20 minutes Genève n°2020-07-23 jeudi
20 minutes Genève n°2020-07-23 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-23 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,0 Mo

  • Dans ce numéro : le radar antibruit fait hurler les gros cubes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu actu.2Omin.ch 20 secondes Chouettes naissances BÂLE Le zoo de la ville compte deux nouveaux pensionnaires. Deux petites chouettes chevêches — un mâle et une femelle — ont éclos le 10 juin dernier. Elles ont déjà presque atteint la taille de leurs parents dont c'est la première couvaison. Ces oiseaux sont une espèce indigène. Montagne meurtrière VALAIS Un alpiniste soleurois âgé de 27 ans est décédé mardi alors qu'il entamait la descente du Dom des Mischabel. Son compagnon de cordée, âgé de 26 ans, a été grièvement blessé. Les deux hommes ont fait une chute de plusieurs mètres alors qu'ils étaient à une altitude de 3700m, a détaillé hier la police. Un routier perd la vie BERNE Un grave accident de la route s'est produit hier après-midi sur l'autoroute A6, à hauteur de Grossaffoltern. Le conducteur d'un camion, âgé de 61 ans, est décédé sur les lieux du drame après que son engin a percuté la glissière centrale avant de se renverser, a indiqué la police. Le tronçon d'autoroute a dû être fermé. Logements pour étudiants-. taux de vacance jamais vu UNIVERSITÉS La crise sanitaire a vidé des centaines d'appartements au semestre de printemps. Une situation rarissime. Inscriptions anticipées, listes d'attente, plans B, voire C qui tombent à l'eau  : la quête d'un logement étudiant peut s'avérer plus compliquée que l'admission dans une faculté. Mais cette année, les Universités de Genève (UNIGE) et de Lausanne (UNIL) ainsi que l'EPFL n'ont pas rempli tous leurs appartements. Un phénomène inédit. « C'est extrêmement rare, les annulations sont généralement de l'ordre de 19/0, indique Marco Cattaneo, porte-parole de l'UNIGE. Au printemps 2020, w% des logis étaient vides, soit 383 baux résiliés. » La crise sanitaire est évidemment respon- Aide d'urgence Démographie en baisse STATISTIQUE Le coronavirus a fait fléchir la population des villes suisses. À Berne, le nombre de résidents a reculé depuis le début de l'année. En cause  : l'arrivée de ressortissants étrangers, qui a baissé de plus de 20%. Contacté, le Contrôle des habitants de Lausanne fait un constat similaire. Contrairement à la tendance, la population a chuté dès fin mars, pour atteindre 145 63o résidents à fin juin. « Ce sont surtout des À Genève, la Ciguë, coopérative de logements étudiants, a constaté que « pas mal de personnes ont rejoint leur famille tout en gardant leur chambre, indique Olivier, membre. Nous avons constitué une caisse de solidarité pour soutenir les étudiants ne pouvant pas payer les loyers » depuis la crise. L'UNIGE a aussi mis en place une aide financière d'urgence, 2,2 millions de francs financés par des fondations privées, destinés au règlement des loyers et autres besoins, notamment alimentaires. sable du phénomène. « Certains gouvernements ont appelé leurs ressortissants à rentrer, poursuit le communicant. Des étudiants ne sont pas venus du tout. » Au total, les loyers non De nombreux étudiants internationaux ont quitté le pays. -ISTOCK encaissés entre mars et mai représentent environ loo'000 fr. pour l'UNIGE. La Fondation Maisons pour étudiants Lausanne (FMEL) gère les logements proposés étudiants et des travailleurs qui ont renoncé à venir, explique Dominique Monod, chef du service. La mortalité liée au coronavirus a bien sûr un rôle à jouer dans cette statistique, mais il reste limité. » La ville de Fribourg observe également une baisse de plus de 25o personnes entre mai et juin 2020, mais la fluctuation y est surtout liée aux mouvements des résidents en séjour temporaire. -RMF/ATS Quand les Alpes voient rouge BERNE Ces derniers jours, un petit lac de montagne a pris une curieuse teinte rouge sang sur les hauteurs de Beatenberg. Selon Hans Rudolf Bürgi, le phénomène est dû aux algues vertes qui peuplent le plan d'eau. L'hydrobiologiste explique que les plantes se teintent ainsi pour se protéger du soleil. La réaction de la tourbe qui compose les terrains environnants pourraient également expliquer ce changement de couleur. « Je n'avais jamais rien vu de tel avant », a assuré le promeneur qui a pris ce cliché. -WALTER FIECHTER par l'UNIL et l'EPFL. Elle comptabilise zoo départs sur 3300 places, « chose tout à fait exceptionnelle » selon son directeur adjoint, Alexandre Dayer. Le taux de vacance « impacte les réserves dédiées au fonds de rénovation ou d'investissement ». Mais tout devrait rentrer dans l'ordre rapidement, puisque les logements vaudois sont déjà pleins. Le Vortex, hérité des Jeux olympiques de la jeunesse, « a été pris d'assaut », constate Alexandre Dayer. À Genève, l'offre pour les participants aux cours d'été n'a pas été maintenue, faute de demande. Mais tout est plein pour la rentrée. -LUCIE FEHLBAUM Délinquants de rue traqués Face à la recrudescence généralisée de vols sur des passants ou dans les magasins, de casses dans les voitures et d'agressions sur la voie publique, les polices suisses cherchent à mieux cibler leur action. Quasi simultanément, celles de Genève et de Neuchâtel ont mis sur pied des patrouilles spécialisées dans la criminalité de rue, relate la RTS. Ces nouvelles entités sont déjà engagées sur le terrain.
JEUDI 23 JUILLET 2020/20MINUTES.CH Actu 3 La liste noire 42 pays C'est le nombre d'États que la Suisse juge à risque par rapport au coronavirus. Les personnes arrivant de ces pays devront observer une quarantaine de dix jours. Auparavant, cette liste comptait 29 pays. À noter que la Suède n'y figure plus. « J'en ai assez de cette vie » BERNE « Je ne peux pas retourner chez moi. Si je rentre en Iran, je serai condamné à la peine de mort. » L'homme qui a tenté de s'immoler par le feu lundi devant le Palais fédéral a témoigné sur TeleBârn. « J'en ai assez de cette vie », explique ce Kurde, désespéré après avoir été débouté de sa demande d'asile. L'homme restera interné dans un établissement psychiatrique ces prochains jours avant de regagner le centre de retour, dont il dénonce les conditions sanitaires. GENÈVE Une quadra a été arrêtée pour une broutille alors que les forces de l'ordre la recherchaient depuis des jours, pensant qu'elle s'était noyée. Branle-bas de combat pour rien. De vendredi après-midi à lundi soir, la police genevoise a sorti les grands moyens pour retrouver une femme, la pensant victime d'un accident de baignade. Mais elle est réapparue mardi soir, à la faveur d'une interpellation. Vendredi, la police est alertée pour des affaires abandonnées au bord du lac. Celles d'une femme portée disparue dans le canton de Zurich depuis mi-juillet, comme l'indique une carte d'identité. À Orages, grêle, éboulements et feu SUISSE Le temps s'est fortement dégradé mardi et les orages ont perduré toute la nuit. La grêle a frappé en divers endroits, dont Genève, mais semble avoir épargné les cultures. En Valais, de nombreuses caves ont été inondées et les pompiers ont dû sécuriser le toit d'une maison à Vionnaz. Une coulée de lave torrentielle a coupé la route entre Sembrancher et le col des Planches. Une autre s'est déversée hier après-midi à Chamoson, où un homme et une fillette avaient été emportés par une coulée l'été passé. Les pompiers ont dû intervenir à 46 reprises entre 18 h et 22 h dans le canton. Quant à la foudre, elle a frappé mardi une forêt près de La Souste, causant un incendie. À Signau (BE), c'est une ferme qui a été foudroyée et qui s'est embrasée, subissant de gros dégâts. Aucun blessé n'est à déplorer. -CGA/ATS/JFZ Les recherches ont duré plusieurs jours entre lac et Rhône. -L. Gu I RAU D/TDG L'orage a offert de magnifiques paysages aux photographes, comme ici à Tannay (VD). DR 0 Des images de la grêle qui s'est abattue en divers endroits du pays sont sur notre app. Accident aux JOJ  : le treuil aurait été mal installé Suspendue au-dessus de la glace de Malley, la patineuse russe Olga Sevastianova avait soudain chuté de 5m, se blessant grièvement, en janvier, lors d'une répétition pour les Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ). Selon une expertise citée par « 24 heures,>, le dispositif utilisé pour porter l'artiste n'était pas défectueux. En revanche, son installation n'était pas correcte. La patineuse a déposé une plainte pénale. Interpellée par la police alors qu'on la croit noyée l'arrivée des agents, un témoin a dit avoir vu un bras couler. De gros moyens ont donc été mis en oeuvre afin de localiser la personne. Les forces de l'ordre ont engagé hélicoptère, plon- geurs et bateau. En vain. « Les conditions météorologiques étaient difficiles à cause de la bise », a précisé Alexandre Brahier, porte-parole de la police cantonale. Le dispositif a été maintenu jusqu'à lundi soir et les recherches élargies vers le Jet d'eau, sur l'autre rive, et au barrage de Verbois, sur le Rhône. Surprise mardi soir  : une patrouille a interpellé une femme qui avait renversé des scooters aux Pâquis. Elle a été identifiée et il s'est avéré qu'il s'agissait de la présumée noyée. Elle a été mise à disposition du Ministère public, puis sera vraisemblablement ramenée à Zurich. Quant aux frais liés à cette opération d'envergure, ils resteront à la charge de la collectivité. « On ne peut pas reprocher à cette dame d'avoir oublié ses affaires, comme on ne peut pas reprocher à un témoin d'avoir cru voir quelqu'un se noyer », a conclu Alexandre Brahier. -MARIA PINEIRO Son sac chute et se met à brûler LAUSANNE Un sac à dos s'est embrasé hier matin à la gare CFF. Une sangle du bagage, où se trouvait une batterie de trottinette électrique, aurait lâché, faisant tomber le tout au sol. « La batterie a alors pris feu, probablement à cause du choc », décrit un porte-parole de la police vaudoise. Des agents ont éteint les flammes avec un extincteur, puis les pompiers ont refroidi l'accu afin de pouvoir l'évacuer. Son propriétaire s'est quant à lui brûlé en tentant de récupérer sa batterie tombée au sol. L'incident s'est produit dans le hall central de la gare CFF. -mMs



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :