20 minutes Genève n°2020-07-20 lundi
20 minutes Genève n°2020-07-20 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-20 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : la grande première du petit dernier, Fabio Quartararo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Des vipères plein le bureau afin de sauver la biodiversité VAUD Un bureau d’études environnementales a mis à l’abri dans ses locaux des dizaines de reptiles durant les travaux sur l’autoroute. Peu parcourus par l’homme, les talus bordant les autoroutes constituent un surprenant havre de paix pour plusieurs espèces menacées. Le secteur du tunnel du Flonzaley, près de Chexbres, abrite ainsi des dizaines de vipères protégées. Mais des travaux d’entretien de l’A9 vont le rendre moins accueillant. « Une des étapes de planification d’un tel chantier est d’inspecter ces zones et d’en extraire les espèces protégées pour les mettre à l’abri, le temps des travaux », explique Olivier Floc’hic, porte-parole de l’Office fédéral des routes (OFROU). Mandatée pour prendre en charge les vipères du Flonzaley, comme celles de chantiers précédents, le bureau d’études environnementales Hintermann& Weber a transformé sa salle de conférences en vivarium pour y loger une soixantaine de reptiles. « Les conditions qu’on leur offre doivent être optimales pour que tout Le sort s’acharne sur une station haut-savoyarde Vendredi, un nouveau drame a bouleversé La Chapelle-d’Abondance (F). Le chef d’exploitation des remontées mécaniques, qui participait à un exercice de sauvetage de routine, est tombé d’une hauteur de 7m Le mât électrique avait été la cible d’un sabotage le 26 juin. –KEYSTONE Les serpents sont logés deux par deux et disposent de tout le confort, repas compris. –DR Un reportage vidéo de la relocalisation de ces animaux protégés est à regarder sur notre app. ce travail ne soit pas fait pour rien », explique Sylvain Dubey, biologiste (lire ci-dessous). Un suivi est nécessaire, pendant et après la captivité des vipères. « Les interventions précédentes sont encourageantes : les animaux relâchés n’ont pas une mortalité supérieure à la normale, ils sont en bonne santé et continuent de se reproduire », note Sylvain Dubey. Au printemps prochain, après un an loin de chez elles, les vipères du Flonzaley retrouveront un talus soigneusement mis en désordre pour elles, avec des tas de bois et des ronces pour Hôtel à serpents éphémère et bien pensé Les vipères sont logées deux par deux dans des caisses opaques, ce qui les protège du stress, aménagées d’un couvert et de cailloux. Cet hôtel éphémère est maintenu à température fraîche, mais les reptiles peuvent se chauffer sous une depuis un télésiège à six places, a relaté « Le Dauphiné libéré ». Le 14 juillet, deux personnes qui faisaient un vol biplace en parapente étaient décédées dans la station des Portes-du-Soleil à la suite d’un accident. Pylône découpé au chalumeau VAUD Les enquêteurs avaient d’abord pensé à une attaque à l’explosif, mais c’est un chalumeau qui a été utilisé pour saboter un pylône de Gland, le 26 juin. C’est ce qu’a révélé hier l’émission « Mise au Point », sur la RTS. On ne connaît toujours pas le mobile de cet acte, mais la piste écoterroriste est évoquée. L’arrivée de la 5G pourrait être en cause. En effet, sur la ligne ciblée, de nombreux pylônes électriques font aussi office d’antennes de téléphonie. se cacher et des gravats pour hiberner. Et Hintermann& Weber aura de nouveau une salle de conférences... –PAULINE RUMPF lampe de couveuse, et un néon extérieur à luminosité variable fait office de lumière du jour. Toutefois, les serpents sont très sensibles : les premiers jours de leur relocalisation, certains ont manqué d’appétit face aux souris qu’on leur servait. ZURICH L’image d’un passager de tram affublé d’une cagoule du Ku Klux Klan − société secrète suprémaciste blanche aux États-Unis − agite les réseaux sociaux. Un lecteur raconte que la photo a été prise jeudi par un collègue. « Je suis choqué qu’on porte ça en public », s’indigne-t-il. Les transports publics zurichois n’en savaient rien. « S’il y avait eu contrôle, nous aurions exigé qu’il ôte ce « masque » et qu’il en porte un normal, voire qu’il quitte le tram », assure Elina Fleischmann, porte-parole. De même, la police n’a pas été alertée et ne se prononce pas actu.20min.ch Une cagoule raciste en guise de masque Cette image suscite l’indignation sur les réseaux sociaux. –DR 20 secondes Agressif, ivre et armé BÂLE Un homme a menacé samedi soir plusieurs passants avec une arme à feu et un couteau dans le centre-ville. Il a été arrêté par des policiers. L’homme, un Nicaraguayen de 38 ans, était complètement ivre. La police ignore la raison de son comportement. Vol de parapente fatal VALAIS Un Bernois de 33 ans a succombé hier matin à l’Hôpital de Sion, où il avait été héliporté la veille au soir après un accident de parapente. L’homme effectuait un vol dans le val d’Anniviers lorsque, pour une raison inconnue, il a chuté et s’est écrasé dans un pierrier. Manif contre les avions LAUSANNE Six jeunes, dont cinq mineurs, ont bloqué l’aérodrome vendredi vers 7 h 30. Ces activistes d’Extinction Rebellion réclamaient la fermeture du site de la Blécherette. Ils ont été interpellés et une plainte pour violation de domicile et dommages a été déposée. sur d’éventuelles sanctions. En 2019, douze personnes avaient porté le costume du Ku Klux Klan au carnaval de Schwytz. Elles ont été condamnées, non pour discrimination raciale mais pour acte contraire aux mœurs. –MAB/ADI
LUNDI 20 JUILLET 2020/20MINUTES.CH La panne Un petit avion avec deux personnes à bord, parti pour un vol au-dessus des Alpes, a dû se poser hier en urgence dans un champ de maïs, à Reitnau (AG), après une panne de moteur. Personne n’a été blessé dans l’accident. Berne rouvre les frontières pour les couples à distance DOUANES Les conditions d’entrée pour partenaires d’États tiers vont devenir un peu plus souples. Elle vit en Suisse, son copain en Colombie. Depuis la fermeture des frontières, Solange avait peu d’espoir de revoir rapidement Diego, qu’elle a rencontré lors d’un séjour de plusieurs mois en Amérique du Sud, car la Suisse n’autorise plus l’entrée aux ressortissants des États tiers (hors Schengen et hors UE). La situation est identique dans la quasi-totalité des pays européens. Une campagne sur les réseaux sociaux a été lancée à large échelle pour exiger une exception pour les couples non mariés. Des milliers de ceux-ci ont inondé internet de leurs témoignages Ils réclament des accès à l’eau GENÈVE Ce week-end, l’association À l’eau Wilson a permis aux adeptes de natation dans le lac de faire quelques brasses le long de la rive droite, normalement interdite à la baignade. Des tapis rouges ont été installés pour faciliter les entrées et les sorties. L’association milite pour la mise en place rapide d’infrastructures permettant un accès à l’eau. Elle estime trop longs les délais des projets officiels prévus d’ici à cinq ans. Une pétition munie de 600 signatures a été déposée au Conseil municipal de la Ville. Elle devrait être traitée fin août. Les Genevois ont profité de l’occasion pour se jeter à l’eau. et lancé des pétitions. En Suisse, le mouvement a été soutenu par les Verts et le PS. Le Danemark, la Norvège et l’Autriche ont déjà accepté de laisser entrer les conjoints. Et la Suisse va suivre. « Nous allons adapter le plus vite possible nos conditions d’entrée », a expliqué vendredi Barbara Büschi, directrice suppléante au Secrétariat aux migrations. La Suisse doit préciser les critères d’entrée pour les amoureux. –DR Quarantaine pas respectée SUISSE La mise en quarantaine imposée depuis le 6 juillet aux personnes qui arrivent d’un pays à risque est très mal respectée, a observé hier la « SonntagsZeitung ». Seule une personne sur deux s’y soumet, a constaté le journal en consultant les chiffres publiés par les cantons. Le 17 juillet, sur les quelque 6000 arrivées via les trois aéroports du pays, seules 2328 personnes étaient en quarantaine et 630 en isolement. Le président de la faîtière des médecins cantonaux, Rudolf Hauri, a réclamé des contrôles plus systématiques dans tous les avions et les bus qui arrivent de pays à risque. Ceux annoncés par l’Office fédéral de la santé publique vendredi, qui seront sporadiques et concerneront 20 à 30 vols hebdomadaires, ne suffiront pas, estimet-il. Il préconise un échantillonnage sur tous les avions et beaucoup plus d’information. –ATS/AIA Le président des Verts, Balthasar Glättli, s’est réjoui de la décision mais a précisé : « Restons prudents avant de sabrer le champagne. » Et pour cause : la Suisse ne va pas ouvrir les vannes sans contrôle. Pas question de faire entrer en Suisse son « match » Tinder que l’on n’a pas encore rencontré. Pas question non plus de feindre une amourette pour faire venir n’importe qui. « Nous travaillons avec le Danemark, l’Autriche et la Norvège pour fixer les critères d’autorisation d’entrée », a ajouté Barbara Büschi. La Suisse doit préciser les modalités et les moyens de contrôle d’ici à la fin du mois. –YANNICK WEBER Combien de mois ? Au Danemark, les personnes qui souhaitent entrer dans le pays doivent remplir un formulaire et déclarer sur l’honneur qu’elles sont en couple « depuis plus de trois mois » (plus de neuf mois en Norvège) et que la relation est basée « sur des rencontres réelles ». Le gouvernement rappelle à ceux qui mentiraient qu’ils seront punis d’amende ou de prison. Ce week-end, les Pays- Bas et la République tchèque ont annoncé la même politique. Actu 3 L’excès 245 km/h C’est la vitesse à laquelle roulaient deux Suisses de 31 ans samedi sur un tronçon limité à 120 km/h de l’autoroute allemande A5, au nord de Bâle. Ils faisaient une course-poursuite et se sont fait saisir leur permis. Baby-boom après le confinement SUISSE En ligne comme en grandes surfaces, les ventes de tests de grossesse ont plus que doublé pendant le confinement, a rapporté « Blick ». La permanence des femmes de l’hôpital de Zurich a aussi vu le nombre de consultations de grossesse grimper de 30%. Mais il faudra attendre les naissances pour parler d’un babyboom, note sa médecin-cheffe. –KEYSTONE –ISTOCK



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :