20 minutes Genève n°2020-07-27 lundi
20 minutes Genève n°2020-07-27 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-27 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : police lancée contre les antiracistes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus 20 secondes Bolsonaro est rétabli BRASILIA Alors que son pays est le deuxième plus touché du monde (2,3 millions de cas), le président brésilien Jair Bolsonaro n’est plus infecté par le coronavirus. Son dernier test est revenu négatif. Il a fêté l’événement avec un tour d’honneur à moto, samedi. Premier cas suspect PYONGYANG Jusqu’à présent imperméable au virus, la Corée du Nord est en alerte maximale : un premier cas suspect a été décelé. Selon l’agence officielle KCNA, il s’agit d’un homme qui aurait franchi illégalement la ligne de démarcation avec la Corée du Sud. SANTÉ L’infectiologue Pietro Vernazza fait des vagues en proposant une réduction des mesures. La Confédération réagit. Et s’il fallait laisser les jeunes s’exposer au virus afin de généraliser les anticorps et n’imposer les mesures actuelles qu’aux personnes à risque ? C’est en tout cas l’idée émise par Pietro Vernazza, infectiologue et médecin-chef à l’hôpital de Saint-Gall, dans la « SonntagsZeitung » la semaine dernière. Il estime que l’immunité collective est plus avancée qu’il n’y paraît, et que le taux de mortalité est plus faible qu’au début de la pandémie. Assez pour avancer une straté­, actu.20min.ch Une « autre voie » face au Covid intrigue et inquiète Les propos du médecin résonnent dans la profession et au-delà. –KEYSTONE gie alternative à la voie contraignante et coûteuse du Conseil fédéral, non tenable sur la durée, selon lui. Des dizaines de médecins ont soutenu depuis Après les plages espagnoles, l’autoconfinement. Même pour le ministre Grant Shapps (méd.). –KEYSTONE Brutal retour de vacances LONDRES/MADRID Depuis hier, les Britanniques qui rentrent d’Espagne ont l’obligation de se mettre en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée. La décision, annoncée brutalement par le gouvernement, a créé la consternation parmi les vacanciers et les professionnels du tourisme. Elle a même pris de court le ministre des Transports, Grant Shapps, et celui chargé de Londres, Paul Scully. Tous deux passent leurs vacances dans le pays, l’une des destinations favorites des Britanniques. L’Espagne enregistre une hausse des infections, qui ont repassé au-dessus de la barre des mille cas quotidiens. « Nous avons pris une décision rapide et nous n’allons pas nous en excuser. Nous risquons une deuxième vague », a justifié le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab. –AIA/AFP Coup de chance ou génétique ? ITALIE Rendue célèbre par le naufrage du Costa Concordia, l’île toscane de Giglio suscite la curiosité de l’épidémiologiste Paola Muti : aucun de ses 800 habitants n’a contracté le coronavirus, malgré le passage de touristes infectés. Sur les 713 habitants testés, un seul présentait des anticorps. Pourtant, selon le toubib local, les maladies contagieuses se répandent très vite dans les petites communautés très soudées. Coup de chance ou génétique, ce qui a protégé Giglio reste un mystère. Entreprises trop peu surveillées Les contrôles des mesures anticoronavirus dans les entreprises, par exemple sur les chantiers ou dans l’alimentaire, ne sont pas satisfaisants aux yeux de l’Office fédéral de la santé publique. Il demande aux Cantons de faire mieux, a relaté le « SonntagsBlick ». Certains auraient déjà prévu d’intensifier leurs visites dès aujourd’hui. l’idée d’une « contamination différenciée ». De quoi inquiéter fortement la task force fédérale, qui juge cette théorie dangereuse et infondée. Les experts auprès du Conseil fédéral rédigent actuellement une mise en garde à ce sujet. L’un d’eux, l’infectiologue Manuel Battegay, a pris la parole dans la « SonntagsZeitung » pour démonter la proposition, basée sur des hypothèses non confirmées : « Il est faux de dire que cette voie ne serait pas risquée pour de nombreuses personnes. Une contagion ciblée devrait s’accompagner de mesures de protection si strictes qu’elles en seraient antidémocratiques. » Pour Pietro Vernazza, qui se dit prêt a accepter une mortalité plus élevée qu’aujourd’hui, l’idée vient surtout répondre à l’éventualité qu’aucune vaccination ne devienne efficace et généralisable à court terme. –RMF Les infections 110 C’est le nombre de personnes qui ont été testées positives au coronavirus entre samedi et hier. Depuis mardi, le nombre de cas enregistrés chaque jour dépasse la centaine. L’OFSP a par ailleurs annoncé hier quatre nouvelles hospitalisations et un décès, portant le bilan à 1701 morts. Au total, 4182 patients ont été hospitalisés depuis le début de la pandémie.
LUNDI 27 JUILLET 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 Pour des masques « Swiss made » Une initiative privée veut fournir les machines et les matières premières pour aider hôpitaux, autorités sanitaires et entreprises suisses à fabriquer leurs propres masques, rapporte la « NZZ Le Genevois Kevin Mbabu a été placé en isolement. –KEYSTONE Établissement branché à l’origine d’un gros cluster GENÈVE Au moins vingt personnes ayant fréquenté le Rooftop le 18 juillet sont positives au Covid-19. Un client témoigne. L’un des clusters genevois du Covid-19 a été le Rooftop 42, un bar dansant de la rue du Rhône. Parmi les personnes testées positives la semaine passée, un nombre conséquent faisait partie d’un groupe d’une trentaine d’amis qui a fréquenté les lieux le samedi 18. L’un d’eux a été déclaré malade mardi. « Le lundi, plusieurs de mes amis se sont sentis mal. Nous sommes tous allés nous faire tester. En tout cas, vingt d’entre nous sont positifs, d’autres attendent encore le résultat. » Le Rooftop 42 et sa terrasse, sur le toit du 42, rue du Rhône. –DR Pas de fermeture... pour le moment am Sonntag ». Qui note que les hôpitaux privilégient toujours plus l’approvisionnement autonome. Ainsi les Hôpitaux universitaires de Genève vont produire des masques dès septembre. Joueur de la Nati lui aussi infecté GENÈVE/ALLEMAGNE Le club de foot de Wolfsburg (All) a indiqué samedi que Kevin Mbabu a contracté le coronavirus. L’international suisse, seul joueur de l’équipe à avoir été testé positif, est actuellement en isolement et ne présente pas de symptômes. Mais le Genevois de 25 ans ne pourra pas disputer le match retour d’Europa League contre le Chakhtar Donetsk (Ukr), le 5 août. Pour l’heure, le Canton n’entend pas fermer les lieux festifs qui collaborent, indique Laurent Paoliello, porte-parole du Département genevois de la santé. « C’est la moins mauvaise solution », car elle permet un traçage. Sinon, l’État serait forcé d’interdire de nouveau les regroupements. Il n’exclut pas un changement de position « si la courbe ne s’infléchit pas dans une dizaine de jours ». Ce week-end, 70 cas de Covid ont été déclarés. Quelque 1200 Genevois sont en quarantaine : un tiers de proches de malades, deux tiers de retours d’un pays à risque. Reportage à la plage à voir sur notre app. Sable, soleil et températures plus qu’agréables ont incité la foule à investir la plage de Vidy. –XFZ « Il faut des endroits sans contraintes » L’homme dit sa gêne ce soir-là. « Les employés n’avaient pas de masque. Sur la terrasse, on ne pouvait pas bouger tant il y avait de monde. La boisson faisait oublier les gestes barrières. Ce n’était pas sérieux, je ne suis resté qu’une heure et demie. » Son seul cas a débouché sur la mise en quarantaine de trente de ses proches (autres que ceux présents le 18), explique-t-il. Fondateur des lieux, Sébastien Barras confirme avoir été averti mercredi par l’État de cas dans le bar. « On a immédiatement mis tout le staff en quarantaine pour le renouveler à 100%. » Le port du masque lui a été imposé. Pour le reste, il assure que gel hydroalcoolique et traçage des clients ont toujours été la règle. Notant qu’il est impossible de savoir où les malades ont été contaminés, il juge que fermer les lieux festifs pourrait être contre-productif, les fêtards se retrouvant hors de contrôle. « Avec le traçage, on peut limiter la casse. Mais la meilleure solution serait encore que les clients portent un masque. » –JÉRÔME FAAS Masque, traçage : Genève serre la vis C’est justement pour ce type de cas, cinq lieux festifs ayant été détectés comme des foyers de contamination, que l’État a durci les mesures sanitaires. Dès vendredi passé à 20h, il a rendu obligatoire, avec sanction, le port du masque pour les serveurs et le traçage des clients des boîtes de nuit et bars dansants. Dès demain, le masque sera aussi obligatoire pour les clients de tous les commerces. L’usage de gel hydroalcoolique à l’entrée sera imposé. LAUSANNE La plage de Vidy, comme de très nombreux autres lieux de baignades romands, a été prise d’assaut, samedi. Les groupes semblaient souvent oublier les gestes barrières et les masques étaient inexistants. « La distance n’est pas respectée partout, mais ce n’est pas ici qu’on va parler du virus », glisse un amateur de bronzette. « S’il y a des endroits comme ça où on peut souffler et s’aérer sans ces contraintes, c’est très bien », explique de son côté un jeune baigneur. Trois cas : le club ferme BERNE Le Kapitel Bollwerk a été fermé samedi soir sur ordre de l’Office du médecin cantonal. Ce club bernois le restera probablement pendant dix jours. En effet, plusieurs personnes ayant passé un moment dans l’établissement ont été diagnostiquées positives au coronavirus. Vendredi d’abord, le Canton a annoncé que 305 personnes avaient été placées en quarantaine après qu’un malade avait passé la soirée dans la boîte le week-end précédent. Puis deux autres fêtards présents ont signalé qu’ils avaient été testés positifs. L’un d’eux est revenu jeudi au club. Les autorités ont donc décidé de fermer l’établissement « pour interrompre les chaînes de transmission ». –ATS –KEYSTONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :