20 minutes Genève n°2020-10-23 vendredi
20 minutes Genève n°2020-10-23 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-10-23 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : dur dur de créer pendant la crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus Elle passe son week-end en pensant être négative LAUSANNE Une patiente dépistée vendredi dernier a été victime d’une erreur d’analyse. Un correctif est arrivé après trois jours. Vendredi dernier, une Vaudoise a effectué un test de dépistage à Unisanté Flon. Dans la soirée, on l’a informée qu’elle était négative. Mais lundi, le service du médecin cantonal a pris contact avec elle. « On m’a dit que j’étais positive au Covid-19 et qu’il y avait eu une erreur. Après trois jours, je suis un peu choquée que l’on m’annonce cela comme ça, lance la patiente, qui n’a toujours aucun symptôme. Imaginez si j’avais rencontré du monde le week-end ! » Contacté par « 20 minutes », le CHUV affirme « qu’il n’a pas connaissance de ce cas, de même que l’Office du médecin cantonal » et « qu’il n’y a pas eu d’erreur de laboratoire Tests négatifs jetés « Jusqu’à récemment, tous les échantillons étaient gardés pour qu’on puisse les réanalyser si nécessaire. Aujourd’hui, on ne garde que les positifs, les négatifs étant jetés après quelques jours », confie Gilbert Greub. « Un deuxième test est effectué si on n’obtient aucun résultat, par exemple lors d’une panne de machine, ou si les contrôles positifs ou négatifs sont invalides. Mais cela se fait toujours avant d’avoir rendu un résultat au patient », ajoute le CHUV. documentée concernant le SARS-CoV-2 depuis que le test RT-PCR est en place ». Frank Bally, médecin-chef au service des maladies infectieuses à l’Hôpital du Valais, émet des hypothèses  : « La transcription du résultat étant manuelle, une erreur peut survenir à ce moment-là. Ou il On estime à 4% le taux de faux négatifs, selon le CHUV. –ISTOCK Dans certains pays (ici en Syrie), la contamination de masse a eu des effets dévastateurs. –GETTY À la rescousse des pays les plus fragiles BERNE Près de 1,9 million de francs avaient été récoltés jeudi en début de soirée dans le cadre de la journée de solidarité de la Chaîne du Bonheur. L’objectif était de rassembler des dons pour aider les personnes touchées par la pandémie de coronavirus dans le monde. « Dans les pays fragiles, cette crise accroît les inégalités sociales et la pauvreté », a déclaré la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, lors du lancement de cette collecte. peut s’agir d’un problème technique au moment du prélèvement. » À l’Institut central des hôpitaux valaisans, le numéro de téléphone du patient est la principale source d’erreur  : « Il arrive qu’il soit erroné et que le résultat du dépistage parte vers un mauvais patient. Ou alors que deux personnes se partagent le même numéro. La vérification prend du temps. » Chef de service et directeur de l’Institut de microbiologie du CHUV, Gilbert Greub complète  : « Parmi les tests PCR, on estime à environ 4% le taux de faux négatifs, généralement dus à un prélèvement de qualité insuffisante. » –LAUREN VON BEUST GENÈVE Les EMS du bout du lac ne veulent pas d’une suspension des visites telle que le Valais en a décidé. « Elles font partie de la nourriture des résidents, défend Nicolas Walder (photo), président de la Fegems, faîtière des établissements médico-sociaux. La leur supprimer plusieurs mois est impensable. Or, la situation va durer. » Il défend des mesures ciblées, malgré les 40 cas de résidents positifs annoncés mercredi. Ils se concentrent dans huit établissements sur 54. Dans l’un d’eux, il en a été dénombré vingt (les visites y sont suspendues jusqu’à la fin, actu.20min.ch La liste rouge C’est toute la Suisse, et non plus certains cantons, qui figure désormais sur la liste des pays à risque du Gouvernement allemand. On y trouve aussi la Pologne, presque toute l’Autriche et une grande partie de l’Italie. Elle entre en vigueur samedi. Renforts face à la deuxième vague FRIBOURG L’Hôpital fribourgeois (HFR) se prépare pour faire face à la recrudescence des hospitalisations en lien avec le Covid-19. Le personnel des soins intensifs et de médecine interne a été renforcé. L’institution a fait une demande pour bénéficier du soutien de la Protection civile. D’autant plus que les absences pour cause de maladie ou de quarantaine se multiplient au sein du personnel. Toutefois, l’HFR ne prévoit pas de réduire l’activité chirurgicale tant que la situation pandémique le permettra. Neuchâtel  : interventions reportées Le Réseau hospitalier neuchâtelois va repousser dès lundi les interventions chirurgicales non urgentes, pour une durée de sept jours au moins. Cette mesure est dictée par le besoin croissant en personnel et en lits en raison de la pandémie. Les patients concernés seront informés ces prochains jours. Les EMS tiennent à garder les visites du mois). Dans quatre autres, un seul cas a été recensé. Par ailleurs, 30 EMS déplorent des absences de personnel liées au Covid-19. Nicolas Walder assure néanmoins que « la situation est sous contrôle ». –JEF –P. ABENSUR/TDG
–AFP VENDREDI 23 OCTOBRE 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 Nous avons freiné, mais pas bloqué SUISSE « La courbe des hospitalisations est exactement la même qu’au printemps », a asséné mercredi Arnaud Perrier, directeur médical des HUG. Toutes les obligations et tous les efforts fournis n’ont-ils servi BERNE Alain Berset et les ministres de la Santé ont appelé ensemble à un renforcement des mesures sanitaires pour éviter d’en arriver à un lockdown. à rien ? Selon Antoine Flahault (photo), directeur de l’Institut de santé globale de l’Université de Genève, le taux de reproduction est actuellement moins élevé qu’en mars  : 1,4 contre 3 en Europe à l’époque. « Nous avons donc réussi à freiner substantiellement la propagation de l’épidémie, mais insuffisamment pour la bloquer. » Pour le professeur, on ne peut pas reprocher aux Suisses « de s’être trop relâchés ». Néanmoins, il préconise désormais des « mesures de confinement, au moins partielles et limitées dans le temps », pour reprendre le contrôle de l’épidémie. –MPO La lettre ouverte 3035 C’est le nombre de signataires d’une lettre ouverte adressée au Conseil fédéral. À l’initiative d’Amnesty International, ils demandent une évaluation des impacts de la pandémie sur le personnel soignant. Les cantons doivent redoubler d’efforts pour lutter contre le coronavirus. C’est impératif au vu de la dégradation marquante de la situation épidémiologique, ont martelé jeudi le ministre de la Santé, Alain Berset, et le président des directeurs cantonaux de la Santé, Lukas Engelberger. Il s’agit de rendre obligatoire le port du masque au travail, d’imposer des restrictions sur les rassemblements dans l’espace public, de mieux régler les activités de loisirs et sportives ainsi que d’imposer des mesures plus strictes à la restauration. Le Valais a pris des décisions drastiques, a rappelé le conseiller d’État bâlois devant la presse à Berne. D’autres suivront, car la situation est « très grave ». En effet, certains hôpitaux sont à la limite de leurs capacités, a-t-il précisé. « Toute la situation évolue vers du moins bon », a renchéri Alain Berset, l’air grave. Le gouvernement consultera au Le Gouvernement bâlois estime que les mesures de protection seraient impossibles à appliquer. –KEYSTONE Pas de feu d’artifice pour fêter Nouvel-An BÂLE Les autorités de Bâle-Ville renoncent aux traditionnels feux d’artifice de Nouvel-An en raison de la pandémie. Le nombre maximum de personnes autorisées par événement est désormais fixé à 1000 dans la cité rhénane, rappelle Tout faire pour échapper à un nouveau confinement Pour Alain Berset, « la situation évolue vers du moins bon ». Retrouvez toute l’actualité de la pandémie sur notre app. cours des prochains jours les cantons, en vue des annonces prévues mercredi prochain. « Nous sommes tous d’accord qu’il faut ralentir la pandémie et retrouver le contrôle de la situation. Mais cela ne doit pas passer par un confinement. Personne n’en veut », a encore asséné Lukas Engelberger. Les –KEYSTONE Et les tests rapides ? Alain Berset a annoncé que la mise au point des tests rapides progressait favorablement. Ils pourront donc bientôt être utilisés. Cependant, ils ne serviront que dans le cadre du suivi de la pandémie. Il n’est pas question de tester des gens à la frontière ou dans des entreprises en particulier. Le Conseil fédéral ne veut toutefois pas agir sans consultation. Lukas Engelberger a assuré, de son côté, que les cantons continueraient d’assurer le traçage des contacts. cantons ne seraient pas prêts, selon lui, à assumer l’ensemble des dommages économiques causés par le Covid-19. Mais ils seraient déterminés en revanche à prendre toutes les mesures qui s’imposent, même si elles devaient se révéler difficiles sur le plan économique. –ATS le Conseil d’État. En outre, les mesures de protection nécessaires seraient impossibles à appliquer. Le Canton et le mécène qui finance l’événement chaque année se sont entendus pour y renoncer cette fois-ci. 20 secondes Onze décès de plus BERNE La Suisse et le Liechtenstein comptaient jeudi 5256 cas supplémentaires de Covid-19 en 24 heures, selon les chiffres de l’OFSP. Onze décès de plus sont à déplorer et 106 malades ont été hospitalisés. Le pays compte 434,8 nouvelles infections pour 100’000 habitants en 14 jours. Frontaliers couchés tôt FRANCE Trente-huit nouveaux départements français seront soumis à un couvre-feu depuis samedi, dont l’Ain et la Haute-Savoie. Autrement dit, dès ce week-end, les frontaliers seront priés de rester chez eux entre 21h et 6h, sauf en cas d’activité professionnelle ou de déplacement impératif. Course annulée à la der VAUD Le Lausanne Marathon qui devait se dérouler dimanche est annulé. L’évolution de la pandémie a contraint les organisateurs à prendre cette décision, « après concertation et d’entente avec le chef du Département de l’économie, de l’innovation et du sport, Philippe Leuba », indique un e-mail reçu jeudi soir par les participants.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :