20 minutes Genève n°2020-11-16 lundi
20 minutes Genève n°2020-11-16 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-11-16 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : Hamilton fait aussi bien que Schumi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus, 20 secondes Ministre en isolement GENÈVE Thierry Apothéloz a été testé positif au Covid-19 vendredi. En quarantaine depuis mercredi, le conseiller d’État restera en isolement jusqu’au 21 novembre. Il est le 4e ministre touché par le virus après Antonio Hodgers, Nathalie Fontanet et Pierre Maudet. Des sous pour Rock’Oz VAUD Le Conseil communal d’Avenches a décidé jeudi soir de soutenir ses deux principales manifestations culturelles. Les festivals Rock Oz’Arènes et Avenches Tattoo, annulés cet été en raison du coronavirus, recevront 50’000 francs chacun. Tenanciers dénoncés VAUD Vingt-six personnes ont été signalées à la préfecture de Lausanne pour avoir participé à une manif mardi, selon « 24 heures ». Une centaine de cafetiers avaient dressé 87 tables vides sur la place Saint-François pour attirer l’attention sur leur situation. Rouvrir les commerces GENÈVE Une majorité de la commission législative du Grand Conseil a appelé vendredi le Conseil d’État à revoir sa position sur la fermeture des commerces non essentiels. Ces élus dénoncent une « concurrence déloyale » des autres cantons. gm\SANTÉ Avec la deuxième vague, les émotions peuvent décupler en cette période morose. Les psys donnent des astuces. 11"Ineelmil Ceà Passage à l’heure d’hiver, jours qui raccourcissent, arrivée du froid : le mois de novembre n’est d’ordinaire pas la période la plus dynamique. On parle du « blues de novembre ». Et cette année, il est accentué par la deuxième vague de Covid-19. La psychologue Florine Oury parle d’« un effet de longueur qui commence à devenir pesant, mêlé à un climat de peur, de ras-le-bol généré par un surplus d’infos, souvent contradictoires ». Les chiffres en témoignent : « Selon une enquête menée auprès de nos membres, 46% déclarent que les demandes de conseils et de thérapies psychologiques ont augmenté, surtout après l’été, et 71% indiquent devoir refuser des patients parce qu’ils n’ont plus de disponibilités. C’est alarmant », déclare Stephan Wenger, coprésident de la Fédération suisse des psychologues (FSP). ami" Iteelme La Main Tendue fait état d’une hausse de 3% des appels en septembre par rapport à 2019 à la même période. Il ne semble pas y avoir de remède miracle à cette période d’incertitude. Mais Marion Coriton, psychologue et fondatrice des PsySolidaires, y voit « tant un challenge qu’une actu.20min.ch Quand le Covid s’ajoute au « blues de novembre » Compenser le manque de lumière Les manifestants ont traversé la ville sans causer d’incident. –DRA L’effet de longueur qui devient pesant est mêlé à un climat de peur et de ras-le-bol. –ISTOCK « Le manque de lumière est en partie responsable de la dépression hivernale », explique Stephan Wenger. Pour pallier ce manque, Florine Oury a une astuce : la luminothérapie. Selon elle, « dans certains cas, une vingtaine de minutes d’exposition à une lampe de luminothérapie par jour peut aider à améliorer l’humeur perturbée ». Le coprésident de la FSP pense que « l’exercice physique à l’air libre peut aussi aider » à traverser cette période morose. 56% C’est la hausse des ventes d’antidépresseurs enregistrée en mars lorsque la Confédération a annoncé le confinement. réelle opportunité pour inventer de nouvelles manières d’être ensemble et d’être avec soimême ». En plus d’entretenir des contacts sociaux par téléphone ou vidéo, de se distraire et de se détendre, les psychologues conseillent de se fixer des objectifs. Car « avoir un but, un prochain événement dont on se réjouit, est un signe de bonne santé psychique », assure Stephan Wenger. –LAUREN VON BEUST Bientôt un soutien psychologique gratuit ? Une manif interdite défile dans les rues GENÈVE Présenté comme un acte de soutien aux commerces fermés par les mesures anti-Covid, un défilé non autorisé a réuni environ mille personnes, samedi. Lilly pleurait son institut de massage : « J’ai dû fermer lors du premier confinement. Maintenant, je suis à terre. » Beaucoup sont surtout venus dénoncer le port du masque, un « complot organisé » de l’État ou le « mensonge » du Covid. Malgré son interdiction, la marche a duré 1h30. La police dit avoir agi « avec proportionnalité. Vu la foule, empêcher le défilé risquait de créer davantage de soucis. » Elle a relevé des identités et interpellé deux meneurs présumés. –DRA Une centaine de personnes ont protesté hier à Sion contre les mesures anti-Covid. La police a dissous la manifestation. Au printemps, Florine Oury avait fondé le service COVID19-Soutien, grâce auquel plus de 670 personnes ont été accompagnées par des psychologues bénévoles durant deux mois et demi. La plateforme a fermé lorsque la vie a repris son cours, soit à la fin du semi-confinement. Mais avec cette deuxième vague, la psychologue romande réfléchit actuellement à un autre moyen d’offrir du soutien psychologique gratuit et anonyme. Il pourrait ressembler à COVID19-Soutien et être hébergé par la plateforme PsychoApp. Déficit de soins pour les enfants Les enfants souffrent des restrictions liées à la pandémie. Les pédiatres ont constaté que, par crainte du virus, les parents évitent les hôpitaux et les cabinets pédiatriques, selon « SonntagsBlick ». Les examens préventifs et les rendez-vous de vaccination sont aussi fréquemment annulés.
LUNDI 16 NOVEMBRE 2020/20MINUTES.CH Les fermetures 14 C’est le nombre d’établissements ayant été bouclés sur ordre des autorités genevoises, depuis deux semaines. Ces restaurants, magasins ou encore salons de massage ont violé les règles de confinement. Plus de 800 contrôles ont été menés et une centaine d’amendes infligées depuis le début du mois. L’intervention de police est à voir sur notre app. Une arrestation vue 70’000 fois LAUSANNE Samedi vers 1h30, la police est intervenue à Beaulieu où une septantaine de personnes participaient à une fête sauvage (lire aussi en page 6). Si la plupart ont alors quitté les lieux, « plusieurs personnes sont restées et des interpellations ont dû être effectuées, dont une pour un individu provoquant, prenant à partie la police et ne se laissant pas identifier ». Cette arrestation a été filmée et postée sur Instagram. Dimanche, elle avait été vue plus de 70’000 fois. VALAilS VALAIS Un protocole Covid a empêché une mère de recevoir des nouvelles de son fils, victime d’un grave accident. Mardi, un Valaisan de 26 ans s’est grièvement blessé en tombant d’un fourgon en mouvement (notre édition de jeudi). Il a été conduit d’urgence à l’Hôpital du Valais, à Sion. Mais alors qu’il se débattait entre la vie et la mort, sa mère désespérait d’avoir des nouvelles. « L’hôpital refuse de m’expliquer quoi que ce soit. Officiellement, c’est son père qui est le référent et il n’y a qu’à lui qu’on explique tout. Toutefois, les informations qu’il me transmet ne sont que très lacunaires », déplore la maman. L’association Solid’ère est active dans le quartier lausannois de Malley. –KEYSTONE 7741011111111111110iunnee.., Coronavirus 3 Privée de nouvelles de son fils entre la vie et la mort Aide alimentaire : la 2e vague arrive VAUD Les organismes d’entraide, déjà très sollicités depuis l’arrivée du coronavirus, doivent redoubler d’efforts. C’est le cas par exemple de l’association lausannoise Solid’ère, lancée en juin pour répondre à la crise. « De 70 sacs au début, nous sommes passés aujourd’hui à une distribution de 250 sacs chaque dimanche. Nous sommes prêts à monter jusqu’à 300 », a expliqué hier son vice-président et porteparole, Corentin van Dongen, interrogé par Keystone-ATS. Inciter les Suisses à se faire vacciner CAMPAGNE Malgré la situation actuelle, le peuple semble frileux à l’idée de se faire vacciner contre le coronavirus : seuls 16% des habitants le feraient immédiatement si un vaccin était approuvé en Suisse, révélait début novembre un sondage SSR. De quoi pousser la Confédération à agir, elle qui Pour l’heure, aucun vaccin contre le Covid-19 n’a encore été homologué. –AFP prépare une campagne de sensibilisation pour accroître la volonté des Suisses de se faire vacciner, rapporte la « SonntagsZeitung ». Andreas Widmer, de l’association des experts en maladies infectieuses, n’est pas convaincu de l’efficacité d’une telle campagne. Son idée : faire en sorte que les voyages à l’étranger en avion ou en bus ne soient autorisés qu’aux personnes vaccinées ou testées négatives. –ATS/OFU À son arrivée à l’Hôpital du Valais, le jeune homme était en danger de mort. –KEY Joakim Faiss, collaborateur spécialisé de l’Hôpital du Valais, explique : « La procédure habituelle veut que la famille soit accueillie et informée de la situation à l’hôpital. Cela n’étant pas possible en raison de l’actuelle pandémie et afin d’éviter la multiplication des appels téléphoniques, il a été décidé d’informer une personne référente par famille de l’état de santé des personnes hospitalisées. Charge à elle d’informer ensuite les autres membres de la famille. » Logique sur le papier, la démarche n’est pas si simple dans la réalité. « En l’espèce et en raison d’une situation familiale conflictuelle, la transmission de ces infos aux autres membres ne s’est pas faite », concède-t-il. La maman a tenté d’expliquer la situation à différents services de l’hôpital. Elle a bien fait d’insister. Une solution alternative a pu être trouvée vendredi. « Je recevrai désormais les informations un jour sur deux, en alternance avec le papa. C’est un bon compromis ! » –XAVIER FERNANDEZ Ï-777 Tout le pays au régime romand ? Si la situation ne s’améliore pas, les experts de la Confédération (task force) estiment qu’il serait judicieux de fermer pour huit semaines les restaurants, bars et musées dans tout le pays, ainsi que d’annuler les concerts, rapporte la « SonntagsZeitung ». En outre, les réunions privées devraient être limitées à deux ménages.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :