20 minutes Genève n°2020-07-28 mardi
20 minutes Genève n°2020-07-28 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-28 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,2 Mo

  • Dans ce numéro : à cause du Covid, fini de se goinfrer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu actu.20min.ch Tous masqués dans l'aéroport GENÈVE Dès aujourd'hui, que ce soit pour prendre un avion ou pour accompagner un passager, le port du masque est obligatoire à l'aéroport de Cointrin. Cette décision a été prise après l'augmentation des cas de Covid-19 dans le canton. Les masques ne seront pas offerts aux usagers. Des distributeurs sont prévus à l'extérieur, au niveau des enregistrements, à la pharmacie près des contrôles de sécurité et dans les kiosques. Ses braquages lui coûtent une décennie en prison Un Suisse de 33 ans a été condamné hier à sage d'où une femme avait sauté par la fe- 9 ans et demi de prison pour quatre braqua- nêtre et s'était blessée. Il avait aussi braqué ges dans le canton de Saint-Gall. Il avait atta- un fusil sur un automobiliste et renversé un qué un McDonald's à l'aide d'une arme, deux policier lors d'une évasion. Susceptible de stations-services, ainsi qu'un salon de mas- récidiver, il devra suivre une thérapie. Retrouvée, un an après VAUD/VALAIS Le corps d'une fillette emportée le il août 2019 par une lave torrentielle à Chamoson (VS) a été retrouvé dans le lac Léman, au large de Cully (VD). Jeudi dernier, des personnes ont signalé la présence d'un corps dans les eaux de Lavaux, ont indiqué les polices vaudoise et valaisanne. Après avoir acheminé le corps de l'enfant au Centre universitaire romand de médecine En août 2019, les recherches menées à Chamoson n'avaient pas permis de retrouver les deux disparus. KEY La votation du 18 juin 2017 n'a pas fini de faire parler d'elle. -KEYSTONE Le Jura bernois tourmenté MOUTIER (BE) Sept nouvelles accusations ont eu lieu pour fraude électorale dans le cadre du vote sur l'appartenance cantonale de la commune prévôtoise. Il n'est pas précisé si ces accusations de domiciles fictifs La perte 1700 francs C'est le montant moyen perdu par les Suisses sur leur revenu en 2020 et 2021 à cause de la pandémie, selon l'institut BAK Economics. Pertes d'emploi et chômage partiel ont été considérés, ainsi que les indemnités atténuant les pertes prévues. Couteau ou marteau ? Les expertes ont tranché VAUD En ouverture d'un procès pour meurtre, les médecins légistes ont présenté leurs conclusions hier au Tribunal de Vevey. C'est une embrouille classique entre des toxicos et un trafiquant. Sauf que celle-ci s'est terminée dans une mare de sang, dans un appartement de Clarens, en janvier 2019. Frappé à huit reprises par un Belge, en séjour de « courte durée », un dealer nigérian de 27 ans s'est effondré au sol, une lame de 12 cm dans le corps. C'est ce dernier coup, porté sous la cla- La médecine légale a eu son mot à dire, hier au tribunal. -ISTOCK légale à Lausanne, les autorités ont pu identifier le cadavre. Les analyses ADN ont permis hier de confirmer qu'il s'agissait du corps de l'enfant de 6 ans, disparue il y a un peu moins d'une année, lorsque deux personnes dans leur véhicule avaient été emportées par une rivière en crue à Chamoson. La deuxième victime, un homme de 37 ans, est toujours portée disparue. -ATS vicule, qui a provoqué l'hémorragie létale : un collègue du trafiquant a retiré la lame, tandis que le meurtrier présumé, 28 ans, et son chauffeur suisse de 27 ans s'enfuyaient. Tous deux ont comparu, hier, devant le Tribunal de l'Est vaudois. Venus de Monthey (VS), ils en étaient à leur seconde transaction avec le Nigérian : l'achat de 3,5 g de coke, la veille, s'était déroulé sans heurts. Mais là, le Belge a jugé la marchandise de moins bonne qualité et a refusé de payer. La dispute a vite tourné à la rixe. Un couteau a été arraché des mains de la victime, qui a empoigné le chauf- feur par le cou, se servant de lui comme d'un bouclier humain. Ce dernier a alors saisi un marteau qui traînait et a frappé le trafiquant à la tête. Ces lésions sont cependant étrangères à la mort du Nigérian, ont assuré les expertes, au grand dam de la défense du Belge. Après l'audience d'hier consacrée à ces rapports de médecine légale, le procès reprendra le 18 août : pas certain que le troisième protagoniste, celui qui a retiré le couteau du corps de la victime et qui est prévenu de rixe, absent hier, se présente au tribunal vu sa situation illégale. -CHRISTIAN HUMBERT concernent le camp autonomiste ou antiséparatiste. Seize instructions ont été ouvertes après la votation, dont trois ont abouti à une condamnation par ordonnance pénale. Six de ces procédures ont été classées. Ivre, il roule droit dans un bosquet GENÈVE Un automobiliste de 68 ans a fini sa soirée dans des fourrés à Plan-les-Ouates samedi soir. Lors de l'intervention de la police, face à un éthylotest positif, l'homme a admis avoir bu un litre de bière avant de prendre le volant. Alors qu'il roulait, il a omis de tourner au moment d'emprunter un virage, a quitté la route pour atterrir dans un bosquet et heurter une borne de sécurité, déclenchant les airbags.
MARDI 28 JUILLET 2020/2OMINUTES.CH Actu 3 20 secondes Viré, il sera réintégré GENÈVE La justice a décidé d'annu ler le renvoi d'un inspecteur de l'Office cantonal de l'inspection du travail. En 2018, le fonctionnaire avait été licencié pour de multiples fautes, non retenues par la justice, qui a ordonné la réintégration de l'employé, a révélé hier « Le Courrier ». Trop pressé au volant ARGOVIE Un automobiliste a été flashé à 193 km/h sur une route limitée à 80 près de Leibstadt. Il s'agit d'un délit de chauffard. Le conducteur, un Allemand de 37 ans habitant le canton, s'est fait retirer son permis et saisir son véhicule, a indiqué la police hier. Touristes récompensés VALAIS Le canton a décidé d'offrir des bons de 100 fr. à ses visiteurs cet été, sous certaines conditions. Pour en bénéficier, il faut réserver un minimum de deux nuits consécutives dans un hôtel participant, quatre dans un logement de vacances ou sept dans un camping. Neuf chantiers sur un tronçon BERNE Une inspection de chantier a eu lieu hier, sur la ligne de train reliant la capitale à Fribourg. Les rames n'y circulent plus depuis samedi pour une durée de trois semaines. Les CFF prévoient des réparations et rénovations sur neuf chantiers. Des bus de remplacement ont été mis en place. Les travaux ont été prolongés d'une semaine, car ils avaient été suspendus en mars à cause de la pandémie de Covid-19. Renouvellement de voies et rénovation d'un viaduc sont au programme des travaux. -KEY Une samouraï à la rescousse AGRICULTURE Aux grands maux les grands remèdes ! Pour mettre en déroute les punaises marbrées qui détruisent les cultures, l'institut de recherche Agroscope a disséminé des guêpes GENÈVE Une famille est sortie dans un club où un foyer de Covid a surgi. Elle a fourni ses données, mais a été alarmée tardivement. « Ça aurait été sympa qu'on nous appelle. Une vingtaine de personnes se retrouvent maintenant en quarantaine. » Léo* est amer. Le 18 juillet, lui, sa copine, sa mère et son beaupère étaient au Rooftop 42, bar à l'origine d'un gros cluster de Covid-19 (« 20 minutes » du 27 juillet). Tous avaient pourtant donné leur numéro de téléphone à l'entrée. Ils ont bel et bien été contactés, mais dix jours après la soirée. Entre-temps, se sentant malades, la copine et la mère de Léo ont décidé de se faire tester. Leurs résultats étant positifs, la famille s'est donc isolée. Trop tard pour la vingtaine samouraï dans une parcelle de poiriers du canton de Zurich. Ennemis naturels du ravageur en Asie, ces insectes, présents en petite quantité en Suisse, pondent dans les colonies de la « punaise diabolique », enrayant sa reproduction. L'essai en plein champ autorisé par la Meilleure image Les établissements publics suisses doivent depuis juin tracer les données de leurs clients. Vendredi dernier, Genève a décidé de sanctionner pénalement ceux qui ne le feraient pas, ou mal. L'État peut contacter les clients après la découverte d'un cas ou déléguer cette tâche au club. Selon lui, la boîte améliore son image en le faisant. Malgré nos tentatives, nous n'avons pas réussi à joindre le Rooftop 42. de collègues de la maman, placés en quarantaine. Mais comment expliquer le délai pour contacter ces quatre personnes ? Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la santé, ne commente pas les cas particuliers. Mais « des soucis dans plusieurs clubs justifient les mesures prises Confédération sera évalué dans quelques semaines, et les eleande résultats sont très attendus par Fruit-Union Suisse, qui rappelle que la punaise marbrée a causé pour 3 millions de francs de dégâts l'an dernier. -ATS Deux noyades dans les rivières Deux personnes ont été retrouvées sans vie dans les eaux suisses dimanche. Le corps d'une ressortissante étrangère a été repêché dans l'Aar à Berne. À Wallbach (AG), un homme de 24 ans, porté disparu depuis jeudi soir, a été retrouvé mort dans le Rhin. Selon des témoins, une autre personne aurait disparu jeudi au même endroit. La famille, désormais en quarantaine, a été avertie sur le tard. -DR vendredi (ndlr : obligation de tracer les clients sous peine d'une sanction pénale, notamment) ». Les discos n'ont pas toujours contacté leurs clients (lire encadré). « Certains ont joué le jeu, d'autres n'ont pas fait le job, déplore le porte-parole. Par exemple, en fournissant des listes mal remplies. » La guêpe samouraï est un régulateur naturel de la punaise marbrée. -DR Dix jours pour être alertés a rès un cluster en boîte Le Canton enquête actuellement sur l'origine de plusieurs problèmes semblables à celui du Rooftop. « Ces établissements seront entendus. Nous prendrons les mesures adaptées, potentiellement des sanctions, voire la fermeture. » -LUCIE FEHLBAUM *Prénom d'emprunt



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :