20 minutes Genève n°2020-09-11 vendredi
20 minutes Genève n°2020-09-11 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-11 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 16,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hirschi dans la cour des grands.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Régions La gauche dégaine son arme pour financer l’État GEAVE GENÈVE Le 27 septembre, l’initiative « Zéro pertes » sera soumise au peuple. La fiscalité divise les partis. « Zéro pertes ». Le titre de l’initiative fiscale soumise aux Genevois le 27 septembre résume bien l’objectif des partis de gauche et des syndicats qui l’ont lancée en 2018  : ils veulent entériner le principe de recettes qui ne baissent jamais, afin de « préserver le financement des services publics et les prestations à la population ». Le texte, écrit en réaction à la réforme de la fiscalité des entreprises (RFFA) acceptée depuis par les Genevois, reste pertinent, juge Jean Burgermeister, d’Ensemble à Gauche. « Avec la crise sanitaire, plus personne ne peut nier qu’il faut PUB Accords bilatéraux NE JOUONS PAS AVEC LE FEU ! 27 septembre Le texte appelle au maintien des services publics. garantir les services publics. Dans les pays voisins, les économies réalisées ont été mortelles, au sens littéral. » Pour parvenir à leurs fins, les initiants entendent rendre l’impôt encore plus progressif, puisque « nos pauvres sont les plus pauvres de Suisse, et nos riches les plus riches », décrit Romain de Sainte Marie (PS). Ajouter un crise à la crise  : NON ! Résilier les accords bilatéraux 1, c'est priver les entreprises suisses de leur accès privilégié à l'Europe, où notre pays exporte 52% de ses produits. Aujourd'hui, la priorité, c'est de maintenir les emplois en Suisse. Pas de les mettre en danger ! à l'initiative de résiliation www.initiativecontrelesbilaterales.ch –L. GUIRAUD/TDG La droite, comme Delphine Bachmann(PDC), fustige « une nouvelle déstabilisation du tissu économique. Cela donne l’impression aux entreprises que le deal RFFA est remis en cause. Et on comprend bien que la gauche veut augmenter les impôts. » Le PLR Yvan Zweifel critique « le flou » du texte. « Je suis Graver des principes L’initiative « Zéro pertes » se propose « d’encadrer » les futures réformes fiscales fédérales. Si Berne ne bouge pas, elle n’aura d’effet que symbolique. Elle ne s’applique pas à d’éventuelles réformes cantonales, ce que regrettent d’ailleurs certains de ses soutiens. Le texte fixe avant tout des principes qu’il intègre à la Constitution  : Genève doit s’engager contre la concurrence fiscale entre les cantons ; il doit préserver le financement des services publics, maintenir le niveau des recettes fiscales et renforcer la progressivité de l’impôt. 100% d’accord de ne pas limer les prestations ! Mais maintenir les recettes, cela ne veut rien dire. Genève a baissé deux fois ses impôts en vingt ans et ses recettes ont doublé. Cette initiative est néfaste parce que son effet dépend totalement de qui l’interprète. Et les acteurs économiques n’aiment pas l’imprévisibilité. » –JÉRÔME FAAS PRIÈRE DE RAMASSER, geneve.20min.ch 20 secondes Toujours masqués NEUCHÂTEL Le port du masque restera obligatoire dans les commerces d’une capacité de plus de dix personnes, personnel inclus, jusqu’au 30 novembre. Le prolongement vaut aussi pour les établissements publics clos proposant une consommation debout. Mea culpa du Canton VALAIS Le conseiller d’État Christophe Darbellay s’est excusé jeudi au nom du Département de l’éducation pour les mauvais traitements infligés à des écolières par une religieuse dans une école de Brigue révélés par le « Walliser Bote ». L’établissement a fermé à la fin des années 1980. Ados braqueurs arrêtés NEUCHÂTEL La police a interpellé deux auteurs présumés de brigandages survenus à la fin août et mardi dans deux magasins Coop de quartier à La Chaux-de-Fonds. Les deux individus sont des mineurs âgés de 15 et 17 ans. 11./12.09.2020 LA SUISSE FAIT PLACENETTE. PARTICIPE. UNIS POUR UNE MEILLEURE QUALITÉ DE VIE Nous voulons prendre soin de la Suisse, car c’est notre foyer. C’est pourquoi la population lance un signal fort, lors duClean-Up-Day, contre les déchets sauvages etpour unenvironnement propre. Participez  : vous aussi, organisez une opération propreté avec votre commune, votre école, votre entreprise, votre association, votre famille ouvos amis. Vous trouverez de plus amples informations ici  : www.clean-up-day.ch Une campagne parrainée par
VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2020/20MINUTES.CH Régions 5 Les bancs (ici à Lausanne) comportent des fiches USB. –FNT Nouveau mobilier en gare MOBILITÉ Des bancs en bois aux lignes épurées ont commencé à apparaître dans quelques grandes gares CFF en Suisse, à Lausanne, Genève Cornavin, Eaux-Vives et Aéroport, ainsi qu’à Berne. Ce mobilier comporte des fiches, y compris PUB USB, incrustées dans le dossier. « Les utilisateurs doivent se sentir plus à l’aise grâce à un environnement attrayant et confortable, avec la possibilité de recharger son téléphone portable ou sa tablette, a expliqué un porte-parole des CFF. Michel Matter Conseiller national Détenus transportés par des sociétés privées GENÈVE Sans le sou, l’État juge impossible d’engager des fonctionnaires pour convoyer les prisonniers. C’est un retour en arrière que préconise l’Exécutif, en matière de transport de détenus entre la prison et le Palais de justice, par exemple. En 2016, les députés votaient une internalisation de cette mission d’ici à 2022. Mercredi, le Conseil d’État a dit vouloir déléguer une partie de la tâche à des sociétés privées, via une modification de la loi. « Il n’y a pas d’argent pour engager du personnel, a plaidé le conseiller d’État Mauro Poggia, chargé de la sécurité. Le Grand Conseil n’a pas libéré les budgets. » Les partisans d’une internalisation avaient aussi mis en avant une solution qui privilé- giait l’emploi local. Pour le magistrat MCG, l’argument reste valable, en travaillant avec des entreprises du cru, supervisées par l’office de la détention. « Stupeur » et « colère » au syndicat des services publics. Selon lui, la prestation doit être effectuée par 80 assistants de sécurité publique, formés exprès. Pour le représentant des fonctionnaires, « si aujourd’hui le Conseil d’État prétend ne pas pouvoir engager le personnel nécessaire, il avait 55 ans pour s’en donner les moyens ». –DRA Le transport de détenus prôné par l’État requerra l’aval des députés. « L’initiative metendangerles accordsbilatéraux soutenus par la population suisse, sans offrir d’alternative crédible. » Christian Lüscher Conseiller national « Lalibrecirculation va de pair avec un contrôle strictetefficace du marchédutravail qui protège lestravailleurssuisses desrisquesd’abus. » VincentMaitre Conseiller national « Nos hôpitaux ontbesoin de personnel soignanteuropéenpour fonctionner.Lacrise sanitairenousl’a rappelé. » « Recherche,santé,sécurité,transports  : les accords bilatéraux règlentauquotidien nos relations avec l’Europe.Préservons-les ! » Simone de Montmollin Conseillèrenationale 27 septembre NON à l'initiative de résiliation –L. GUIRAUD/TDG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :