Hier à Fribourg, un quinquagénaire portugais a été jugé pour trois braquages. Si ces crimes étaient ses premiers ici, dans l’Hexagone, où il a grandi, il a passé la moitié de sa vie en prison. « Nous avons rarement vu des antécédents pareils », s’étonne le juge. Ses méfaits en Suisse remontent à 2016. En juillet, muni d’une arme factice, il a menacé les employées d’une bijouterie fribourgeoise et a contraint l’une d’elles, après avoir ligoté les autres, à l’aider à remplir ses sacs d’or, d’argent O Un braqueur comme le juge n’en avait jamais vu « La prison, c’est mieux en Suisse » Expert du monde carcéral, l’accusé a souligné que « les prisons sont mieux en Suisse. Les assistantes sociales et les gardiens se soucient des détenus, alors qu’en France, ils veillent juste à les garder au fond du trou. » Cet accompagnement lui a permis de se lancer dans une formation et d’imaginer une nouvelle vie. Il prévoit d’ouvrir un commerce au Portugal, avec le soutien d’une association de réinsertion. Salt a jugé que la consommation de ce client sortait de l’ordinaire. –ISTOCK Huit bâtiments mis en lumière VAUD La 9e édition du festival Lausanne Lumières a été lancée hier. Durant un mois, 40 œuvres seront projetées tous les soirs sur huit bâtiments emblématiques de la capitale vaudoise. « Nous voulons apporter une touche d’optimisme à cette année si particulière », a expliqué Julien Finkbeiner, directeur de la manifestation. Une trentaine d’artistes, majoritairement de la région, ont été impliqués dans ces projections lumineuses. Un reportage vidéo est à voir sur notre app. Le bandit avait été filmé par des caméras de surveillance. –DR liquide et de bijoux. Trois mois plus tard, c’est une banque qu’il a attaquée, avec un mode opératoire similaire. En décembre, il s’en est pris à une TÉLÉPHONIE Pas moins de 211Go de données en 18 jours en roaming  : la consommation d’un Tessinois de 25 ans, en Allemagne pour ses études, n’a pas plu à son opérateur. Salt a donc coupé sa connexion sans préavis, rapporte tio.ch/20minuti. ch. L’étudiant se dit « stupéfait », alors qu’il avait justement pris un abonnement illimité pour travailler et, « bien sûr, actu.20min.ch Sus à la drague non consentie Se faire draguer au boulot ? Oui, mais seulement si c’est consenti. C’est le message que veulent faire passer Genève et la Conférence suisse des délégués à l’égalité. Depuis hier, les entreprises suisses ont à disposition une formation en e-learning et un kit pour bannir le harcèlement sexuel au travail. Les outils mis à disposition se veulent concrets. bijouterie neuchâteloise. En tout, son butin s’élève à plus de 500’000 francs. « C’était tellement facile de faire des braquages en Suisse que je devais refaire un truc », a-t-il expliqué. Identifié grâce à l’ADN retrouvé sur une veste qu’il avait abandonnée, il a d’abord nié les faits. « Mais lorsque les policiers m’ont appris que l’une de mes victimes était une femme enceinte, j’ai eu un déclic. » Il est passé aux aveux et a contribué à l’enquête. Cette attitude et son bon comportement en prison ont incité la procureure à ne demander que 6 ans de prison, pour brigandage, extorsion, ainsi qu’infractions aux lois sur les armes et sur les étrangers. Verdict mardi prochain. –XAVIER FERNANDEZ Il utilisait à fond son forfait illimité pour regarder des films comme tout le monde ». Mais Salt rappelle que le forfait illimité se base sur « une utilisation normale surtout en roaming. Nos contrats sont clairs », précise sa porte-parole, Viola Lebel. Or, depuis juin, le Tessinois aurait utilisé l’équivalent de 2400h de musique ou 100h de vidéo sur Netflix, ce que l’opérateur juge tout sauf ordinaire. –DILL/MAN
MERCREDI 25 NOVEMBRE 2020/20MINUTES.CH Aider la planète en faisant revivre son vieux mobile ROMANDHE ROMANDIE L’assoce NoOPS organise une opération Green Friday et collecte les téléphones inutilisés. « Chaque smartphone d’occasion vendu, c’est un neuf qui n’est pas fabriqué. » Fort de cette maxime, Thomas Putallaz, président de l’association NoOPS (No Obsolescence Programmée Suisse), lance vendredi une collecte de mobiles usagés en Suisse romande pour le Green Friday – sorte d’anti-Black Friday visant la consommation responsable. « Nous allons installer une cinquantaine de boîtes de collecte dans diverses sociétés et collectivités publiques, dont la liste se trouve sur notre site », détaille-t-il. Les téléphones glanés seront remis à neuf par Réalise, entreprise genevoise qui forme par la pratique des candidats peu diplômés en vue Mort par intoxication dans un silo à pellets VAUD À la suite d’un problème technique, trois employés du Service de la sécurité civile et militaire à Gollion sont descendus hier matin dans le silo à pellets de l’installation de chauffage du bâtiment et ont L’atelier de Réalise où revivent les natels récupérés dans la boîte. –JEF été intoxiqués au monoxyde de carbone. Deux d’entre eux ont été retrouvés inanimés au sol. Malgré l’intervention des secours, un Suisse de 60 ans est décédé sur place et un Italien de 49 ans a été acheminé aux HUG par la Rega. Sa vie est en danger, indique la police. Le troisième employé, un Italien de 52 ans, a réussi à s’extraire du silo. Ses jours ne sont pas menacés mais il a aussi été hospitalisé. Cheffe du Département de l’environnement et de la sécurité, Béatrice Métraux s’est rendue sur place. Des mesures d’accompagnement pour le personnel et les astreints à la PC ont été mises sur pied. –ATS Le bâtiment a été évacué pour des raisons de sécurité. –DR Le Paléo grugé par des arnaqueurs Cinq larrons, dont plusieurs ex-bénévoles du festival, qui avaient réussi deux ans de suite à écouler de faux abonnements du Paléo, seront jugés à Nyon (VD) aujourd’hui en procédure simplifiée, relate « 24 heures ». Selon l’accord conclu entre les parties, ils écoperont de peines allant de 8 à 24 mois avec sursis et devront rembourser le préjudice subi, à savoir 64’380 francs. de leur insertion sur le marché de l’emploi. « En Suisse, huit millions de téléphones dorment dans les tiroirs, expose son directeur, Jérôme Despont. Rien qu’à Genève, nous en traitons 150’000 par an, dont 90% peuvent être reconditionnés. » Partenaire de NoOPS et Réalise, l’entreprise Recommerce en vend 60’000. « Ils sont 100% fonctionnels et réinitialisés, et coûtent 20% à 50% moins cher que le modèle neuf », précise Jérôme Grandgirard, directeur. Ceux que le client suisse délaisse partent à l’étranger. « Pour l’environnement, mieux vaut remettre en circulation que recycler, plaide Thomas Putallaz. On économise des ressources et on réduit les émissions de CO2 liées à la fabrication. » Et pour ceux qu’un déplacement freine, NoOPS leur envoie des enveloppes affranchies  : y glisser son vieux smartphone suffit. –JÉRÔME FAAS Les contaminations 4241 cas C’est le nombre de personnes positives au Covid-19 recensées en Suisse ces dernières 24 heures. Mais le nombre de nouveaux cas diminue de moitié toutes les deux semaines. Surtout, le taux de reproduction du virus, qui était encore de 0,9 il y a dix jours, a baissé à 0,78. VAUD Après douze années de gestation, un campus dévolu à la santé verra le jour à Chavannes-près-Renens, non loin de l’Université de Lausanne. « C’est un projet d’envergure, un véritable morceau de ville qui va être construit rit, eeé e Actu 3 La contestation Après le pied du Jura et le tunnel du Gothard, les CFF veulent rendre obligatoire la réservation pour les vélos dans les Intercity. L’Association transports et environnement dénonce « un obstacle à l’utilisation des transports publics ». Une terroriste dans le magasin ? TESSIN Scène de terreur, hier dans un grand magasin de Lugano. Une Suissesse de 28 ans a attaqué deux clientes avec un couteau. Selon le site tio.ch/20minuti.ch, les victimes ont été touchées à la gorge. L’une a subi de graves blessures, mais sa vie n’est pas en danger. L’autre a été blessée superficiellement. La femme, domiciliée dans la région, a été maîtrisée par un couple de clients avant d’être arrêtée par la police. Les autorités tessinoises n’excluent pas un acte terroriste. Un campus consacré aux métiers de la santé pour un budget total d’environ un demi-milliard de francs », a déclaré hier le conseiller d’État Pascal Broulis. Ce sera « un pôle de compétences et de référence nationale » pour les métiers de la santé, a ajouté sa collègue Rebecca Ruiz. D’ici à 2025, les Côtes de la Bourdonnette accueilleront plus de 3000 étudiants et 600 logements. –DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :