20 minutes Genève n°2020-09-25 vendredi
20 minutes Genève n°2020-09-25 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-25 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,2 Mo

  • Dans ce numéro : colère contre le déni de justice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Pas de soucis à la BNS BERNE Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse (BNS), a rejeté jeudi les accusations de sexisme, d’intimidation et de discrimination salariale au sein de l’institution publiées dans la presse. Les éventuels « cas particuliers » feront l’objet d’une enquête « rigoureuse », a-t-il affirmé. De l’huile qui fâche BERNE L’huile de palme continue d’agiter le Parlement. Pas question toutefois de l’exclure des accords de libre-échange avec l’Indonésie et la Malaisie. Après le Conseil des États, le National a rejeté jeudi trois initiatives cantonales. GEAVE Police taxée de racisme BERNE « J’étais sur la place Fédérale et la police a été très respectueuse avec nous, comme souvent. Mais dans l’autre manifestation, formée de beaucoup d’étrangers, j’ai découvert qu’elle tirait sans sommation, armée comme je ne l’avais jamais vue dans aucune des nos actions illégales pour le climat, formées à 99% de bobos suisses que nous sommes. Et quand nous avons rejoint leur défilé, les tirs ont miraculeusement cessé. » Le témoignage de ce militant lausannois résume le sentiment général qui règne depuis mardi, quand la police cantonale bernoise a usé de gaz irritant, balles en caoutchouc et lances à eau pour disperser une manifestation en faveur des droits pour les requérants d’asile. L’association AntiRep Bern a même osé le terme L’intervention musclée est à voir sur notre app. de « racisme institutionnel ». La police bernoise a promis d’enquêter sur ces incidents. –OFU La police bernoise a usé de tout son arsenal, mardi, face aux manifestants en faveur des requérants. –KEY L !ie {init ALIMENTATION Tandis que les importations de viande ont baissé de 20% en huit ans, celles de poisson ont augmenté de 5%. Et c’est le saumon qui a effectué le plus joli bond, passant de 11’000 à 14’000 tonnes Nettoyeurs, pas terroristes « Nous n’avons rien à voir avec les terroristes ! » Une société de nettoyage tessinoise a été appelée par plusieurs médias. C’est une plaque minéralogique qui correspond à l’un de ses véhicules qui a déclenché ce actu.20min.ch Son appart s’évapore à un mois du déménagement GENÈVE Sur fond de Covid et d’inhabituels retards de chantier, une femme en passe d’être propriétaire risque de ne plus avoir nulle part où habiter. Eva* devait devenir propriétaire. Elle risque de se retrouver à la rue. L’appartement dont les clés devaient lui être remises le 30 septembre dans le nouveau quartier de l’Adret, à Lancy, est en passe de lui filer entre les doigts. Or, elle a déjà résilié le bail de son logement actuel. Son avocat, Me Marc Lironi, vient de mettre en demeure la régie Brolliet, qui gère ce chantier pour le compte de la FPLC (Fondation pour le logement bon marché), de lui donner les clés comme prévu. « J’ai l’impression que tout a été mené, à tout le moins, de façon désordonnée, voire chaotique. » Le quartier de l’Adret Pont-Rouge sort petit à petit de terre. –P. ALBOUY/TDG En 2018, Eva avait signé une promesse d’achat-vente pour ce bien devant lui être livré fin juillet 2020. En mars, vu la fermeture des chantiers due au Covid, un report est annoncé. En juin, la date du 30 septembre lui est communiquée. Puis, ça se gâte  : le même mois, elle reçoit une prorogation prolongeant le délai au 1er octobre... 2021. Jugeant ce délai « totalement disproportionné, les chantiers ne s’étant arrêtés qu’une semaine », elle ne signe pas, mais pense toujours emménager fin septembre, n’ayant jamais indiqué avoir changé d’avis. Grave erreur  : Brolliet lui annonce au début du mois que vu l’absence de paraphe, la priorité va être donnée à un Délais surprenants Sondé, le secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière, Christophe Aumeunier, s’étonne aussi des délais. « À mes yeux, sauf explication particulière, les conséquences du Covid ne justifient pas un retard d’un an. À Genève et à ma connaissance, la moyenne est de trois mois. Je n’ai pas d’exemple plus long. Selon ce qui m’a été exposé dans ce dossier, déontologiquement, la FPLC semble faire preuve d’une rudesse excessive. » autre acheteur. Ce revirement tardif scie Eva, dont les protestations ne changent rien. Elle a donc lancé une procédure. En raison de celle-ci, la régie Brolliet dit ne pas pouvoir communiquer. « Le vendeur réserve ses réponses à l’avocat. » La FPLC n’a ainsi pas répondu aux sollicitations. –JÉRÔME FAAS *prénom d’emprunt L’an passé, on a importé 14’000 tonnes de ce poisson. –ISTOCK Suisses friands de saumon entre 2012 et 2019, soit une hausse de 25%. La plupart des poissons importés proviennent d’Europe. L’an passé, la Norvège tenait le haut du pavé, avec 6345 tonnes livrées en Suisse, soit 18% du marché. curieux intérêt. Elle a été retrouvée près de Rome, dans une cache des Brigades rouges, un groupe terroriste des années 1970. La plaque avait été volée à l’époque, avant que le numéro soit réattribué quinze ans après.
VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020/20MINUTES.CH Le Covid-19 coûtera au moins 100 millions de francs à l’aéroport. –KEY La rallonge 22,4 millions C’est, en francs, le montant supplémentaire accordé par les Chambres fédérales à la culture pour les années 2021-2024. En tout, 956,9 millions de francs seront attribués à ce vaste secteur, qui va du cinéma à l’encouragement du rhéto-romanche. GEN2vE GENÈVE Des images de clients du Petit Palace en train de danser circulent. Un conseiller d’État veut que la police serre la vis. La vidéo a surgi sur les réseaux sociaux dimanche. Elle a été tournée au Petit Palace, une boîte genevoise, semble-t-il samedi. On y voit plusieurs jeunes gens danser, sans masque, la musique est forte, l’ambiance a tout du monde pré-Covid. À regarder les images, difficile de croire que l’État a prolongé le 2 septembre la fermeture des dancings jusqu’au 16 novembre pour endiguer l’épidémie. Depuis, les boîtes peuvent rester closes, accueillir des événements privés ou fonctionner comme bars. C’est l’option retenue par le Petit Palace. Dans cette configuration, explique l’État, chaque client doit donner son nom, consommer assis, porter un masque s’il est debout et ne pas danser. Le patron, Antoine Macheda, dit ainsi avoir supprimé la piste de danse, dorénavant Genève Aéroport doit serrer la vis COINTRIN (GE) La crise du coronavirus pèse de tout son poids sur Genève Aéroport qui, après le chômage partiel et le gel des embauches, prend d’autres mesures. L’an prochain, 56 postes passeront donc à la trappe, entre départs naturels non remplacés, retraites anticipées et contrats à durée déterminée non renouvelés. La direction travaille également sur d’autres scénarios. Dispute familiale fatale à un quadra ZURICH Une bagarre impliquant un homme, son épouse et leur fille a dégénéré jeudi, a révélé blick.ch. Alertée vers 7h, la police municipale a trouvé dans l’appartement familial la fille de 18 ans et la mère de 50 ans, blessées. Elles ont été hospitalisées. Le père, âgé de 47 ans, a succombé sur place à ses graves blessures malgré l’intervention des secours. Une violente dispute serait à l’origine du drame. Une voisine a affirmé à « Blick » qu’elle entendait souvent du bruit et des éclats de voix. Mais cette version étonne un employé de la victime, à la tête d’une société de vente de voitures. Il nous a assuré qu’il n’avait jamais vu de différend entre son patron et son épouse, qui travaillait aussi dans l’entreprise. –OFU remplie de tables et de tabourets. La vidéo ? Son assistante Corinne Bachofner indique qu’elle montre l’espace VIP. « Il est réservé à un maximum de dix personnes. Il s’agit donc Actu 3 Bouteilles à la mer magnifiées GENÈVE Pour ses 200 ans, le Muséum d’histoire naturelle présente trois expos qui célèbrent la nature. L’univers aquatique imaginé par le célèbre artiste activiste maori George Nuku, composé de milliers de bouteilles en plastique, devrait subjuguer le public. –PHOTO KEYSTONE La vidéo trop festive d’une boîte pousse l’État à sévir d’un groupe, sans contact avec les autres clients. Ils n’ont pas le droit de danser, mais on ne peut pas mettre un employé derrière chaque personne. » Sans parler du cas particulier, le porte-parole du Département de la santé, Laurent Paoliello, avertit  : « Plusieurs indices montrent que les conditions fixées aux établissements de nuit ne sont pas respectées. Le conseiller d’État Mauro Poggia a demandé ce soir (ndlr  : jeudi) à la police d’intensifier ses contrôles. Par ailleurs, si les clients veulent éviter des mesures du type Marseille (où bars et restaurants fermeront samedi, lire en page 9), ils doivent jouer le jeu. Sinon, l’intérêt public sanitaire primera nos tentatives de maintenir une vie économique. » –JÉRÔME FAAS Le Petit Palace, véritable institution genevoise, est situé en Vieille-Ville. –KEYSTONE Trois blessés sur un glacier Trois personnes ont été grièvement blessées sur le glacier de l’Obertal, jeudi dans le canton de Berne. Pour une raison encore inconnue, ces membres d’un groupe de six randonneurs sont tombés dans une crevasse. Ils ont été secourus et conduits à l’hôpital par des hélicoptères de la Rega. Fêtes privées sous la loupe NEUCHÂTEL Dès le 1er octobre, les manifestations privées rassemblant plus de 30 personnes devront obligatoirement être annoncées, au moins cinq jours à l’avance, au Service neuchâtelois de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV). La démarche a un but préventif  : elle veut éviter des transmissions importantes du coronavirus. Il appartiendra à la personne responsable du rassemblement de faire l’annonce.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :