20 minutes Genève n°2020-09-11 vendredi
20 minutes Genève n°2020-09-11 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-11 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 16,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hirschi dans la cour des grands.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Économie, Pesticides interdits dans l’UE mais vendus ailleurs ENVIRONNEMENT Plus de 81’000 tonnes de substances jugées nocives par Bruxelles ont pu être exportées en 2018, ont dénoncé jeudi des ONG. ZNENENNOEHANE « Les produits qui sont dangereux pour les Européens le sont aussi pour les Brésiliens, les Indiens ou les Argentins », a dénoncé jeudi une ONG sud-américaine. De leur côté, les associations Greenpeace et Public Eye ont révélé que 41 pesticides interdits dans l’UE pour leur nocivité étaient exportés par des sociétés européennes hors du continent. Plus de 81’000 tonnes de ces produits ont été vendus hors de l’UE en 2018, selon elles. La société bâloise Syngenta, en mains du groupe chinois PUB 0 La firme bâloise Syngenta est particulièrement pointée du doigt. –AFP Ces animaux menacés pourront encore être abattus au nom de la nouvelle loi  : lièvrebrun p bécassedes bois tétras lyre lièvrevariable Non Loi d’abattage Association « NON àlaLoi surlachasse », Dornacherstr. 192, 4018 Bâle loi-chasse-non.ch ChemChina, est spécialement épinglée, notamment pour ses exportations de l’herbicide Paraquat depuis une usine britannique. Cette substance a été interdite en 2017 par la justice européenne en raison de soupçons de liens avec la maladie de Parkinson. Mais elle est largement utilisée dans le monde, alors qu’elle peut être très toxique à fortes doses. « Si la pratique est légale et connue, les principaux acteurs de ce commerce ont toujours pu maintenir leurs activités derrière un voile d’opacité, protégés par le sacro-saint secret des affaires », reprochent les ONG. Syngenta a déclaré à la BBC respecter les lois de tous les pays dans lesquels la société opère. En plus de cette firme, les allemandes Bayer et BASF ainsi que l’italienne Finchimica ont été pointées du doigt. Une sénatrice française s’était inquiétée en 2019 que « des centaines de tonnes de café, oranges ou soja » produits au Brésil à l’aide de ces pesticides « continuent d’être exportées vers l’Europe ». –AFP L’inquiétude 3000 C’est le nombre de postes que la faîtière des agences de voyage suisses craint de perdre à cause de la crise du coronavirus dans « le pire des scénarios ». La situation est « dramatique et sans précédent », a-t-elle déclaré jeudi. Le secteur occupe environ 8170 équivalents plein-temps. economie.20min.ch Chute du vapotage chez les jeunes Américains Les ados se détournent de plus en plus des cigarettes électroniques aux USA. –ISTOCK 20 secondes Il faut décrocher la lune ÉTATS-UNIS La NASA a lancé jeudi un appel d’offres inédit  : elle veut payer des entreprises pour aller prélever des échantillons de roche lunaire et les rapporter sur Terre. Les États-Unis entendent être leaders pour l’exploitation des ressources minières se trouvant dans le sol ou le sous-sol des astéroïdes et de la Lune. Ça brasse dans la bière BRUXELLES Une semaine après la détection d’un foyer de coronavirus dans une grosse usine belge d’AB InBev, la production y était toujours bloquée jeudi. Les syndicats reprochent au No 1 mondial de la bière de vouloir faire passer la production avant la santé et la sécurité des employés. Éleveurs sur le qui-vive BERLIN L’Allemagne a enregistré un premier cas de peste porcine africaine, signal inquiétant dans un pays où élevage et commerce du porc sont très développés, a annoncé jeudi le gouvernement. Le virus a été détecté sur la carcasse d’un sanglier découverte près de la frontière avec la Pologne. ÉTATS-UNIS Le nombre d’élèves américains utilisant des e-cigarettes a considérablement baissé en 2020 par rapport à l’année passée, selon des données officielles. Alors que 5,4 millions de jeunes vapotaient en 2019 outre-Atlantique, ils ne sont plus que 3,6 millions cette année. Les raisons de cette baisse sont multiples, mais une soudaine crise de maladies pulmonaires sévères liées au vapotage, qui a fait 60 morts, a certainement joué. De même que de nombreuses mesures, comme le relèvement de 18 à 21 ans de l’âge minimal pour acheter ces produits ou l’interdiction de la plupart des recharges aromatisées, très prisées des jeunes. « L’utilisation des e-cigarettes reste une épidémie », a rappelé un officiel. –AFP
ccop Coopération ! Ittrit KEN', Des conseils pour enfin bien dormir Page 10 Tricherpour prolonger son bronzage Page 15 Coopération Weekend LE CLICHÉ QUI TUE Les meilleurs spots en Suisse pour prendre des photos inoubliables. Pluie delikes garantie sur Instagram. 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :