20 minutes Genève n°2020-11-03 mardi
20 minutes Genève n°2020-11-03 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-11-03 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : Vaudoise au sommet du trail mondial.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Le teasing Le Conseil d’État vaudois a tenu hier une séance extraordinaire concernant la pandémie de Covid. Il indique qu’il communiquera ses décisions « en principe ce mercredi ». Le Canton doit également informer, jeudi, sur les volets économique et financier liés à la crise. Ils se tuent en fuyant la police FRIBOURG Un automobiliste de 31 ans s’est enfui à vive allure à la vue d’un contrôle de circulation, hier vers 3h à Guin. Deux patrouilles l’ont pris en chasse mais l’ont perdu de vue. Elles ont retrouvé la voiture en feu, encastrée dans le mur en béton d’une grange. Malgré les soins prodigués immédiatement, le conducteur et la passagère avant, âgée de 30 ans, sont décédés. Les quatre autres occupants, deux hommes de 19 ans, un de 17 ans et une femme de 28 ans, ont été blessés. GEAVE GENÈVE Juste avant de reconfiner, les salons de coiffure et de beauté ont été pris d’assaut. Leurs propriétaires craignent de ne jamais pouvoir rouvrir. 0 Protégés aussi en Europe APPELLATIONS Au bénéfice d’une indication géographique protégée (IGP) suisse, le « Jambon cru du Valais », le « Lard sec du Valais » et la « Zuger Kirschtorte » sont désormais aussi protégés des imitations ou de l’usage frauduleux de leur appellation dans l’Union européenne (UE). En contrepartie, Berne doit protéger 77 dénominations européennes supplémentaires. Un accord en ce sens est entré en vigueur le 1er novembre. L’emploi de l’appellation de la tourte au kirsch zougoise dans l’UE sera toutefois autorisé pendant deux ans encore. Depuis fin 2011, Berne et Bruxelles se garantissent le respect mutuel de leurs appellations respectives. Vingt-huit produits suisses sont sur cette liste, tandis que 1200 dénominations de l’UE et de la Grande- Bretagne sont protégées en Suisse. –ATS La tourte au kirsch de Zoug fait partie des spécialités qui ne pourront plus être imitées en Europe. –KEYSTONE actu.20min.ch Plein de clients mais peur du vide chez les coiffeurs « Je t’apporterai un sandwich », propose la cliente de Nancy. Sourire de l’employée de l’institut BibaBeauty, privée de pause hier. Pas le temps : il fallait travailler avant que les affaires soient réduites à néant. Clos les lundis, l’endroit a pourtant ouvert. « Les réservations ont afflué dans la foulée de l’annonce de l’État de Genève, dimanche », selon la propriétaire Biba Duparc. Depuis hier à 19h et pour un mois minimum, Genève a fermé ses commerces non essentiels, en raison du rebond du Covid. À voir sur notre app : la réaction des cafetiers. Hier au travail, aujourd’hui à l’arrêt, les coiffeurs appellent à l’aide. –DRA Chez le barbier Zuco, « on a dû refuser des dizaines de clients », rembobine le patron, Suhel Malla. À la tête de Mady Coiffure, à Lancy, Virginie Arbache a trouvé des créneaux pour ses habituées. « Il me fallait une teinture. Avec mes cheveux blancs, pas question sinon de sortir de chez moi », rigole Marivi. « J’ai pris des précautions esthétiques », résume le client d’un autre salon. Dans la branche, déjà plombée par le confinement du printemps, l’inquiétude règne. « Je n’ai pas dormi de la nuit, avoue Biba Duparc. Je ne peux pas m’endetter davantage. Il ne nous faut pas des prêts, mais Les établissements recevant du public resteront portes closes. –KEY On ferme aussi les restos NEUCHÂTEL À son tour, le canton durcit les mesures de lutte contre le Covid-19. Dès demain à 23h, les bars, restaurants, lieux de spectacles ou musées seront fermés. Les cérémonies religieuses sont aussi inter- Délai trop court Si les commerçants comprennent l’urgence de la crise sanitaire, ils dénoncent le timing du Conseil d’État. « Annoncer les fermetures dimanche pour le lendemain, c’est trop court, s’énerve Biba Duparc. Pourquoi ne pas l’avoir fait avant le week-end ? » Joseph Isgro acquiesce. « Ça aurait laissé du temps pour s’organiser. » Chez Roxane Esthétics, il restait de la place hier : « Je travaille seule, illustre la patronne, je n’ai pas eu le temps de déplacer des rendez-vous agendés la semaine. » des aides à fonds perdus. » L’amertume a aussi gagné les professionnels de la coiffure et des soins esthétiques. « Il n’y a pas eu de cluster chez nous. On porte des masques, on a réduit le nombre de clients présents, on désinfecte, énumère Virginie Arbache. Et on doit fermer ? C’est rude ! » –DAVID RAMSEYER dites, sauf les obsèques. Ce dispositif est prévu au moins jusqu’au 22 novembre. En revanche, les commerces, y compris « non essentiels », ne font l’objet d’aucune nouvelle restriction pour l’instant. Les antitabac 67% C’est la part des Suisses qui veulent interdire la publicité pour les produits du tabac, selon un sondage publié par la Ligue pulmonaire suisse. L’accoutumance au produit est la première raison donnée par les sondés pour justifier l’interdiction, suivie de la protection de la jeunesse.
MARDI 3 NOVEMBRE 2020/20MINUTES.CH Un feu de container déclenche l’alarme PRILLY (VD) Déjà secoués par un drame familial la semaine passée, les habitants ont vécu des moments de frayeur dans la nuit de dimanche à lundi, quand une sirène d’alarme a retenti vers minuit. « Entendre une sirène lors des exercices, on a l’habitude. Mais en pleine nuit, c’est très inquiétant », se plaint une citoyenne. La frayeur provoquée par la sirène BOUDRY QN1E1 (NE) Les deux organisateurs d’une soirée en forêt cet été ont payé cher leur soif de danser. Avec le retour en force des mesures, les fêtards sont désormais avertis. La discrétion n’assure pas toujours l’impunité. C’est ce qu’ont appris deux jeunes Neuchâtelois de 24 et 25 ans. Le duo vient d’être condamné pour avoir organisé une fête sauvage dans une forêt de Boudry le 18 juillet dernier. De midi à 20h, la sono hurlait, bière et rhum coulaient à flots et à (très) bon prix, sans qu’aucune autorisation n’ait été accordée. Mais le problème principal résidait dans les lacunes du plan de protection mis en place Femme à la tête des protestants L’Église évangélique réformée de Suisse a élu Rita Famos (photo) hier à sa présidence lors d’un synode d’automne virtuel. La pasteure zurichoise a obtenu la majorité absolue au premier tour de scrutin, pour un mandat d’un an. C’est la première fois qu’une femme dirige une Église au niveau national en Suisse. a aussi gagné les habitants des communes environnantes. Peu avant l’alarme, un incendie s’était produit aux abords immédiats du collège. « Un feu de container a provoqué un courtcircuit sur un boîtier, qui a déclenché la sirène. Il s’agit d’une fausse alarme due à un problème technique », a confirmé Florence Frei, chargée de presse à la police vaudoise. –APN Amendés pour une fiesta sauvage en plein Covid-19 contre le Covid-19. Si du gel hydroalcoolique était à disposition, il n’y en avait pas en suffisance, et aucun dispositif de traçage n’était prévu. « De plus, les organisateurs n’ont SUISSE Depuis samedi, la Suisse est balayée par un courant chaud de sud-ouest. Résultat : le mois de novembre débute avec des températures record. La nuit de dimanche à lundi a même été par endroit la plus chaude depuis le début des mesures, selon le service météo de la télévision pas obéi aux injonctions de la police », précise le procureur qui s’est occupé du dossier. Les deux jeunes ont écopé d’une amende de 500 francs chacun. Ils devront en outre se Les mesures de protection sanitaire étaient insuffisantes. –ISTOCK partager les frais de procédure, qui se montent à 1500 francs. À l’heure où les restrictions de rassemblements dans les espaces publics et privés sont réintroduites dans le canton, voilà qui devrait faire réfléchir les organisateurs potentiels de soirées sauvages. À noter que c’est dans une soirée illégale du même type qu’un jeune de 20 ans avait trouvé la mort dans les gorges de l’Areuse, en septembre. Il avait fait une chute en cherchant à rallier la fête, qui accueillait 150 personnes. Le porte-parole de la police neuchâteloise déclarait à l’époque qu’il était difficile d’évaluer le nombre de fêtes sauvages qui se tiennent depuis l’émergence du Covid-19, mais que « le phénomène était en augmentation ». –FRANCESCO BRIENZA Actu 3 Comme ici à Charmey (FR), les Suisses ont été nombreux à profiter de la douceur ce week-end. –KEYSTONE Novembre commence très chaudement alémanique SRF. À Fahy (JU), par exemple, la température n’est pas descendue au-dessous de 15,3 degrés de toute la nuit. Le précédent record datait de 2015 avec 12,2 degrés. Le record national absolu de 24,6 degrés, mesuré à Lugano (TI) en novembre 1964, n’a en revanche pas été battu. 20 secondes Le oui se maintient SUISSE La deuxième vague du sondage « 20 minutes »/Tamedia sur la votation du 29 novembre diffère peu de la première. Les deux objets, soit l’initiative pour des multinationales responsables et celle sur le financement des producteurs de matériel de guerre, seraient acceptés à 57% et 51%. Tests rapides retardés GENÈVE Ils devaient être disponibles depuis hier, avait promis mercredi passé le Conseil fédéral. Mais pour l’heure, les tests Covid-19 qui livrent leur résultat en 15 minutes ne sont pas encore en pharmacie. Il faudra probablement patienter au moins deux semaines. Swiss offre son appui CORONAVIRUS Les équipes chargées de tracer les cas contacts de Covid-19 dans le canton de Zurich bénéficient d’un soutien inattendu : des hôtesses de l’air et des stewards de la compagnie aérienne Swiss ont été mobilisés pour venir les aider.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :