20 minutes Genève n°2020-07-29 mercredi
20 minutes Genève n°2020-07-29 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-29 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,0 Mo

  • Dans ce numéro : servion accueille son nouveau lion.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Philippe Guignard devrait passer un an et demi en prison. –KEYSTONE Ancien confiseur sous les verrous VAUD Philippe Guignard a écopé hier de 3 ans de prison, dont 18 mois ferme. L’ancienne star de la pâtisserie a été reconnue coupable notamment d’escroquerie par métier. L’homme a été condamné par le Tribunal correctionnel du Nord vaudois pour avoir grugé seize personnes entre 2011 et 2013 avec un projet immobilier à Orbe. Il avait en réalité détourné leur argent, plus de 3,2 millions de francs, pour éponger des dettes personnelles et celles de sa société, alors aux abois. LAUSANNE Des plaques de rue ont fait les frais d’une action sauvage. Cible de ce vandalisme, un glaciologue neuchâtelois du XIXe siècle adepte de la ségrégation. LAUSANNE VAUD La région du Marchairuz semble bien plaire aux loups. Cinq petits y sont nés récemment. La meute de désormais dix animaux s’est reproduite pour la deuxième fois depuis 2019. Les naissances ont été confirmées par le biais de pièges vidéo, a indiqué le Canton hier. Mais les images des caméras thermiques ont dévoilé une face moins attendrissante de cette présence. Dans la Statues peinturlurées à Neuchâtel, déboulonnées aux États-Unis ou en Angleterre  : la polémique sur la présence de personnages historiques racistes dans des lieux publics ne faiblit pas. Le nom de Louis Agassiz fait notamment débat. Ancien professeur à Neuchâtel au XIXe siècle, le glaciologue s’est aussi fait connaître aux États-Unis, où il vécut, comme tenant d’une ségrégation raciale envers les Noirs. Si la Ville de Neuchâtel a décidé de débaptiser l’Espace Louis-Agassiz, devant l’université, les autorités lausannoises ont refusé d’agir ainsi dans une rue du centre-ville. Elles préfèrent expliquer et mettre en contexte avec un panneau additionnel. Alors que sa pose a pris du retard, une des trois plaques de rue a été volée dernièrement, tandis qu’une deuxième a subi une tentative d’arrachage. Ni la police ni les autorités ne semblaient être au courant de cette situation et personne n’a revendiqué cet acte. Toutefois, aucune plainte ne devrait être déposée par la Ville. Responsable des Finances, des Routes et de la Mobilité, Florence Germond rappelle qu’il faut attendre les débats du Conseil communal sur cette question. « Et notamment l’orientation qui sera souhaitée actu.20min.ch La rue d’un raciste notoire débaptisée à la hussarde Cinq bouches à nourrir Selon les experts, les bovins ne font habituellement pas partie du régime alimentaire des loups. –ISTOCK La rue va retrouver son nom et une plaque explicative sera posée. –FNT nuit de mercredi à jeudi dernier, trois individus s’en sont pris à des vaches allaitantes. Une première dans cette région. Un veau de 6 mois a été pris pour cible, mais le troupeau a fait bloc et mis en fuite les loups, a révélé « La Côte ». Des mesures de protection sont en cours de test avec les éleveurs concernés dans la région pour prévenir toute éventuelle nouvelle attaque. –FRS/ATS GENÈVE Une banque privée, condamnée à rembourser plus de 500’000fr. à un client pour faute grave, a obtenu gain de cause au Tribunal fédéral (TF). La justice genevoise avait estimé que l’établissement aurait dû voir que les ordres de virement donnés par courriel émanaient de pirates. S’appuyant En montagne aussi En raison du retard pris, la Ville a décidé d’agir  : « Nous allons poser la plaque explicative d’ici à la miaoût en même temps que les nouvelles plaques », a révélé Florence Germond. Pour l’heure, la rue ne sera donc pas débaptisée. Pas plus que le Agassizhorn, un pic qui se dresse au-dessus de Grindelwald (BE). Début juillet, le Conseil communal y a renoncé  : « On ne peut pas effacer les taches de l’histoire. Le mieux est de l’accepter avec ses côtés positifs et négatifs », estime le maire. par les élus entre les deux variantes, à savoir  : une plaque explicative ou un changement de nom de la rue, explique la socialiste. Cela est d’autant plus important que l’actualité montre qu’un vrai débat est nécessaire à tous les niveaux institutionnels, dont celui de la commune. » –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI Chute fatale à un adulte et un ado La montagne a coûté la vie, lundi après-midi près du col de Jaman (VD), à un Suisse de 47 ans et à un Néerlandais de 13 ans, en vacances dans sa famille. Encordés, ils suivaient l’arête des Gais Alpins, à la Dent d’Hautaudon, quand ils ont fait une chute d’environ 50 mètres. Un témoin a aussitôt alerté les secours et a tenté d’aider les victimes, en vain. Le médecin de la REGA n’a pu que constater leur décès. Client grugé, banque blanchie sur la jurisprudence, le TF a rappelé que la banque n’a pas à présumer systématiquement qu’un e-mail est faux. Le client, qui a accepté les clauses déchargeant la banque de toute responsabilité en cas de défaut de légitimation par téléphone ou mail, doit assumer, même s’il n’a commis aucune faute.
MERCREDI 29 JUILLET 2020/20MINUTES.CH La température 34,6 degrés C’est la maximale relevée lundi à Genève, tandis que la nuit a été tropicale (plus de 20 degrés) un peu partout en Suisse. Hier, le Tessin était en alerte canicule, laquelle touchera la Suisse romande dès demain. Des patrouilles de police caillassées GENÈVE Une interpellation a failli tourner au chaos, vendredi soir aux Palettes, à Lancy. Une patrouille de police lancée à la poursuite d’un motocycliste dont le passager n’avait Ponton confisqué  : un club nautique dans l’impasse GEN2VE GENÈVE Le Twin’s Club, qui a ignoré les directives de l’État, a vu sa base flottante être saisie. La sévérité de la capitainerie déplaît. « Quand on arrive pour l’accueil des camps, on a la boule au ventre », témoigne un membre du Twin’s, club nautique de Versoix basé à Port-Choiseul. L’association férue de wakeboard, de paddle ou de bouée tractée a vu son espace réduire comme peau de chagrin. Privée de ponton flottant depuis janvier, elle manque maintenant de place pour amarrer le bateau utilisé pour le remplacer. Début juillet, la capitainerie l’a sommée de déménager ce dernier. Mais l’emplacement attribué est trop étroit, peste le club, preuve à l’appui. En 2016, le Twin’s obtenait l’autorisation de construire un ponton de 90m2 équipé d’une pas de casque a fini bombardée de cailloux par une vingtaine de jeunes du quartier. Après la fuite, à pied, du passager, le conducteur a terminé sa course dans une clôture. Interpellé, il a été rejoint par une vingtaine de jeunes du quartier qui ont caillassé la police, endommageant le véhicule de service. Deux patrouilles sont venues en renfort. Un homme a été interpellé. « Nous avons identifié un maximum de jeunes et effectuons des prélèvements sur les projectiles », indique Alexandre Brahier, porte-parole de la police. –LFE Le ponton flottant du Twin’s était amarré à Port-Choiseul. –MPO cabane et d’un couvert. Mais la plateforme est ensuite agrandie et son accrochage et son installation électrique sont non conformes, indique Alexandre Wisard, directeur du Service du lac. « Mis en demeure à maintes reprises en 2018 et 2019 de se conformer à l’autorisation, ils n’ont pas donné suite. » L’usage du domaine public est donc retiré au club. Il croit ensuite avoir trouvé une solution pour son ponton en le plaçant dans un port privé. Mais un employé est surpris draguant la crique (grattant le fond) sans droit. La police de la navigation séquestre la structure. Le Twin’s plaide l’ignorance mais le voilà désormais sans base. Le Service du lac rétorque qu’il jouit encore de « six places à terre et quatre à l’eau, ce qui lui permet de continuer ses activités ». Mais dans des conditions très dégradées. –MARIA PINEIRO Actu 3 Les pompiers de la Ville de Genève, épaulés par ceux de Meyrin, ont déployé de gros moyens lundi. –DR Feux d’artifice à l’origine d’un vaste incendie MEYRIN (GE) Entre 20’000 et 30’000 m2 de terrain agricole ont flambé, lundi vers 19h. Les pompiers ont livré une bataille farouche pour éviter que les flammes ne gagnent la forêt et le L’intervention est à voir en vidéo sur notre app. Sévérité décriée Si le Twin’s reconnaît ne pas avoir toujours fait tout juste, il déplore une rigueur excessive de la part de la capitainerie depuis 2018. Un avis partagé par une majorité des clubs genevois contactés. Les professionnels décrivent un service peu conciliant et peu ouvert aux alternatives. Pour Alexandre Wisard, « la capitainerie rappelle juste les règles à respecter, permettant ainsi d’éviter les privilèges ou autres rentes de situation. En parallèle, elle accompagne les partenaires, clubs et associations nautiques pour trouver des solutions alternatives. » champ voisins. La police cantonale a indiqué que le sinistre était dû à des feux d’artifice allumés par des jeunes près de ce terrain fauché et « excessivementsec ». Et dansla nuit de lundi à mardi, c’est près de lagare de Sion qu’un incendie a été causé par des feux d’artifice, selon lenouvelliste.ch. Des plantes et des haies ont été détruites. 20 secondes L’accident a été fatal VALAIS Un motard de 18 ans est décédé lundi à l’hôpital de Sion des suites d’un accident de la circulation survenu vendredi entre Fully et Martigny. Grièvement blessé, il avait dû être héliporté. Dangereux trampoline VALAIS Une femme a été victime d’un accident improbable, hier à Bettmeralp, lorsqu’elle a été heurtée par un trampoline. L’installation, qui se trouvait sur une place de jeux, avait été emportée par une rafale de vent. La malheureuse a dû être héliportée à l’hôpital. Grabuge à la plage GENÈVE Une quinzaine d’adolescents venus de France voisine ont importuné les baigneurs à Genève-Plage. Les employés ont dû appeler la police pour obliger les fauteurs de troubles à s’en aller.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :