20 minutes Genève n°2020-07-07 mardi
20 minutes Genève n°2020-07-07 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-07 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : les pendulaires ont bien joué le jeu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Pas facile de débusquer un voyageur non masqué SUIT SUISSE 1E L’obligation de porter un masque dans les transports publics a été très largement respectée hier, au premier jour de cette nouvelle mesure. « Il y avait de plus en plus de laisser-aller et de relâchement. On ne peut pas se permettre de confiner une nouvelle fois. Il faut se protéger contre ce virus. » Valentine, comptable et mère de famille, résumait bien l’état d’esprit général qui régnait hier matin parmi les milliers d’usagers des transports publics du pays. Comme la quasi-totalité des voyageurs, cette habituée du métro lausannois portait un masque. L’obligation édictée par le Conseil fédéral a été très largement respectée hier dans les transports publics, au premier jour de l’entrée en vigueur de cette mesure imposée afin de freiner l’augmentation du nombre de cas de coronavirus. En gare de Lausanne, si quelques visages apparaissaient encore à l’air libre sur les quais, ils étaient presque tous couverts au moment de monter dans les wagons. De Genève à La retraite 46% C’est la proportion de Suisses qui ont perçu une rente du 2e pilier avant l’âge légal de la retraite en 2018. Ce taux est de 42% chez les femmes, indique l’Office fédéral de la statistique. La quasi-totalité des voyageurs étaient masqués. –KEYSTONE Vidéo  : les réactions des usagers sont à voir sur notre app. Neuchâtel en passant par Sion et Fribourg, les consignes ont été scrupuleusement suivies dans toutes les gares de Suisse romande. Même topo au débarcadère de Lausanne à l’arrivée des bateaux de la CGN. Les entreprises de transports publics ont dit leur satisfaction face à l’attitude des usagers, même si le travail des contrôleurs est devenu plus difficile pour vérifier les titres de transport. « Ils ont toutefois pris l’habitude depuis plusieurs mois. De plus, ils se fixent surtout sur les yeux et les sourcils pour comparer un visage avec une photo sur un abonnement », a expliqué un porte-parole des CFF. –FRS/ATS « 20 minutes » au front À Lausanne, les pendulaires les plus matinaux ont eu droit à un masque avec leur journal. –F. MELILLO Boulimie d’achats de voiture ZURICH Les demandes de crédits automobiles ont fortement augmenté au sortir du confinement. En hausse de 36% début juin, elles ont dépassé leur niveau d’avant-crise, selon les données de Credaris, un partenaire du comparateur en ligne Comparis.ch. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation, notamment un effet de rattrapage, la désaffection des transports en commun ou encore la reprise de confiance en ses capacités de rembourser un emprunt après l’introduction des mesures d’assouplissement et l’approche des vacances. VAUD Les lecteurs de « 20 minutes » ont eu droit à un supplément inattendu, hier matin à la gare de Lausanne. Un masque leur était en effet offert avec le journal. L’opération, menée en collaboration avec Coop et les CFF, a permis d’offrir 25’000 protections dans la capitale vaudoise, mais aussi à Zurich, Berne et Lugano. Les personnes chargées de la distribution estimaient qu’environ sept personnes sur dix étaient équipées en sortant de la gare. Dans le canton de Vaud, l’État et les différentes compagnies de transport ont offert des masques aux voyageurs dans plusieurs zones du canton. À Genève, des boîtes de 50 pièces sont vendues à prix coûtant dans les agences des TPG et dans les offices de poste du canton. Enfin, Migros Genève a décidé de les proposer au même prix cette semaine. –FRS Les spécialistes penchent pour une progression des crédits à la consommation en 2020. –LAB Mais encore Si l’obligation a été très bien suivie hier, des récalcitrants ont tout de même été pincés. Ces voyageurs ont été priés de descendre du véhicule à l’arrêt suivant. La Suisse a enregistré 47 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, a annoncé hier l’Office fédéral de la santé publique. C’est le troisième jour consécutif sous la barre des 100 contaminations. Une personne sur dix résidant au Tessin est entrée en contact avec le coronavirus. Tels sont les premiers résultats de l’étude sur l’incidence du virus dans le canton menée en collaboration avec l’Ordre des médecins tessinois. Malgré l’assouplissement des mesures, de nombreuses personnes se sentent toujours plus stressées qu’avant le début de la pandémie. La fréquence des symptômes dépressifs graves reste élevée, selon une étude de l’Université de Bâle publiée hier. 20 secondes actu.20min.ch Sources contaminées FRIBOURG Du chlorothalonil, substance interdite depuis le 1er janvier, est présent dans un échantillon d’eau potable sur deux dans le canton. Il s’agit cependant d’une valeur de précaution et non d’un seuil de toxicité. Les gens peuvent en boire sans danger immédiat, selon le ministre de l’Agriculture. Turbulences fatales GRISONS Un parapentiste de 52 ans s’est tué dimanche près de Sankt Antönien. Il a été pris dans des turbulences dans le secteur du Schollberg, a indiqué hier la police cantonale. Plusieurs témoins l’ont vu s’écraser et ont alerté les secours. Un hélicoptère de la Rega s’est rendu sur place. Une enquête a été ouverte. Chargeurs défectueux BERNE La société Gampfi rappelle les « Golisi S4 Smart Charger » pour e-cigarettes. Ceux-ci pourraient produire un choc électrique si on les touche. L’Inspection fédérale des installations à courant fort précise que l’isolation électrique est insuffisante et ne répond pas aux normes européennes. Feu à Belfaux  : bébé intoxiqué Huit personnes, dont un nouveau-né, ont été hospitalisées après avoir été incommodées par la fumée provoquée par un feu qui a pris dimanche dans les sous-sols d’un immeuble à Belfaux (FR). Les habitants ont pu regagner leur domicile après l’intervention des secours. Une enquête a été ouverte pour établir la cause de l’incendie.
MARDI 7 JUILLET 2020/20MINUTES.CH Largement déficitaire, la manifestation veveysanne bénéficie du soutien de nombreux créanciers. –24H/O. MEYLAN Ils élevaient des dizaines de chats SAINT-GALL Alertés, le service vétérinaire et la police municipale sont tombés sur 32 chats dans un seul et même logement. Les propriétaires, dépassés par les événements, ont fini par perdre le contrôle sur leurs animaux. Ceux-ci se sont reproduits de façon incontrôlable. Les félins, en bonne santé, sont désormais dans un refuge de la région. Onze d’entre eux ont déjà trouvé un nouveau foyer. Une procédure a par ailleurs été ouverte contre leurs anciens détenteurs. Les animaux avaient été très bien traités par leurs maîtres. –DR GEN2VE GENÈVE La direction du parti a décidé de bannir le conseiller d’État. Ses soutiens s’offusquent. NEUCHÂTEL Le Tribunal fédéral a confirmé hier la réduction des prestations de la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (Suva) à un jeune homme qui avait uriné contre un mur, lors de la Fête des vendanges en 2017. À la suite de cet acte, il avait été violemment agressé et avait subi un traumatisme crânien. La Suva avait réduit ses prestations de 50%, estimant que la victime avait joué un rôle dans les événements. Concrètement, la première Cour de droit social « Pierre Maudet n’est plus membre du PLR », a annoncé hier Bertrand Reich, président de la section genevoise. Peu avant, par 22 voix contre 1 et 1 abstention, le comité directeur avait décidé d’exclure le conseiller d’État de la formation. « Un choix très clair, lourd, mais en lien avec les valeurs du parti  : liberté et responsabilité », a souligné son chef de file. Pour le comité directeur, voir un magistrat en exercice sur le banc des accusés pose un problème institutionnel majeur. Mais deux choses ont fait déborder le vase. D’une part, selon le président, « la justice a estimé qu’une partie des soupçons étaient suffisamment avérés pour justifier un procès ». D’autre part, « Le Temps » a révélé des échanges avec Simon Brandt évoquant la possibilité de modifier un PV et de s’appuyer sur des « membres sûrs » de la section Ville. « Cela n’est pas concevable », s’est indigné Bertrand Reich. Hier, Pierre Maudet ne s’est pas présenté devant la direction. Dans une lettre publiée sur son site dimanche et adressée directement aux membres, il qualifie la séance de « traquenard » et en appelle aux militants et aux citoyens  : « C’est du peuple que vient la légitimité de l’action politique. » Le magistrat affirme que son « dossier pénal se dégonfle largement » PUB Actu 3 Pierre Maudet exclu du PLR à la quasi-unanimité Invalidation exigée Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, le groupe de soutien de Pierre Maudet demande l’invalidation de cette décision. Selon lui, le comité directeur n’a pas la compétence d’exclure un membre. Le texte rappelle que l’assemblée générale de janvier 2019 avait maintenu sa confiance à Pierre Maudet. Le groupe de soutien voit dans ce bannissement une attaque frontale contre la branche radicale du PLR. Son pipi lui coûtera cher relève que le jeune homme avait rétorqué à la première injonction de son agresseur « d’aller pisser ailleurs » et qu’il avait reçu un coup de boule. Par la suite, il était repassé vers lui en le menaçant. À ce moment, la victime ne pouvait plus ignorer que de nouveaux échanges verbaux risquaient d’entraîner une escalade de la violence. La justice neuchâteloise pouvait donc retenir que son comportement serait la cause principale des lésions subies. –ATS Coup de pouce cantonal à la Fête VAUD Le Conseil d’État renonce aux frais de sécurité engagés durant la Fête des vignerons 2019. La Confrérie des vignerons, organisatrice de la manifestation, est exonérée d’un montant de 1,9 million de francs. L’Établissement cantonal d’assurance (ECA) a suivi la décision des autorités en renonçant à environ 140’000 fr. L’événement, qui s’est tenu durant l’été 2019, a essuyé un déficit de plus de 15 millions de francs, dont 10 millions qui ont été couverts par les réserves de la Confrérie. Pierre Maudet est désormais conseiller d’État indépendant. –KEY L’ardoise des délits est salée Les délits économiques traités en Suisse l’année dernière ont pris l’ascenseur. Au total, ils ont engendré un préjudice de 363 millions de francs, selon le baromètre des fraudes de KPMG. C’est deux fois plus qu’en 2018. Les auteurs ont été surtout des « escrocs par métier », mais aussi des collaborateurs et des directeurs. Confiance rompue Le PLR suisse salue la décision du comité directeur de sa section genevoise. « Il était important de montrer un signal, d’affirmer que le PLR n’accepte pas ce genre d’agissements », a réagi hier après-midi Fanny Noghero, porte-parole. Elle précise que le parti national demandait depuis longtemps le départ de Pierre Maudet pour des questions uniquement politiques. « Il a menti, la confiance a donc été rompue. Pour ce qui est du volet judiciaire, nous respectons évidemment la présomption d’innocence. » et que « tous les moyens sont bons pour tenter de m’abattre ». L’édile a trente jours pour faire recours, auquel cas une assemblée générale devra statuer sur son sort. Hier, il n’avait pas encore fait son choix, attendant de « prendre connaissance des griefs qui me sont formulés ». –MARIA PINEIRO 3 marques qui vous proposent des formations reconnues, Brevets Fédéraux et Diplôme en Finance, Management et RH. www.virgileformation.ch www.crpm.ch www.crqp.ch Le leader de la formation continue en Suisse romande



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :