20 minutes Genève n°2020-09-28 lundi
20 minutes Genève n°2020-09-28 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-28 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : Wawrinka commence très fort à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Votations, Les frais de garderie ont notamment été pointés du doigt. –ISTOCK Pas de déduction pour les gosses ENFANCE Les parents ne bénéficieront pas de rabais fiscaux. Près de deux tiers des Suisses ont refusé hier les déductions pour enfants et frais de garde. La réforme refusée par le peuple visait à aider les parents à concilier vie familiale et professionnelle et à combattre la pénurie de main-d’œuvre. Les opposants estimaient que cette manne n’irait pas dans les poches des familles les plus concernées par ce problème. CHASSE Les cantons alpins n’ont pas fait le poids face au vote des villes. Le Parlement devra remettre le tir du loup à l’agenda. Le loup ne pourra pas être abattu plus facilement. La révision de la loi sur la chasse a été refusée hier du bout des lèvres (51,9% des votants). Elle a été surtout plébiscitée dans l’espace alpin et les petits cantons, mais les centres urbains se sont imposés. Devant la presse, Simonetta Sommaruga a dit comprendre la déception des régions alpines, où la population est concernée par la propagation du loup. « Ce non ne se dirige pas contre eux. Il ne vise pas les éleveurs de moutons ni les exploitants d’alpages », a insisté la présidente de la Confédération. Le congé sera financé par les allocations pour perte de gain. –ISTOCK NAISSANCE « Le congé paternité dispose enfin de plus de temps qu’un déménagement. » Adrian Wüthrich, président de Travail. Suisse était satisfait hier, après les résultats du vote portant sur les dix jours de congé accordés aux papas après l’arrivée d’un bébé. Tous les cantons romands ont soutenu le texte, qui a recueilli 60,3% de votes favorables. Outre-Sarine, les résultats sont plus contrastés. Le congé paternité entrera en vigueur le 1er janvier 2021, a annoncé le ministre chargé des assurances sociales, Alain Berset. C’est une bonne nouvelle pour toutes les familles, mais aussi pour les PME  : « Elles pourront offrir un congé paternité et augmenter leur attractivité face aux grandes entreprises », a estimé le socialiste fribourgeois. –FRS/ATS actu.20min.ch Les citadins ont imposé leurs vues aux chasseurs La révision de la loi sur la chasse n’a pas convaincu les citadins. –KEY La loi actuelle date de 1986. À l’époque, le prédateur ne vivait plus en Suisse. Mais depuis la formation de la première meute en 2012, les effectifs se sont multipliés et comptent actuellement 80 bêtes. La loi révisée devait notamment adapter les règles de cohabitation entre Taxation des sociétés  : Nidwald champion du monde Nidwald renforce sa position de paradis fiscal pour les entreprises. Les citoyens ont accepté hier d’abaisser le taux d’impôt sur le bénéfice de 6 à 5,1%. Le petit canton de Suisse centrale devient le plus avantageux en la matière dans le pays. La charge fiscale pour les sociétés y serait même la plus faible désormais dans le monde, selon une étude de l’institut BAK. La décision d’hier permet de précéder Hongkong dans ce domaine. Des papas plus présents Visions opposées « Les opposants ont décidé de tout sacrifier aux dépens du tir de quelques loups », a déploré le président de la Diana romande, Pascal Pittet. Il a regretté qu’une majorité « éloignée des réalités du terrain » ait fait pencher la balance, alors qu’on assiste à une augmentation exponentielle de la présence du canidé. Le loup a une place dans nos écosystèmes et les tirs ne régleront pas le problème, a rétorqué sur les ondes de la RTS le biologiste Raphaël Arlettaz. l’animal et l’humain aux réalités actuelles. Les Cantons auraient pu autoriser les tirs sous condition avant que les loups aient fait des dégâts, afin qu’ils conservent leur crainte de l’homme et des zones habitées. Partisans et opposants partagent la conviction que le Parlement va devoir remettre l’ouvrage sur le métier. Pour le conseiller national Christophe Clivaz (Verts/VS), il s’agit maintenant de revenir devant les Chambres sans les lignes rouges du texte rejeté, comme les compétences excessives laissées aux Cantons. –ATS Rues bientôt réservées au vélo ZURICH La ville va transformer certaines de ses rues en voies cyclistes interdites aux voitures. Les citoyens ont plébiscité hier à 70,5% l’initiative de gauche. Zurich doit désormais créer, dans les dix prochaines années, des axes rapides réservés aux cyclistes. Leur réseau de 50km reliera les quartiers au centre-ville. Il empruntera des rues secondaires préexistantes. Les vélos y auront la priorité dans les croisements. Le réseau comprendra aussi des axes plus périphériques. Zurich a connu une importante hausse du trafic cycliste. –KEYSTONE Les votants 59% C’est le taux de participation qui a été enregistré hier pour les cinq objets fédéraux, les premiers soumis au vote depuis le début de la pandémie. Mais on est loin des 63% de février 2016, lorsque les Suisses s’étaient notamment prononcés sur le renvoi des criminels étrangers.
LUNDI 28 SEPTEMBRE 2020/20MINUTES.CH 20 secondes Salles dépoussiérées MONTREUX (VD) Le Centre des congrès est sauvé. Les citoyens de la commune ont plébiscité le projet de rénovation et de sécurisation des lieux. Inauguré en 1973, le bâtiment a besoin de travaux pour continuer à accueillir de grands événements, comme le Montreux Jazz Festival. Nouvelle petite ville VAUD Les communes de Blonay et Saint-Légier-La Chiésaz vont fusionner. Les citoyens des deux localités de la Riviera ont accepté hier leur mariage, qui donnera naissance le 1er janvier 2022 à une ville de 12’000 habitants. L’anglais ne passe pas SCHWYTZ Le Canton n’introduira pas de classes bilingues allemandanglais à l’école secondaire pour les élèves particulièrement performants. Ses citoyens ont rejeté hier à 52,41% une modification de la loi scolaire qui visait à concurrencer les écoles privées internationales. BERNE Les Suisses tiennent à leurs relations avec l’Union européenne et ils l’ont montré hier. L’initiative de l’UDC « pour une immigration modérée » a été rejetée par 61,7% des votants. Le non a principalement été porté par les centres urbains et les cantons romands. Le texte demandait que la Suisse règle de manière autonome son immigration. L’initiative voulait notamment en finir avec la libre circulation avec l’UE qui met, selon les initiants, sous pression le marché du travail, les services sociaux ou encore les infrastructures. Les opposants ont convaincu ARMÉE On ne tournera pas le dos à Bruxelles Les Européens pourront toujours venir bosser en Suisse. –KEYSTONE Votations 3 Crash évité de justesse pour les avions de combat ARMÉE Le peuple a dit oui du bout des lèvres à l’achat de nouveaux jets. Exceptés les Valaisans, les Romands n’en voulaient pas. L’armée pourra acquérir de nouveaux avions de combat. Sur le fil, à 50,1%, les Suisses ont accepté hier l’enveloppe maximale de 6 milliards de francs pour cet achat. Dans l’après-midi, la gauche et les milieux antimilitaristes, qui avaient lancé le référendum, ont espéré que la dépense qu’ils jugeaient luxueuse serait balayée. Mais, avec une différence de 8670 voix, les efforts du Conseil fédéral ont payé. À l’exception du Valais, d’où est originaire la ministre de la Défense Viola Amherd, tous les cantons latins ont refusé l’acquisition des nouveaux avions. En Suisse alémanique, seuls les deux Bâles ont refusé, comme ils l’avaient fait lors de la majorité des votants d’éviter un « Brexit suisse », la libre circulation étant liée par une clause guillotine à six autres accords bilatéraux. –ATS Les trente F/A-18 arrivent en bout de course et devront être remplacés dans quelques années. –KEYSTONE la votation de 2014, qui avait fait capoter l’achat de jets suédois Gripen. Après cet échec, le Conseil fédéral avait changé de « C’est un véritable chèque en blanc sur lequel la population était amenée à s’exprimer, on ne connaît ni le modèle, ni le type d’avion » Thomas Bruchez Secrétaire politique du Groupe pour une Suisse sans armée Transparence exigée des partis dans la capitale La Ville de Berne est la première en Suisse à se doter d’une réglementation sur le financement des partis politiques. Le texte a été adopté hier par 88% des votants. Les formations représentées au sein de l’assemblée Pas touche aux terrains de sport ! VAUD Morges ne veut pas du nouveau Plan partiel d’affectation (PPA) de son Parc des sports. La population a refusé hier le projet qui devait offrir une base légale pour développer cette zone de loisirs. Discuté de longue date, ce PPA devait notamment permettre la création de nouvelles installations sportives et d’un parking souterrain de 640 places. Le projet de centre aquatique, jugé trop ambitieux et retiré depuis lors, a cristallisé les critiques. stratégie et décidé de ne plus soumettre aux urnes que le cadre général de l’acquisition. Le choix du type et du nombre d’appareils nécessaires lui reviendra. Les opposants estiment que les forces aériennes helvétiques sont actuellement surdimensionnées en comparaison internationale. La Suisse doit plutôt se préparer à de nouveaux types de menace  : catastrophes, cyberattaques, pandémies ou changement climatique. Pour le camp du « oui », l’émergence de nouvelles formes de guerre ne remplace pas les anciennes menaces et les conditions peuvent vite changer. –ATS/FRS communale devront dévoiler chaque année leur financement. Les candidats en lice pour le Conseil municipal, le Conseil de Ville et la mairie devront, eux, divulguer le budget consacré à leur campagne électorale. Situé au bord du lac, le site comprend déjà plusieurs installations. –KEY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :