20 minutes Genève n°2020-10-12 lundi
20 minutes Genève n°2020-10-12 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-10-12 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Roland-Garros sourit à Rafael Nadal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Minés par le Covid, les TPG font une lente remontée GENÈVE La fréquentation des transports publics se ressaisit, selon de récents chiffres. Mais elle reste en deçà de celle de 2019 à la même période. m ›, m Z m o Quatre mois ont passé depuis la fin du confinement et le retour à la normale du réseau de transports publics. Si la semaine du 28 septembre au 4 octobre a été la plus faste depuis lors en termes d’affluence dans les bus, des chiffres inédits montrent que la fréquentation est loin de celle de 2019 à pareille époque. Elle atteint 80% du niveau de l’an passé. « Après une vive remontée juste après le confinement, la reprise est lente et la croissance modérée », énonce le porte-parole des TPG, François Mutter. En cause, selon la régie  : les réductions d’horaire et la hausse du télétravail en entreprises, qui privent les bus de passagers, ainsi que les reports de mobilité sur la voiture ou le vélo. Des habitudes ont aussi changé  : aux heures de pointe, les pics sont moins marqués, surtout le matin. Pour éviter la foule, les usagers prennent le bus plus tôt, analysent les TPG. Des habitudes ont changé. Pour éviter la foule, les usagers prennent le bus plus tôt, ont observé les TPG. Pas assez de vaccins contre la grippe saisonnière Les hôtels les plus menacés par une faillite se situent en ville. –KEY –KEYSTONE La baisse par rapport à 2019 affectera forcément les revenus. De quoi inciter le Canton à octroyer une rallonge à la régie ? Il est trop tôt pour le dire, répond le Département des infrastructures. « Le sujet est à l’étude, mais l’exercice actuel n’est pas bouclé et le budget 2021 est en préparation. » Les CFF, eux, ont récupéré 70% de leur clientèle sur le réseau régional et 80% sur les grandes lignes  : « Ça remonte gentiment. » Idem pour le Léman Express. Avec en moyenne environ 30’000 passagers quotidiens, il sera toutefois ardu Retour à la normale en 2021 à Lausanne La vaccination contre la grippe saisonnière se déroulera en deux phases cette année en Suisse, a rapporté la « NZZ am Sonntag ». En cas de besoin élevé, les vaccins manqueront. Les hôpitaux, les pharmacies et les médecins ont déjà reçu 1,2 million de doses. La Confédération en a de son côté acheté 500’000 supplémentaires, qui ne seront livrées qu’à fin novembre », d’après l’Office fédéral de la santé publique. Avenir sombre pour l’hôtellerie COVID-19 Le risque de faillite des hôtels suisses sera accru ces prochains mois en raison de la pandémie, selon le dernier sondage d’HotellerieSuisse paru hier. Les établissements demandent des mesures de soutien, comme des tests rapides au lieu de la quarantaine. Cela éviterait de paralyser des équipes entières en cas d’infection et de décourager les voyageurs de venir en Suisse. d’atteindre l’objectif quotidien de 50’000 voyageurs, que s’était fixé le RER régional pour la fin de l’année. –DAVID RAMSEYER La fréquentation des Transports publics de la région lausannoise (TL) suit la même courbe qu’au bout du lac. « Nous sommes dans l’objectif fixé pour fin septembre 2020, à savoir 80% de la fréquentation de 2019. » L’entreprise affiche un certain optimisme sur l’évolution de la situation  : « Nous sommes confiants sur le retour de la clientèle, avec comme objectif 90% de la fréquentation normale à fin décembre, et 100% retrouvés en 2021. » Les TL prévoient ainsi des augmentations de cadence sur plusieurs lignes l’an prochain. 20 secondes actu.20min.ch Une liste qui s’allonge BERNE L’OFSP a ajouté le Canada, la Russie, le Land de Berlin et trois régions italiennes sur la liste des pays et des zones présentant un haut risque d’infection. Quiconque rentre en Suisse après y avoir séjourné doit suivre une quarantaine. Jamais sans protection BERNE/BÂLE Les habitants du canton de Berne devront dès ce jour porter le masque dans les espaces clos. Depuis samedi, par ailleurs, les visiteurs du zoo de Bâle doivent mettre un masque dans les espaces intérieurs du parc. Masque défectueux BERNE La société Prowork Tools Handels & Vertriebs, rappelle le masque respiratoire KN95/CE FFP2 Face Mask du fabricant Anhui Qingqing Labor Mask. Son effet protecteur est insuffisant. L’OFSP passe à l’orange BERNE La Confédération lance une nouvelle campagne de prévention dans le cadre de l’épidémie du Covid-19. Les conseils ne changent pas, mais la couleur orange alerte sur la hausse des contaminations. Députés soucieux après un cas positif GENÈVE L’agitation a gagné le Grand Conseil. Samedi soir, la médecin cantonale a informé les députés qu’un élu était positif au Covid-19. Les personnes présentes à la dernière session, les 1er et 2 octobre, ont été placées en autosurveillance, a révélé la RTS. Elles doivent limiter les interactions sociales et observer leur état de santé jusqu’à ce lundi. Certains déplorent d’avoir été avertis plus d’une semaine après. Selon le Canton, l’élu positif a tardé à annoncer son état  : « Symptomatique en début de semaine, il a attendu vendredi pour faire un test. La médecin cantonale n’a appris la nouvelle que samedi et a prévenu les députés. » La durée de l’autosurveillance est de dix jours après le dernier contact, daté du 2 octobre. –DRA Les élus siègent dans le respect des mesures Covid. –KEYSTONE
LUNDI 12 OCTOBRE 2020/20MINUTES.CH Coronavirus  : les services de traçage sont débordés ZURICH Les personnes chargées de contacter les gens ayant côtoyé un cas positif sont surchargées. Et délèguent cette tâche aux gens qui ont été infectés. –KEYSTONE on Face à l’explosion de cas de coronavirus en Suisse, le traçage des contacts n’est plus possible dans certaines régions, alerte la « SonntagsZeitung ». L’équipe de recherche des contacts de Zurich, par exemple, est tellement surchargée que le Canton laisse aux personnes concernées le soin d’avertir elles-mêmes leurs contacts d’une possible contamination, a confirmé au journal une porte-parole du Département cantonal de la santé. Dans de nombreux cantons, seules 10 à 30% au maximum Un confinement régional étudié BERNE Le Conseil fédéral planche depuis des mois sur des scénarios de confinements régionaux, selon la « NZZ am Sonntag », qui se réfère à des procès-verbaux de conférences téléphoniques entre OFSP et médecins cantonaux. La Confédération a établi en juin « une liste d’infrastructures critiques en vue d’éventuels bouclages de régions ou de communes dans le cadre d’une deuxième vague ». Il s’agit aussi de garantir l’exploitation d’« entreprises d’importance systémique ». Dénonciations plutôt rares Les personnes rentrant de pays à risque doivent s’isoler 10 jours. –KEYSTONE Les outils de traçage des contaminations ont montré leurs limites. des personnes nouvellement contaminées ont été mises en quarantaine au moment du test Le record 2% Quelque 1500 personnes sur près de 74’000 habitants sont actuellement en quarantaine dans le canton du Jura. Un record en Suisse. Au-delà de l’aspect sanitaire, « cela impacte fortement l’activité économique et culturelle », a indiqué Jacques Gerber, ministre jurassien de la Santé et de l’Économie, interrogé par la RTS. Du coup, le port du masque devient obligatoire dans les restaurants et les bars. SUISSE Les cantons romands dénoncent peu de violations de la quarantaine imposée en cas de retour de voyage dans un pays à risque, constate « Le Matin Dimanche ». Vaud, Valais, Fribourg ou Berne ne l’ont encore jamais fait. À Neuchâtel, un cas a été transmis à la justice et, à Genève, les dénonciations pénales dépassent la dizaine. Dans le Jura, une procédure vise quatre prévenus. Du côté alémanique, Argovie est le plus actif, avec 551 dénonciations. positif au coronavirus. En septembre, dans le canton de Vaud, ce chiffre était de 17%, à EUROPE Face à la hausse générale des cas, les autorités ont serré la vis ce week-end. Classé zone à risque, Berlin s’est vu imposer un couvrefeu  : bars et restaurants doivent fermer entre 23h et 6h depuis samedi. « Après trois verres de vin, on respecte un peu moins les gestes barrières », a expliqué Dirk Behrendt, chargé de la Justice à Berlin. Les mêmes mesures ont été prises à Genève de 15%. Le canton du Valais rapporte 22%. « Une plus grande efficacité est nécessaire pour briser les chaînes d’infection. Le taux des personnes déjà en quarantaine lorsque l’infection est confirmée doit être porté à 80% », déclare l’épidémiologiste bernoise Nicola Low. Marcel Tanner, spécialiste en épidémiologie et membre du groupe de travail Covid-19 du Conseil fédéral, admet dans le journal que le traçage des contacts, stratégie du Conseil fédéral pour contenir l’épidémie, a atteint ses limites dans certaines régions du pays. Mais les autorités ne doivent en aucun cas y renoncer, avertit-il  : « Les cantons doivent faire des efforts encore plus importants, sinon une deuxième vague nous frappera. » –ATS/JBM Actu 3 Contamination au Caprices ? Selon Canal9, un foyer de Covid-19 aurait été détecté par l’Hôpital du Valais à Crans-Montana. Il comprend 11 personnes qui ont assisté au Caprices Festival fin septembre. « Onze cas potentiels sur un public de 8000 personnes essentiellement jeunes. Est-ce un risque ? » a réagi le président de la manifestation. État d’urgence et couvre-feu Francfort et à Cologne. En France, la situation s’aggrave aussi, ce qui pourrait conduire à des reconfinements locaux, « si nécessaire », selon les autorités. Dans cinq régions d’Écosse, pubs et cafés ont fermé vendredi. L’Espagne a décrété vendredi l’état d’urgence sanitaire à Madrid et rétabli un bouclage partiel de la capitale, annulé la veille par la justice. –AFP La fête est finie  : frappée par la pandémie, Berlin met sa mythique vie nocturne entre parenthèses. –KEYSTONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :