20 minutes Genève n°2020-07-08 mercredi
20 minutes Genève n°2020-07-08 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-08 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,0 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pascal Zadi ose le rire pour parler du racisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Virus chez les recrues BERNE L’armée a recensé 38 cas positifs de Covid-19 sur plus de 11’000 tests effectués sur l’ensemble des jeunes recrues de l’été. Les militaires concernés ont été placés en isolement pour une période de 10 jours et sont temporairement dispensés de service. Accident mortel sur l’A3 SAINT-GALL Une voiture s’est retournée sur l’autoroute hier, après avoir heurté une barrière. L’accident s’est produit avant l’entrée du tunnel de Raischibe. La conductrice du véhicule est dans un état grave à l’hôpital, tandis que son passager est décédé sur les lieux. Drogue au centre-ville GENÈVE La police cantonale a perquisitionné lundi un appartement proche de la gare Cornavin. Au total, 125 g de cocaïne et 700 g d’héroïne y ont été saisis, ainsi que 700 fr. et du matériel de conditionnement. Deux personnes originaires d’Albanie ont été arrêtées. BERNE La perception de l’environnement n’est pas la même selon le sexe. Pour trois femmes SAHNT-GALL SAINT-GALL La maîtresse d’un matou écrasé par une voiture a reçu de l’argent au titre de « perte affective ». Le 15 mai a été un jour très sombre pour Vreni. Murphy, son chat de 18 ans, a été écrasé par une voiture. Transféré en clinique vétérinaire, le matou est mort dans les bras de sa maîtresse. Vreni, 70 ans, a vécu ce moment comme une tragédie. Si de l’argent ne remplacera jamais ce compagnon, la retraitée d’Engelburg a eu droit à une indemnisation de la part de l’assureur RC de la conductrice fautive, rapporte le « St. Galler Tagblatt ». Dans un premier temps, la compagnie d’assurance a proposé 3000fr. à la propriétaire de Murphy. Celle-ci a estimé que le montant n’était pas assez élevé et a réclamé 6000fr. Finalement, elle touchera 4500fr., somme qu’elle destine à des fondations pour la protection des animaux. L’assureur a fait un geste car Vreni entretenait une relation très intime avec son matou. De plus, le chat venait de passer un examen de santé peu avant sa mort et aurait probablement vécu encore plusieurs années. En outre, il est décédé durant son transport chez le vétérinaire, on peut donc penser que son agonie a été terrible. Pour fixer le montant du dédommagement, la retraitée actu.20min.ch Elle touche 4500 francs pour la mort de son chat L’environnement a un sexe sur dix, la qualité de l’environnement a une grande importance sur la qualité de vie. Chez Ce vénérable chat de 18 ans faisait la joie de sa maîtresse. –V. BÄNZIGER les hommes, cette proportion n’est que de deux sur dix, selon l’enquête « Qualité de l’environnement et comportements environnementaux » de l’Office fédéral de la statistique. La différence est aussi nette concernant la perception de la pollution  : 65% des dames y voient un problème important, contre 56% des messieurs. Les femmes considèrent aussi plus souvent que les changements environnementaux et les technologies sont dangereux. Elles sont 81% à juger les centrales nucléaires très dangereuses ou plutôt dangereuses, contre 67% des hommes. Ces parts sont de 69% et 52% pour les antennes de téléphonie. –ATS Les femmes seraient plus respectueuses de la nature. –ISTOCK La valeur affective dans la législation Depuis 2003, le Code des obligations comporte un article qui traite des indemnités à verser pour un animal  : « Lorsque celui-ci est blessé ou tué, le juge peut tenir compte de la valeur affective de l’animal pour son détenteur ou les proches de celui-ci. » C’est en 2006 que, pour la première fois semble-t-il, un tribunal a fixé des montants pour la valeur émotionnelle d’une bête. En 2010, le peuple a refusé une initiative fédérale demandant la création d’avocats des animaux. Mais certains cantons en sont dotés. s’est référée à l’échelle de Peter Krepper. Cet avocat zurichois est spécialisé dans la protection des bêtes et la responsabilité civile face à des animaux. Son barème, non contraignant mais suivi par la plupart des assurances, prend notamment en compte la valeur affective, la gravité des blessures ou encore la souffrance de la bête durant son agonie. Après un savant calcul, un particulier peut demander une indemnisation pouvant aller de 500 à 10’000 francs. –LBU/JBM L’expansion Le géant américain Uber, qui propose un service de voitures avec chauffeur, étend ses activités à Fribourg, Sion et Yverdon-les-Bains (VD). Les utilisateurs de l’application peuvent réserver des courses dès à présent. Le choix de ces trois villes est motivé par une forte demande locale. Ébats sexuels au tribunal Dans l’espoir de disculper son client accusé de viol par son ex, un avocat a insisté pour que la vidéo des ébats du couple soit diffusée durant l’audience d’un tribunal fribourgeois, rapporte « La Liberté ». En vain. Les juges ont retenu que la femme n’était pas en état de dire non. L’homme écope de 7 ans de prison. Des « working poors » à Cointrin GENÈVE Une paie passée de 4750 à 3150 francs pour l’un, des revenus de moins de 1000 francs pour un autre  : exemples à l’appui, le Syndicat des services publics (SSP) a dénoncé hier la précarisation de nombreux employés de sociétés opérant à l’aéroport à la suite du Covid. « Ces travailleurs ont un emploi mais doivent s’adresser aux services sociaux », a expliqué le SSP. Il réclame notamment la création d’un fonds de compensation pour les aider.
–24H/O. MEYLAN MERCREDI 8 JUILLET 2020/20MINUTES.CH Les spectacles de la Fête des vignerons n’avaient pas fait le plein. VAUD Un cadeau insolite a été adressé à des employés du CHUV. Le geste étonne, à l’heure des revendications salariales à l’hôpital. « Pas de compensation pour les vacances annulées, les heures sup ni le stress lié au travail durant cette période de Covid-19. Non non  : en guise de merci, nous avons reçu un pin’s… » Cet employé du CHUV ne savait pas s’il devait rire ou pleurer en ouvrant son courrier en juin dernier. Dans une lettre élogieuse, ses chefs lui témoignaient reconnaissance et gratitude pour le travail accompli au pic de la crise sanitaire. Et un badge, portant la mention « Star de médecine interne », accompagnait leur message. Dans les couloirs de l’hôpital, la démarche en a fâché plus d’un. « Tout le monde en parle, PUB Alain, lep indique David Gygax, secrétaire syndical au Syndicat des services publics (SSP). Et ceux qui trouvent l’idée sympa sont peu nombreux. Symboliquement, c’est violent,estime-t-il. Le Conseil d’État et la direction du CHUV n’ont pas investi un Déficit moins lourd que prévu VEVEY (VD) Les comptes définitifs de la Fête des vignerons 2019 ont été publiés hier. La manifestation boucle sur une perte de 11,8 millions de francs, pour des recettes de 94 millions. La Confrérie des vignerons s’attendait à un déficit de 15 millions. Il a notamment été réduit grâce à l’aide du Canton (« 20 minutes » d’hier). Quelque 375’000 billets avaient été vendus pour les spectacles, alors que les organisateurs s’étaient fixé l’objectif de 400’000. Les badges (en méd.) ont été financés de la poche du chef du Service de médecine interne. –O. VOGELSANG franc dans les salaires, les embauches ou les primes. Le personnel soignant attend autre chose qu’un pin’s ! » À l’origine de ce souvenir controversé, Peter Vollenweider précise que les 600 badges ont été financés de sa poche, Ulà ropriétaire de l'épicerie du village, peut de nouveau offrir sa glace préférée à sa fille Léa, qui tache On la chemise si, de son oncle Max, qui au pressing rencontre sa future femme Fabienne avec laquelle il aura deu 113i111441ULâwZZUle Ce) TOUT EST LIÉ Soutiens l'économie suisse restart-switzerland.ch et qu’ils n’ont pas vocation à récompenser ses troupes. « Le personnel s’attendait peut-être à autre chose, mais les primes ou les hausses de salaire sont de la compétence du Conseil d’État, explique le chef de la médecine interne. Mon service Actu 3 Homo erectus était en fait assez trapu ZURICH Une étude internationale avec participation suisse révèle que notre lointain cousin était plutôt baraqué, et non élancé comme les scientifiques le pensaient jusqu’ici. Sa réputation de « coureur de longue distance » avait laissé penser qu’il était de corpulence plutôt mince. Les chercheurs ont notamment reconstitué le mouvement respiratoire de son thorax et l’ont comparé à celui de l’humain moderne, Homo sapiens. Ces conclusions sont fondées sur l’analyse de la cage thoracique du squelette d’un Homo erectus emblématique  : le garçon de Turkana. L’évolution de la corpulence permet d’entrevoir comment l’être humain a pu et peut encore s’adapter à son environnement. Un chercheur zurichois a contribué à ces travaux publiés dans une revue britannique. –ATS Pas de prime mais un pin’s Alain,lepropriétaire de l’épicerie du village,peut de nouveau offrir sa glace préféréeàsafille Léa,qui tache lachemise de son oncle Max, qui au pressing rencontre sa futurefemmeFabienneaveclaquelle il aura deuxenfants.Etainsi, Pas de discussion sur les salaires En France, le gouvernement a promis un plan pour la revalorisation des salaires dans les hôpitaux courant juillet. Rien de tel chez nous, où un infirmier gagne en moyenne 6434fr. net par mois. En avril, la branche a écrit aux élus fédéraux pour les sensibiliser à leurs conditions de travail. Mais les chances d’aboutir à quelque chose sont minces. Une initiative « pour des soins infirmiers forts » est actuellement débattue à Berne. Le peuple pourrait voter en 2021. ne peut pas faire de cadeaux. Ce que nous voulions, c’était souligner l’effort consenti avec un objet, visible et durable. J’ai pensé que c’était plus sympa qu’une lettre seule. Et d’ailleurs, beaucoup de collègues le portent. » –FRANCESCO BRIENZA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :