20 minutes Genève n°2020-08-25 mardi
20 minutes Genève n°2020-08-25 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-08-25 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : Pattinson a hâte de retrouver Batman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Pandémie loin d’être terminée BÂLE « La question est de savoir quand nous disposerons du vaccin et des traitements qui permettront au monde de vivre avec le virus. » Le directeur de Novartis, Vas Narasimhan (photo), ne s’attend pas à un tournant dans la lutte contre le coronavirus dans un avenir proche. Pour le patron du géant de la pharma bâloise, qui s’est confié hier à la « NZZ », il est maintenant clair que la pandémie durera encore cette année et probablement une bonne partie de l’année prochaine. ZURICH ZUECI-1 Une jeune femme a porté plainte contre son ancien chef, qui l’aurait bloquée deux heures dans un local à -18 degrés. J. n’avait que 16 ans. Alors qu’elle commençait son apprentissage dans un magasin d’alimentation de la chaîne Voi Migros Partenaire, il y a trois ans, elle aurait vécu une expérience traumatisante. Elle vient seulement de porter plainte contre son chef, à l’époque directeur adjoint du magasin. « Tout était neuf pour moi, raconte-t-elle. C’était mon premier mois en tant qu’apprentie. » Le responsable aurait perdu patience face à la jeune fille. « J’étais déjà dans la chambre froide quand je lui ai demandé de l’aide à plusieurs reprises. Mes questions l’agaçaient. Il m’a enfermée dans le local. J’ai frappé contre la porte et j’ai crié. J’étais malade de actu.20min.ch Apprentie enfermée dans la chambre froide du magasin L’incident, en 2017, a durablement traumatisé J. –ISTOCK Rentrée sur fond de Covid ARC LÉMANIQUE Plus de 200’000 élèves genevois et vaudois ont repris le chemin de l’école hier. Une rentrée marquée, comme partout ailleurs, par la crise du coronavirus. Afin d’éviter des contaminations et des mises en quarantaine, le port du masque est devenu la norme. Il est porté par tous les enseignants, sauf parfois quand une distance de 1m50 peut être maintenue durant une leçon. Par contre, les élèves du postobligatoire sont tenus de le porter durant les cours. Autre particularité de cette rentrée  : l’importance accrue des outils numériques, auxquels le recours s’est accéléré lors d’une fin d’année 2019/2020 tronquée par la pandémie. À Genève, des mesures de soutien au numérique sont prévues dans tous les degrés. En outre, les autorités vont recycler un millier d’ordinateurs pour les élèves qui n’en sont pas équipés. –ATS Des images de cette rentrée sont sur l’app. Comme dans tous les gymnases vaudois, ces élèves lausannois ont suivi les cours avec un masque. –KEY Pas un cas unique D’autres témoins évoquent une ambiance de travail très dégradée. L’un d’entre eux se souvient qu’il avait dû supporter des moqueries du chef en raison de son appartenance religieuse. Un autre dit avoir régulièrement reçu son salaire en retard, ce qui l’avait mis en difficulté financière. Hans Jörg Höhener, du centre de formation professionnel de Zurich, confirme que depuis 2015, deux apprentis se sont plaints de mauvais traitements dans le même magasin. Plus de 160 aides financières affectent la biodiversité, affirme une étude. La Suisse s’était pourtant engagée à adapter ou à supprimer d’ici à 2020 les subventions qui nuisent à la diversité biologique. Ces peur. Je faisais les cent pas pour ne pas geler. Ma seule pensée était  : je ne veux pas mourir ! » Deux longues heures se sont passées avant qu’on libère l’apprentie. La police cantonale zurichoise a confirmé l’ouverture d’une enquête. J. n’avait pas voulu déposer une plainte au moment des faits. « Mon père entretenait une relation commerciale avec le patron de la filiale. Il avait peur de perdre de l’argent. Il m’a forcée à ne parler à personne de cet incident », expliquet-elle. Plusieurs anciens employés de la même enseigne ont également dénoncé des conditions de travail exécrables (lire cicontre). L’homme qui aurait enfermé J. dans la chambre froide ne travaille plus dans le magasin. Contacté, il refuse de commenter les accusations. Idem pour le responsable du point de vente et pour le père de J. –RES/OFU Subventions néfastes à la nature SAINT-GALL Un Suisse de 66 ans a été condamné hier en appel à 10 ans et demi de prison. En plus de la détention, une thérapie ambulatoire a été ordonnée. L’homme était accusé d’abus sexuels sur des fillettes de 5 à 12 ans en provenance sommes sont allouées à des projets aussi divers que le financement des transports ou la promotion des petites centrales hydroélectriques. Certaines d’entre elles devraient être supprimées, estiment les chercheurs. Pervers en prison pour dix ans d’Europe de l’Est. La procédure avait été déclenchée par la découverte de 2700 photos et 150 films pédopornographiques, produits en grande partie par l’accusé. Le sexagénaire payait les mères des enfants dont il abusait.
MARDI 25 AOÛT 2020/20MINUTES.CH 20 secondes La Pride à la trappe GENÈVE La crise sanitaire aura eu raison de la tenue de la Geneva Pride, initialement prévue du 27 juin au 5 juillet, puis reportée à septembre. Le Week-End des Fiertés, qui devait avoir lieu du 10 au 13 septembre, n’a pas été autorisé par le Canton. Les organisateurs disent comprendre la situation. Glissade en montagne BERNE Une Suissesse de 37 ans a fait une chute mortelle samedi soir le long d’une falaise à proximité d’une auberge d’alpage au-dessus de Trub, a indiqué la police. La victime, qui marchait avec deux personnes, a fait une chute de plusieurs dizaines de mètres. Marre des braillards ! SAINT-IMIER (BE) Matches de foot en pleine nuit, musique bruyante tard dans la soirée ou cris dans la nuit  : la commune du Jura bernois va sévir contre les jeunes qui commettent des incivilités et troublent l’ordre public. Tout regroupement sur certaines places publiques est désormais interdit entre 22 h et 7 h jusqu’à nouvel avis. NEUCHÂTEL Les séquences pornographiques en direct sur le Net ont connu un fort engouement durant le confinement. Selon une thèse de doctorat de l’Université de Neuchâtel publiée hier, les requêtes autour du terme « camgirl » tapé dans Google ont doublé durant cette période en Suisse. « J’ai choisi d’effectuer une recherche avec ce terme pour ne pas avoir de résultats comprenant les sites proposant par exemple des films », explique la doctorante Salomé Donzallaz. On compterait 500 millions d’amateurs dans le monde, matant 300’000 à 500’000 personnes, en grande majorité féminine, via 5000 plateformes. Si, pour les GENÈVE En 2017, un jeune a tué son rival amoureux en roulant sur lui. Son procès s’est ouvert hier. Camgirls très sollicitées La majorité des plateformes de sexe à distance sont en Roumanie. –AFP acteurs de la livecam, cette activité ne représente en général qu’un salaire d’appoint, certains sites revendiquent un revenu allant jusqu’à 35 millions de dollars par mois. –ATS La justice belge a ouvert une enquête contre le Credit Suisse. Elle cherche à savoir dans quelle mesure la banque aurait aidé plus de 2600 Belges à soustraire de l’argent au fisc de 2003 à PUB Actu 3 « Je vais l’écraser comme unem... avec ma Seat » Le contraste entre l’horreur de l’acte et l’affligeante trivialité des raisons l’ayant entraîné est vertigineux. En juin 2017, A. a littéralement écrasé avec sa voiture le petit ami de son ex, qui l’obsédait encore. Cet être immature venait d’apprendre qu’elle entretenait une relation soutenue avec ce rival. Il est alors entré dans une colère noire, comparable, disent les experts, « à la rage d’un bébé qui n’a pas son biberon ». Poli, précis, le jeune vendeur explique longuement aux juges les soubresauts de sa bluette avec ce premier amour et ses amis  : intrigues sentimentales, flirts, petites fâcheries, tempêtes dans un verre d’eau, A. offre un récit digne d’un soap opera. Mais cette version genevoise d’« Hélène et les garçons » tourne vite au gore. Une reconstitution a été ordonnée après le drame qui s’était déroulé sur ce parking de Meyrin. –F. MENTHA Fou de rage contre celui qui l’empêche de récupérer celle qu’il aime, il annonce explicitement son acte à ses amis  : « Je vais l’écraser comme une vieille merde avec ma Seat. » « Les Gifle, menaces de mort, annonce macabre et passage à l’acte Le 8 juin 2017, à 23h55, A., 21 ans à l’époque, a tué le petit ami de son ex, 25 ans, sur le parking du centre sportif de Meyrin. Il l’a d’abord percuté avec sa Seat à 50km/h.Après s’être arrêté, il a dirigé son véhicule vers le corps inerte et a roulé sur lui. En quittant les lieux, il a lâché « je t’avais prévenue » à la femme qu’il convoitait. Le 28 mai, il avait déjà giflé la victime. Deux jours après, il l’avait menacée de mort. Puis, il avait fait état de ses envies de meurtre à ses amis. Prévenu d’assassinat, il encourt un minimum de 10 ans de prison. mots ont dépassé ma pensée », ose-t-il, niant toute préméditation ou intention homicide. Le soir des faits, les actes dépassent à leur tour sa pensée. « Quand j’appuie sur l’accélérateur, j’étais dans tous mes états. J’ai voulu faire du mal, mais je ne pensais pas qu’il décéderait. » La colère le gouvernait. « Mon but c’était d’avoir la voie libre avec elle », l’autre n’existait pas. Ne voulait-il pas juste l’éliminer ? tente la juge. « Non », assure-t-il. Avant de fondre en larmes. « J’ai pris toutes les mauvaises décisions. Je n’ai pensé qu’à moi, alors que c’était à moi de me contrôler et de dégager. » –JÉRÔME FAAS Des soupçons d’évasion fiscale 2014. Le Credit Suisse, qui assure qu’il applique une politique de tolérance zéro, n’est pour l’instant pas accusé. L’affaire avait été révélée par les autorités françaises. allo voyance Juste la vérité 0901 147 147 Fr. 2.-/min. votre avenir en toute sérénité



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :