20 minutes Genève n°2020-10-12 lundi
20 minutes Genève n°2020-10-12 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-10-12 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Roland-Garros sourit à Rafael Nadal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
–DR 4 Régions, Accord entre Orllati et Nicod CHAVANNES-PRÈS-RENENS (VD) Bernard Nicod et Avni Orllati ont trouvé un accord pour le projet des Cèdres (photo), à l’origine d’un conflit datant de 2016. Le premier vend sa participation au second, qui réalisera le projet sur les terrains dont il devient le seul propriétaire. Pour sa part, le groupe Bernard Nicod se chargera en exclusivité de la vente et de la gérance des bâtiments à construire. L’attaque Une vache allaitante a chargé quatre femmes qui se promenaient hier dans un pâturage de Rebeuvelier (JU). La Rega a dû transporter l’une d’elles, blessée au ventre, à l’hôpital de Delémont. SUHSSE SUISSE ROMANDE Opérée en février, une femme a été virée pendant son arrêt maladie, puis réintégrée. Mais elle n’a plus perçu de salaire depuis avril. Julie* a subi une intervention chirurgicale en février à cause d’un kyste ovarien. La trentenaire, active dans la pub, n’est pas allée au bout de ses trois semaines d’arrêt maladie. « Malgré quatre incisions dans le ventre, j’ai repris le travail plus tôt que prévu, au bout de deux semaines. Mais, à mon retour, je ne pouvais plus me connecter au système  : mes accès avaient été désactivés. Mon supérieur est venu me voir pour me notifier mon licenciement avec effet immédiat. Il m’a dit  : ton absence nous a mis dans la m… Prends tes affaires et pars. » Julie tombe des nues mais n’abdique pas  : elle refuse le licenciement car elle sait que ce procédé est illégal en cas d’arrêt maladie. Mais en mars, Julie est réintégrée par sa boîte. geneve.20min.ch « Pour mon employeur, je suis une vieille chaussette » Ébranlée par ses mésaventures, Julie est tombée en dépression. –ISTOCK « Traitée comme une vieille chaussette qu’on jette et qu’on reprend malgré mes 14 ans d’ancienneté, au gré des sub­ Une voiture folle emboutit un restaurant GENÈVE Pour une raison inconnue, une conductrice s’est encastrée dans l’entrée de L’Éléphant dans la canette, à Plainpalais, samedi peu avant 18h. Cette Suissesse, née en 1960, a été blessée par le choc et conduite à l’hôpital. « Son pronostic vital n’est pas engagé. Heureusement, personne d’autre n’a été touché », a précisé Joanna Matta, porte-parole de la police cantonale. La rue de l’École-de-Médecine a dû être fermée à la circulation le temps de l’intervention. ventions versées par les autorités en raison de la pandémie, je suis tombée en dépression », explique-t-elle. Le patron  : « Je dis et fais comme je veux » Contacté, le directeur de l’entreprise de pub s’est montré très hautain.Après des allusions salaces sur la vie privée de sa collaboratrice, il a été invité à se prononcer sur les faits reprochés. « Si vous n’avez pas compris que je dis et je fais comme je veux, c’est que vous L’automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule sur l’avenue du Mail et a raté le virage. –DR Sur notre app, les pompiers maîtrisent une fuite d’eau sur les lieux du sinistre. êtes bouché. Écrivez une seule ligne et je dépose plainte. Ensuite, je viens vous trouver », a-t-il menacé avant de raccrocher. Lui aussi collaborateur de la boîte, le père de l’employée s’est offusqué du traitement réservé à sa fille. Il vient de recevoir une lettre de licenciement. NEUCHÂTEL Un Pakistanais de 24 ans avait l’habitude de s’asseoir dans le train devant des filles, parfois très jeunes, pour se masturber en les regardant fixement. Les faits, qui se sont déroulés sur la liaison Neuchâtel­La Chaux-de-Fonds entre février et mars 2019, concernent au moins trois victimes. L’une d’elles avait seulement 14 ans à l’époque, une autre 23 ans. La Depuis la fin du mois d’avril, l’employeur n’a plus versé de salaire à la femme en arrêt maladie et les deux parties ne communiquent plus que par avocats interposés. Désormais sans le sou, Julie n’a droit ni au chômage ni à l’aide sociale. Elle n’arrive plus à payer son défenseur. « Le patron joue la montre car le temps joue contre moi. Mais je ne me laisserai pas faire », soutient la trentenaire. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE *Prénom d’emprunt Il matait les filles du train et se touchait Un jeune Portugais âgé de 21 ans a écopé de 12 ans de prison pour meurtre, vendredi au Tribunal de Martigny (VS). En 2018, il avait tué un homme de 22 ans avec un couteau pour des motifs futiles à la gare de Offre de 23’000 fr. Selon nos renseignements, l’employeur a reçu plusieurs mises en demeure de la part de l’avocat de Julie. Finalement, la boîte a proposé de régler l’affaire à l’amiable avec « un montant de 23’000fr. pour solde de tout compte ». La femme, qui réclamait presque le double de cette somme, a rejeté l’offre. L’entreprise, elle, souligne qu’en raison de ses capacités financières limitées, tout montant supérieur la mettrait en péril. dernière, âgée de 28 ans, a également dû subir des caresses sur un genou. Le jeune homme, un demandeur d’asile logé au centre de requérants de Tête-de- Ran, a accepté de se soumettre à un traitement psychothérapeutique. Il écope d’une peine avec sursis de 30 jours-amende. Selon le Ministère public, il a le sentiment d’avoir mal agi et le risque de récidive est faible. –FRB Prison et expulsion pour le tueur Martigny. La Cour a été plus sévère que le procureur, qui avait requis 10 ans de prison. Une fois sa peine purgée, le jeune homme sera renvoyé au Portugal et interdit de séjour en Suisse pour une durée de dix ans.
LUNDI 12 OCTOBRE 2020/20MINUTES.CH La victime est décédée BERNE Un homme de 24 ans qui avait été retrouvé grièvement blessé au pied d’un mur, après une chute de 8 m à Berne dans la nuit de samedi à dimanche derniers, est décédé vendredi à l’hôpital. La victime est un Suisse habitant dans le canton de Vaud. Chasseur « plombé » GRISONS Le projectile était destiné à un lièvre, mais c’est un camarade chasseur qui l’a reçu dans la tempe. Les deux adeptes de Saint-Hubert se trouvaient à 35 m de distance, près de San Bernardino, lorsque le coup est parti. Le gibier s’est enfui, a précisé la police. Écrasé par un tracteur FRIBOURG Un cycliste de 73 ans a perdu la vie dans un accident de la route vendredi à Chiètres. Il a été écrasé par un tracteur conduit par un jeune de 24 ans. Le cycliste a chuté pour une raison que l’enquête devra établir, ont indiqué les forces de l’ordre fribourgeoises. ? INVS PUB Suisse 5 20 secondes Les sangliers radioactifs ne font pas peur aux Romands SANTÉ Trente-quatre ans après la catastrophe de Tchernobyl, des traces de radioactivité sont encore décelées dans le gibier aux Grisons. En Suisse romande, on ne teste pas. Un sanglier sur deux abattus en forêt et contrôlés par les Services vétérinaires des Grisons contient trop de radioactivité ; la viande, impropre à la consommation, est détruite. Des analyses similaires sont menées depuis 2013 au Tessin (lire encadré). Mais qu’en est-il ailleurs en Suisse ? « Nous ne pratiquons pas de telles analyses car nous ne sommes pas équipés pour cela et le canton de Vaud a été peu ou pas touché par les retombées de césium 137, déclare Denis Pittet, porte-parole de la Direction générale de l’agriculture et des affaires vétérinaires. Même son de cloche en Valais  : contrairement au bétail de boucherie, le gibier tiré lors de la chasse n’est pas soumis à un contrôle officiel systématique, précise le vétérinaire cantonal, Éric Kirch- Otages  : sorts divers MALI Sophie Pétronin, une Franco- Suisse de 75 ans retenue en otage depuis quatre ans au Mali, a été libérée en fin de semaine passée. Elle vivait à Gao et y dirigeait depuis des années une organisation d’aide à l’enfance, et s’est retrouvée aux mains de jihadistes. Vendredi, elle est arrivée en France, où elle a rencontré le président Emmanuel Macron. À cette occasion, les autorités françaises ont appris de Sophie Pétronin qu’une autre Suissesse, Béatrice S., détenue aussi au Mali, était décédée. Elle aurait été tuée il y a un mois par les ravisseurs de l’organisation terroriste islamiste Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin. Cette femme est une missionnaire de Bâle, enlevée aussi il y a quatre ans. Elle avait été kidnappée une première fois en 2012 par des islamistes. Une enquête est ouverte sur les circonstances de son décès. –ATS Manifestation en faveur des réfugiés BERNE Des centaines de personnes ont manifesté samedi après-midi sur la place Fédérale à Berne pour appeler à l’évacuation des camps de réfugiés aux frontières de l’Union européenne. L’une des revendications était que la Suisse accueille davantage de réfugiés. Les manifestants demandaient que la Suisse « privilégiée » ne détourne pas le regard des conditions « inhumaines » dans lesquelles les réfugiés doivent vivre dans des camps comme celui de Moria, sur l’île grecque de Lesbos. Les manifestants regrettent que la Suisse en fasse si peu. –KEYSTONE Au Tessin et aux Grisons, la viande trop radioactive est confisquée et détruite. –ISTOCK meier. « Et vu que notre canton n’a pas été touché comme le Tessin ou les Grisons, nous n’y analysons pas la radioactivité des animaux sauvages. » Milk on the road Pluies toxiques en 1986 Après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, du césium 137 poussé par les vents a traversé l’Europe, touchant notamment le Tessin et le sud des Grisons. Il a beaucoup plu à la même période dans ces régions et l’eau contaminée a pénétré profondément dans les sols. Le césium reste dangereux au moins 30 ans et certains champignons, comme la truffe du cerf, très prisée des sangliers, sont de véritables éponges. C’est pourquoi la radioactivité, mesurée en becquerels, est encore présente en quantité dans la chaîne alimentaire. Cheffe de la section radioactivité environnementale à l’Office fédéral de la santé publique, Sybille Estier confirme le peu de retombées radioactives en Suisse romande. Elle estime toutefois qu’il ne serait pas inutile de réaliser des analyses dans l’arc jurassien. Et elle se montre plus soucieuse pour les cantons de Saint-Gall et de Thurgovie, aussi touchés que les Grisons par l’infiltration du césium 137 de Tchernobyl. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI De septembre ànovembre, desglacesetdes boissons lactéesgratuitsainsi quedes animationsvous attendent dansles centrescommerciaux ! Lesdates de notretournéesontsur  : swissmilk.ch/semainesdulait 21.–24.10.20 Tourbillon Center, Sion 4.–7.11.20 Bassin Centre, Conthey 11.–14.11.20 Centre Riviera, Rennaz Migros1032, Romanel CentreCommercial Crissier Centre Métropole Lausanne Chablais CentreAigle Yverdon Métropole al5 ! bee.queD auuesn el aiodo.qlov s ! elge43 aunes qua.)iepJaLuLuoj &qua.) puewod `zEoL so.1% zeuuad `eJammi &qua.) OZ LL'PL—'LL Jfatnuoj `a.quaj Oe u ! sse8 LLZ'1, uos `.1.3uaj uoing.mo i OZ'OL'PZ-'LZ aiodo.q9 kvuopJanit 411111.1SS ! AAS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :